Ouverture prochaine de trois nouveaux consulats d’Algérie à Paris

Trois nouveaux sièges de consulat d’Algérie seront ouverts «d'ici fin décembre» prochain en région parisienne, a annoncé, aujourd’hui dimanche, le secrétaire d’Etat chargé de la Communauté nationale à l’étranger, Belkacem Sahli. «Les terrains pour la réalisation des nouveaux sièges des consulats de Nanterre et de Pontoise ont été déjà acquis, et celui de Vitry est en voie de l’être. Ces nouvelles acquisitions, qui nécessiteraient quelques travaux d’aménagement, seront ouvertes au public d’ici fin décembre», a précisé M. Sahli, en marge de la cérémonie d’inauguration du nouveau consulat de Toulouse. Cela permettrait, selon le secrétaire d’Etat, d’améliorer les prestations consulaires à l’adresse des membres de la communauté nationale à l’étranger, notamment celles relatives au passeport biométrique qui nécessite, en plus des qualifications dans la saisie des données des ressortissants, des espaces adéquats. Il a confirmé, à cet effet, le transfert «prochain» d’une partie des services du consulat général de Paris vers un établissement (Passy) relevant de l’Ecole internationale algérienne, pour permettre, justement, un bon fonctionnement de l’opération biométrique. M. Sahli a également fait part de l’ouverture prochaine du nouveau siège du consulat d’Algérie à Milan (Lombardie-Italie). Sur le point précis du passeport biométrique, il a annoncé une réduction des délais de délivrance des documents de voyage avec le renforcement du débit de la liaison intranet entre les postes consulaires, le ministère des Affaires étrangères et le Centre national de fabrication des documents biométriques d’El-Hamiz (Alger). «Cette ligne, déjà sécurisée par le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, est en voie d’augmentation de son débit pour accélérer les procédures d’acheminement des documents et, du coup, réduire les délais de délivrance estimés actuellement à trois semaines», a assuré M. Sahli, qui a signalé que l’acquisition du matériel nécessaire à l’opération a été déjà avalisée par la commission des marchés. Le secrétaire d’Etat chargé de la Communauté nationale à l’étranger a entamé dimanche une visite de travail de deux jours en France en inaugurant, dans la matinée, le nouveau siège du consulat d’Algérie à Toulouse (Sud-Ouest), en présence notamment des consuls de Toulouse, de Montpellier et de Bordeaux, d’élus locaux et de représentants de la communauté nationale dans la région du Midi-Midi-Pyrénées (45 000 immatriculés). Lundi, il participera à Paris à une conférence sur «les communautés nationales établies à l'étranger», à l'invitation de son homologue française, Hélène Conway-Mouret. Cette conférence portera sur «l'examen de l'évolution qu'a connue, ces dernières décennies, le phénomène migratoire à travers le monde, et les enjeux et les défis qu'il représente, aujourd'hui, dans les relations internationales».
R. N.
 

Comment (9)

    yan du mans
    18 juin 2013 - 5 h 21 min

    Je tiens à remercier
    Je tiens à remercier l’ensemble des fonctionnaires du consulat d’algérie à Nantes pour leur professonnalisme. Lorsque les choses sont bien faites il faut le dire. Merci donc.




    0



    0
      gérémi
      18 février 2017 - 12 h 22 min

      Bravo le lèche-babouche
      Bravo le lèche-babouche




      0



      0
    bilal
    17 juin 2013 - 16 h 15 min

    [email protected]
    À Toulouse, c’est faux

    [email protected]
    À Toulouse, c’est faux ! Les locaux sont propres et le personnel est très chic, mais il y a une façon de faire et je le dénonce ici Comment se fait-il que les Algériens en France ne respectent aucunement les fonctionnaires algériens ? C’est un mauvais procès. Donc expliquez-moi quand des Algériens vont à la préfecture Française prenne un ticket d’attente et se font humilier par les fonctionnaires Français qui leur parlent parfois vulgairement, oui, je l’ai vu pour ma femme que j’ai ramenée d’Algérie il y a 5 ans ! Alors qu’au consulat Algérien, ils ne prennent pas de ticket et ils veulent tout de suite être servis et braillent comme des bêtes sur les agents algériens dévoués qui font un travail formidable
    Alors je vous prierais de vous comporter avec les fonctionnaires algériens comme vous le faite avec les fonctionnaires Français cela suffit les deux poids deux mesures.




    0



    0
    berkane
    17 juin 2013 - 15 h 11 min

    c’est déjà un point positif
    c’est déjà un point positif mais maintenant il faut nettoyer certains postes de la région parisienne de leurs consuls qui passe la majeure partie de leurs temps à courir derrière les femmes qui viennent faire leurs documents




    0



    0
    00213
    17 juin 2013 - 11 h 07 min

    Le problème des
    Le problème des infrastructures est important mais la VRAIE maladie des consulats, c’est le recrutement par piston des employés rapatriés d’Algérie et qui amènent avec eux la contre-productivité.




    0



    0
    Amine
    17 juin 2013 - 9 h 23 min

    Les consulats algériens en
    Les consulats algériens en France sont une vraie copie conforme de l’administration algérienne, archaiques, sales, puants même !




    0



    0
    bilal
    16 juin 2013 - 18 h 42 min

    À Toulouse, je ne l’ai pas
    À Toulouse, je ne l’ai pas encore visité, mais tout le monde en parle de ce consulat qui doit se trouver boulevard d’Arcole, il me semble. Je n’ai jamais eu à faire avec du personnel Masculin dans ce consulat, mais les filles qui travaillent, c’est des chouettes filles professionnelles toujours le sourire.Elles ont 3 exactement à être à la hauteur surtout celle qui s’occupe des visas ,elles m’ont fait aimer l’Algérie sept lettres qui m’ont rendu fou de ce pays et je leur dis Merci mesdames.




    0



    0
    tartanpion
    16 juin 2013 - 15 h 54 min

    a que je sache les consulats
    a que je sache les consulats cites existent déjà…




    0



    0
    Horizon
    16 juin 2013 - 14 h 18 min

    Ont ma dit que le consulat de
    Ont ma dit que le consulat de Lille est gérer par des bons a rien nul en tout .
    Si tel est vraiment le cas et que cela est avéré .
    Ils faut faire le ménage après bien-sur y avoir enquêter auprès des citoyens Algériens émigrés.
    Par des questionnaires envoyer chez eux qu’ils retourneront en Algérie auprès des services compétents .
    Les ont dit je m’en méfie .




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.