L’armée va-t-elle prendre sa revanche sur Erdogan ?

Les événements en Turquie se précipitent. Le vice-Premier ministre Bülent Arinç vient juste de menacer de recourir à l'armée contre les manifestants à Istanbul et dans toute la Turquie. Il confirme ce qu’avait annoncé le ministre de l'Intérieur turc, Muammer Güler, qui avait affirmé que toute manifestation serait réprimée. On le voit, le ton monte et rien ne semble calmer les deux camps (pouvoir et opposants). Il fallait être un bon analyste ou prévisionniste pour comprendre dès le début du mouvement de révolte en Turquie qu’il s’agit d’un grand tournant visant à donner un coup d’arrêt à la tentative d’Erdogan de changer radicalement le visage de ce pays, en portant atteinte particulièrement au principe de laïcité, inscrit dans la Constitution. Les dirigeants islamistes commencent à se rendre compte qu’ils sont face à un pays qui entame une résistance contre leur projet. Dans cette situation, une série de questions se posent : jusqu'où ira Erdogan pour mater une contestation qui ne met pas en mouvement une minorité mais la moitié du pays, constituée par la fraction active et instruite de la population, en gros les couches moyennes, enseignants, étudiants, cadres et médecins mais aussi les travailleurs, soit des millions de personnes, jeunes et vieux, femmes et hommes ? Cette Turquie ne veut pas d’un tuteur nommé Erdogan qui leur dicterait leur comportement quotidien. Et si la situation s'envenimait davantage, quelle sera la position des pays de l'Europe de l'Ouest qui ont montré des signes d’agacement face à cet allié aux allures archaïques mal cachées par un masque moderniste ? Il ne faut pas oublier que si la Turquie est candidate à l'adhésion à l'Union européenne, c’est grâce à son côté laïque alors que la dimension islamiste constitue au contraire un obstacle à cette démarche. C’est ce clivage laïque-islamiste qui détermine les positions des uns et des autres vis-à-vis du soutien apporté par le régime turc à la rébellion syrienne. Il ne fait pas de doute que l’affaiblissement d’Erdogan et de son pouvoir sonneront le glas de l'opposition armée en Syrie. Enfin, la grande question concerne l’armée. Acceptera-t-elle comme le laisse entendre le vice-Premier ministre de participer à la répression d’un mouvement dont la légitimité est tirée de l’histoire de ce pays ? On se rappelle de ses démêlés graves avec le pouvoir islamiste d'Erdogan qui a mis en accusation des dizaines d’officiers dont des généraux, jugés sous divers prétextes depuis 2010. En fait, il semble bien que l’évolution des événements dépendra de ce que décidera l’armée turque.
Karim Bouali
 

Comment (16)

    S.S.A
    19 juin 2013 - 19 h 51 min

    Salam alikoum
    A

    Salam alikoum

    A mannallah,

    Désolé, mais j’ai rien compris.

    Salam Alikoum




    0



    0
    mannallah
    19 juin 2013 - 8 h 02 min

    Dés lors qu’un pays est
    Dés lors qu’un pays est gouverné par la légitimité des urnes que celle-ci soit « ISLAMITE » pour les pseudo-démocrates un éventuel coup d’état et tenez-vous bien par l’armée est légitimé d’où ce titre qui ne cache et pas du tout l’intention d’un plumard qui se dit respectueux des rudiments vais-je dire de la démocratie…REVANCHE DES MILITAIRES…Ecrit-il !!!!!!N’est-il pas temps à ce que ces minorités marxistes respectent le verdict des urnes…Cette vision islamophobe , raciste qui rejette les valeurs d’un peuple doit s’adapter ou se taire à jamais…IL EST TEMPS…




    0



    0
    syriano
    18 juin 2013 - 19 h 33 min

    Avant d’excuter les ordres de
    Avant d’excuter les ordres de l’Otan,a t-il oublier de dire OUI CHEF OUI A VOS ORDRES.
    Effectivement on ne discute pas les ordres,surtout pour un larbin du calibre d’Erdogan.
    .
    Lorsqu’on lave avec un chiffon sale, on jette ensuite les ordures et le chiffon avec.




    0



    0
    AL IDRISSI
    18 juin 2013 - 17 h 25 min

    #En fait, il semble bien que
    #En fait, il semble bien que l’évolution des événements dépendra de ce que décidera l’armée turque# J’ai repris fidèlement la phrase de Mr K. BOUALI, la Démocratie et la Laïcité made in illuminés Algériens. votre place n’est pas avec votre peuple plutôt dans les casernes sous la haute protection de cette armée. Élite Algérienne LE RÔLE DE L’ARMÉE EST DE PROTÉGER LES FRONTIÈRE. COMPRENAIT LE NOUS SOMMES EN 2013.




    0



    0
    Crimo
    18 juin 2013 - 13 h 42 min

    Erdogane est un véritable
    Erdogane est un véritable danger pour ses voisins, pour le monde musulman dit « arabe » et surtout pour la Turquie dont il traite plus de la moitié de la population, qui conteste avec raison son mode de gouvernance autoritaire islamisant, de terroriste. Erdogan est un traitre au service des l’impérialisme, du sionisme, des monarchies traitresses de la péninsule arabique, n’a rien d’un démocrate, Hitler aussi a été élu démocratiquement et l’histoire est là pour nous rappeler ses crimes. Tout comme les serptents islamistes de son acabit, Erdogan s’est servi des élections démocratiques et libres en Turquie, pour arriver au pouvoir. Il prétend avoir développé l’économie de son pays, faux!! cet individu n’est pas à l’origine du développement économique de la Turquie se sont ses prédecesseurs laïcs qui ont fait de la Turquie un pays moderne et prospère. La mission de Erdogan le chien attitré de l’Otan, est de détruire ses voisins comme la Syrie, et ce qui reste de la Turquie laïque et moderne. Le monde a découvert avec stupéfaction le vrai Erdogan à travers ses discours despotiques enflammés par la haine qu’il véhicule envers ses opposants, cet individu sème à travers ses discours, les graines de la division au sein du peuple Turque, en traitant ses opposant de terroristes, ce qui contrevient aux règles élémentaires de la démocratie. Cet individu a montré sa vraie nature islamisante dictoriale, le salut du peuple turque, des voisins de la Turquie viendra après la chute retentissante d’Erdogan le traitre islamiste. L’ennemi numéro 1 de la Turquie, comme l’est son comparse tunisien Ghanouchi numéro 1 de la Tunisie.




    0



    0
    halimo
    18 juin 2013 - 10 h 06 min

    les coups d etat devient
    les coups d etat devient legitime meme avec un bain de sang?ca nous a cervie a quoi en algerie 250000 morts le pays est cazi-ruiner.un regime militaire qui ce partage la rente petroliere,c est la debacle totale




    0



    0
    Mansour
    18 juin 2013 - 7 h 43 min

    Ataturk doit se retourner
    Ataturk doit se retourner dans sa tombe en voyant la Turquie moderne qu’il a laissée gouvernée par ces vermines du 21e siècle que sont les islamistes.




    0



    0
    Anonyme S.S.A
    18 juin 2013 - 6 h 28 min

    Salam Alikoum
    « Kima toudine

    Salam Alikoum

    « Kima toudine ou toudane ». Ce type est un Haggar, il continue d’agresser la Syrie alors que que ce pays a toujours eu les meilleurs relations avec le peuple Turcs et tant d’autres peuples.

    Pour pouvoir lécher les pieds des barbares européens qui ont mis son pays a genoux(1914-1918 empire Ottoman dont il pourrait revendiquer l’héritage en plus), il tape sur ses frères de religion a géométrie variable.
    Il baisse son froc devant les Israéliens qui tuent son peuple en direct et ouvertement(flottille de Gaza) et ose nous la faire a l’envers en se posant en chantre de la justice populaire.

    Ce n’est qu’un Mounaffik parmi tant d’autres, alors qu’attendre d’un mounaffik qui tue son peuple a coups de jets d’eau en pleine tête(plus de 500 bars de pression).

    Je me réjouis de voir le peuple Turc fiers enfin réveillé, ce peuple ne reproche pas a ce Mounaffik sa prétendue orientation islamique, non, ce qu’il lui reproche, c’est son larbinisme avérée de l’Ue, d’Israël, et d’autres pourris du Golfe.

    J’espère que la seule institution valable dans ce pays va écouter les cris de son peuple et mettre un terme a la Hoggra. Il parle de démocratie, mais sait-il ce que cela veut dire, avoir le droit d’insulter les gens ce n’est pas la démocratie, c’est de la diffamation et répréhensible juridiquement.

    En plus, il y a deux manières d’exercer la démocratie : les urnes évidemment, et la rue. Si ces gens qui l’ont élu pour X raisons(toujours le fameux bluff mental islamisant) s’apercoivent(Hamdoullah enfin) qu’ils se sont trompés, ils ont quand même le droit de manifester dans la rue pacifiquement pour lui dire non ! Que je sache, c’est bien lui qui utilise la violence contre son peuple, même certains policiers qui ont compris l’impasse dans laquelle ils se trouvaient se sont suicidés. Honte a ce despotique et tyran. Il croit que ALLAH ne voit pas les Dalimines, en tous cas, lui il verra la justice d’Allah et plus tôt qu’il ne croit.

    Hasbouna ALLAH oua Nirma Ouakil.

    Salam Alikoum.




    0



    0
    Nourdine
    18 juin 2013 - 3 h 25 min

    Erdoguan rêvait-il d’un
    Erdoguan rêvait-il d’un nouvel empire ottoman ?




    0



    0
    Anonyme
    17 juin 2013 - 20 h 53 min

    j’espere du font du coeur,que
    j’espere du font du coeur,que cet agité de merd2âne qu’il finisse ses jours,sur un peloton d’exécution, avec son akp, ainsi que les roitelets du golfe,et leur cousins, le nain de jordanis,et le millardaire libanais hariri, j’ai pas cité..la mimi 6, pour la simple raison, qu elle est atteinte de la maladie de la honte,que ses jours son compter.bref, mais! je souhaite le même sort, au deux vilains tunisiens gannouchi,merzouki et leur clics, et l’affreux petit singe egyptien MOR si (son nom lui convient), et sans oublier nos sinistres islamistes, a leur têtes le mokri (lui aussi il porte bien son nom), suivi d’uncle ben’s, cameron, flamby, le nain agité, le sang contaminer, le repris de justice de bordeaux, bhl et sa mèche rebelle…etc




    0



    0
    Anonyme
    17 juin 2013 - 20 h 53 min

    Les coups d’etat militaires
    Les coups d’etat militaires deviennent legitimes, des lors que loes islamistes instrumentalisent la religion et se servent de la democratie pour prendre et ne plus lacher le pouvoir qu’ils utilisent seulement a leur profit et non a celui des peuples.




    0



    0
    halimo
    17 juin 2013 - 17 h 00 min

    la place de l arme c est dans
    la place de l arme c est dans les casernes le mec a ete elu .vous voulez qu il part les prochaines elections .mentalite des fachistes ils vous gene a ce point l air des coups d etats est evouluer




    0



    0
    Horizon
    17 juin 2013 - 16 h 58 min

    Allah Soubhanou Ouoi Tahala
    Allah Soubhanou Ouoi Tahala .

    Va écouter toutes ces familles endeuillées , meurtries dans leur chairs , leur sangs , leur vies , pour très longtemps.

    Qui inlassablement prient Allah matin midi et soir pour qu’ils leur fassent vengeances de tout ce qu’ils ont subits et continues de subir.

    A cause de toi Erdol’âne et tes amies Qataries , saouds , libanais « Hariri » , et tous les autres qui ce sont montrés plus discrets.

    Tous aux ordres d’une certaine frange occidentales.

    Allah n’oublie pas et ils écoutes toujours les gens opprimés.
    Il porte toujours secourt aux plus faibles après un certain temps d’attente qu’il à juger nécessaire pour agir.

    Tous ceux qui ont étés impliqués dans de tels tourmentes humanitaires quelque soit le lieu ou populations vont payées a Allah leurs méfaits.
    Qui vivra verra cela de ces propres yeux et s’inclinera devant Allah en le glorifiant .
    Il n’y a de puissance qu’en Allah il n’y a pas meilleur stratège qu’en Allah.
    Et Allah est avec les PATIENTS .

    Tomber tous les uns après les autres .
    Ceux qui ont semés entre les hommes des troubles sur terre la corruptions , le désordre , et le désarrois.
    Le rassemblement devant votre créateur est une certitude et vos actes seront livrés et connus sans aucun détour.
    Allah et grand.
    Allah guident nous sur le chemin qui te satisfait pleinement par nos actes et devoirs ainsi que tous ceux et celles que l’ont aimes .
    Ne nous abandonnent pas après nous avoir guidés.




    0



    0
    X man
    17 juin 2013 - 16 h 21 min

    «  » Il ne fait pas de doute
    «  » Il ne fait pas de doute que l’affaiblissement d’Erdogan et de son pouvoir sonneront le glas de l’opposition armée en Syrie. » »

    Nous souhaiterons bien le glas de l’opposition armée en Syrie mais si nous faisions un petit tour en arrière nous remarquerions que les choses sont entrain de s’envenimer.
    Renverser un régime civil pour le remplacer par un autre militaire voudrait dire qu’une intervention militaire US EST ENTRAIN DE SE PREPARER POUR LA SYRIE .
    HISTOIRE :les américains voulaient intervenir directement et militairement en Afghanistan ,ces derniers avaient procédé à un coup d’état au Pakistan et avaient placé un régime militaire chapeauté par Moucharef.




    0



    0
    Crimo
    17 juin 2013 - 14 h 51 min

    La chute d’Erdogan sonnera le
    La chute d’Erdogan sonnera le glas de la rébéllion terroriste islamiste en Syrie, mais aussi elle sonnera le glas à toutes les vélleités islamistes de se maintenir ou de prendre le pouvoir dans leur pays respectif. La chute d’Erdogan mènera aussi à la chute du modèle « d’islamiste modéré » qu’il prétend incarner et dont il se fait éhontément le chantre, cet Erdogan n’est qu’un valet traitre, qui est à mettre sur le même pied d’égalité que les roitelets bâtards, traitres, vendus de la péninsule arabique, dont la mission est de servir les intérêts de l’impérialisme et du sionisme, de pervertir l’islam pour détruire le monde musulman




    0



    0
    le Naïf
    17 juin 2013 - 14 h 39 min

    Il y a des limites à ne pas
    Il y a des limites à ne pas franchir même quand on est allié-serviteur inconditionnel d’Israël et membre-exploité de l’Otan quand il s’agit de sauvegarder les intérêts suprêmes de la Turquie, de la vraie Turquie et non pas celle d’Erdogan le tyran, le valet de pied des chameliers du golfe.
    C’est à l’armée de réagir et de ne plus se laisser avoir par un dictateur qui risque de faire flamber toute la région seulement pour plaire à ses maîtres.
    Comme on le constate lorsque les choses commencent à se corser le monsieur menace d’utiliser l’armée, cette armée qu’il a humiliée devant le monde sous différents prétextes.
    Etre discipliné pour un militaire vis-à-vis d’une politique donnée ne veut pas dire se jeter les yeux fermés dans le feu pour obéir à un ordre despotique.
    L’obéissance est seulement dans le bien et l’intérêt de tous sans pour autant commettre de délits interdits par les lois divines et universelles.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.