Cinq ans d’exclusion pour les tricheurs au baccalauréat

Certains candidats aux examens du baccalauréat ont pris connaissance de la sanction qui leur a été infligée en introduisant leur code sur le site de l’Office national des examens et concours (Onec). Bien que la nature de la sanction n’ait pas été spécifiée, ces candidats ont tout simplement vu défiler devant leurs yeux un message qui veut tout dire : «Vous avez triché !» En effet, tous les candidats qui ont fraudé lors des épreuves du bac ayant eu lieu du 2 au 7 juin ont été lourdement sanctionnés. Ils sont exclus de cet examen pendant cinq années. A moins qu’ils ne tiennent à avoir ce diplôme qui ouvre les portes de l’université, ces candidats viennent de connaître une fin sans gloire de leur cursus scolaire. Pour les parents, ce sont des sanctions trop sévères. Des sanctions qui sont pourtant prévues dans la réglementation. Les enseignants et les syndicats approuvent entièrement ces sanctions qu’ils considèrent comme «légales, légitimes et nécessaires» pour que les fâcheux événements qui ont émaillé le bac de cette année ne se reproduisent plus. Il faut rappeler que dans certains centres d’examen, des surveillants ont été menacés à l’arme blanche par des candidats qui voulaient tricher. Dans d’autres, les candidats avaient cassé des chaises et des tables. Des dérapages qui ont contraint les services de sécurité à intervenir pour maîtriser la situation. Pour les enseignants, de tels comportements sont inadmissibles dans une institution comme l’Ecole. Interrogé sur le sujet jeudi dernier, le ministre de l’Education avait assuré que «l'Onec a pris les mesures nécessaires pour examiner le dossier sur la base des données et rapports établis par les centres d'examen concernés». Pour sa part, le président de l'Onec, Ali Salhi, avait indiqué le même jour que les conclusions de l'enquête à ce sujet seraient soumises aux commissions compétentes qui se prononceraient sur les dépassements «circonscrits». Pas moins d’un millier de candidats sont concernés par ces mesures. A Alger-Centre, une trentaine de candidats n’ayant pas réussi le bac ont manifesté, mais les services d’ordre ont réagi vite et les ont dispersés sans difficulté.
Sonia B.


 

Comment (15)

    Anonyme
    3 juillet 2013 - 10 h 53 min

    Ziryab ? ! comme ça un
    Ziryab ? ! comme ça un vulgaire Lycée ou on trouve que la progéniture des barons du régime implanté à Paris avec des programmes français pendant que les lycéens Algériens, eux, sont brisés par l’arabisation, c’est ce lycée là, que tu considère qu’il représente « l’Algérie et son peuple » ? C’est une insulte !




    0



    0
    issam
    3 juillet 2013 - 10 h 41 min

    A quoi bon de faire perdre 5
    A quoi bon de faire perdre 5 annnées à un élève avant de repasser le bac.

    Un ministre qui fait de la corruption il n’ attend pas 5 ans avant de retrouvé un portefeuille .

    2 années c’est suffisant .ça lui laisse le temps de réfléchir et de ne pas oublier les cours qu’il a appris .




    0



    0
    Rascasse
    2 juillet 2013 - 18 h 29 min

    @horizon; je partage ton
    @horizon; je partage ton point de vue sur l’analyse de luisette par contre par celui sur le président en effet c est tout le système qui est à blâmer depuis l’indépendance mais depuis 2005 les choses ce sont acceleréés et la descente aux enfers à été vertigineuse.
    Cordialement.




    0



    0
    Anonyme
    2 juillet 2013 - 18 h 05 min

    On sanctionne de jeunes naïfs
    On sanctionne de jeunes naïfs et on laisse courir les gros : ceux qui ont les moyens de sortir les sujet quelques jours avant le bac. Tout les ans c’est pareil. de toute façons, un BAC algérien ne vaut plus rien, il permet juste de s’inscrire dans une université Algérienne qui donne des diplôme qui ne valent à l’étranger ( en Algérie ils sont trop nombreux).




    0



    0
    zyriab
    2 juillet 2013 - 16 h 54 min

    Selecto .Soi tu n’as aucune
    Selecto .Soi tu n’as aucune idée du lycée algérien de Paris soi tu es un recalé de ce lycée .Car dans le cadre des accords franco algériens ce sont les institutions fran,çaises qui corrigent ce lycée Alors ou bien tu renonce à tesensonges permanents et complètement faux soi tu cesses tes attaques contre l’Algérie et son Peuple




    0



    0
    yanis
    2 juillet 2013 - 14 h 35 min

    on a de la fievre cassons le
    on a de la fievre cassons le thermometre
    bon DIEU 05 ans d’exclusion a des candidats qui sont les premieres
    d’un systeme qui a pris ces enfants en otage ,que de mauvaises reformes,que de greves qu’on a laisse perdurer des semaines durant et pour des classe d’examen, que de programmes non respectes que que questions hors sujets ,que d’erreurs dans les sujets et c’est
    impardonnable, que de passe droits .et l’on se reveille un jour et l’on decide sans crier gare que le couperet de la loi sera applique.La reglementation avant d’etre applique dans sa rigueur aurait ete acceptee par tous si en amont toutes le chances avaient ete donnees aux candidats avnt le jour J et au lieu de cela l’opprobre qu’on a jete pendant 05 ans sur le candidat et sa famille Quel drame




    0



    0
    Horizon
    2 juillet 2013 - 13 h 21 min

    @ luisette
    Bravo pour ton

    @ luisette

    Bravo pour ton commentaire plein de lucidité qui a le mérite d’être en rapport avec le sujet d’actualité .
    Contrairement à Mansour et rascasse focalise sur le président de la république .
    Et du coup mettant hors jeux le sujet par laquelle nous sommes sensés débattre.




    0



    0
    Horizon
    2 juillet 2013 - 9 h 41 min

    @ Selecto
    Tu ne t

    @ Selecto

    Tu ne t appellerais pas James bonde 007 .

    Le site qui te conviendrait car il y a un nid de gens qui pense comme toi .
    Quoi qu’il se passe en bien en Algérie .
    Que le président leur offrent la lune .
    Qui qu’il soit au pauvoir sauf des leurs .
    Ils vomissent 24heures sur 24 ,et 365 jours de l’année non stop sur le président Algérien .

    Tu vas te sentir au anges ,dans ton élément sur ce site qui s »appelle : TOUT SUR L’ALGÉRIE.




    0



    0
    Rascasse
    2 juillet 2013 - 8 h 15 min

    @horizon ; ow ow ow ellah
    @horizon ; ow ow ow ellah yahdik c est quoi ça depuis que bouteflika est là? je comprend Algérie patriotique qui dans un soucis de libre débat autorise tous les points de vue et c est tout à son honneur mais cela ne devrait pas ouvrir la brèche aux (balataguia) qui sont en fait les exécutants et le drame de notre patrie ; c est maintenant plus que jamais des responsables coptés sans aucun niveau culturel ni intellectuel, des professeurs de médecine promu dans la médiocrité et à la limite du répugnant secteur sensé être noble et exempte de tout copinage , l exemple est l hôpital de zmirli ou un futur chef de service vil médiocre incompétent copté professeur et probablement futur chef de service, si vos enfants font médecine ou bien se feront traiter par ce pseudo professeur alors je vous laisserai réfléchir deux fois avant de dire des sottises.
    Cordialement




    0



    0
    Mansour
    2 juillet 2013 - 7 h 33 min

    @horizon
    je suis très heureux

    @horizon
    je suis très heureux de savoir que depuis que Bouteflika est au pouvoir tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.Pourvu que ça dure.Mais ça fait bientôt 15 longues années qu’il est là et le bout du tunnel est remis aux calendes grecques.Je te signale quand même que ces milliers de candidats qui ont triché aux épreuves du bac avaient à peine 3 ans quand ton Fakhamatouhou a pris le pouvoir en 1999.Quand on prend le pouvoir par la force et qu’on triture la constitution pour y rester n’est-ce pas une tricherie et une corruption qui ne dit pas son nom?




    0



    0
    louisette
    2 juillet 2013 - 6 h 29 min

    j’approuve totalement la
    j’approuve totalement la sanction prononcée.tricher au Bac augure de lendemains malhonnêtes et c’est l’Algérie qui en paiera le prix. Il fallait donner une leçon mémorable et cela a été fait.
    Mais en même temps il faudra sanctionner tous les dérapages passés et futurs et ce , dans tous les secteurs.
    Je pense , notemment, aux professeurs en médecine, Chefs de service, qui ont décidés de « léguer » leur pouvoir à leurs progéniture , à ceux qui font bénéficier leurs enfants des stages à l’étranger..
    Il y a beaucoup à faire et le Ministère de l’éducation vient de donner l’exemple.
    S’agissant du taux d’échec décrié, je rappelle aux syndicalistes qui hurlent et dénoncent aujourd’hui, que le niveau bas est le résultat de leur sempiternelles grèves qui prennent chaque année, et tout au long de l’année, en otages les élèves.
    Ces synidicats méritent de partager la sanction avec les élèves tricheurs parcqu’ils sont responsables, du manque de confiance des élèves en leur capacité, ils sont responsables à part entière de la dérive du secteur. Alors les vierges effarouchées, taisez vous




    0



    0
    Horizon
    1 juillet 2013 - 22 h 01 min

    Salem Alikoum
    Beaucoup

    Salem Alikoum

    Beaucoup d’algériens et algériennes ont acheter des diplômes dans toutes les profession moyennant finance.

    Osez dire le contraire , tous le monde est au courant de cela.

    En Algérie il fut un temps assez long ou cela était monnaie courante .
    La France et beaucoup de pays Occidentaux ne reconnaissaient aucun diplôme Algériens.
    Il y a pas longtemps nous lisions sur ce site A.P un sujet d’actualité que des pilotes de ligne Algériens ont reçus des brevets de pilote de ligne.
    Ils n’avaient pourtant jamais étés former a ce métier dans aucune écoles de pilotage d’avions de ligne.
    Il allaient ensuite en Afrique de sud pour faire reconnaitre leur diplôme par ce pays qu’ils faisaient ensuite convertir en brevet de pilote français ou autre pays européen.
    Mais le poteau rose a été découvert .
    Et le contrôle générale à donc été fait , aussi bien en
    Algérie que dans les pays occidentaux .
    Ces derniers n’avaient pas envie qu’un Boeing ce crache sur leur villes.
    D’où une surveillance minutieuse et fréquemment effectuer et sans relâche sur tous les diplôme venant de chez nous.
    Elhamdoulillah depuis que boutiflica est au pouvoir nos étudiants sont à 100% de réels diplômés par leur matière grise.
    Le malheur est que tous les vrais diplômés de l’époque qui n’ont rien acheter , mais acquis par leur intelligences incontesté et incontestable.
    Ont étés salis a cause de cela et ont subits les mêmes sanctions par la fautes des ces faux intellectuel .
    Celui qui fait celui qui ne connait pas cela est un menteur.
    Voulez vous réinventer la roue .
    Ou concurrencer d’autres commun du mortel conçus a l’identique de vous .
    Mais qui eux font des réelles études , bouquines ,écoutes , révisent , assistent aux cours , et se donnent a deux cent pour cent pour atteindre leur but et décrocher le métier qui les passionnent.
    Salem alikoum




    0



    0
    titoAnonyme
    1 juillet 2013 - 21 h 49 min

    des sanctions exemplaires
    des sanctions exemplaires pour que ça ne se reproduise plus ,il faut préserver le dernier carré sain dans notre pays , gangréné par toutes les formes qui régissent une vie sale ,celui qui veut réussir de cravacher dur et non pas triché !!




    0



    0
    Rascasse
    1 juillet 2013 - 20 h 01 min

    Ça servira de leçon ,
    Ça servira de leçon , maintenant il faut donner exemple en punissant les corrompu prédateur usurpateur et imposter et à ce moment là on reprendra confiance en nos gouvernants .




    0



    0
    selecto
    1 juillet 2013 - 19 h 36 min

    Le plus grand scandale c’est
    Le plus grand scandale c’est celui du BAC de l’école algérienne internationale de Paris, le taux de « réussites » a battu tout les records mondiaux ces dernières années, les heureux bénéficiaires sont des proches d’ex et actuels responsables, ça mérite une enquête..




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.