Réunion à Alger sur les biens des pieds-noirs en Algérie

La question des biens des pieds-noirs, voire des biens d’étrangers notamment français, continue d’être au centre d’âpres discussions entre l’Algérie et la France, et risque de s’étaler dans le temps en raison de la sensibilité du dossier. Elle revient au-devant de la scène à l’occasion d’une nouvelle réunion du groupe de travail algéro-français, prévue avant fin juin, apprend-on de sources bien informées. Le dossier, évoqué lors de la visite officielle à Alger, en décembre 2012, du président français François Hollande, sera donc au menu de cette réunion des représentants des deux pays qui tenteront, une nouvelle fois, après un premier contact à l’occasion de cette visite d’Etat, de démêler l’écheveau dans une affaire qui charrie une page d’histoire quelque peu brouillée entre les deux pays. Le directeur des Domaines, Mohamed Himour, avait, il y a quelques mois, expliqué à ce sujet que le recensement toujours en cours, entrepris par ses services, a permis d’inventorier «24 300 biens supposés être la propriété d’étrangers ayant quitté le pays». La position de l’Algérie sur la question a le mérite d’être claire : seules les personnes, quelle que soit leur nationalité, qui n’ont pas quitté l’Algérie à l’indépendance ou dans les années soixante peuvent réclamer une restitution ou une indemnisation de leurs biens. Pour lui, il n’y a aucun doute. Les «biens vacants» appartenant à des étrangers qui ont quitté l’Algérie après l’indépendance appartiennent au domaine de l’Etat. Pour rappel, des pieds-noirs ayant vécu en Algérie ont déposé plus de 600 plaintes auprès de la Commission des Nations unies chargée de la défense des droits de l’Homme pour récupérer des biens qui leur appartiendraient ou pour d’éventuelles indemnisations.
Amine Sadek
 

Comment (36)

    yaraline
    11 octobre 2016 - 22 h 10 min

    des voleur reclame le butin
    des voleur reclame le butin mon dieu kelle insolence




    0



    0
    yaraline
    11 octobre 2016 - 20 h 48 min

    des voleur reclame le butin
    des voleur reclame le butin mon dieu kelle insolence




    0



    0
    honete
    29 septembre 2016 - 16 h 06 min

    arrêtons de ce quereller , l
    arrêtons de ce quereller , l’histoire ne nous appartiens pas , informons nous et restons honnête ci après un lien des plus intéressant http://www.algerie-verite.com/colons-et-pieds-noirs.php




    0



    0
    honnête
    29 septembre 2016 - 15 h 39 min

    bonjour , j’ai lu tous les
    bonjour , j’ai lu tous les commentaire précédents et je suis surpris d’une telle haine , même si je comprend la frustration fassent à certaine injustice , la population vivant en Algérie à cette époque était composé de pieds noir pour la majorité modeste , les colons étaient très minoritaires et pas tous Français (juifs espagnol et italiens), eux j’en convient n’on pas acquis leurs bien de manières conventionnel , mais les pieds noir eux les ont acquis en les achetant , en faisant des crédits,mes aïeux , des agriculteurs ont achetés leurs terres en toutes légalité , devant notaire avec montant et détail cadastral , je souhaitent juste que l’on ne mélange pas tout , je côtoie beaucoup d’algérien en France et en Algerie , je dois avouer que beaucoup sont nostalgique de cette époque ou de celle de Boumediene , la vie qui était plus paisible, sécurisante . souvenez vous que la majorité des algériens ne voulaient pas être Algerien mais être français à part entière . nos politiques on fait des erreurs ,mais ne tombons pas de le revanchard , essayons de tirer partie de l’attachement que l’on a l’un envers les autres et faisons grandir ensemble se pays qui souffre , mais il va falloir se lever pour une bonne cause …




    0



    0
    Navaro
    16 juin 2016 - 11 h 24 min

    mon papa a essayé d avoir une
    mon papa a essayé d avoir une imdenisation sur six immeubles à oran et extérieur réponse archives brûlées donc spolier à cent pour cent du côté algérien et français mais il y a une justice divine et j y crois pour la mémoire de mon père a oran




    0



    0
    MEAOUER
    16 janvier 2014 - 13 h 41 min

    LE CAS DE DJILLALI MEHRI QUI
    LE CAS DE DJILLALI MEHRI QUI REVIENT AVEC UNE SOCIETE DENOMEE SIFFAN SOCIÉTÉ IMMOBILIÈRE POUR LA 0 tenez vous bien )FRANCE ET L AFRIQUE DU NORD AFIN DE SPOLIER L IMMEUBLE DU 11 BD DE LA SOUMMAM ORAN EN EXPULSANT DES FAMILLES TOUTES ENTIÈRES DIRE QUE L INDÉPENDANCE A ÉTÉ ACQUISE EN 1962 MAIS MEHRI PAR L INTERMÉDIAIRE DE SA SOCIÉTÉ FRANÇAISE A PU EXPULSER EN 2006 NO COMMENT




    0



    0
    Ahmed
    24 décembre 2013 - 20 h 28 min

    Restitution de nos terres et
    Restitution de nos terres et de nos biensﺍﺳﺘﺮﺟﺎﻉ ﺍﺭﺍﺿﻴﻨﺎ ﺍﻟﺘﻲ ﺳﻠﺒﻬﺎ ﺍﻻﺳﺘﻌﻤﺎﺭ Chers concitoyens:
    Nous faisons appel à tous les concitoyens qui sont
    victimes d’,expropriations par les ex colons pendant
    la période coloniale de se joindre à nous afin de
    réclamer les biens de nos parents délestés par les
    ex colons pendants la période coloniale . Aujourd’hui,hui les héritiers de ces ex colons
    réclament ces biens que leurs parents ont mal
    acquis.
    Chers concitoyens hier la France coloniale s,est
    accaparé de l,Algérie et de toutes ses richesses,
    aujourd’hui la France est parti ces héritiers des colons n,ont aucun droit sur les biens que nous
    réclamons.
    Chers frères et concitoyens! Les biens dont nous
    réclamons ont été classés bien vacants en 1962
    puis nationalisés en 1966.
    Chers concitoyens ! Ces biens en matières de fonciers et immobiliers en général ne reviennent de
    droit ni au héritiers de colons ni a
    À l,Etat Algérien pour les avoir nationalisé.
    Chers concitoyens constituons nous en groupe pour
    1- dire au héritiers de colons que ces biens sont à
    nous et vous vous n,avez aucun droit sur ça et vos parents étaient juste des colons.
    2- dire à l,Etat Algérien que les héritiers d,ex colons
    n,ont aucun droit sur les biens qu,ils réclament et
    d’,abolir la loi de la nationalisation des biens (qu,on a
    considéré vacants de 1966 ) et de nous restituer nos
    bien en terres et en immobilier.




    0



    0
    bouzenzel
    21 juin 2013 - 16 h 58 min

    les biens quis leures reste
    les biens quis leures reste en algerie ce bien les cimetieres pour fleurires leurs tombes il seront bien recuessi non pour faire les concierges salutation




    0



    0
    Toufik
    16 juin 2013 - 15 h 00 min

    Ces traitres finiront par
    Ces traitres finiront par restituer les biens des pieds noirs, le portrait de Hollande lors de la visite de sellal et Gros salah au val de grâce veut tout dire…




    1



    0
    nacim
    16 juin 2013 - 13 h 01 min

    C’est plutot eux qui nous
    C’est plutot eux qui nous doivent des indemnisations pour les 130 ans de saccages de saisies de crimes de toutes sortes!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.