Les Etats-Unis «rassurés» sur la situation politique de l’Algérie

La sous-secrétaire d'Etat américaine chargée des Affaires politiques, Wendy Sherman, semble rassurée sur la stabilité politique de l’Algérie, allié principal dans la stratégie sécuritaire américaine dans la région. A l’issue d’un long entretien avec le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, Mme Sherman est sortie «très satisfaite» et surtout «sereine» quant à l’évolution de la situation politique du pays. Elle a d’ailleurs qualifié l’Algérie de «partenaire solide» avec lequel les Etats-Unis entendent développer davantage leurs relations. «Nous avons abordé plusieurs questions liées aux bonnes et solides relations entre l'Algérie et les Etats-Unis, et discuté de ce que nous pouvons faire ensemble au niveau régional et international», a-t-elle dit. Pour mieux cerner la situation politique en Algérie, marquée par l’absence du président Bouteflika toujours hospitalisé à l’étranger, Mme Sherman a indiqué avoir rencontré, outre le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et d'autres membres du gouvernement, des hommes d'affaires et des représentants de la société civile. Des discussions qu’elle a qualifiées de riches et positives. Wendy Sherman, en visite dans le cadre d’une tournée nord-africaine, estime que l’Algérie est le pays le plus stable politiquement dans la région, avec lequel les Etats-Unis comptent travailler étroitement pour juguler la menace terroriste. «Les Etats-Unis et l'Algérie travaillent de manière très étroite en matière de sécurité», a-t-elle insisté. Mais pas seulement. Ils travaillent également ensemble pour le développement économique et social, la démocratie et la bonne gouvernance aussi bien au niveau bilatéral que sur le plan international», a encore déclaré Mme Sherman à la presse à l'issue de son entretien avec Mourad Medelci. Les deux pays avaient lancé, en octobre dernier à Washington, un dialogue stratégique qu'ils ont considéré comme le fondement sur lequel les Etats-Unis et l’Algérie «cherchent à construire leurs relations futures». Et depuis, il y a un véritable rapprochement entre les deux pays. Un rapprochement traduit par un échange intense de missions diplomatiques et de visites officielles. Mourad Medelci s’est plusieurs fois rendu aux Etats-Unis. L’ancienne secrétaire d’Etat Hillary Clinton a effectué une visite officielle en Algérie en octobre dernier. Une visite considérée comme la première du genre, tant les précédents secrétaires d’Etat venaient toujours en Algérie dans le cadre d’une tournée régionale.
Sonia B.
 

Comment (8)

    Anonyme
    19 juin 2013 - 15 h 18 min

    « rassuré » ? l’assurance tout
    « rassuré » ? l’assurance tout le monde la connais, elle proportionnelle au prix du pétrole, il n y a absolument rien d’autre qui permettra au régime de persister. Sans le pétrole, l’Algérie serait libre et le bourreau, je parle du régime dans son ensemble, qui la martyrise depuis 50 ans mordrait la terre.




    0



    0
    lucide
    17 juin 2013 - 19 h 40 min

    vous etes très rassurés et
    vous etes très rassurés et confiants parceque le gendarme du monde est satisfait de vous , quelle aveu de faiblesse ? quel esprit du colonisé,ils ont distribué des points et ils vous ont bien notés , la seule chose qui vous reste pour relevé la tete c juste le pétrol et le gaz , des richesses naturels , ou est votre génie , votre savoir faire , votre fiereté de nation évoluée et moderne ?? RIEN WALLOU , LE PATRIOTE NE DOIT PAS AVOIR PEUR LES USA EN VERITE VOUS ETES RASSURES DE LA POSITION AMERICAINE PARCEQUE VOUS ETES ILLIGITIMES




    0



    0
    le Naïf
    17 juin 2013 - 10 h 58 min

    La devise salvatrice qui doit
    La devise salvatrice qui doit animer chaque algérien jaloux de la souveraineté et de la liberté de son pays consiste toujours à savoir bien décoder les déclarations pompeuses des impérialistes américains à travers lesquelles ils ne font des compliments à autrui que pour mieux les prendre en tenaille par la suite.
    Comme c’est le cas cette fois-ci encore de La sous-secrétaire d’Etat américaine chargée des Affaires politiques, Wendy Sherman, qui semble « rassurée sur la stabilité politique de l’Algérie, allié principal dans la stratégie sécuritaire américaine dans la région » dit-elle. Histoire de nous faire endormir pour mieux nous sauter dessus après.
    Il est prouvé à travers l’histoire que les américains n’ont jamais eu des relations d’Etat à Etat avec le reste du monde. Contrairement à la fédération de Russie ou de la Chine. Les Usa ont eu toujours à travers leur histoire ancienne et nouvelle des relations entre le Maître (les Usa) et l’esclave (le reste du monde y compris leurs alliés européens qui n’échappent pas aussi à cette règle).
    Le Président Poutine de la fédération de Russie l’a publiquement déclaré à la face des Etats-Unis sans que ceux-ci, habitués aux réponses promptes, ne réagissent à ces accusations pourtant blessantes.
    Autrement dit lorsqu’un responsable américain déclare être satisfait des relations des Usa avec un autre pays quelconque, cela veut dire que ce même pays est dans le collimateur Us. Il faut donc s’en garder des surprises que la maison « blanche » – immaculée de sang de milliers d’innocents à travers le monde – vous les cache pour vous en faire après subir les effets nuisibles.
    Leurs chevaux de Troie habituels sont : les droits de l’homme et la démocratie. Cet épée de Damoclès est toujours suspendue sur la tête des indomptables – qui deviendront pour leurs médias comme par enchantement des tyrans – pour les convaincre ou les abattre de mille et une façon si besoin est.
    Mais lorsque cette même maison « blanche » ou autre responsable américain officiel ou officieux ; valet des israéliens, déclare le contraire soit dit : ne pas être satisfait de tel ou tel processus politique ou autre, d’un pays tiers sachez bien que ce pays est engagé sur la bonne voie des intérêts de ses citoyens.

    Les occidentaux ont toujours mis dans leur même panier tous les arabes et musulmans, gouvernants et gouvernés qu’ils considèrent tous sans distinction aucune à tort bien sûr comme des gens qui ne lisent pas, et quand ils lisent ils ne comprennent pas et/ou ne tirent pas les enseignements de ce qu’ils ont vécu dans le passé.
    Il n’y a pas de meilleur exemple récent, chez nous que celui de la dernière prise d’otages au site gazier de In Amenas :
    Les américains tapis dans leur chambre noire :
    – ont, par chameliers du golfe interposés, après avoir confié au chef terroriste bel Mokhtar cette mission de prise d’otage, l’on incité, grâce à la célérité des forces de sécurité nationale, à négocier avec des autorités algériennes intraitables pour la libération des otages.
    Après l’échec de ce plan machiavélique de la Cia fomenté contre l’Algérie, ce chef terroriste a été sanctionné, écarté et sa tête mise à prix. C’est l’histoire de l’échelle américaine.
    – par la voie du ministre anglais des affaires étrangères, les américains nous ont fait dire que les algériens auraient dû nous avertir comme si l’Algérie est tributaire et doit obéir et se faire impliquer, sans se poser de questions, aux plans terroristes – israélo-américano-euro-réactionnaires arabes, qu’ils mijotent conjointement en cachette contre les intérêts de tout le monde même parfois des leurs sauf ceux de leur maitre l’israélien bien sûr.
    – après que les forces de sécurité ont continué à défendre résolument leur souveraineté et la sécurité de leur pays et achevé l’opération anti-terroriste à 50%, ces yankees n’ont-ils pas fait dire en cours d’opération, par secrétaire général de l’Otan interposé que cette organisation atlantique est fin prête à aider les algériens dans la participation à « solutionner » cet acte terroriste ignoble.
    Oublient-ils, le font-ils exprès ou se marrent-ils du monde ; qu’ils en sont les principaux tisserands ? Dieu seul sait ce qui aurait pu advenir si l’on a cédé au chant des sirènes de l’Otan sionisé !
    Qu’ils prouvent au monde ces américains le contraire surtout après leur reconnaissance cynique de manœuvrer toutes les opérations génocidaires terroristes en Syrie.
    Si le secrétaire général de l’OTAN le danois Anders Fogh Rasmussen l’ignore, ne doit-il pas sauvegarder sa dignité politique s’il lui en reste encore en déposant sans tarder sa démission ?
    – les américains qui ne lâcheront pas prise ont continué — après les exploits réalisés par les unités spéciales algériennes au site gazier de In Amenas, — dans leur hypocrisie en nous faisant menacer au début par entre autres, les japonais « par leurs propres voix » de faire retirer ses derniers du sud algérien, et puis récemment par les anglais BP interposé dans le but de les autoriser à continuer de piétiner des prérogatives souveraines en matière de sécurité nationale. Ne préparent-ils pas par exemple un remake de ce qui s’est déjà passé ?
    Ce ne sont pas des bons sentiments ou de bonnes intentions qui ont poussé l’ambassadeur du royaume unis à Alger à dissiper récemment tout malentendu créé par BP. Mais l’inopportunité de telle entreprise qu’il faut, pensent-ils en bons hypocrites, à revoir d’une autre façon pour lui redonner vie et la remettre de nouveau sur le tapis qui ont en réalité animé l’esprit du diplomate de sa majesté.
    Suite à quoi, n’a-t-on pas entendu d’autres éloges sur les prouesses des algériens quant à la lutte anti-terroriste tantôt par des généraux yankees au congrès américain, et tantôt par la voix de Madame Clinton alors secrétaire d’Etat aux affaire étrangère.
    Et cette fois-ci encore par La sous-secrétaire d’Etat américaine chargée des Affaires politiques, Wendy Sherman qui ajoute : «Les Etats-Unis et l’Algérie travaillent de manière très étroite en matière de sécurité», a-t-elle insisté.
    Comme les pensées américaines ont été toujours douteuses et enceintes de dangers pour la sécurité nationale comme le prouvent l’impétuosité et l’arrogance Us, ne faut-il pas s’en garder ?
    Si les américains et leurs affidés européens qui sont en perte de vitesse dans le nouveau monde qui se dessine, expriment-ils réellement de bonnes intentions, si oui ce qui est totalement faux, qu’ils le fassent concrètement s’ils en sont capables pour convaincre et non pas pour duper les gens.
    C’est à eux de le faire pour amener leurs partenaires dans tous les domaines à croire à ces soi-disant bonnes intentions. C’est la raison pour laquelle plusieurs pays préfèrent avoir aujourd’hui des relations avec la Chine populaire et/ou la fédération de Russie qui ne recrutent ou ne manipulent pas les terroristes pour les envoyer semer la mort dans tous les coins du monde.
    Qui sèment la mort et la désolation parmi les peuples du monde, sont-ils les américains et les occidentaux ou les Russes et les Chinois ? La réponse à cette question suffit-elle pour n’importe quel peuple épris de paix, de justice et d’indépendance de faire son choix !
    Peut-être quelques autochtones n’ont pas encore « évidemment » perdu l’esprit et la dignité de leurs papis. Les forces du mal leur pardonneraient-elles leur rêve ou leur vie continue dans les nuages quand ils discourent tous seuls ainsi, bien sûr que si, sachent-elles bien que personne ne les entendra gazouiller par ce que très occupée, pour perturber leurs plans ou les remettre en cause !




    0



    0
    inspecteur Tahar
    16 juin 2013 - 23 h 22 min

    Les Etats-Unis «rassurés» sur
    Les Etats-Unis «rassurés» sur la situation politique de l’Algérie….Its very simple Mrs Wendy Sherman, we love our country…and we love you you too…we will never forget JF Kennedy




    0



    0
    bilal
    16 juin 2013 - 19 h 14 min

    Les États unis sont une
    Les États unis sont une grande Nation et du moment qu’il retombe sur leur pattes, il discuteront avec tout le monde. Le cœur de leur politique -a part concernant Israël-, vous comprendrez pourquoi ? C’est les intérêts des Etats-Unis d’Amérique(le gang de mafieux qui leur sert de gouvernement) qui prime dans leur politique internationale
    Ils ont sans scrupule et les labos de déstabilisation s’est chez eux que cela commence … Méfiance tout de même




    0



    0
    An
    16 juin 2013 - 15 h 59 min

    Je suis rassuré que les US
    Je suis rassuré que les US soit rassuré.




    0



    0
    Crimo
    16 juin 2013 - 15 h 09 min

    Que les amerloques aillent se
    Que les amerloques aillent se faire voir ailleurs, ils détruisent des pays, comme la Syrie, la Libye, l’Irak, l’Afrghanistan, imposer Ghanouchi le terroriste islamiste à la Tunisie, ces crminels fossoyeurs accourent en Algérie pour s’enquérir de l’état des lieux, parcequ’ils espèrent que notre pays subissent « leur printemps arabe » concoté dans les laboratoirs siono impérialiste pour imposer des islamistes dociles après qu’ils aient imposé des dictatures pour préparer le lit de l’islamisme dans les pays dits « arabes » alors les vrais arabes moyen âgeux, archaïcs, antidémocratiques et j’en passe de la péninsule arabique ne sont pas concernés par cette vague de « révolution arabe » imposée à des pays non arabes d’origine. Notre pays, il ne faut pas l’oublier, à été la première cible des USA et de leurs alliés sionistes, français, dans les années 1990, ils n’ont pas réussi à mettre notre pays, fort de sa révolution, de sa dignité, de son courage, à genoux comme ils l’ont fait facilement avec la Libye, l’Irak et d’autres pays qu’ils ont détruits avec leurs alliés nazis sionistes.




    0



    0
    AnonymeKELAM
    16 juin 2013 - 14 h 04 min

    j’aurai souhaité la bonne
    j’aurai souhaité la bonne forme du président pour recevoir obama.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.