Guerre au Mali : de nouvelles pertes humaines françaises

La France enregistre de nouvelles pertes humaines, plus d’un mois après le lancement de son offensive militaire au Mali. C’est le président François Hollande qui a annoncé la mort du deuxième soldat français au Mali, le premier avait été tué au combat, mardi, dans le massif des Ifoghas, au nord du Mali. Ces deux morts s’ajoutent au pilote d’hélicoptère abattu par les terroristes au début de cette guerre qui risque de durer des années. Ce légionnaire a été tué en pleine intervention des forces spéciales françaises dans une zone particulièrement délicate, à savoir le massif des Ifoghas, toujours infesté de terroristes. «Ce sous-officier de la section de commandos parachutistes du 2e régiment étranger de parachutistes (REP) de Calvi, Harold Vormezeele, a été tué lors de combats menés contre des groupes terroristes à 50 km au sud de Tessalit», a précisé le président Hollande qui reconnaît les énormes difficultés rencontrées par l’armée française sur le terrain. Pour «sécuriser» cet immense territoire, la France appelle les pays européens à l’envoi de troupes. Ce qu’elle semble obtenir au compte-gouttes. Après la Grande-Bretagne, le gouvernement allemand a approuvé aujourd’hui l’envoi de soldats en soutien à la mission internationale pour sécuriser le Mali, fixant à 330 militaires le seuil maximum de sa contribution. Sur le terrain, un premier contingent de 70 militaires européens est arrivé le 8 février à Bamako, où il sera rejoint dans les prochaines semaines par plus de 400 autres, dont quelque 200 formateurs. Au moins 16 pays de l’UE ont annoncé leur participation à cette mission, dont la France est la nation-cadre. La mission internationale de sécurisation du Mali (Mismas) est partie pour rester longtemps. Surtout que les groupes terroristes ont opéré un repli stratégique pour mieux frapper. Un véritable «Afghanistan» risque de s’installer à nos frontières.
S. B.
 

Comment (9)

    abdelkader wahrani
    22 février 2013 - 14 h 32 min

    la france coloniale des
    la france coloniale des nostalgiques cherche par tout les moyens a réaliser un rêve colonial! les prédateurs notament la france trouvent dans la crise malienne une occasion pour mettre l´algerie dans la ligne de mire? dans cette région(sahelistan) l´algerie est inconstestablement le pays le plus puissant et le plus important en termes économique, militaire et ou géographique, l´algerie depuis l´indépendance avait toujours revendiquer son indépendance et sa souveraineté. la glorieuse révolution des années 1950 (les services de renseignement MALG) a fait avorter le projet de création d´un pseudo état indépendant Touareg contrôlé par la puissance coloniale, l´algerie refuse de recevoir sur son territoire des bases francaise dont la mission principale consiste en une surveillance et des pressions sur l´état algerien? pourquoi la france cherche-t-il a affaiblir l´algerie? quiconque suit les relations entre l´algerie et la france comprendra que ce n´est pas le Mali qui suscite l´attention de la puissance coloniale, mais bien l´algerie. la classe politique francaise n´a jamais pardonné l´indépendance de l´algerie ayant ouvert la voie a la décolonisation en afrique, depuis juillet 1962, la france entretient des relations avec l´algerie qui s´inscrivent dans le prolongement de la pensée coloniale. l´algerie révolutionnaire historique doit être punie pour des raisons suivantes : 1- lors des négociations, l´algerie n´a pas voulu l´indépendance d´une souveraineté d´un état algerien amputé des quatres-cinquiémes de son tirritoire, dominé par certaines enclaves militaires et miné de l´intérieur par la cristalisation d´une partie de la population autour d´intérêts coloniaux révolus. 2- elle n´a pas accordé a la france ce que certains pays africains avaient concédé au titre du pacte colonial de 1961.3- l´algerie n´a pas voulu faire partie de la zone monétaire CFA les pays africains qui appartiennent a cette zone dirigée par la france, placent 65pc de leurs recettes d´exportation sur un compte du trésor francais ainsi, la banque de france dispose d´importantes reserves pour faire face a ses dépenses courantes au moment ou des millions de pauvres africains ne percoivent pas leurs salaires par manque de liquides.




    0



    0
    REGALAnonyme
    22 février 2013 - 6 h 08 min

    Il est curieux de constater
    Il est curieux de constater l’amnésie de certains algériens à l’égard du terrorisme alors qu’ils en ont été les victimes pendant près de 10 ans. Certains commentaires sont ignobles et ne méritent qu’un revers de main tant l’instrumentalisation de la haine est grande. Il est un curieux paradoxe constant que demander des visas ou avoir la double nationalité avec un pays, la France, si décrié par certains. Personne ne vous y oblige !




    0



    0
    Anonyme
    20 février 2013 - 18 h 49 min

    C’est triste…
    C’est triste… sniffff.
    Pauvre humain français car les autres maliens sont des animaux ???? C’est ça ???? On peut y venir pour massacrer des maliens sous la bannière de la liberté, d’Areva et mon cul sur la commode ? Ca ne m’étonne plus ce genre de titre d’article, c’est vraiment voir d’un seul oeil (comme le Dejjal), pourtant le Sheikh I.H est passé par là, mais apparemment le message n’est pas bien passé sinon ça se verrait dans l’analyse de l’article.
    (…)
    Moi qui me voyait déjà proposé un grand projet de Permaculture en Algérie pour nous rendre autonome en énergie et en alimentation seine, je pense finalement que ce n’est pas encore pour demain. J’ai aussi appris les liens que l’Algérie entretenaient avec son « ami » le Qatar, vraiment désolant, j’ai tout de suite vomi (pour reprendre notre Dieudo).




    0



    0
    Anonyme
    20 février 2013 - 17 h 21 min

    LE DERNIER SOLDAT TUÉ AU
    LE DERNIER SOLDAT TUÉ AU MALI..EST UN BELGE ,D’ÂPRE LA VRT {télévision flamande}




    0



    0
    chark
    20 février 2013 - 17 h 05 min

    @ Netaji !! , je trouve
    @ Netaji !! , je trouve méprisable que tous les problème de la terre soient mis sur le dos du « terrorisme  » , comme si le terrorisme corse ou irlandais et sioniste n’existait pas !
    il faudra un jour faire comparaître devant des tribunaux islamiques des terros de la pire espèces comme bush père et fils, cheytanyahou , charon , livni , sarkonazi et le triste et celebre philosophe des toilettes parisienne bhl !! ça fait beaucoup de terros toujours en vie n’est ce pas ??




    0



    0
    Netaji
    20 février 2013 - 11 h 09 min

    Méprisable ces commentaires
    Méprisable ces commentaires anti-français et soutien indirect au terrorisme international islamique.




    0



    0
    +00213
    20 février 2013 - 10 h 52 min

    A la base réticent contre
    A la base réticent contre cette intervention militaire, je dois avoué que j’y suis maintenant très favorable :

    1/ Il fallait trouver un moyen d’éliminer (du moins affaiblir les forces) des terroristes dans ce no-man’s land.

    2/ On ne pouvait pas envoyer de soldat algérien car cela aurait permis à tous les cheikh islamo-sioniste de désigner l’Algérie comme ennemi de l’Islam.

    3/ Une guerre coute beaucoup d’argent !

    4/ Ne pas intervenir aurait permis au Qatar de créer une base solide de mercenaires juste à nos frontières (c’était d’ailleurs leurs intentions).

    5/ Quand j’ai vu que les USA et les pays du Golf étaient contre, alors j’ai su que cela ne pouvait nous être que bénéfique.

    6/ Cela nous permet de raffermir nos relations avec un pays qui siège au conseil de sécurité de l’ONU.

    7/ Cette intervention a amenuisé le pouvoir du Capitaine Sanogo qui entretien des relations troubles avec la CIA (Organisateur du coup d’état malien alors que le pays était militairement vulnérable ?!)




    0



    0
    Anonyme
    20 février 2013 - 8 h 18 min

    je souhaite que la france
    je souhaite que la france paye tres chere son intervention au Mali . Venir nous créer des problemes a nos frontieres et elle encourage le Maroc a profiter de la situation , hier ce dernier ( le maroc ) a signe avec les russes un accord de peche sur les eaux sahraoui !!!
    la france ne nous veut pas du bien




    0



    0
    chark
    19 février 2013 - 20 h 51 min

    La France paiera très cher
    La France paiera très cher son aventure guerrière en Afghanistan , en Afrique du nord , et en ce moment son ingérence dans les affaires Syrienne , j’ai bien peur que les Français qui voyagent partout dans le monde ne soient plus jamais en sécurité , ceci étant la France est très riche elle pourra facilement payer des rançons !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.