Sellal encourage la communication et vire les journalistes

Le rencontre entre le gouvernement et les walis s’est achevée à huis clos. Les journalistes, conviés pour assurer la couverture de cet événement qui s’est déroulé au Club des Pins, sont restés sur leur faim. Ils n’ont pas pu aller jusqu’au bout de ce conclave qui traite pourtant de questions directement liées à la vie quotidienne de tous les Algériens. Contrairement aux promesses du Premier ministre sur la facilitation de l’accès à l’information, les journalistes n’ont eu droit qu’aux salamalecs et aux accolades de la matinée. Où est donc cette ouverture claironnée il y a à peine 17 jours par Abdelmalek Sellal ? Ou cette communication officielle se limite-t-elle au festif, au superflu ? Et les vrais dossiers continueront à être traités à l’abri des regards des journalistes ? Pourquoi a-t-on invité donc la presse nationale à un événement pour qu’elle n’assiste ensuite qu’à sa moitié ? A-t-on peur des journalistes et de ce qu’ils peuvent rapporter à l’opinion nationale ? Le comble de l’ironie, c’est que le Premier ministre a assuré au début de la rencontre que le gouvernement n’avait rien à cacher. «Nous n’avons strictement rien à cacher. Nous n’avons aucun cadavre dans nos placards. Il faut donner de la matière aux médias, sauf les informations portant sur la sécurité de l’Etat», a-t-il déclaré. Qu’y avait-il donc à l’ordre du jour qui portât sur la sécurité de l’Etat ? Il a été question de Ramadhan, de distribution de logements, d’électricité, d’emploi… Sellal vient de donner la preuve que les gouvernants ne sont pas prêts à s'acquitter de leur devoir de vérité et de transparence envers le peuple. Le discours, à lui seul, ne peut suffire à faire évoluer les mentalités sclérosées. Ni d’ailleurs les séminaires organisés à coups de milliards.
Sonia Baker

Comment (14)

    S.S.A
    28 juin 2013 - 15 h 30 min

    Salam Alikoum
    Je sais, hors

    Salam Alikoum

    Je sais, hors sujet, mais juste une pensée pour Madiba-Nelson Mandela- qui est en train de partir(Allah I Khaffif Alih même s’il est pas Musulman).

    Salam Alikoum.




    0



    0
    aymen
    27 juin 2013 - 18 h 06 min

    Apparemment Monsieur 00213 ne
    Apparemment Monsieur 00213 ne vit pas dans le même pays que nous, il a son propre monde dans lequel il rêve de je ne sais quoi et ne connaît absolument rien en la situation de son propre pays, dire qu’il y a des résultats c’est étonnant à moins que derrière cet anonyme se cache quelqu’un qui a bien téter les mamelles du régime, on ne sait pas le monde est petit




    0



    0
    aymen
    27 juin 2013 - 18 h 02 min

    Sellal ou autre,personne ne
    Sellal ou autre,personne ne peut changer les moeurs d’un système mis en place depuis l’indépendance, pour provoquer un tel changement, il faut d’abord commencer par démanteler le système chose qui ne peut pas se faire son la mobilisation massive du peuple. mais aujourd’hui,les algériens ne sont pas dans cette optique de changement,leur souci est de changer leur quotidien.




    0



    0
    maleh
    27 juin 2013 - 14 h 44 min

    C’est l’arroseur arrosé.
    C’est l’arroseur arrosé.




    0



    0
    saadielbachir
    27 juin 2013 - 13 h 31 min

    entre dire et faire il y a
    entre dire et faire il y a toute une mere c’est cequi sappel de la politique




    0



    0
    Nenuphar
    27 juin 2013 - 9 h 04 min

    Sellal est un homme du sérail
    Sellal est un homme du sérail et ce n’est pas maintenant qu’il va devenir démocrate ou libéral.

    Il a été forgé par ses mentors et parrains qui attendent le moment opportun pour le mettre sur le koursi à la place du vizir hémiplégique.
    Il n’y a rien à attendre de lui étant entendu qu’il ne sera encore qu’une marionnette entre les mains de ceux qui gouvernent en sous mains le pays. Ils sont connus et on essaye de les vanter en avançant le fait qu’ils sont les garants de la sécurité de l’Algérie.
    Pauvre pays.
    Les problèmes significatifs auxquels nous devons faire face ne pourront jamais être résolus au niveau de réflexion de ceux qui les ont créés. Albert Einstein




    0



    0
    Karim
    27 juin 2013 - 7 h 17 min

    les réunions entre les hauts
    les réunions entre les hauts responsables de n’importe quel pays se fait toujours a huit clos je ne vois pas pourquoi l’Algérie ferait exception en invitant les journaliste a être de la partie




    0



    0
    Anonyme
    27 juin 2013 - 4 h 40 min

    En Europe la transparence
    En Europe la transparence n’est qu’une illusion,regardez les journaux on y parle surtout de foot et de météo. Trop de transparence peut se retourner contre nous,il faut trouver un juste milieu. Ne pas faire entrer les journalistes dans ce genre de réunion ne me choque pas au contraire, une feuille expliquant les grandes lignes de ce qui a été dit suffirai largement. Avoir les journalistes dans la salle empêcherai que les gens parlent librement de peur de faire la une le lendemain.




    0



    0
    Mahdi
    27 juin 2013 - 3 h 44 min

    sella est l’homme qu’il faut
    sella est l’homme qu’il faut !!!!?? quel culot !




    0



    0
    syriano
    27 juin 2013 - 0 h 28 min

    @00213
    Effectivement,Sellal

    @00213
    Effectivement,Sellal fait du bon boulot.




    0



    0
    Antisioniste
    26 juin 2013 - 22 h 30 min

    @ Madame Sonia Baker
    Chère

    @ Madame Sonia Baker

    Chère madame je comprend bien votre point de vu sur la question mais permettez moi de vous faire remarquer que nous ne somme pas en état de quiétude à l’échelle aussi bien international que régional mais de tension, et quiconque ne fait pas attention (à se qu’il dit ou fait) particulièrement un responsable, risque de faire non pas de la transparence médiatique mais de donné aux cabales occulte matière pour sapé la cohésion et la stabilité de se pays qui est encore une cible de ses soi disant vents du changement vers quoi nous le savons.




    0



    0
    feriel
    26 juin 2013 - 22 h 21 min

    bravo sonia ils se foutent de
    bravo sonia ils se foutent de la gueule des gens le peuple veut toute la verite sur la maladie du president pas une demie verite 60 jours s’en est trop




    0



    0
    Anonyme
    26 juin 2013 - 21 h 44 min

    Les KDS ! ces mecs se
    Les KDS ! ces mecs se rabattront tous sur la Kabylie le jour venu comme ça été le cas au Kurdistan. La Kabylie pardonnera à ses enfants égarés qui ne seront pas liés à des crimes contre la Kabylie ou son peuple. Ce mec s’est permis de dire, lors de l’inauguration du Barrage de Taksebt, « acheminez l’eau potable jusque dans la maison de Said Sadi si non ce type va nous faire des problème ». Ce sont des phrases que les Kabyles ne vont pas oublier. Un litre d’eau minéral, coute déjà en Algérie, légèrement plus cher qu’un litre d’essence et ce, depuis novembre 2012 et on prévoit que le prix de l’eau potable va être multiplié par 3 d’ici 2020 et par 5 d’ici 2030.




    0



    0
    00213
    26 juin 2013 - 20 h 35 min

    Que la gestion de l’état se
    Que la gestion de l’état se fassent dans l’opacité : On s’en fout, tant qu’on voit des résultats concrets.
    Contrairement aux occidentaux, où tout les jours, la presse est invitée à de grands débats ministériels pour leurs répéter que la crise est derrière eux et que l’économie va reprendre demain grâce à une bonne gestion gouvernementale.
    Alors que l’occident s’enfonce dans la misère de jour en jour.
    .
    Je vous confirme (à titre personnel) après avoir observer 2h40 de compilation de discours fait par notre premier ministre et étudier ses faits d’armes dans ses précédents postes :
    Sellal est l’homme qu’il nous faut.
    Ce n’est pas la meilleure valeur mais c’est une équation parfaite…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.