Réunion à Alger sur les biens des pieds-noirs en Algérie

La question des biens des pieds-noirs, voire des biens d’étrangers notamment français, continue d’être au centre d’âpres discussions entre l’Algérie et la France, et risque de s’étaler dans le temps en raison de la sensibilité du dossier. Elle revient au-devant de la scène à l’occasion d’une nouvelle réunion du groupe de travail algéro-français, prévue avant fin juin, apprend-on de sources bien informées. Le dossier, évoqué lors de la visite officielle à Alger, en décembre 2012, du président français François Hollande, sera donc au menu de cette réunion des représentants des deux pays qui tenteront, une nouvelle fois, après un premier contact à l’occasion de cette visite d’Etat, de démêler l’écheveau dans une affaire qui charrie une page d’histoire quelque peu brouillée entre les deux pays. Le directeur des Domaines, Mohamed Himour, avait, il y a quelques mois, expliqué à ce sujet que le recensement toujours en cours, entrepris par ses services, a permis d’inventorier «24 300 biens supposés être la propriété d’étrangers ayant quitté le pays». La position de l’Algérie sur la question a le mérite d’être claire : seules les personnes, quelle que soit leur nationalité, qui n’ont pas quitté l’Algérie à l’indépendance ou dans les années soixante peuvent réclamer une restitution ou une indemnisation de leurs biens. Pour lui, il n’y a aucun doute. Les «biens vacants» appartenant à des étrangers qui ont quitté l’Algérie après l’indépendance appartiennent au domaine de l’Etat. Pour rappel, des pieds-noirs ayant vécu en Algérie ont déposé plus de 600 plaintes auprès de la Commission des Nations unies chargée de la défense des droits de l’Homme pour récupérer des biens qui leur appartiendraient ou pour d’éventuelles indemnisations.
Amine Sadek
 

Comment (36)

    yaraline
    11 octobre 2016 - 22 h 10 min

    des voleur reclame le butin
    des voleur reclame le butin mon dieu kelle insolence




    0



    0
    yaraline
    11 octobre 2016 - 20 h 48 min

    des voleur reclame le butin
    des voleur reclame le butin mon dieu kelle insolence




    0



    0
    honete
    29 septembre 2016 - 16 h 06 min

    arrêtons de ce quereller , l
    arrêtons de ce quereller , l’histoire ne nous appartiens pas , informons nous et restons honnête ci après un lien des plus intéressant http://www.algerie-verite.com/colons-et-pieds-noirs.php




    0



    0
    honnête
    29 septembre 2016 - 15 h 39 min

    bonjour , j’ai lu tous les
    bonjour , j’ai lu tous les commentaire précédents et je suis surpris d’une telle haine , même si je comprend la frustration fassent à certaine injustice , la population vivant en Algérie à cette époque était composé de pieds noir pour la majorité modeste , les colons étaient très minoritaires et pas tous Français (juifs espagnol et italiens), eux j’en convient n’on pas acquis leurs bien de manières conventionnel , mais les pieds noir eux les ont acquis en les achetant , en faisant des crédits,mes aïeux , des agriculteurs ont achetés leurs terres en toutes légalité , devant notaire avec montant et détail cadastral , je souhaitent juste que l’on ne mélange pas tout , je côtoie beaucoup d’algérien en France et en Algerie , je dois avouer que beaucoup sont nostalgique de cette époque ou de celle de Boumediene , la vie qui était plus paisible, sécurisante . souvenez vous que la majorité des algériens ne voulaient pas être Algerien mais être français à part entière . nos politiques on fait des erreurs ,mais ne tombons pas de le revanchard , essayons de tirer partie de l’attachement que l’on a l’un envers les autres et faisons grandir ensemble se pays qui souffre , mais il va falloir se lever pour une bonne cause …




    1



    0
    Navaro
    16 juin 2016 - 11 h 24 min

    mon papa a essayé d avoir une
    mon papa a essayé d avoir une imdenisation sur six immeubles à oran et extérieur réponse archives brûlées donc spolier à cent pour cent du côté algérien et français mais il y a une justice divine et j y crois pour la mémoire de mon père a oran




    1



    0
    MEAOUER
    16 janvier 2014 - 13 h 41 min

    LE CAS DE DJILLALI MEHRI QUI
    LE CAS DE DJILLALI MEHRI QUI REVIENT AVEC UNE SOCIETE DENOMEE SIFFAN SOCIÉTÉ IMMOBILIÈRE POUR LA 0 tenez vous bien )FRANCE ET L AFRIQUE DU NORD AFIN DE SPOLIER L IMMEUBLE DU 11 BD DE LA SOUMMAM ORAN EN EXPULSANT DES FAMILLES TOUTES ENTIÈRES DIRE QUE L INDÉPENDANCE A ÉTÉ ACQUISE EN 1962 MAIS MEHRI PAR L INTERMÉDIAIRE DE SA SOCIÉTÉ FRANÇAISE A PU EXPULSER EN 2006 NO COMMENT




    0



    1
    Ahmed
    24 décembre 2013 - 20 h 28 min

    Restitution de nos terres et
    Restitution de nos terres et de nos biensﺍﺳﺘﺮﺟﺎﻉ ﺍﺭﺍﺿﻴﻨﺎ ﺍﻟﺘﻲ ﺳﻠﺒﻬﺎ ﺍﻻﺳﺘﻌﻤﺎﺭ Chers concitoyens:
    Nous faisons appel à tous les concitoyens qui sont
    victimes d’,expropriations par les ex colons pendant
    la période coloniale de se joindre à nous afin de
    réclamer les biens de nos parents délestés par les
    ex colons pendants la période coloniale . Aujourd’hui,hui les héritiers de ces ex colons
    réclament ces biens que leurs parents ont mal
    acquis.
    Chers concitoyens hier la France coloniale s,est
    accaparé de l,Algérie et de toutes ses richesses,
    aujourd’hui la France est parti ces héritiers des colons n,ont aucun droit sur les biens que nous
    réclamons.
    Chers frères et concitoyens! Les biens dont nous
    réclamons ont été classés bien vacants en 1962
    puis nationalisés en 1966.
    Chers concitoyens ! Ces biens en matières de fonciers et immobiliers en général ne reviennent de
    droit ni au héritiers de colons ni a
    À l,Etat Algérien pour les avoir nationalisé.
    Chers concitoyens constituons nous en groupe pour
    1- dire au héritiers de colons que ces biens sont à
    nous et vous vous n,avez aucun droit sur ça et vos parents étaient juste des colons.
    2- dire à l,Etat Algérien que les héritiers d,ex colons
    n,ont aucun droit sur les biens qu,ils réclament et
    d’,abolir la loi de la nationalisation des biens (qu,on a
    considéré vacants de 1966 ) et de nous restituer nos
    bien en terres et en immobilier.




    0



    0
    bouzenzel
    21 juin 2013 - 16 h 58 min

    les biens quis leures reste
    les biens quis leures reste en algerie ce bien les cimetieres pour fleurires leurs tombes il seront bien recuessi non pour faire les concierges salutation




    0



    0
    Toufik
    16 juin 2013 - 15 h 00 min

    Ces traitres finiront par
    Ces traitres finiront par restituer les biens des pieds noirs, le portrait de Hollande lors de la visite de sellal et Gros salah au val de grâce veut tout dire…




    1



    0
    nacim
    16 juin 2013 - 13 h 01 min

    C’est plutot eux qui nous
    C’est plutot eux qui nous doivent des indemnisations pour les 130 ans de saccages de saisies de crimes de toutes sortes!




    0



    0
    Anonyme
    16 juin 2013 - 11 h 02 min

    Il existe une minorité de
    Il existe une minorité de pieds noirs qui a pris fait et cause pour l’Algerie indépendante et ont choisit la nationalité algérienne en 1962. Ceux la méritent notre respect et notre considération.
    Les autres peuvent aller se faire pendre.




    1



    0
    syriano
    16 juin 2013 - 1 h 48 min

    De la perte de temps.
    Ces

    De la perte de temps.
    Ces biens appartiennent désormais exclusivement aux algériens depuis notre indépendance.
    Il est temps qu’on demande nos biens venant d’Espagne du temps d’AL Andalous…
    Soyons sérieux.




    0



    0
    RAIS
    15 juin 2013 - 22 h 55 min

    Pas de réunion et une fin de
    Pas de réunion et une fin de non recevoir, sinon dans ce cas on remets tout dans le pot depuis 1830 et que chacun récupère son du avec dommages et intérêts.Mon arrière arrière grand père spolié en 1900 de ses 300 ha de terres agricoles pour les donner à lopez et durand.Si je dois calculer les indemnités(manque à gagner, ruinés péjudice morale exile dans un pays voisinsetc…. que l’état français doit nous rembourser ça couvrirait la totalité de ces soit disants biens mal acquis de cette merdouille de pieds noirs.




    0



    1
    abdelkader wahrani
    15 juin 2013 - 22 h 49 min

    la france est notre mal,elle
    la france est notre mal,elle pillé nos ressources, spolié nos richesses, juissant du sang versé et de la bavure du peuple algerien forcés comme tiralleurs, elle a dévaster plus de 36 pc de la population algerienne en 132 ans, la france criminelle depuis l´indépendance refuse de reconnaitre ses crimes odieux et ses génocides en algerie, la france coloniale a fait régner le bon ordre colonial criminel basé sur l´énigalité et de la justice le code de l´indigénat de la honte fut sans cesse amélioré de facon a adapter les intétêts des européens pides-noirs les suceurs de sang.la prévarication de l´état francais sur les richesses de l´algerie dure depuis deux cents ans elle a commencé en 1830 en faisant main basse sur le trésor de la casbah, qui va permettre a la sneider d´importer la sédururgé au creusot, la spoliation se poursuit par razzia des terres et des troupeaux, par la main mise des colons suceurs de sang sur l´économie algerienne, par le développement de complexe industriels,ruineux a Annaba et Arzew, par le contôle des banques, l´exploitation du pétrole et de l´eau. les francais criminels nous considérent comme des sous hommes de 3em zone, des bougnouls tout juste bon a cirer leurs pompes.




    0



    0
    Anonyme
    15 juin 2013 - 22 h 22 min

    C’est moi qui va étudier ce
    C’est moi qui va étudier ce dossier des pieds noir !




    0



    0
    salim
    15 juin 2013 - 21 h 54 min

    Les premiers colons qui ont
    Les premiers colons qui ont débarqués chez nous les voici. (liste avec dates et noms des bateaux) Désolé pour certains, mais la plupart ont eut un comportement indigne, un comportement de criminels. Près de 1% sont agriculteur, boulanger, la majorité des sans emploi, et fort possible expulsés par leur roi car indésirables chez eux, des bagnards.
    Les premières années il y eut de tout, des liquidations, chasse à l’homme, des vols, des séquestres, des saisis, des semblants de jugements pour saisir au profit des colons, et ceci s’est fait avec la complicité de nationaux algériens particulièrement des juifs d’Algérie qui se sont vengés sur les algériens, en renseignant les premiers colons et les militaires français sur les noms des familles et tribus nanties, et avec listes de ce qu’ils possèdent comme biens. Ils sont arrivés à un moment ou les compagnie se déplaçaient avec un guide interprète juif, qui renseignait et orientait sur les villages douar et tribus ou les opérations devaient s’effectuer.

    Ils sont pour beaucoup dans le malheur des algériens et la ruine de plusieurs familles. Car à cette époque les algériens avaient un niveau de vie très appréciable. Une vie saine, et des rapports de cette période relataient que les algériens vivaient comme les français et parfois mieux. Aussi bien dans leurs maisons que l’école ou leurs enfants allaient.

    Liste des bateaux avec les premiers colons. Les listes sont très longues, j’ai abrégé.

    Année 1832
    Le 6 février 1832, le « barco » EL GUERRERO, capitaine Joan STELLATO, à destination d’Alger.
    Passagers :
    Pere MEDINA, avec sa femme et six enfants
    Jaume MOLL SABATER, avec sa femme Antonia POMAR et cinq enfants
    Sebastia SEGUI, avec sa femme Antonia SEGUI et cinq enfants
    Rafael BARCELO, célibataire
    Joan PONS TORRENT, marié
    Sebastia SAURINA MESQUIDA, célibataire
    etc…..

    N°48 Le 16 mars 1840, le patron Gaspar MOLL, du laud SAN ANTONIO, de 19 tonneaux, à destination d’Alger,
    avec charbon, fromage, carrelages et pierres.
    Pere VILLALONGA PELEGRI
    Joan PONS JUANEDA
    Pau ANGLADA PIRIS
    etc…..

    Les premiers cochons en Algérie, et pour bâtir leurs maisons.

    N°60 Le 6 mai 1840, le patron Gaspar MOLL, du laud SAN ANTONIO, de 19 tonneaux, à destination d’Alger
    avec du bétail bovin, à laine et porcin, et du fromage.
    Passagers :
    Joan SUREDA FEBRER
    Pere TORRENT PIRIS, avec sa soeur Ana, et son petit-fils Mateu TORRENT FUXA, 6 ans
    Francesca ALLES SINTES, veuve, avec son fils Antoni Simo
    etc…..

    Ils viennent d’Espagne toujours avec des matériaux de construction

    N°184 Le 13 octobre 1844, le patron Josep TRIAY, de la javêque UNION, de 30 tonneaux, à destination d’Alger,
    venant de Barcelone, avec des pierres de taille.
    Passagers :
    Domingi GINOCCHIO
    Don Antoni PIRIS, avec sa femme et un enfant
    Francesc ENRICH, avec une fille
    Domènec FIOL
    Antonia CAPELLA
    Gabriel PONS, avec une fille
    etc…

    Allez à cette page ou d’ici peu je vais mettre d’autres informations, concernant ces pirates et vautours venus de France.

    https://www.facebook.com/pages/Le-nouveau-d%C3%A9sordre-mondial/161850650627979?ref=hl




    0



    0
    TARIK - BAB EL OUED-
    15 juin 2013 - 18 h 22 min

    ……….
    IL FAUT LES

    ……….
    IL FAUT LES AJOUTER DANS LE NOUVEAU PROGRAMME « AADL 2013 ».
    SANS APPORT PERSONNEL………..!!!!!!




    2



    0
    Securitatea
    15 juin 2013 - 17 h 59 min

    si le peuple algérien avait
    si le peuple algérien avait un minimum de fierté, il aurait demandé la rupture des relations diplomatiques avec ce pays:désormais je serai forcé de croire que nous sommes bel et bien des peaux de colonisables, et que l’on ne vaut pas plus que ça;

    Securitatea




    2



    0
    Nourdine
    15 juin 2013 - 17 h 40 min

    Céder à ces monstrueuses
    Céder à ces monstrueuses revendications impliquerait que notre APN doit voter une loi portant bienfait de la colonisation.




    0



    0
    omar
    15 juin 2013 - 16 h 54 min

    La France envoyaient ses
    La France envoyaient ses prisonniers de droit commun en Algérie pour s’en débarrasser et à qui en plus elle offraient des terres après avoir massacrer ses propriétaires.
    Ce genre de revendications est une forme de chantage maffieux contre notre pays, il faut taper sur la table devant ces voleurs, mais que faire quand nos responsables sont tenu par les français par les biens mal acquis: immobiliers, comptes en banque, leurs proches qui vivent en France et des choses plus grave encore…




    0



    0
    bilal
    15 juin 2013 - 16 h 34 min

    On ne doit rien lâchez. Vous
    On ne doit rien lâchez. Vous n’avez pas compris qu’ils veulent nous racketter ?. L’Algérie a été colonisé, cette terre bradée et la famine de 1860 qui a coûté la vie a un million d’Algérien ?. Le pied-noir quand ils rencontrés « l’arabe » plus Souvent berbères de souche qu’arabe dans la rue le forcer a marché sur l’autre trottoir à coup de poing dans la gueule. J’ai la haine, moi, j’oublie rien.Si l’Algérie lâche le morceau et bien je déchire ma carte d’identité, car j’ai juré de plus donner mon c…Avez oublié le bras d’honneur de Gerard longuet et de Gilbert collard. Vous savez ce que font les enfants de pied noirs a Marseille à des algériennes nées en France ? Sur leur vidéo ? Mais quand c’est nous qui le faisons-ils nous disent, vous êtes des racistes et profitez des blanches pour nous humiliez ? Car nous aussi nous en fait des vidéos pour s’amuser !! Impossible de vous donnez le lien ici et vous le comprendrez …
    Je me tais par respect et par pudeur me tait devant certain algérien , mais moi, je n’ai pas de pudeur, je vous le dis, j’ai la haine …




    0



    0
    Anonyme
    15 juin 2013 - 16 h 05 min

    l’Algérie pour sa art ne
    l’Algérie pour sa art ne demande rien pour ses proprs biens ? la dette du blé, le trésor du Dey, la casse de la Casbah, des centaines de milliers de morts, 132 ans d’exploitation de nos richesses ? ce pouvoir des importateurs tellement illégitime ne peut évidemment en appeler au peuple ni prétexter de l’opinion publique pour envoyer ballader ces néocolons.




    0



    0
    An
    15 juin 2013 - 15 h 47 min

    Y a-t-il aussi le trésor de
    Y a-t-il aussi le trésor de la régence d’Alger pillé par la France dans la discussion,toutes les affaires appartenant a l’Emir Abdelkader,tous les objets se trouvant dans les musés et chez les particuliers ou bien doit-on les dédommager pour nous avoir colonisé et fermer notre gu.lle. Je ne vois pas pourquoi on doit discuter, on leurs doit rien du tout, au contraire on leurs a jamais demandé de venir chez nous. On aura tout vu les colonisés qui dédommage les colonisants.(J’ai pas comptabilisé le nombre de cadavre qu’ils ont laissé derrière eux)




    0



    0
    waibina
    15 juin 2013 - 15 h 35 min

    ce sont eux ,qui ont fait l
    ce sont eux ,qui ont fait l usufruit d un immense territoire ,pendant plus d un siecle,spolie ,massacre des millions d algeriens qui etaient chez eux qui doivent indemnises et demander pardon pour leurs horreurs !!!!quelle honte




    0



    0
    salim
    15 juin 2013 - 15 h 26 min

    C’est quoi ce cinéma de bien
    C’est quoi ce cinéma de bien des pieds noirs.
    Ce sont des colons venus envahir un pays, ils ont tué, assassiné des gens, ils ont séquestre des biens, saisis, des terres et des biens immeubles, des terres et autres, et voilà maintenant ils veulent se faire indemniser.

    Quoi de plus encore, faut il leur dire « excuser nous de vous avoir fait partir »
    C’est à eux de payer pour les pertes que le pays à subit.
    C’est à eux à indemniser les citoyens qui se sont fait séquestrer et saisir leurs biens.
    Ces pieds noirs se sont développés à partir de nos biens, avec notre main d’œuvre.

    ILS SE SONT ENRICHI SUR NOTRE DOS.

    Le jour ou ils sont venus en Algérie, j’ai les lites des passagers des bateaux qui ont fait débarquer ces nouveaux colons. Ils avaient juste des baluchons , quelques fruits secs , du jambon. Ils n’ont amené ni fonds ni trésor, pour investir.
    Ils sont venus affamés, c’était la famine dans leur pays à cette même époque.

    Les français ne mangeaient pas à leur faim, et étaient dans le besoin.

    Ils savaient que le Dey était plein aux as, d’ailleurs dès qu’ils sont débarqué, direction la Casbah ou était entreposé le trésor du Dey.Qui d’ailleurs pillé par des officiers et une partie envoyée vers la France.

    Et pendant leurs expéditions à travers le pays, chaque village conquis, et occupé par la force, les militaires en dehors des massacres et assassinats, obligeaient les habitants qui sortaient des fourrés pour rejoindre ce qui restait de leurs maisons,à payer une certaine somme d’argent sans compter les troupeaux saisis, les terres confisquées etc.

    Et maintenant ils demandent un dédommagement. Ils font montre d’un vergogne sans pareil.

    PAS QUESTION DE DONNER UN SEUL SOUS.




    0



    0
      vivons en paix
      29 septembre 2016 - 15 h 19 min

      ne confondons pas les colons
      ne confondons pas les colons et les pieds noirs , les pieds noir vivaient pour la plupart avec les arabes , mes aïeux on eux acquit leurs bien en toutes légalité en achetant des terrains à des arabes , devant notaire actes faisant fois.




      0



      0
    mohamed
    15 juin 2013 - 15 h 22 min

    qu’ils demandent à la france
    qu’ils demandent à la france ou bien qu’elle restitue le prix des années d’occupation et d’exploitation du pays.
    en écoutant l’émission de daniel mermet /france inter sur les anciens oas on voit qu’ils cultivent et transmettent leur haine.

    http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2793




    0



    0
    Anonyme
    15 juin 2013 - 15 h 10 min

    et moi ou vais je aller me
    et moi ou vais je aller me faire dedommager pour la mort de mon pere qui a combattu ces criminels de colons puisque mon pere est mort chaid ils m ont briser je ne suis pas la pour me plaindre mais croyez moi ma vie n a pas ete de celle qu on vie dans un chateau bien au contraire et je ne suis pas le seul malheureusement ….mon papa je ne les jamais connu ou rencontrer meme pas une seule foi dans ma vie meme mes enfants ont ete punis a jamais de ne pouvoir rencontrer leurs grand pere et d avoir cette relation chaleureuse un peu speciale qu ont les petits enfants avec leur ancestre c est une honte pour ce regime de navets qui gouvernent notre cher maison l Algerie se mettre a table avec nos anciens tortionaires et faire un inventaire de ce qu ils ont piller il ne faut pas etre surpris l hospitalisation de boutesrika a un prix faramineux vous aller voir mes freres touts les cadeaux qui vont suivre en direction de fafa touts les contrats juteux qu ils vont se mettre dans la poche il va y a voir une longue queueleuleu devant la caisse




    0



    0
    Anonyme
    15 juin 2013 - 15 h 00 min

    Un dédommagement financier
    Un dédommagement financier qui s’élève en 1994 à un chiffre de 1700 milliards de dollars, Ce dossier a été remis aux structures sociales Française et au Conseil Européen, entre les mains de Mr Marc Chour le Directeur Général par intérim du cabinet du Conseil et Mme Caroline Ravo la juriste auprès de la commission Européenne des droits de l’homme, et à Mme Claudine Lucchini membre de la Direction Politique auprès du conseil. Les documents qui incluaient tous les dommages provoqués par le colonialisme Français durant la période d’occupation. Sept millions d’Algériens, victimes entre assassinés, invalides, disparus et condamnés arbitrairement, pendant la guerre de libération. La France devrait les indemniser, dont le chiffre atteint 8650 Milliards de Francs Français 1994 soit 1700 milliards de dollars. Ce dossier déposé le 14 mars 1994, il comprend douze volumes, accompagné des résolutions et condamnation de la France par les commissions de défense des droits de l’homme de l’ONU. En parallèle, des copies du dossier sont remis au Secrétaire Général des Nations Unis et aux diverses organisations qui dépendaient de l’ONU, l’organisation mondiale de la santé, l’organisation internationale des droits de l’homme.




    0



    0
    Amcum
    15 juin 2013 - 15 h 00 min

    On doit arreter cette
    On doit arreter cette mascarade. Les biens de l’Algerie avant 1962 appartiennent au peuple Algerien massacré, volé, exterminé.
    Les bien en Algerie dàpres 1962 appartiennet au meme peuple.
    si ils reclament qqc on doit reclamer des indemnisations par rapport a l’extermination du peuple Algeriens.




    0



    0
    Anonyme
    15 juin 2013 - 14 h 59 min

    il faudra que la France
    il faudra que la France rembourser ça dette d’avant le colonialisme , plus rembourser tout ce qu’elle voler durant 130 ans de colonialisme , avec les intérêts bien entendu . plus indemniser tout les victimes et leurs famille , et ces gens n’ont rien en Algérie , puis qu’ils sont venu voler ce qui appartient aux algériens , donc ils doivent indemniser l’Algérie d’avoir joui des ces biens qui ne leur appartenaient pas




    0



    0
    Jeune Algérien
    15 juin 2013 - 14 h 45 min

    Oui, il faudra verser des
    Oui, il faudra verser des milliers de dinars d’indemnisation aux pieds noirs pour les biens immobiliers nationalisés APRES leur avoir fait payer des milliards de dollars de dommages et intérêts pour les crimes commis en Algérie.




    0



    0
    Anonyme S.S.A
    15 juin 2013 - 14 h 23 min

    Salam Alikoum
    Qu est ce qui

    Salam Alikoum

    Qu est ce qui faut pas entendre… Ces miséreux qui ont été apporté en masse en Algerie par l’occupant francais pour tenter de contrer la démographie Algérienne étaient des minables dans leurs pays, des mendiants qui quémandaient du travail de bas étage chez eux.

    La plupart étaient des paysans sans terre et se nourrisaient en gardant les cochons de leurs maitres.
    Les francais les ont fait venir en Algerie et avec l’aide de la force militaire, ils ont dépouillé nos fellahs de leurs terres et les ont obligés a travailler comme journalier sur leurs propres terres.

    Ce n’est que justice que l’Algerie ait récupéré ce qu’il lui appartient de droit en 1962. Qu’ils aillent au diable, et laissons les dire ce qu’ils veulent, on s’en fiche.

    Que mon pays reste ferme sur cette question et il devrait demander des réparations a ces chiens noirs pour l’exploitation illégale de ces terres et la restitution des sommes qu’ils ont dégagés de ces terres.

    Dazzou mrahem ya el Kilab.

    Laissons le temps se charger de ces misérables. Les chiens aboient et Caravane Algerienne suit son chemin Heba Heba.

    Tahyia Djazayirouna.




    0



    0
    mahdi
    15 juin 2013 - 14 h 08 min

    chiche ! qu’il n’y mettent
    chiche ! qu’il n’y mettent pas de gants !! au point ou on est ! le régime a ouvert le bal. il nous a rendu « irresponsables », « répugnés » ! plus de 10 000 faux moudjhid etc, seulement nous, nous n’avons ni de terre à changer, ni de compte en banque bien garni !




    0



    0
    05000
    15 juin 2013 - 14 h 07 min

    Comment peut-on parler de
    Comment peut-on parler de « biens des pieds-noirs » quand on sait de quelle façon la France c’est approprié notre territoire pour les redistribuer à ces va-nu-pieds.




    0



    0
    Nenuphar
    15 juin 2013 - 13 h 45 min

    Peut-être que JM Le Pen et
    Peut-être que JM Le Pen et consorts sont parmi les demandeurs.
    Ceci étant, il est quand même inadmissible que l’Algérie négocie sur ce sujet alors même que l’usufruit des terres algériennes dénommées le grenier de la France aient été utilisées par spoliation et donc sans compensation.
    Il ne faut pas oublier que ces pieds noirs, en majorité étaient des criminels a qui on offrait une parcelle de terre en Algérie au lieu d’être emprisonné au bagne de Cayenne pour y purger leurs condamnations.
    Si on établissait une balance, celle-ci, serait assurément en faveur de l’Algérie sans autre contestation possible, tant les montants dus sont énormes.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.