Santé de Bouteflika : les médias français diagnostiquent notre mal

Trois semaines après l’hospitalisation du président Bouteflika à l’hôpital parisien du Val-de-Grâce, la presse française s’intéresse moins à l’évolution de son état de santé qu'aux raisons qui l'ont conduit à être admis dans un hôpital militaire français. Trois médias ont publié ou diffusé des commentaires, synchronisés, sur le président algérien, non sans arrière-pensées. Après l’hebdomadaire Le Point qui a indiqué que le chef de l’Etat allait bientôt quitter Paris, citant des «sources concordantes» et qui, se fiant à des sources médicales non autorisées, croit savoir que le Président était entré dans un état alarmant et qu’il serait toujours mal en point, Valeurs actuelles s’intéresse plutôt aux circonstances de l’hospitalisation du président algérien qui, pour ce magazine réputé de droite, «montre qu’on peut dénoncer les crimes de l’armée française mais accepter, pour soi-même, de s’en remettre aux médecins militaires français». Dans un article signé Fréderic Pon, Valeurs actuelles saisit cette occasion pour s’en prendre au système de santé algérien, en reprenant un «florilège» de critiques et commentaires incisifs publiés en Algérie. Exemple de cette pique d’un site d’information : «Cette énième hospitalisation à l’étranger du Président repose la question de l’état des infrastructures sanitaires et de la qualité de la médecine en Algérie. Les Algériens, selon leur condition sociale et selon le pouvoir dont ils disposent, ne sont pas égaux même devant la maladie.» Ou ce constat amer d’un médecin algérois : «Le choix de ceux qui sont traités se fait en fonction de leur statut social. Ceux qui ont les moyens vont en Turquie, au Maroc, en Tunisie ou en France.» Mais point d’enquête ni d’interrogations sur l’état de santé proprement dit du chef d’Etat algérien. France 24, dans son édition arabe, a organisé un débat en deux parties sur la question, sous le thème : «Bouteflika, l’absence énigmatique». L’animateur marocain s’est démené pour imprimer au débat une orientation précise, en mettant l’accent sur «l’incommunicabilité» des institutions algériennes.
R. Mahmoudi

Comment (20)

    Anonyme
    1 juin 2013 - 18 h 17 min

    une situation humanitaire
    une situation humanitaire devant vous les mecs.allah yechfik ya rais.
    signé:un algerien




    0



    0
    Anonyme
    19 mai 2013 - 17 h 59 min

    Les medecins algeriens sont
    Les medecins algeriens sont actuellement majotitaires dans les hopitaux francais alors camembert messieurs les racistes et puis bouteflika se soigne ou il veut la france est deja algerienne on vous bien eu




    0



    0
    Anonyme
    19 mai 2013 - 17 h 54 min

    Le president on le soigne ou
    Le president on le soigne ou on veut la medecine n’a pas de frontieres et les racistes il faut les mepriser car ce sont generalement des rates




    0



    0
    Anonyme
    19 mai 2013 - 14 h 29 min

    il est pourtant simple de
    il est pourtant simple de comprendre que lorsque l’on ne veut pas faire l’objet de « saillies » on ne montre pas son C…. !! Or là on ne pouvait pas faire mieux !!! se faire soigner a l’etranger, c’est un avoeu patent du peux de confiance qu’ont nos dirigeants dans la medecine de notre pays, et une terrible giffle à notre corps medicale, même si je suis le 1er a en reconnaître les multiples lacunes




    0



    0
    Anonyme
    19 mai 2013 - 10 h 08 min

    Le présentateur est algérien
    Le présentateur est algérien et non marocain. Mais avant tout c’est un journaliste qui pose les questions que la majorité d’algerien posent en ce moment. Aimer son pays c’est travailler pour qu’il trôuvera son droit chemin et non au nom de chauvinisme à la con montrer de droit les autres. Le mal est en nous chassons
    Le présentateur s’appel abdelhakim’ zemouche originaire de jijel et ex journaliste à la radio algérienne




    0



    0
    Chawi pure laine
    19 mai 2013 - 4 h 48 min

    nous on est toujours rajla
    nous on est toujours rajla mais la plus part dès fois pour rien, je déteste les français plus que quiconque mais comment un ancien combattant puisse accepter de se faire soigner dans un hôpital militaire de son ex colonisateur? ils sont tous pareils et fafa a raison de les humilier, sachez que pire cela ils ont tous des nationalités étrangères et viennent peter sur nous à l’APN ou ailleurs, depuis 1999, donc ne blamez pas les étrangers le mal est en nous




    0



    0
    Brahim Haddou
    19 mai 2013 - 0 h 50 min

    frédéric pons ce sinistre
    frédéric pons ce sinistre minable propagandiste, ex-militaire, en mal de notoriété et en quête de gloriole à défaut d’avoir de la notoriété, un cynique frustré que des pays comme l’algérie et la syrie refusent de rouler dans la combine des méandres du déluge arabe. n’écoutez plus cet ignare de frédéric pons, tout le monde sait que c’est un propagandiste, en écoutant ses mensonges sur l’algérie, vous lui accordez de l’importance qu’il ne mérité pas d’avoir. il est tellement aveuglé par l’aigreur qu’il s’est permis de rédiger récemment un ouvrage de propagande anti-algérien, où il ose prophétiser du malheur pour notre pays, prétendre que notre avenir est volé etc etc. mais que cet imbécile de frédéric pons pseudo expert en communication, comprenne que les algériens sont vaccinés contre les fantasmes et pour la stabilité de notre pays, heuresement que son livre dépotoir constituant un tissu de mensonges, n’est pas en vente en algérie.pourvu qu’il ne le soit jamais. ce frédéric pons fait n’évolue qu’en « quatrième division » des experts. vous comprendrez pourquoi les « analyses » de cet individu ne sont qu’à un sou. cessez d' »écouter ce qu racone ces oiseaux de mauvaise augure qui se prenent pour des divins pouvant tout prédire. ces gens là croient qu’ils possédent des facultés que les simples humains n’ont pas. peut être que bouteflika est malade physiquement, mais frederic pons lui l’est mentalement et elle est incurable.




    0



    0
    Nenuphar
    18 mai 2013 - 19 h 20 min

    @anonyme.
     » Le patriotisme,

    @anonyme.

     » Le patriotisme, c’est de supporter votre pays constamment, et son gouvernement quand il le mérite.  » Mark Twain




    0



    0
    Anonymoe
    18 mai 2013 - 18 h 31 min

    Il nous poussent a croire a
    Il nous poussent a croire a tout les commentaires de n’importe quel horizon puisque le toubib du président lui même qui a confirmez que le président restera que sept jours et puis il rentrera en Algérie aujourd’hui nous sommes au trois fois sept jours c’est a dire trois semaines et rien d’officiel une république sans un porte parole c’est quoi et a chaque fois on annonces que le président est en bonne sante mais en tant qu’être humain on lui souhaite un bon rétablissement mais les affaires de l’état n’attendent pas il faut une relève et en douceur.




    0



    0
    Emigré libre
    18 mai 2013 - 18 h 19 min

    Le problème algérien est
    Le problème algérien est algérien. Les français ont raison à 100% puisqu’on va se soigner chez eux et pas chez nous. Les Marocains ont aussi raison d’enquêter car c’est le pays voisin et ami. Par conséquent, la vraie problématique est la santé de Bouteflika. Quel est son vrai état de santé ? C’est ça la question. Est-il encore capable de gouverner ? Oublions tout le reste. Et sur ces deux questions on reste sur notre faim, nous les Algériens sans réponse. On nous prend pour des cons !




    0



    0
    z
    18 mai 2013 - 18 h 03 min

    l’animateur de France24 n’est
    l’animateur de France24 n’est pas marocain, il est algerien et de jijel, un peu de professionalisme svp.




    0



    0
    sofiane
    18 mai 2013 - 17 h 54 min

    Vous avez bien etudie a l
    Vous avez bien etudie a l ecole sovietique vous. Un president malade mourrant et il ne faut pointen parler. (…)




    0



    0
    Anonyme
    18 mai 2013 - 16 h 02 min

    Tant que des
    Tant que des apprentis-sorciers dirigent ce pays, tous les commentaires sont permis! Mais comment taire toutes ces brebis-galeuses qui font un commerce malsain avec ce que se passe et…ce qui se trame en et contre l’Algérie? le vrai patriotisme ayant disparu pour les raisons que l’on sait, il ne reste plus que la patience comme remède!




    0



    0
    Anonyme
    18 mai 2013 - 15 h 12 min

    moi algerien je sui malade de
    moi algerien je sui malade de pui 3ans asque je ne meraite pas de me faire sognie comme notre chere president en france je sui pére de 2 anfants




    0



    0
    syriano
    18 mai 2013 - 15 h 00 min

    @00213
    Tout a fait

    @00213
    Tout a fait d’accord
    Les médias francais ne font rien par hasard,la commission trilatérale veille au grain du chao.
    Pour ceux qui pense que j’exagere,renseignez vous sur les createurs de la commission trialtérale et vous comprendrez.
    François Asselineau,diplomé de l’ENA et HEC et Pierre Hillard,docteur en sciense politique,enquetent tres bien sur cet organisme qui donnent les directives a suivre au principaux médias connu du monde:
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Commission_Trilat%C3%A9rale
    .
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=AJD8k-FPeRc#!




    0



    0
    Anonyme
    18 mai 2013 - 14 h 16 min

    Il serait aberrant de
    Il serait aberrant de soutenpr quun AVC majeur ne laisse pas de sequellesirrvrsibles comme veulent faire entendre quelques voix qui fusent de partout.Nous sommes a l’ère du net non!




    0



    0
    Anonyme
    18 mai 2013 - 12 h 05 min

    ils ont mille fois raison de
    ils ont mille fois raison de s’attaquer à notre système de santé idem pour le journaliste qui a écris cet article




    0



    0
    Nenuphar
    18 mai 2013 - 9 h 24 min

    Indépendamment du fait que le
    Indépendamment du fait que le Point ou encore et surtout Valeurs Actuelles ne sont que des journaux de droite mais plus de la droite extrême, incarnée par des types genre Lucca, Goasguen et autres Mariani pour ne citer que ces lascars, le fait est là. Oui l’Algérie ne dispose pas de structures hospitalières dignes de ce nom, oui elle manque de médicaments et d’appareillages sanitaires et même de médecins et spécialistes qui ne font pas que dans l’envoi des malades vers les cliniques privées comme si ces dernières étaient la panacée.
    Les algériens n’ont pas besoin de lire ces PQ pour savoir ce qui se passe dans leur propre pays, surtout lorsqu’ils voient que les pontes du régime vont plutôt à l’étranger ainsi que ceux qui ont en les moyens.
    Ces merdias français, comme d’habitude et afin de détourner l’attention, au lieu de s’occuper de la misère des citoyens en France, s’occupent de ce qui se passe de l’autre côté de la Méditerranée. Assurément par nostalgie de l’Algérie française car il y encore des cons qui croient encore à ça.




    0



    0
    00213
    18 mai 2013 - 8 h 58 min

    Tapez le mot « Algérie » sur
    Tapez le mot « Algérie » sur Google Actualités (qui est le principal moteur de recherche mondial d’informations)
    Vous verrez qu’ils mettent toujours en avant les « mauvaises nouvelles » du pays écrites par des médias ayant des positions bien précises vis à vis du Printemps anti-arabe.
    .
    La construction d’une des plus grande usine de dessalement d’Afrique, la construction d’une des plus grandes centrales électriques au monde, les progrès dans différents domaines industriels, la résorption du chômage : Tout cela ne les intéressent pas !
    Par contre un cyber-démocrate qui pète dans un commissariat ou une manif de 30 personnes et là : Ils envahissent le net d’articles déclarant sournoisement l’effondrement prochain du pays !
    Même chose sur Youtube qui privilégie certaines vidéos bien orientées.
    .
    Mais la cyber-communauté DZ est là telle un rempart indestructible, et elle veille à se faire entendre sur le web.
    Et je suis assez souvent très étonné par l’extrême patriotisme des algériens !!!!
    Eh bien oui, h’na les algériens…




    0



    0
    Anonyme
    18 mai 2013 - 8 h 25 min

    Ils devraient s’interroger
    Ils devraient s’interroger sur leur propre bilan: le nombre de médecins aigériens en 1962.
    Il y en avait 50 dans toute l’Algérie, pour une population de 8.5 millions.

    Ils n’ont pas honte ces français. Il faut virer leurs entreprises d’Algérie

    Quant au Maroc, il faut y instaurer un changement de régime.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.