Le Maroc déclassé de l’index boursier mondial des pays émergents

Intégré il y a une dizaine d’années dans l’index MSCI (Morgan Stanley Capital International) des pays classés comme émergents, le Maroc vient d’y être éjecté pour être reversé dans une case plus bas dans le Frontier Market. Selon les analystes des places boursières, ce sont les mauvais résultats de la Bourse de Casablanca qui ont entraîné l’exclusion du Maroc de l’index MSCI Emerging Markets. D’après les mêmes analyses, une telle décision risque de réduire fortement l’intérêt des investisseurs internationaux pour le marché boursier marocain dont ils détiennent 28% et qui est fortement menacé par l’impact négatif de la crise financière qui sévit en Europe, continent qui regroupe les principaux partenaires commerciaux du royaume. Ce déclassement du Maroc par l’index boursier mondial prendra effet en novembre 2013. «L’indice MSCI Maroc n’a pas réussi les critères de liquidité des marchés émergents depuis plusieurs années et cette tendance à la baisse de la liquidité n’a montré aucun signe de retournement», explique, dans un communiqué, le cabinet MSCI pour justifier sa décision. MSCI ajoute que «les réactions des investisseurs institutionnels internationaux soulignent que l’indice MSCI Maroc est actuellement plus en ligne avec la taille et les besoins de liquidité des marchés frontières (MSCI Frontier Markets) et que le reclassement entraînerait un indice plus représentatif». Avec l’Afrique du Sud et l’Egypte, le Maroc était jusqu’à aujourd’hui le seul pays africain inclus, il y a une dizaine d’années, dans l’indice MSCI des marchés émergents (MSCI Emerging Markets) mais avec un poids très faible et seulement trois valeurs boursières. Selon les analystes boursiers, le Maroc va perdre en termes de visibilité sur les marchés internationaux et les investisseurs étrangers risquent d’abandonner le train en marche, ce qui pourrait impacter négativement le projet de mise en place de Casablanca Finance City.
A. Sadek
 

Comment (11)

    marocain
    9 juillet 2013 - 10 h 25 min

    Il faut juste faire un tour
    Il faut juste faire un tour au maroc et voir les différences . Vous etes les bienvenus frères algériens 🙂




    0



    0
    Anonyme
    17 juin 2013 - 15 h 33 min

    Souhaitons au peuple marocain
    Souhaitons au peuple marocain de se débarrasser rapidement des usurpateurs rapaces glaouis et de se constituer en république (ou a défaut en véritable monarchie parlementaire avec a leur tête un vrai descendant de M5, auquel cas il faudra faire une croix sur l’UMA).

    En tous cas pas question d’avancer dans l’intégration régionale tant qu’une monarchie subsistera au Maroc.
    Tous les autres pays de l’UMA sont des républiques.
    Si le Maroc veut se lancer dans un projet commun avec les autres pays, qu’ils commencent par rendre leurs institutions PLUG AND PLAY.

    Le choix leur appartient.




    0



    0
    Anonyme
    17 juin 2013 - 14 h 03 min

    «cache misères».le maroc pays
    «cache misères».le maroc pays émergents..eh! quoi encore??, par le biais..d’un organisme juifs sionistes bidon,le maroc devient virtuellement un pays émergent,et la turquie fait sa rentrée..a la 10e places au hid parade,des pays les plus riches (pib) de la planête?,MDR!!!.ben! le premier cité,VOLE LA NOURRITURES des Algeriens,et inonde l’Algerie avec sa drogues,puis ces pleurardes affamée,demandent a l’Algerie d’ouvrir ses frontieres. et le second,vient mendier chez nous, et supplier l’Algerie pour quelle supprime le visa,pour les turcs.bref c’est un vrai casse tête chinois,avec individus (juifs) autoproclamée experts de tout et de rien, mais! il faut l’avouer,que ces juifs marchants de rêves..n’ont pas peur du ridicule




    0



    0
    Mansour
    17 juin 2013 - 9 h 55 min

    Je souhaite au peuple
    Je souhaite au peuple marocain de fonder un Etat moderne et prospère et un régime qu’il aura librement choisi peu importe si c’est une République ou une Royauté.Nous sommes au siècle des lumières,tout se sait et la chape de plomb qui nous est imposée par les dictatures dépassées finira par sauter avec le développement et l’aspiration légitime des peuples à la liberté.Tous les peuples sans exception doivent être maîtres de leur destin qui est un droit naturel que rien ni personne ne peut empêcher.




    0



    0
    Adel
    17 juin 2013 - 7 h 55 min

    Cher compatriotes, soyons un
    Cher compatriotes, soyons un peu magnanime avec ce royaume de pacotille, qui ne tient qu’avec la peur.
    Le petit peuple marocain subit, il n’est pas haineux envers nous. Les fossoyeurs du maroc c’est les voyous du Makhzen.




    0



    0
    toto
    17 juin 2013 - 0 h 57 min

    Le maroc pays
    Le maroc pays « émergent »????!!!! Toooooooozzzzzzz!!!!!!




    0



    0
    selecto
    16 juin 2013 - 23 h 28 min

    Le Maroc est entré par
    Le Maroc est entré par effraction dans ces marchés avec des dossiers trafiqués et pots de vin, c’est ce qu’avait fait la Grèce pour être admise à la zone euro avec l’aide d’experts de la banque Goldman Sax qui avaient reçu une fortune pour leur « expertise.




    0



    0
    bk
    16 juin 2013 - 23 h 15 min

    Voilà les conséquences
    Voilà les conséquences lorseque qu’on fait un pacte avec le diable et on sachargne sur un pays voisin arabe et musulmant c’est un vengeanse loin de là mais ils meritent ce qui leurs arrive peut être ça va bousculer le peuple marocain pour qu’ils bougent et sauvé le peux qu’il restent de leurs dignité surtout leur pays et j’éspère qu’il vont se réveillés de ce long sommeil.




    0



    0
    B.H.
    16 juin 2013 - 21 h 30 min

    déclassé comme s’il avait
    déclassé comme s’il avait déjà été un pays émergent alors que ça a toujours été un royaume pauvre et sous-développé. comme ce royaume a toujours été chouchouté par ses employeurs, ces derniers ont usurpés ses situations en brossant des tableaux ne réflétant pas la réalité lamentable et dériveuse de ce pays de pacotille et ce, pour faire plaisir au royaume au bord du gouffre à tous les niveaux. peut être que l’index boursier a décidé de lâcher le maroc et donc retraiter la réalité concernant cette monarchie. ce qui explique pourquoi il a été retiré, alors qu’il ne devait jamais y faire partie car le maroc est un pays misérable et sous-développé. dans 1 décennie, il rejoindra la liste des pays les moins avancés, tellement ce royaume est en perdition, les perspectives de renouveau inexistantes. contrairement à l’algérie dont la locomotive de prospérité est à bon port,qui est une puissance régionale naturelle et une puissance émergente, qui depuis belle lurette atteint les objectifs du millénaire pour le développement et qui fait partie des états chargés de définir les futurs défis à relever, le maroc pataugeant dans le marasme économique et sociale, sous-développement, famine etc, est très à la traîne.




    0



    0
    chark
    16 juin 2013 - 20 h 46 min

    J’ai toujours dit , que si le
    J’ai toujours dit , que si le peuple marocain soumis ne se débarasse pas de sa monarchie pour une vrai république , ce pays et ce peuple pourrait un jour ou l’autre revenir à l’age de pierre , ou pire devenir une  » Thaïlande  » pour européen en quête de pédophilie !




    0



    0
    Jeune Algérien
    16 juin 2013 - 19 h 53 min

    La bourse de Casa c’est le
    La bourse de Casa c’est le Frontier Market…
    Et la bourse d’Alger ?
    C’est le Barbarian market….




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.