Sellal : «L’état de santé du Président semble correct»

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a reçu, aujourd'hui mardi, en fin d'après-midi, à Paris où il poursuit des soins de réadaptation fonctionnelle, le Premier ministre Abdelmalek Sellal et le chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), le général de corps d'armée Ahmed Gaid Salah, a annoncé la Télévision algérienne dans son journal télévisé. Le Premier ministre a indiqué à l'APS avoir présenté, en compagnie du chef d'état-major de l'ANP, «un point de situation général sur le pays, au président de la République qui se remet de son AVC». Au cours d'une rencontre avec le chef de l'Etat, mardi après-midi à l'hôpital des Invalides (Paris), «qui a duré près de deux heures», les deux hauts responsables lui ont exposé la situation générale qui prévaut dans le pays, tant au plan des activités gouvernementales, que sur la situation politique et sécuritaire, a précisé M. Sellal. Le président Bouteflika «a très bien réagi et son état de santé semble correct», a-t-il affirmé, précisant que le chef de l'Etat «a donné des instructions et des orientations» dans «tous les domaines d'activités», notamment en ce qui concerne les préparatifs liés à l'approvisionnement des marchés durant le prochain mois de ramadhan. M. Sellal a tenu à rassurer sur l'état de santé du président de la République qu'il a trouvé, a-t-il dit, «en bonne santé», bien qu'il soit «toujours en convalescence». Le Premier ministre a annoncé à l'APS qu'il reviendra sur les détails de cette rencontre, «dès demain» mercredi. Le président Bouteflika continue de donner des directives «au quotidien» concernant la gestion des affaires du pays, avait indiqué, lundi, le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci. «Il le fait au quotidien et je vous le confirme», avait assuré M. Medelci, ajoutant que le gouvernement reçoit «les encouragements, les directives et les décisions» du chef de l'Etat. En date du 27 avril 2013, le président de la République a présenté un AVC (accident vasculaire cérébral) et les premières investigations faites, dès son admission à l'hôpital militaire Dr Mohamed-Seghir-Nekkache (Aïn Naâdja, Alger), ont révélé la nature ischémique de l'accident sans retentissement sur les fonctions vitales, selon un bulletin de santé des médecins accompagnateurs du Président, les professeurs Sahraoui Mohcène et Métref Merzak. A la faveur de ces explorations, une thérapeutique adéquate a été instaurée avant son transfert à l'hôpital d'instruction des armées du Val-de-Grâce pour un complément d'exploration, à l'issue desquelles ses médecins lui ont recommandé d'observer, à l'institution nationale des Invalides, une période de soins et de réadaptation fonctionnelle en vue de consolider l'évolution favorable de son état de santé.
R. N.
 

Comment (11)

    patriote
    15 juin 2013 - 20 h 29 min

    Merci monsieur le premier
    Merci monsieur le premier ministre,en effet nous avons vu notre président dans un état epoustouflant et jovial,tel un petit diable,il n’a pas cessé de gesticuler des deux pieds et des deux mains,et de la tête bien sûr,à un moment il m’est arrivé de prendre la piece dans laquelle il vous a accueilli pour une salle de gymnastique,tellement tout le monde était en mouvement.Voilà ce que nous avons vu ,et merci de nous l’avoir confirmé.




    0



    0
    Lahouaria
    12 juin 2013 - 14 h 43 min

    Demain, je vais lui adresser
    Demain, je vais lui adresser une petite carte postale pour lui souhaiter un Prompt Rétablissement Sid Raïs




    0



    0
    Abu-Sultan
    12 juin 2013 - 8 h 28 min

    Qu’est-ce qu’ils lui ont
    Qu’est-ce qu’ils lui ont apporté comme yaourt: des Danone ou Soumam???




    0



    0
    AnonymeKELAM
    12 juin 2013 - 8 h 02 min

    un bon rétablissement pour
    un bon rétablissement pour notre Président:la rééducation peut ce faire simplement en ALGERIE.
    je crois que la nouvelle constitution doit prévoir ces lapsus de la gestion d’un état moderne;
    cette hémiplégie simple doit être un non événement car l’état n’attend pas,heureiusement que nous avons des responsables a la hauteur de l’évenement : comme le cas d’in namenas:prendre toujours le taureau par les corne. vive l’ALGERIE et ses hommes qui sont dans l’ombre.
    Boutef est un homme qui a bousculer l’histoire mais certains boulons doivent être adapter au 21 ieme siécle.




    0



    0
    Si Toyane
    12 juin 2013 - 7 h 31 min

    Pour quelqu’un qui
    Pour quelqu’un qui affectionne les apparitions médiatiques (surtout à la télé), l’en priver aussi longtemps n’est pas fait pour lui redonner la santé.
    Alors, permettez lui d’apparaître quelques instants à la télé (même nationale), pour qu’il annonce lui-même (au-moins à ceux qui l’ont élu) qu’il va de mieux en mieux et qu’il sera bientôt parmi eux.
    Sinon, les algériens vont commencer à se préparer à la « semaine de deuil officiel »…




    0



    0
    Anonyme 1
    12 juin 2013 - 2 h 28 min

    Une visite ou une photo,
    Une visite ou une photo, c’est ce que tous les algériens attendaient
    depuis l’hospitalisation de leur Président. Voila c’est fait, nous
    l’apprenons officiellement par l’APS : « Une délégation se rendra
    bientôt aux Invalides ». Tant mieux, quand bien même, cela aurait du
    se faire plutôt. Comme dit l’adage, « mieux vaut tard que jamais »,
    notre Président va mieux, contentons-nous donc de cette information.
    Ce qui est surprenant, par contre, est la signification à donner à la
    présence du chef d’état-major de l’ANP dans cette délégation.

    C’est la préséance me diriez-vous ? Absolument pas. Le chef
    d’état-major est placé bien après le chef du Gouvernement, les
    Présidents du Senat et de l’assemblée Nationale, des ministres et
    des vices ministres.




    0



    0
    AL
    11 juin 2013 - 22 h 19 min

    1)  »a très bien réagi et son
    1)  »a très bien réagi et son état de santé  »semble  »correct» pourquoi le terme  »semble  »? (deux prof algériens auprès de lui )
    2)  » d’observer, à l’institution nationale des Invalides, une période de soins et de réadaptation fonctionnelle en vue de consolider l’évolution favorable de son état de santé….
    si les plus hautes autorités du pays se contentent de cela pourquoi les citoyens continueraient-ils à se  »focaliser  » sur ce qui devrait ne pas les regarder semble-t-on dire !
    merci ….




    0



    0
    chark
    11 juin 2013 - 20 h 50 min

    Correct ou pas , la comédie
    Correct ou pas , la comédie et la honte ont assez durée ! , M Sellal , un bon conseil préparez les élections présidentielle anticipés , et arrêtons une fois pour toute ce cirque , le train des réformes et du développement du pays ne peut pas attendre M Bouteflika ! ne dit-on pas les dirigeants disparaissent ,mais les peuples restent ! @ méditer !




    0



    0
    Anonyme
    11 juin 2013 - 20 h 40 min

    Content que le président de
    Content que le président de la République aille mieux. 
    Bon rétablissement à Mr Bouteflika.

    Mais tout ce cirque démontre encore une fois qu’il n’aurait JAMAIS du aller dans un HÔPITAL MILITAIRE FRANÇAIS !!! Il n’a qu’à se soigner en Algérie comme nous tous!!! C’est le président bon sang, ils ne peuvent pas recruter des médecins spécialistes en rééducation et les loger avec le Président à Zeralda pour le suivre pendant sa convalescence ? À n’importe quel prix?

    Et puis une réunion des dirigeants de l’état à l’hôtel des Invalides??
    Ils ne pouvaient pas dire que c’est une visite de courtoisie, il fallait évoquer les sujets de la gestion de l’état DANS UN ETABLISSEMENT MILITAIRE FRANÇAIS ??
    Tout ce cirque est une honte !!!

    Qu’est ce qu’il vont inventer la prochaine fois ? 
    Un conseil des ministres de la République Algérienne dans une cave du palais de l’Elysée???
    Une réunion de l’APN dans un bistrot marseillais?
    Un conclave du HCS à la terrasse du Fouquets ?

    Et puis Sellal qui dit que l’état de santé du président  » semble correct « , soit c’est une énième gaffe de communication, soit c’est un désaveu de la version officielle. Dans les deux cas c’est une CACOPHONIE!

    Heureusement que nous ne sommes pas en guerre… la gestion de la communication est DÉSASTREUSE.

    Il faut absolument renouveler ce personnel politique. L’Algérie peut mieux faire.




    0



    0
    TARIK - BAB EL OUED-
    11 juin 2013 - 20 h 34 min

    POURQUOI Y A PAS UNE
    POURQUOI Y A PAS UNE PHARMACIE DE GARDE DANS MON QUARTIER ??????.




    0



    0
    Anonyme
    11 juin 2013 - 20 h 31 min

    Arreter de vou foutre des
    Arreter de vou foutre des gueules des gens




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.