Une ONG [trop] intéressée par le chômage en Algérie

Tout intéresse la Fondation Friedrich Ebert en Algérie. De l’emploi à la formation en passant par la promotion de la citoyenneté, rien ne semble échapper à cette ONG internationale qui a ouvert son bureau à Alger en 2002. Créée en 1925 selon les dernières volontés politiques du premier président allemand élu démocratiquement, Friedrich Ebert, cette ONG s’attèle depuis quelques jours à l’organisation d’un grand colloque sur l’emploi des jeunes. Un thème à la fois délicat et sensible. Ce colloque intervient après une série de formations de syndicalistes à l’art et aux techniques de la mobilisation. La Fondation cible, cette fois-ci, les chômeurs. Particulièrement ceux du Sud. Elle invite ainsi les universitaires et experts algériens comme étrangers à venir participer à un colloque sur «l'emploi des jeunes et la communication en Algérie» qui se tiendra à la prochaine rentrée sociale, du 25 au 26 septembre. Pour la Fondation, ce sujet est d’actualité en ce sens que «l’Algérie se trouve confrontée aux manifestations publiques liées au chômage». Inquiète pour notre pays ? Pas si sûr. «Ce sujet soulève, explique-t-on dans la présentation du colloque, des questions qui méritent toute notre attention car cette problématique préoccupe notre société au plus haut point, vu le fort taux de chômage au niveau des jeunes. Il suffit de comptabiliser les émeutes liées au chômage pour comprendre la réalité des jeunes. Une large part de jeunes citoyens algériens sont actuellement confinés dans des activités informelles faute de formation ou sans emploi. Il en est de même pour les jeunes diplômés pour qui les emplois proposés sont souvent précaires. Il s’agit d’un souci réel au niveau national.» La Fondation Friedrich Ebert dit vouloir, à travers ce colloque, «dégager des stratégies pour la mise en œuvre d’actions concrètes à la mesure des défis à relever pour réduire le chômage et la pauvreté». Pour ce faire, elle s’intéresse de près aux dispositifs d’aide publique tels que l’Anem, l’Ansej, l’Anjem et l’ADS. Bref, à tous les dispositifs de soutien à l’emploi. La rencontre sur l’emploi des jeunes est, souligne la Fondation allemande, une invitation à réfléchir aux problèmes de l’emploi en Algérie à travers les questionnements qui interrogent les pouvoirs publics, les universitaires et le secteur économique, et doit permettre de nous donner un état des lieux de la situation, de partager leurs idées et nous faire part de leurs analyses. Il faut souligner que cette Fondation a eu des difficultés et des problèmes dans certains pays qui n’ont pas apprécié son traitement des questions internes. La Fondation qui dit travailler en Algérie depuis une décennie pour le renforcement de la démocratie, la consolidation de l’Etat de droit et la promotion du dialogue entre les différents acteurs de la société, a-t-elle des solutions pour réduire le chômage dans notre pays ? Si c’est le cas, pourquoi cette ONG fortement implantée en Europe ne contribue-t-elle pas aux efforts des Etats de l’Union européenne à inverser la courbe croissante du chômage ? La question reste entière. Cela, tout en sachant que la Fondation Friedrich Ebert ne s’est pas encore conformée à la nouvelle loi sur les associations.
Sonia B.
 

Comment (25)

    NASSER
    28 septembre 2013 - 10 h 54 min

    LU SOUR Algérie patriotique
    LU SOUR Algérie patriotique (Aout 2012)
    __________

    Distillerie de mensonges

    Des chaires à prêcher la haine, accaparées par la force et d’où les appels à la violence se répandaient à travers toute l’Algérie à la fin des années 1980 et au début des années 1990, les intégristes du FIS ont migré vers les nouvelles technologies de l’information et de la communication pour poursuivre leur prosélytisme, en vue de rallier le plus grand nombre à leur doctrine radicale. Tapis derrière des entités virtuelles, qui ne comptent guère plus de quelques activistes, à l’image du MAOL et de Rachad, et appuyés par des ONG tétant au sein des services secrets occidentaux, comme Canvas, Trial, Freedom House, NDI, Friedrich Ebert, etc., les anciens du FIS et leurs acolytes intoxiquent les internautes qu’ils saturent d’informations falsifiées. Bien que le boniment soit gros, cette opération de désinformation systématique obtient des résultats d’une redoutable efficacité sur l’opinion publique. Et pendant que cet endoctrinement, qui cible la masse, fait des ravages dans la société, l’élite intellectuelle répugne à descendre de son piédestal, occupée à psychanalyser un pouvoir malade de son arrogance, oubliant de prémunir tout une jeunesse du virus du déraisonnement, parce que réceptive au discours irrationnel. L’indigence culturelle que ventilent les intégristes du FIS et quelques félons aigris à travers Internet, trouve, malheureusement, un écho auprès d’une partie de la société qui y voit une sorte de défoulement face à sa détresse et à l’autisme des décideurs. Dans cet environnement où tout est sens dessus dessous, il est, dès lors, normal que le peu de sens qui reste encore se résolve en vapeur face à ces habiles distillateurs de mensonges.
    M. Aït Amara




    0



    0
    kamarize
    3 juillet 2013 - 23 h 06 min

    Nous méritons toutes les
    Nous méritons toutes les O.N.G. du monde (négatives et positives),tant que nous ne redonnerons pas la valeur et la dignité à nos intellectuels,chercheurs,travailleurs honnêtes et intègres,étudiants,cadres,etc…ici,dans notre pays.
    C’est normal que n’importe quelle ONG vienne fourrer son nez (avec la bénédiction des Antinationaux),du moment qu’elles ont à l’esprit,qu’en Algérie,il n’y a plus de tête pensante pour proposer des solutions aux problèmes.
    Au moins,cette ONG a le mérite d’être à découvert…combien travaillent dans l’anonymat et le secret ?




    0



    0
    syriano
    3 juillet 2013 - 10 h 14 min

    @chark
    Effectivement

    @chark
    Effectivement akhi,mais ne t’inquiete pas le gouvernement l’a tres bien compris.




    0



    0
    syriano
    3 juillet 2013 - 10 h 00 min

    @Anonyme (non vérifié) | 2.
    @Anonyme (non vérifié) | 2. juillet 2013 – 14:27
    « Au lieu de cracher sur les O N G qui nous viennent en aide… »
    Tu as raison ,nous devons d’ailleurs faire appel a Dumbo l’éléphant,il pourrait nous etre aussi d’une grande utilité.
    .
    Tout organisme a besoin de fonds pour oeuvrer,ce n’est maintenant un secret pour personne de savoir que les ONG sont des sous traitants de certains services secrets(mossad,CIA,MI6,…),lobby(AIPAC,les think tank du type Royal Institute of International Affairs,Brookings Institution,Council on Foreign Relations,Terra Nova …) qui oeuvrent pour ces pays(USA,colonie d’israel,…) et multinationales en complete contradiction avec le bien de la population algerienne et des pays non concernés par ces services secrets et lobbys.
    Votre commentaire ne témoigne plus de la naiveté mais de la débilité ou/et de votre pervertion.
    Je pencherai plutot pour le second,sachez que les harakas n’ont jamais fait l’enfeu en Algerie et que votre fin sera brutal ici bas et surtout dans l’au-delà.




    0



    0
    Anonyme
    3 juillet 2013 - 9 h 23 min

    Il est à noter que le régime
    Il est à noter que le régime a reculé sur deux choses très importantes en Kabylie : le « Carrefour Matoub » ne sera pas « le Carfour des martyrs » comme l’a tenté la clientèle du régime qui sévit dans la région. Mieux, les terres de Slimane Azem ou de Ouali Azem ne seront pas le siège d’une nouvelle brigade de gendarmerie mais la tombe de la poétesse Hjila Azem




    0



    0
    Damoiselle
    2 juillet 2013 - 19 h 25 min

    Les prétendus défenseurs des
    Les prétendus défenseurs des droits de l’homme dans le monde sont eux-mêmes les plus grands violateurs des droits humains.
    a bon endendeur !




    0



    0
    DAM ESBAA
    2 juillet 2013 - 13 h 34 min

    VISITE DE SELLAL A TIZI OUZOU
    VISITE DE SELLAL A TIZI OUZOU : maquillage, délinquance et…whisky
    par Ali Graichi . .Abelmalek Sellal doit faire oublier l’absence de son chef, alors il bouge. Beaucoup. Pour l’instant sans grand résultat si l’on s’en tient aux réactions suscitées par ses déplacements auprès des chômeurs du sud.

    Il est attendu à Tizi Ouzou le 05 juillet pour quelques annonces. La ville est apprêtée comme si elle devait recevoir un pape. Peintures de façade, ramassages d’ordures qui empestaient les trottoirs depuis des années…et, naturellement, les délinquants entretenus par le régime refont surface. La visite a été préparée dans le somptueux appartement de Benyounes qui domine la baie d’Alger avec Ould Ali Lhadi, en charge du dossier culturel kabyle. Les réunions du premier ministre et de ses deux conseillers sont toujours agrémentées par l’ingestion de quelques bouteilles de bon whisky.

    Si la nature des projets dépendait de la qualité de ce précieux breuvage, la ville des genêts aurait assurément vu le bout du tunnel où l’a abandonnée le pouvoir. Il y a trois semaines, Algérie-express a rapporté comment le premier ministre a proposé de soudoyer les autorités saoudiennes avec quelques caisses de whisky pour assurer une bonne prise en charge de nos pèlerins. Plus récemment, le même produit a été introduit par M. Sellal dans les relations algéro-américaines. Lorsqu’il a accueilli la secrétaire d’Etat US, habillée de noir, accompagnée par l’interprète, madame Khelladi, vêtue de blanc, le premier ministre s’est exclamé : « Black and white : c’est mon whisky préféré ! », devant la ministre américaine abasourdie. Si avec ça les Américains n’abandonnent pas leur relation privilégiée avec Rabat, c’est qu’ils font vraiment leurs difficiles.

    Plus, sérieusement son conseiller Ould Ali Lhadi, vient de défrayer la chronique dans la région par une odieuse imposture commise à l’occasion du décès de la sœur du chantre de la chanson kabyle Slimane Azzam, interdite d’enterrement sur la terre de ses aïeux pour cause de programmation… d’une gendarmerie sur le même terrain. Sur un autre registre, l’imposture n’est pas moins grave. Lors de son passage à Béjaia, Sellal avait affirmé être venu faire accélérer la réalisation complète de la pénétrante vers l’autoroute est-ouest. Quatre jours plus tard les engins qu’il avait faits déployer pour la garniture de son déplacement avaient disparus.

    Il faut souhaiter à M. Sellal de ne pas trop endurer les bouchons qui asphyxient les routes kabyles. Vers Tlemcen la virée aurait été plus rapide.COMMENT VOULEZ-VOUS QUE NOTRE PAYS AVANCE AVEC CE NOUVEAU CARBURANT PREFERE DE NOS GOUVERNANTS MOI AUSSI JE BOIT MAIS EN CACHETTE DES GENS QUE JE RESPECTE




    0



    0
    Anonyme
    2 juillet 2013 - 13 h 27 min

    Au lieu de cracher sur les O
    Au lieu de cracher sur les O N G qui nous viennent en aide on ferait mieux de demander l’application de l’article 8 pour destituer l’handicapé qui se trouve a paris je profite pour dire a ces partisans vous le verrez plus tenir debout sur ces pattes vous ne l’entendrez plus raconter des mensonges vous ne le verrez plus bomber son torse et dire les disparus ne sont pas dans mes poches VIVE L’ALGERIE chers amis(es)l’éspoir fait vivre patience les nouveaux dirigeants hommes et femmes de bonne famille sauront relever le défi et propulseront notre pays vers le progrés la liberté la justice le travail patience la fin de don cornéole et son systéme est proche




    0



    0
    BISKRA
    2 juillet 2013 - 13 h 06 min

    …. »Ce sujet soulève,
    …. »Ce sujet soulève, explique-t-on dans la présentation du colloque, des questions qui méritent toute notre attention car cette problématique préoccupe notre société au plus haut point, vu le fort taux de chômage au niveau des jeunes. Il suffit de comptabiliser les émeutes liées au chômage pour comprendre la réalité des jeunes. »==> Ce qui prouve que les jeunes Algérien ne vivent pas dans un État dictatorial mais dans un pays libre avec des méthodes d’expression diverses.

    «dégager des stratégies pour la mise en œuvre d’actions concrètes à la mesure des défis à relever pour réduire le chômage et la pauvreté». Pour ce faire, elle s’intéresse de près aux dispositifs d’aide publique tels que l’Anem, l’Ansej, l’Anjem et l’ADS »==> EN ALLEMAGNE LES GENS TRAVAILLENT POUR 1 EURO DE L’HEURE ET EN EUROPE PLUS 15% DE CHÔMEUR JUSQU’A 25% EN ESPAGNE, GRECE ET EN PORTUGAL, CETTE ONG N’A JAMAIS INTERVENU, ACCOMPAGNE OU PROPOSE DES SOLUTIONS AUX ETATS PROCHES DE L’ALLEMAGNE??????

    D’AUTRE PART, LES AIDES ANSEJ, ANEM,… CE SONT DES AIDES FINANCIÈRES DE L’ÉTAT ALGÉRIENNE POUR DES PROJETS DE CRÉATION D’ENTREPRISE EN DZ OU $ OU € QUI VONT PROFITER A QUI?????
    C’EST BIEN DE CRÉER DES ENTREPRISES MAIS IL FAUT QUE L’ÉTAT REGARDE DE PRÊT LES DOSSIERS D’INVESTISSEMENT DE NOS JEUNES QUI NE VEULENT QUE L’INTÉRÊT DE LEUR PAYS MAIS EN AUCUN CAS LES ARRIÉRÉS PENSÉES DES ONG ÉTRANGÈRES ET DOUTEUSES EN EUROPE, USA, CANADA.
    IL FAUT FAIRE ATTENTION.




    0



    0
    opinionsduweb
    2 juillet 2013 - 9 h 59 min

    La frilosité ahkiwha li
    La frilosité ahkiwha li salekfikoum chaque mois pour parasiter les sites et les opinions!




    0



    0
    AnonymeKELAM
    2 juillet 2013 - 9 h 55 min

    IL Y A UN VIDE /CAR LA
    IL Y A UN VIDE /CAR LA CIVILITE C4EST NOUS /NOUS SAVONS nous ASSOIR AUTOUR DE LA MAIDA ,laver nos mains ect… depuis des lustres :mais malheureusement nous donnant l’air d’^Etre des abruties
    il faut mettre les pendules a l’heure .car apparemment ils veulent nous montrer comment prendre une fourchette.




    0



    0
    Anonyme
    2 juillet 2013 - 9 h 12 min

    quel frilosité ds le pays du
    quel frilosité ds le pays du 1 million de martyrs, en a peur de journaliste(hichem aboud rebbi idekrou bel khir), dune association,d un journal en est devenue appeuré par tout ce qui touche a l information c normale aprés tant de couardises et de non gestion l algerie est devenue la riséé du monde povre contréé.




    0



    0
    chark
    2 juillet 2013 - 8 h 42 min

    Nos autorités n’ont pas
    Nos autorités n’ont pas encore compris que toutes ces ONG franco-sioniste et us-sioniste qui activent dans le monde ,travaillent en fait pour le renseignement ( espionnage ) , et inciter à des soulèvement populaire , pour le compte du nouvel ordre mondial ( juif ) !




    0



    0
    opinionsduweb
    2 juillet 2013 - 7 h 57 min

    Tous les centres culturels
    Tous les centres culturels Français et Anglais en Algérie jouent le même rôle déguisé de l’intérêt de la culture.

    Tandis que nos jeunes et nos artistes sont déçus et rejetés violemment par le ministère de la culture qui est devenu le palais d’une ministre à vie de cette institution. Au lieu de promouvoir la culture elle vide les caisses et pratique un régionalisme à outrance depuis plus d’une décennie. Je ne parle même pas des ENTV et Radio. C’est que pour une certaine caste d’ignares et de parvenus incultes.

    D’ailleurs personne ne fait attention à leur existence, ils sont là pour voler et faire croire ce qu’ils ne seront jamais, c’est à dire des professionnels (es).

    Il ne faut pas s’étonner ensuite de notre fragilité et du pourquoi ils sont capable de créer un climat dangereux.




    0



    0
    Anonyme
    2 juillet 2013 - 7 h 47 min

    son president est athmani de
    son president est athmani de coca cola

    Ce Monsieur est arrivé de tunisie il y a seulement quelques années

    j’ai assisté a un de leur seminaire je vous dis ils ne cherchent pas le bien de l’algerie ils cherchent comment s’introduire et faire el fitna




    0



    0
    Anonyme
    2 juillet 2013 - 1 h 54 min

    le prochain colloque de cette
    le prochain colloque de cette ONG aura pour thème : « l’égalité du genre » et du coup on découvrira de belles unes de khortidiens privés de femen bien de chez nous.
    Nous sommes bel et bien dans le viseur des Illuminés de Bavière.
    Et dieu seul sait combien il y a d’ONG et de société secrètes qui activent en algérie. on connait déjà beaucoup de gens appartenant à la Franc-maçonnerie ; le lionnisme à outrance ; quelque gouvernants au Groupe Bilderberg, et tout ce beau monde n’est là que pour nos beaux yeux d’ânegériens qui ont gardé toujours le syndrôme et le complexe du colonisé !!! malheureusement la nature a horreur du vide et ce vide les bosch et les autres savent le combler !




    0



    0
    Ahmed
    2 juillet 2013 - 1 h 17 min

    La Fondation Friedrich Ebert
    La Fondation Friedrich Ebert veut dire après décryptage: Fondation Bertelsmann Stiftung, un Think Tank ou club de réflexion pour le mondialisme. Manière de penser :
    Penser en termes de souveraineté nationale entrave une résolution de crise de l’euro durable.
    Lisez les écrits ou regardez les conférences de Mr Pierre Hillard, c’est très instructif; il y a de quoi agiter les neurones pour la bonne cause.




    0



    0
    Chawi pure laine
    2 juillet 2013 - 0 h 09 min

    toutes les ONG qui sont
    toutes les ONG qui sont supposées être non gouvernementales sont issues de Lobby, y compris celle la, si non si ces soit disant ONG agissent en toute transparence en Algérie on a juste le chômage? et la dictature ils l’ont pas vu? le premier mandat du nain qui était entaché de fraude et ou les six autres candidats ont quitté la course? le deuxième mandat idem fraude? le troisième ou il a pilé sur la constitution donc en gros cette ONG si elle a accepté de discuter avec un pouvoir illégitime et bandit c’est qu’elle aussi est gangster, pour éradiquer le chômage en Algérie ils n’ont qu’à mettre DAR EL AJAZA en retraire YA AJABA un pays ou 75% de sa population est de 35ans et moins est gouverné par des vieux qui selon moi portent les culottes d’incontinence, mettez ces pourris dehors et placez les jeunes au lieu de les laisser se jeter en mer pendant que les vieux pourris pillent le pays




    0



    0
    Anonyme
    2 juillet 2013 - 0 h 01 min

    espions…méfiez-vous du
    espions…méfiez-vous du cheval de Troie.
    le ver dans la pomme aucune nation ne peut etre detruite de l’exterieur avant qu(elle ne soit fragilisée de l’interieur




    0



    0
    Aymen
    1 juillet 2013 - 23 h 02 min

    Ces allemands qui
    Ces allemands qui gouvernement l’Europe, s’ils ont des solutions pour le chômage pourquoi ils ne les donnent pas à la Grèce, à l’Italie, à l’Espagne, au Portugal ou à la France qui s’enlisent de la crise économique? A moins qu’ils aient besoin de l’expérience algérienne? A ce moment là il vaut mieux qu’ils s’adressent au « magicien » Ould Abbès qui a lancé le fameux programme pour « éradiquer » le chômage! oui avec lui il n’y aurait plus de chômeurs, ça potion reste secrète,




    0



    0
    Sadak
    1 juillet 2013 - 22 h 54 min

    Aucune ONG étrangère ne
    Aucune ONG étrangère ne défend exclusivement les intérêts du pays d’accueil, elles sont toutes reliées à leurs gouvernement, c’est comme ça que ces gouvernements maintiennent leur dominance, il faut se demander ce que font les nôtres, nos ONG qui au fond ne sont que des déclinaisons de ces grandes ONG multinationales




    0



    0
    bilal
    1 juillet 2013 - 22 h 47 min

    C’est devenu une auberge
    C’est devenu une auberge espagnole ce pays ou quoi ? De quel droit une assos s’immisce dans les affaires intérieurs de l’Algérie ? Je crois rêver et nous en France, on n’a pas de travail et que fait la Fondation Friedrich Eber pour nous aidez, nous les Européens ? Les Algériens n’ ont certainement pas besoin de cette « structure « pour penser le problème d’emploi invraisemblable!!
    Ce « système « est attentatoire, on a l’impression que c’est l’émission « le grand frère » et pourquoi pas nous apprendre manger avec une fourchette ? !!! On se fout de la gueule du monde.




    0



    0
    kamel hy
    1 juillet 2013 - 22 h 44 min

    Et nos services que font-ils?
    Et nos services que font-ils? Ces ONG viennent pour des buts précis, leurs actions n’ont rien d’un sincère et honnête bénévolat pour le bien de la nation, ils font du lobbying, constituent des réseaux et travaillent pour propager la politique de leur pays et à créer des liens de dépendance pour se faire une meilleure place (plus rentable) dans notre pays; elles cherchent à influer et à augmenter l’influence de leur pays sur l’Etat où ils sont installés, elles forment des « élites » qui leur sont totalement acquises et qu’elles peuvent actionner au moment voulu;




    0



    0
    opinionsduweb
    1 juillet 2013 - 20 h 10 min

    Fondation Friedrich Ebert..

    Fondation Friedrich Ebert.. vous avez dit? Je sens comme une odeur de Mesfouf.

    Bravo pour la déduction, c’est pour cela que le peuple doit avoir les yeux et le cerveau irrigué par l’intelligence et non le football et la manipulation pour ignares!




    0



    0
    selecto
    1 juillet 2013 - 19 h 54 min

    L’association de Fadela Amara
    L’association de Fadela Amara « Ni…ni.. » a demandé l’ouverture d’une antenne à Alger pour « promouvoir les droits de la femme algérienne ».
    Curieusement cette association a toujours eue à sa tête une femme d’origine algérienne, après Fadela Amara c’est Habchi Samia, les partis de gauche comme de droite recrutent les femmes comme ils disent « de la diversité » de cette association, elle est devenue une sorte d’ENA parallele qui bénéficie du soutien de BHL et compagnie.
    Fadela Amara c’est la copine des secrétaires des institutions algériennes comme l’ambassade, les consulats, le centre culturel algérien, etc où elle rentre et sort comme chez elle.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.