Paris et le califat

La France change-t-elle de position dans le conflit syrien ? La déclaration du porte-parole du ministère français des Affaires étrangères à propos de la nouvelle résolution de l’Assemblée générale des Nations unies sur la Syrie ne comporte aucune allusion à l’aide en armes aux groupes islamistes qui ont plongé ce pays dans une terreur sans nom. Au contraire, la France compte «contribuer à faire avancer une solution politique». S’agit-il d’une prise de conscience qu’après Al- Assad, ce seront les islamistes au pouvoir ? En même temps, la France se félicite de «la reconnaissance par l’Assemblée générale de la Coalition nationale syrienne comme interlocuteur», alors que tous les observateurs objectifs admettent que cette coalition est dominée sur le terrain de la confrontation réelle et directe par les islamistes. C’est comme si la France s’échinait à placer les islamistes au pouvoir en Syrie. Et dire que le pouvoir français prétend en agissant ainsi travailler à «l'instauration d'un régime démocratique pluraliste et respectueux des droits de l'Homme en Syrie». Comme en Libye ou en Egypte, peut-être. Il arrive à la diplomatie d’être aveugle, la France le prouve. Pourtant, les attentats terroristes commis en Syrie portent une signature connue, les groupes liés à Al-Qaïda, et leur but est clairement affiché, créer dans ce pays un «califat islamiste et djihadiste», comme l’a rappelé le représentant syrien aux Nations unies, Bashar Ja'afari, qui a souligné que pour réaliser cet objectif, «des milliers de terroristes extrémistes ont été envoyés en Syrie de l'étranger, grâce à l'aide des services de renseignement de certains États». 71 pays n’ont pas voté en faveur de la résolution, soit en s’abstenant, soit en votant carrément contre. Ils ont compris le manège orchestré par le Qatar visant à légitimer le terrorisme et à saboter la Conférence internationale qui doit préparer les conditions d’une solution politique, seule issue à la guerre qui se déroule en Syrie.
Kamel Moulfi
 

Comment (4)

    Anonyme
    16 mai 2013 - 19 h 57 min

    Les occidentaux voulaient
    Les occidentaux voulaient renvoyer la Syrie a l’âge de pierre sans déployer leur armée comme en Irak, ni prendre le risque de bombarder comme en Libye.

    Mission accomplie. Ils ont réussi.

    Conférence de paix ou pas, avec où sans Assad, la Syrie va continuer à subir des violences et sombrer dans le sous développement chronique.

    Ce que les occidentaux ne veulent pas , c’est que l’une des partie l’emporte.
    Ils préfèrent que les deux parties (état syrien – rebelles / terroristes) continuent à s’entretuer.

    Une fois la conférence de paix terminée, la guerre civile en Syrie sera en mode pilotage automatique.

    Ils pourront se retourner vers le prochain sur la liste, c’est à dire l’Algérie.

    Mais notre peuple étant ce qu’il est, ils vont tomber sur un os.

    Tahya Aljazzair!




    0



    0
    salim
    16 mai 2013 - 19 h 37 min

    La France c’est la politique
    La France c’est la politique qu tâtonnement.
    Il suffit e voir comment est dirigé ce pays depuis le départ de Chirac, pou comprendre que la France est charcutée par ds politicards,qui ont un seul objectif défendre Israël et s’atteler à faire la Grandeur d’Israël. Et ce au détriment des citoyens français qui triment actuellement.
    Ce pays s’il avait une politique comme connue auparavant, aurait bénéficié d’aide et autres avantages de pays arabes ou africains.
    Vu le comportement sioniste de cette France qui a retroussée sa jupe pour les sionistes Israéliens, plusieurs pays ont préférer se tourner ailleurs et geler leurs relations et ce au détriment toujours des citoyens français qui paient les erreurs de leurs responsables et autres députés va t-en guerre.




    0



    0
    Ezzine
    16 mai 2013 - 17 h 33 min

    Les français ont été toujours
    Les français ont été toujours des sujets bêtes et disciplinés du Roi Sam le yankee.
    Quand le maître à bord en l’occurrence l’oncle Sam perd sa guerre des droits de l’homme et de démocratie travestis en Syrie, que fait l’encline ; la France ligotée à son attelage ? Ne continuera-t-elle pas à s’accrocher sur les chainons de son manteau !
    Incapable de mener deux guerres sur deux fronts : l’une contre la rébellion des terroristes de sa propre Al Qaeda au moyen orient qui menace sérieusement la sécurité des Usa,
    Et l’autre guerre déjà perdue contre la Syrie souveraine qui défend son indépendance, et sa dignité contre les envahisseurs venus de la planète américaine et européenne.
    Les américains ne vont-ils pas dans ces conditions et malgré eux choisir l’un des deux camps pour sauver les meubles suite à leur déconfiture au-delà-syrienne.
    Une chose est sûre désormais, c’est cette alliance hybride avec l’héroïne armée idéologique syrienne qui va avoir lieu. Les Usa vont devoir combattre à contre cœur côte à côte avec les indomptables forces de sécurité syriennes, la rébellion de leurs terroristes d’Al-Qaeda made in américaine.
    Ces derniers ne sont plus, d’après l’ampleur de leur engagement en Syrie, ni maitrisables ni circonscriptibles dans les zones au sein desquelles ils ont été lâchés comme des chiens pour dévorer tout un peuple.
    Les derniers attentats de deux voitures piégées en Turquie ne sont-ils pas un avant-gout de ce que pourrait advenir des Usa et de l’Europe sans parler de leurs pions du Golfe persique.
    Sans trop paraphraser nous assistons, d’une part au déclin de la première puissance mondiale que fût l’Amérique et sa suprématie militaire et économique planétaire, et d’autre part de la naissance d’un nouveau monde où les Russes s’imposeront pour rétablir l’ordre et la paix dans le monde.
    Pour cela, ne faut-il pas par discrétion accorder à l’oncle Sam un peu plus de temps pour admettre ses défaites militaires successives en Irak, en Afghanistan, en Syrie et bientôt en Palestine occupée et se débarrasser de son césarisme.




    0



    0
    Inspektor Tahar
    16 mai 2013 - 15 h 50 min

    Faut se méfier de tous les
    Faut se méfier de tous les gouvernements Français girouettes de la politique internationale. Il ne faut jamais oublie que ce sont les gouvernements français ( Je dis bien le gouvernement français….pas le peuple français ) qui ont octroyés les deux cents bombes atomique a l État d Israel et qui en permanence supporte les yeux bandes tout ce que pays fait endure aux peuple Palestinien. Le même scénario avec toutes les armes offertent au Royaume du Maroc ainsi que tout le support politique en ce qui concerne la question du Sahara…Pour le reste aucune objection a faire du business avec ce pays…C est le peuple Français qui souffre et subit les conséquences de ses gouvernements incompetents qui encore une fois ont mis la France Presque a terre….




    0



    0

Les commentaires sont fermés.