Crise politique égyptienne : vers une solution à l’algérienne ?

Après les grandes manifestations qui ont mobilisé des millions d’Egyptiens, dans toutes les villes du pays, et les affrontements sanglants qui ont fait jusqu’à ce lundi 16 morts et des centaines de blessés, aucune réconciliation ne semble possible entre une opposition décidée à aller jusqu’au bout de ses revendications, et un président de plus en plus isolé, même s’il tente encore de se montrer inflexible. Premier signe de cette fissure du pouvoir islamiste, la démission de quatre ministres du gouvernement Qandil, le même jour, au moment ou d’autres membres du gouvernement menacent de claquer la porte, en signe de solidarité avec les manifestants. Devant cette impasse et l’absence d’une solution politique, d’aucun redoutent un glissement vers la guerre civile. Et tous les regards se tournent alors vers l’armée. Chacun des deux camps essaie de l’avoir de son côté. L’ex-candidat aux élections présidentielles, Hamdine Sabbahi, a ouvertement appelé l’armée à sortir de ses casernements pour répondre à «l’appel du peuple». Or, les Frères musulmans, eux aussi, ne cessent de la presser pour intervenir contre les manifestants, au nom de la sauvegarde de la légitimité et de la cohésion nationale. Pour l’instant, l’institution militaire préfère observer une attitude neutre et se garde de se mêler directement dans cette grande confrontation, mais elle ne pourra rester sans réagir si, demain, la situation prend une autre tournure. Des observateurs étrangers n’excluent pas la réédition du «scénario algérien», où l’armée est intervenue pour interrompre le processus électoral de janvier 1992, qui allait permettre aux islamistes de s’emparer du pouvoir, mais après la démission du président de la République, qui était lui-même responsable de cette situation de crise. A la différence qu’ici, on réclame le départ d’un président islamiste, pour amorcer un nouveau processus électoral. L’armée est pourtant la seule force qui peut persuader le président Morsi de démissionner pour désamorcer cette grave crise et permettre ainsi un nouveau départ, avec de nouvelles élections présidentielle. Mais elle doit trouver les formes et, surtout, les arguments avalables pour le faire. En fin d’après-midi de ce lundi, le commandement des forces armées est sorti de son silence, pour lancer, à travers un communiqué lu à la télévision, un ultimatum de 48 heures aux protagonistes pour «répondre aux revendications du peuple», faute de quoi l’armée «assumerait ses responsabilités et prendrait en main la situation, à travers une feuille de route et des mesures pour superviser leur mise en œuvre».
R. Mahmoudi
 

Comment (14)

    lydia
    4 juillet 2013 - 13 h 07 min

    les chouyoukhs salopards ont
    les chouyoukhs salopards ont beaucoup d’argent , épousent plusieurs femmes et en espérent 72 au paradis …. cours toujours ! la majorité du peuple souffre de frustation sexuelle !




    0



    0
    bilal
    1 juillet 2013 - 23 h 01 min

    [email protected] »d’une guerre que le
    [email protected] »d’une guerre que le FLn avait pourtant perdu sur le terrain »

    Bon, l’éclopé de 1962 cela suffit ! Vous avez perdu la guerre et êtes rentré en métropole bredouille, reconnaissez le au moins, ayez cette fierté du soldat battue qui reconnait que le FLN Historique a été le vainqueur du déclenchement du 1 novembre 1954 et que 8 après en 1962, vous avez plié arme et bagages. Vous n’avez rien gagné depuis Waterloo, vous êtes des losers en Puissance un point c’est tout.




    0



    0
    algerie
    1 juillet 2013 - 22 h 08 min

    je crois que les egyptiens ne
    je crois que les egyptiens ne se rendent pas compte kils sont entrain de creuser leurs propres tombes les miltaires n’ont jamais ete un gage de democratie meme si les islamistes n’ont rien de democrate mais forcer un president elu democratiquement par un moyen non democrate c ouvrire tte les portes de la dictature au nom de la democratie justement l’algerie en ‘ai l’exemple parfait bien ke la responsabilite des islamistes en egypte est tres largement engageé ..




    0



    0
    opinionsduweb
    1 juillet 2013 - 20 h 20 min

    En 1991, l’armée Algérienne,
    En 1991, l’armée Algérienne, avait vite compris la manipulation des confréries Obscurantistes qui se cachaient sous des appellation Musulmanes et divines, pour tromper le peuple et l’emmener dans l’esclavagisme et la terreur. Tout était piloté par les satanistes et les fitnaistes en turban.

    Yaw Fakkou L’Algérie avait déjà la foi Musulmane. Elle n’avait pas besoin de minis dajjals pour la gouverner!

    Dayemm Allah.

    Allah Save Algeria!




    0



    0
    saadielbachir
    1 juillet 2013 - 19 h 06 min

    ce n’ est pas donner à
    ce n’ est pas donner à n’importe quel pays d’avoir des nezzar mediene et les lamari et leur compagnons qui ont oeuvré dans l’ombre pour sauver l’agerie en faisant face à une adversair quasi mondial avec ses miterrand et conorts parler des pays arabes? alors là laissez moi rire




    0



    0
    Anonyme
    1 juillet 2013 - 18 h 24 min

    je suis etonne de ne pas
    je suis etonne de ne pas entendre la grande guelle de Tarique ramadam ?
    Mrs Ramadan ou etes vous ?
    Votres secte est entrain de bafouer la democratie.




    0



    0
    Anonyme
    1 juillet 2013 - 16 h 54 min

    Sauf que cette armée
    Sauf que cette armée algérienne n’est pas intervenue comme c’était dit pour interrompre le processus électoral mais finalement , elle a stoppé et tué dans l’œuf le processus démocratique. Le système algérien ne peut, désormais constituer un bon exemple dans aucun domaine, si n’est dans celui de la corruption, de la ruse avec le peuple, le mensonge, le clientélisme, le « trafique électoral » à commencer par le bourrage grotesque des urnes, ……..l’instrumentalisation de la religion, d’une guerre que le FLn avait pourtant perdu sur le terrain, …. vous pouvez citer tous les défauts du monde vous ne tomberez pas sur aucune qualité.




    0



    0
    Nasser
    1 juillet 2013 - 16 h 43 min

    OBSERVEZ CE GENRE DE
    OBSERVEZ CE GENRE DE PROPAGANDE
    ____________

    60 000 étrangers se trouvent sur le territoire de Syrie combattant pour le président Bachar al-Assad, a communiqué le porte-parole de l’opposition syrienne Haithem al-Mallah.

    Dans une interview accordée au quotidien koweïtien Al Rai il a déclaré que le gouvernement syrien se cachait derrière les soldats d’Iran, d’Irak, du Yémen et les combattants du Hezbollah.

    « Les troupes gouvernementales ne sont plus en mesure de faire face à l’assaut des rebelles », a-t-il dit.

    Le ministre irakien des Affaires étrangères avait reconnu précédemment dans un entretien à Al-Hayat que des chiites irakiens participaient aux combats en Syrie.

    http://french.ruvr.ru/news/2013_07_01/Opposition-syrienne-60-000-etrangers-combattent-pour-al-Assad-8129/
    ________

    C’est exactement l’inverse. La majorité des terroristes en Syrie sont des mercenaires étrangers sous l’appellation ASL et El Nosra; c’est connu et reconnus. Propagande qui arrive trop tard et donc mensonge. En effet plus le mensonge est gros et plus il passe croient-ils.
    L’armée syrienne n’a pas besoin de cela avec ces 500 mille hommes tous corps confondus.




    0



    0
    ISSAM
    1 juillet 2013 - 16 h 38 min

    La première chose que ce
    La première chose que ce bourricot aurait du faire c’est transférer les avoirs de moubarak en égypte .Il serait sortie de la dépendance américaine et aurait rebouster l’économie et calmer la population .

    Depuis tous ce temps il a montré qu’il était leur caniche et n’a que réprimer encore .




    0



    0
    bilal
    1 juillet 2013 - 16 h 26 min

    Crise politique égyptienne :
    Crise politique égyptienne : vers une solution à l’algérienne ?

    N’est pas Algérien qui veut.!
    Je discutais dernièrement avec un ami et on se disait ceci « depuis que l’Egypte a insulté l’Algérie et son peuple ce pays prend l’eau de toute part ? Il y a de quoi s’interroger ? Et la Tunisie également qui riais a pleine dent quand la folie et la barbarie des ces monstres s’abattaient sur le peuple Algérien. Maintenant dans la vallée de l’ombre de la mort, qu’ils crèvent




    0



    0
    Nasser
    1 juillet 2013 - 16 h 20 min

    En effet les deux cas sont
    En effet les deux cas sont différents. M. Mahmoudi a bien fait de le rappeler et de le préciser. Les Frères musulmans n’ont pas la notion de nation et de patriotisme. Ils ne voient que la prise de pouvoir quel que soit les moyens. La preuve et que les frères musulmans d’Égypte ont commencé par dissoudre tout ce qui peut gêner (même une chaine télé); à s’attaquer certaines institutions; à évincer ceux qu’ils soupçonnent leurs adversaires. Il n’y a qu’à voir son dernier discours très partisan pour comprendre que les frères musulmans dans leur ignorance de l’État/nation ils ne pourront jamais gouverner un État. Même s’il devient « chef d’Etat » un membre ne peut déroger aux injonctions et aux directives de la confrérie fut-il élu par 90% du peuple ! Leur culture gravite autour du concept « domination » loin des valeurs universelles des droits de l’homme. Leur logique n’est pas le dialogue/concertation, mais la directive et la dispute sinon la violence. Voilà pourquoi ils ne pourront jamais gouverner




    0



    0
    NASSER
    1 juillet 2013 - 16 h 15 min

    En effet les deux cas sont
    En effet les deux cas sont différents. M. Mahmoudi a bien fait de le rappeler et de le préciser. Les Frères musulmans n’ont pas la notion de nation et de patriotisme. Ils ne voient que la prise de pouvoir quel que soit les moyens. La preuve et que les frères musulmans d’Égypte ont commencé par dissoudre tout ce qui peut gêner (même une chaine télé); à s’attaquer certaines institutions; à évincer ceux qu’ils soupçonnent leur adversaires. Il n’y a qu’à voir son dernier discours très partisan pour comprendre que les frères musulmans dans leur ignorance de l’État/nation ils ne pourront jamais gouverner un État. Même s’il devient « chef d’Etat » un membre ne peut déroger aux injonctions et aux directives de la confrérie fut-il élu par 90% du peuple ! Leur culture gravite autour du concept « domination » loin des valeurs universelles des droits de l’homme. Leur logique n’est pas le dialogue/concertation, mais la directive et la dispute sinon la violence. Voilà pourquoi ils ne pourront jamais gouverner




    0



    0
    Chawi pure laine
    1 juillet 2013 - 15 h 27 min

    quand jacques boit tout le
    quand jacques boit tout le monde boit quand jacques paye tout le monde paye, le congress a blamé obama pour sa politique envers ces guerres alors il a choisi une autre politique, probablement dire que les islamistes ne peuvent pas gouverner et la il va intervenir et entre nous ca sera plus bon que ces marabouts, ils veulent aussi faire croire aux gens que les peuples demandent la protection(impérialisme) et entre nous aussi s’Ils font un referendum on peut s’étonner
    comme chez nous ce fils de harki qui a embrassé la main de Hollande il va voter quoi? wallah il vote sur la France




    0



    0
    opinionsduweb
    1 juillet 2013 - 15 h 26 min

    Opinions du web:
    Ce pays

    Opinions du web:

    Ce pays dépend de l’aide alimentaire et de l’aide militaire américaine, autant dire qu’ils sont bien tenues d’attaquer Israël qui reste nettement plus puissante. Ensuite ce pays est le plus densément peuplé du monde, 84 M d’habitants pour 1 M de km2, et 98% du territoire est désertique, à cela s’ajoute les projets de barrage en Éthiopie qui n’arrange rien. Égypte est et sera pour encore longtemps un pays pauvre qui n’a pas su prendre en main l’explosion démographique du pays … La population augmente plus vite que le PIB d’où l’essor des bidonvilles, et leur habitant qui constitue des proies faciles pour les jihadistes en tout genre.
    De plus en plus d’hommes de plus de 30 ans ne sont toujours pas mariés, de quoi rendre les hommes très frustrés sexuellement d’où les harcèlements de rue qui font des ravages dans ce pays ! A la sortie des cabarets les groupes d’homme se ruent sur la première femme pour la violer en groupe ! En réponse les femmes sortent de plus en plus cachés, de plus en plus accompagnés ou décident de rester enfermée chez elles.
    Ce pays ne ressemble plus à rien, il est presque devenu anarchique …




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.