Affaire «Sonatrach 1» : l’instruction révèle la présence d’un véritable réseau international

L'instruction en cours dans l'affaire «Sonatrach 1» a révélé l'existence d'un «véritable réseau international de corruption dont les ramifications s'étendent à tous les continents», a déclaré, mardi, le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Mohamed Charfi. Intervenant devant les députés de l'Assemblée populaire nationale (APN) à l'issue de l'adoption du projet de loi organisant la profession d'avocat, le ministre a indiqué que l'instruction a révélé l'existence d'un réseau international qui couvre tous les continents et dont le but «est d'absorber la substance de la Sonatrach à travers des mécanismes financiers complexes visant à couvrir les crimes commis». M. Charfi a souligné à cette occasion que «l'Algérie avait procédé à un échange de commissions rogatoires avec des autorités judiciaires françaises, suisses et italiennes», précisant que cela avait permis de découvrir «des faits ne concernant pas l'affaire Sonatrach 1 mais pouvant être qualifiés de corruption et de blanchiment d'argent». Il a précisé dans le même contexte que les résultats des trois commissions rogatoires «ont permis de rassembler des éléments suffisants pour l'ouverture d'une enquête indépendante», estimant que le noyau de ce réseau se rétrécit «de jour en jour grâce à la coopération des magistrats des pays informés par la justice algérienne». Concernant les parties impliquées dans cette affaire, le ministre a indiqué que «certaines personnes sont sous mandat de dépôt alors que d'autres sont sous contrôle judiciaire», ajoutant que «des fonds déposés dans des comptes domiciliés à l'étranger font actuellement l'objet de mesures en vue de leur récupération». A une question sur l'affaire «Sonatrach 2», M. Charfi a rassuré que «dans le cadre du respect de la loi, la justice avance lentement mais sûrement pour resserrer l'étau autour de la pieuvre dont les tentacules sont désormais apparentes». Toujours concernant l'affaire «Sonatrach 2», M. Charfi a déclaré à la presse en marge de la session de l'APN que «90% de ceux qui y sont impliqués sont désormais connus», ajoutant que «certains sont entre les mains de la justice alors que d'autres font l'objet d'avis de recherche international». 
R. N.

Comment (10)

    rami2011
    5 juillet 2013 - 23 h 08 min

    La corruption a commencé avec
    La corruption a commencé avec l’installation de Abdelhamid Brahimi à la tête de la planification et balancé des USA. Il a commencé par la destruction du secteur et ensuite les autres entreprises ce qui lui a valu le surnom par ironie « Brahim la science ». Pour se faire une virginité et essayer de brouiller les pistes, il sort l’histoire des 26 milliards.




    0



    0
    Anonyme
    3 juillet 2013 - 9 h 34 min

    Qu’il commence d’abord par le
    Qu’il commence d’abord par le reseau national dans sa jeunesse ce type a beaucoup jouer au saute mouton son conseiller doit etre SAID il veut noyer le poisson tot ou tard la verité vous rattrappera meme si vous quitterez l’algerie apres le depart de votre mentor




    0



    0
    Anonyme
    3 juillet 2013 - 9 h 15 min

    un reseau installer et
    un reseau installer et controler par bouteflika et son clan tout ça c’est de la poudre aux yeux que ce sinistre soit courageux et donne les noms




    0



    0
    salim
    3 juillet 2013 - 7 h 04 min

    La corruption a été imposée à
    La corruption a été imposée à l’Algérie pour mieux la détruire intérieurement. Le pays n’a pas eut son printemps arabes, il sera implosé intérieurement par les problèmes de corruption, le pays noyé sous des tonnes de drogues et autres problèmes sociaux.

    Certains de nos responsables semblent oublier que la corruption est une arme qui peut détruire des responsables et des pays. Un responsable corrompu ne pourra jamais faire son travail honnêtement car il sera tenu en bout de laisse par ses corrupteurs.

    Et comme il y a beaucoup de nos responsables qui ont bouffés (corrompus) cela se comprend pourquoi cela ne marche pas comme il se doit malgré ce tapis de plusieurs milliards.

    Un simple coup de téléphone avec des allusions sur le pot de vin qu’il a donné au responsable algérien, et ce dernier laissera trainer le ou les projets qu’il a en cours.Il sera téléguidé tel un caniche, pour saboter son propre pays. Et nous le voyons actuellement sur le terrain. Des responsables qui font des promesses qui ne seront jamais tenues, ni appliquées sur le terrain. Alors que toutes les conditions sont réunies pour que cela se réalise.

    Le fiasco que nous voyons de ci et de là c’est l’écume qui ressort de ces corruptions, on ne voit pas passer ces sommes d’argent ou autres, mais ont voit le résultat sur le terrain, qui en est la preuve.

    Des chantiers qui s’éternisent ou qui finissent mal. Du travail très mal fait, ou qui ne répond pas aux attentes etc..




    0



    0
    00213
    3 juillet 2013 - 6 h 57 min

    Lutter contre la corruption
    Lutter contre la corruption c’est comme lutter contre le trafic de stupéfiant : C’est demander à l’état de combattre l’état.
    .
    A part tout ce blabla dont 90% de la population est au courant, quel action ? Quel procédure ?
    Il faut du concret !
    .
    L’état continue à donner du grain à moudre pour nos ennemis extérieurs…
    Pas besoin de manipulation, ce gouvernement se tire des balles dans le pieds sans l’aide de personne.




    0



    0
    inspektor Tahar
    3 juillet 2013 - 3 h 22 min

    Affaire «Sonatrach 1» :
    Affaire «Sonatrach 1» : l’instruction révèle la présence d’un véritable réseau international…La vérité de la palisse depuis 1972 que toute la planète parle de la corruption organisée a Sonatrch….tous les dossiers de cette corruption se trouve dans les archives des universités américaines et anglaise…les premiers clients de Sonatrach




    0



    0
    rez
    2 juillet 2013 - 19 h 58 min

    rendez nous notre algerie et
    rendez nous notre algerie et foutez le con.




    0



    0
    Horizon
    2 juillet 2013 - 19 h 34 min

    Salem Alikoum
    Au lendemain de

    Salem Alikoum

    Au lendemain de la bataille de Waterloo, Nathan Rothschild informé de la défaite napoléonienne bien avant les autorités grâce à son réseau d’espionnage et de courrier, se rend à la bourse de Londres et met en vente tous ses titres. Tous pensent alors que Napoléon est sorti victorieux du combat et chacun, gagné par la panique, suit l’exemple de Rothschild. Au bout de quelques heures, la valeur des actions tombe à 5 cents, c’est alors que Nathan les rachète pour une bouchée de pain.. En une nuit, la fortune déjà gigantesque des Rothschild est multipliée par vingt, et obtient de fait le contrôle de l’économie anglaise: c’est un fameux « coup de bourse »!

    Ensuite, en 1818 grâce à des agents et à ses réserves « illimitées », il achète une énorme quantité d’obligations du gouvernement français. Ensuite il inonde le marché libre des principales places commerciales d’Europe d’obligation française, ce qui provoque une panique. A Paris, la maison Rothschild s’empare ainsi du contrôle de la France et de ses finances, et à Londres, Nathan Rothschild en contrôlant la « Banque d’Angleterre », exerce une influence directe sur le Parlement britannique.

    C’est par la spéculation, le mensonge et la duperie que le monde de la finance asservis les nations et ses populations. Le « travailler plus pour gagner plus » n’est que l’illusion que l’on agite sous le nez des salariés.

    « Donnez moi le contrôle sur la monnaie d’une nation, et je n’aurais pas à me soucier de ceux qui font ses lois »…M.A. Rothschild




    0



    0
    Antisioniste
    2 juillet 2013 - 19 h 09 min

    Rien d’étonnant, en
    Rien d’étonnant, en complément à cet article je vous conseille de voir se documentaire sur les 7 sœurs dont voici le lien

    http://www.youtube.com/watch?v=Fitaaj_aPPo




    0



    0
    Securitatea
    2 juillet 2013 - 19 h 00 min

    Merci Abdelaziz…..et dire
    Merci Abdelaziz…..et dire qu’on va t’…

    C’est quoi cette armée qui laisse un c… dilapider le pays alors que des milliers d’algériens réclament logement, et santé corrects!!

    Securitatea




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.