Un 5 Juillet en France

Par Kamel Moulfi – Une situation inédite depuis l'indépendance : les cérémonies marquant la commémoration du 5 juillet 1962, date officielle du recouvrement de la souveraineté nationale, se sont déroulées en l’absence du chef de l’Etat, en convalescence en France. Les assurances fournies par le Premier ministre et plusieurs membres du gouvernement ont contribué à calmer les rumeurs mais l'absence prolongée du Président et sa présence en France en ce 5 juillet, qui gêne au plus haut degré, ont relancé «radio trottoir» qui parle de son retour aujourd’hui, sur la base de la seule interprétation pouvant être donnée à l’envoi en France d’une équipe de la télévision algérienne. Elle couvrirait cet événement. Dans un article daté du 22 mai 2013, Algeriepatriotique rapportait les propos du ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, qui avait déclaré (le matin même) à Radio France internationale (RFI) que le chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, rentrerait «bientôt en Algérie». «L'état de santé du Président, qui était déjà annoncé comme étant bon, se confirme aujourd'hui, fort heureusement», avait-il indiqué, rassurant qu’il était «en bonne santé». Avant lui, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, avait lancé, par le biais d’un communiqué officiel, sa fameuse petite phrase : «La maladie du président Bouteflika ne sera bientôt plus qu'un mauvais souvenir.» Les ministres Amar Ghoul, Amara Benyounès, et, plus hauts placés, Abdelkader Bensalah, président du Sénat, et Ould-Khelifa, président de l’APN, avaient abondé dans le même sens. Tout cela n’a pas fait disparaître la rumeur qui émerge donc à nouveau avec cette annonce du retour de Bouteflika au pays ce 5 juillet, date hautement symbolique. Certes, médiatiquement, le Président n’était pas absent puisque la télévision algérienne a ouvert ses JT par les messages qu’il a reçus à l’occasion du 5 Juillet et par les informations sur des mesures qu’il prend traditionnellement à la même occasion. Mais cela ne suffit sans doute pas aux Algériens.
K. M.
 

Comment (2)

    mahdi
    5 juillet 2013 - 19 h 52 min

    tous kadabine !! viv
    tous kadabine !! viv l’algérie indépendante !




    0



    0
    Djaffar
    5 juillet 2013 - 14 h 09 min

    Son ami d’enfance Taleb
    Son ami d’enfance Taleb Bendiab Mokhtar l’ex directeur du centre culturel algérien lui rend visite très souvent, on dirait une boite aux lettres ambulante….




    0



    0

Les commentaires sont fermés.