Les aveux de Ghannouchi

Le quotidien arabophone El-Khabar a fait parler le chef islamiste tunisien Ghannouchi qui a dit des choses confirmant le caractère extrêmement dangereux de l’islamisme que les pays occidentaux veulent nous présenter comme «modéré». Les Algériens avaient connu ce genre d’hypocrisie chez Abassi Madani à la fin des années 80 et ils en ont eu la vérification dans la période du terrorisme que le FIS a inspiré dans les années 90. On comprend, en lisant l’interview, que Ghannouchi aurait fait la même chose, s’il n’avait pas pris le pouvoir en Tunisie ; il aurait appelé à prendre les armes pour y parvenir. Il reconnaît – mais est-ce une révélation ? – être en contact avec les terroristes, en particulier leur chef dont il dresse un portrait mensonger quand il dit qu’il est contre la violence. Ghannouchi ne fait preuve d’aucune originalité en adoptant un discours qui tend à minimiser la menace terroriste. Comme nous l’a montré le précédent algérien, l’islamiste tunisien, comme Abassi Madani, hier chez nous, ment à son peuple pour cacher son incapacité à faire front aux salafistes qui sont, au fond, ses alliés et dont il a besoin pour imposer l’hégémonie de son idéologie sur la société tunisienne. Son objectif inavoué, mais évident à travers son argumentation, vise à faire baisser la vigilance puis à démobiliser les forces démocratiques et les services de sécurité face au danger du terrorisme islamiste pour permettre à ce dernier de prendre racine puis se développer. En fait, Ghannouchi veut neutraliser définitivement les opposants à son projet théocratique. Comme ses pareils ailleurs, en Algérie notamment, il réfute l’idée qu’il y ait des dissensions au sein de son mouvement et les maquille quand elles sautent aux yeux. Autre confirmation de la démarche islamiste consistant à utiliser la démocratie pour tuer la démocratie : il ne compte pas quitter le pouvoir de sitôt. Pour lui, il n'y a pas d'alternative à Ennahda en Tunisie, alliances d'accord, mais céder le pouvoir aux autres, jamais. Au plan intérieur, Ghannouchi ne semble pas en mesure d’ouvrir le dossier Ben Ali dont il ignore l’étendu des malversations sur lesquelles il ne détient visiblement aucune preuve. Au plan externe, les soutiens financiers de Ghannouchi sont connus, là également, il le confirme : le Qatar et la Turquie (d'Erdogan) ! Sa haine pour le régime syrien qu’il qualifie de despotique ne surprend personne, par contre, les mots gentils qu’il a pour le voisin algérien cadrent parfaitement avec la nature manœuvrière et opportuniste des mouvements islamistes. Enfin, une révélation mais sans véritable surprise : du temps de Chadli, Ghannouchi et 500 islamistes d’Ennahda ont pu se réfugier en Algérie, véritable contribution au développement et à l'enracinement de l'extrémisme islamiste dans le Maghreb, dont nous avons payé un prix très élevé durant la décennie noire.
Kamel Moulfi
 

Comment (9)

    noura lahouel bratovanov
    17 juin 2013 - 3 h 37 min

    Ce monsieur est la peste ; il
    Ce monsieur est la peste ; il fut un temps où cette maladie était le cauchemar de plusieurs nations . Mais la médecine a évolué et ce fléau a été éradiqué . C’est exactement ce qui se passera avec ce Tartufe rancunier et sanguinaire et en moins de temps qu’en Algérie car une des meilleures qualités de l’Histoire est l’enseignement

    Anonyme S.S.A
    17 juin 2013 - 0 h 18 min

    Salam Alikoum
    A mon frère

    Salam Alikoum

    A mon frère Bilal,

    Je lui demande pardon pour m’être mal exprimé et par conséquent pas compris. En aucun cas, je n’ai voulu jouer le rôle du moralisateur de notre Noble Religion, mais le fait est que suis imbu de mon Pays et de ma Religion et mon but n’était que d’attirer l’attention sur le danger que représente ces déviants de l’Islam par la manipulation mentale qu’ils exercent sur certains d’entre nous.

    N’oubliez pas, cher Bilal, la défense de notre pays est inscrite dans notre Religion et une fois paré de ces deux paramètres,(L’Islam est religion d’état et est en article 1 de la Constitution, donc j’invente rien) nous pouvons nous constituer un moral d’acier pour faire face aux ennemis de l’Algérie.

    Je rends gloire a ton père et a tous les Moudjahidines qui ont pris le maquis sous la bannière du drapeau Algérien.

    Encore une fois, cher Bilal, SMAHLLI de t’avoir involontairement irrité.

    Salam Alikoum.

    Anonyme
    16 juin 2013 - 22 h 56 min

    voila une information qui va
    voila une information qui va faire jouir les patriotiques algeriens: Gérard Depardieu va demander la nationalité algérienne…mais bon un francais de plus ca fait rien…http://www.lexpress.fr/culture/gerard-depardieu-va-demander-la-nationalite-algerienne_1257981.html

    le Naïf
    16 juin 2013 - 22 h 50 min

    si l’Algérie continue dans
    si l’Algérie continue dans cette même voie enceinte de tous les maux nous rattraperons les tunisiens, les égyptiens, et nous les dépasseront peut être au bonheur des forces du mal qui semblent avoir fait des petits chez nous ces derniers temps que tout le monde d’ailleurs tolère et encourage pour se proliférer.

    Anonyme S.S.A
    16 juin 2013 - 21 h 30 min

    Salam Alikoum
    De rien, cher

    Salam Alikoum

    De rien, cher Crimo. Ce que tu dis est également vrai. Les déviants tentent de nous manipuler avec leur religion d’importation, alors qu »ils passent leurs nuits sur des sites totalement haram, c’est du vécu, mes yeux témoigneront Youm Al Quayama de ce que j’ai vu de leurs comportements. Des soi disant jihadiste le jour et des shaytan la nuit.

    Nous aussi, nous ne sommes pas parfait, mais El Hamdoullah, nous nous améliorons en fonction de ce que nous apprenons du Saint Coran. C’est comme ca, a mon sens, qu’une société musulmane doit évoluer par la prévention, la Darwwa et le dialogue, et celui ou celle qui veut pas suivre, c’est son problème car tôt ou tard, il ou elle rentrera dans le rang.

    Tout ce qui intéresse les déviants, c’est le Pouvoir pour avoir le pouvoir de nous enterrer, et ils arrivent a bluffer certains parmi nous parce que Allah Ghaleb, nous ne connaissons pas beaucoup la Hikma de notre religion.

    Mais un peuple éduqué ne craint rien sauf ALLAH et El Hamdoullilah, c’est le cas de la majorité d’entre nous.

    Avant, nous dormions… Maintenant c’est terminé.

    Salam Alikoum.

    bilal
    16 juin 2013 - 20 h 43 min

    Anonyme [email protected]
    Beau discours

    Anonyme [email protected]

    Beau discours , mais cessez de nous sortir la morale religieuse, c’est une affaire privée, ce qui compte, c’est les actions et le jour venu. Mon vieux s’est mis à prier à plus de 50 ans et a l’Époque de son militantisme pour la guerre de l’Algérie, il ne connaissait rien de la religion, mais pour son pays, il n’a pas fait dans le détail …

    Crimo
    16 juin 2013 - 18 h 54 min

    Merci Anonyme pour les
    Merci Anonyme pour les vérités oh combien pertinentes que tu assènes sur ce site. Les traitres comme Ghanouchi et ceux internes, les islamistes qui se prétendent algériens alors qu’ils sont au service des puissances sionistes et impérialistes rentreront dans les poubelles de l’histoire. Tous ces traitres ont tenté de mettre l’Algérie à genoux, mais en vain, durant plus d’une décennie, parce qu’ils ont sous estimer notre peuple qui n’a pas hésité de donner plusieurs millions de martyrs durant sa révolution et à donner une leçon aux traitres islamistes qui sévissent en Algérie, qui devraient à mon avis déchus de la nationalité algérienne et expulsés vers les pays traitres qui les ont soutenus, pour haute trahison envers la nation et le peuple algérien. Il ne faut pas sous estimer un peuple, même mal mené par le régime durant plus de 50 ans, qui a été le seul qui a mené une révolution digne de ce nom.

    Anonyme S.S.A
    16 juin 2013 - 17 h 31 min

    Salam alikoum
    Nous sommes

    Salam alikoum

    Nous sommes entourés de déviants auto-proclamé musulmans(Tunisie,Libye((ceux là, ils ont dit a la barbarie de dormir),Maroc et peut-être Niger).
    Chronologiquement, nous sommes des Algériens Amazigh(des Imazighent) n’en déplaise à certain et pourtant je suis de Tlemcen de la dynastie des Bani Zayane dont le Sultan s’appellait Yarmoghassen Beni Zayane, et Musulmans.

    Pour récapituler, nous sommes des Algériens Amazighs Musulmans et nous avons rejetés les défauts des Arabes(veulerie,sournoiserie,traitrise et toutes les tares qu’ils ont véhiculés ). Nous avons pris le meilleur, à savoir le Saint Coran qui a été et est une Lumière pour nous et en plus il nous a permis d’apprendre une langue étrangère qui est devenue langue nationale avec la langue Amazigh.

    Ces ennemis d’Allah(swt) de son Prophète(ass) et de l’Algérie, s’ils veulent nous toucher par leur soi disant néo-jihad, nous leurs opposerons un contre-Jihad expansionniste et nous rayerons leurs pays de la carte et de la surface de la terre s’il le faut.

    Les millions de Combattants Algériens qui ont toujours résisté devant tous les envahisseurs qu’a connu l’Algérie(Mongols,Vandales,Rome,Turcs et Français) se sont sacrifiés pour nous dire qui nous sommes. Alors, oui, l’Algérien n’a pas de problème d’identité ni de religion.

    Récemment, nos Moudjahidines ont vaincu la soi disant 3e puissance militaire avec des pierres, des haches et des couteaux, alors maintenant ces gueux islamisés composés de délinquants et de pervers pour pas dire autre chose voudraient nous faire la morale!!!

    Allez au diable, nous, Les Algeriens sincères et authentiques, on vous dit » Si vous avez faim, on vous donnera a manger, si vous avez soif, on vous rafraichira et si vous êtes nus, on vous vetira… mais si vous voulez faire le D.A.L.M et la H.O.G.R.A ne serait-ce qu’envers une fourmi Algerienne, on vous détruira.

    N’oubliez-pas, vous nos chers voisins, nous avons de la mémoire et un pays sans mémoire est un pays sans avenir.

    Par respect pour la mémoire des millions de Chouhadas que sont nos parents, nous reprendrons le flambeau du Hak et on vous rendra fou, parce que nous n’avons pas du tout peur de la Mort et surtout parce que nous sommes le vrai Peuple Elu d’ALLAH.

    Salam Alikoum.

    P.S Je demande pardon à mes compatriotes pour mes propos qui peuvent choquer certains.

    memona
    16 juin 2013 - 11 h 17 min

    être toujours vigilants ,en
    être toujours vigilants ,en algérie ne jamais oublier cette décennie où l’on égorgeait tous ceux qui soit -disant étaient des koffars
     »
    qui sont-ilsces zombies pour juger qui va au paradis « s’il existe » ,et qui n’y a pas droit
    je veux vivre ma vie et je ne veux pas que la religion du « halal »et tout « haram  » m’en empêche

    personne n’est revenu d’outre tombe pour dire ce qui s’y passe alors du moment que je nuit à personne laissez moi vivre ma vie

Les commentaires sont fermés.