Notre carburant alimente 600 000 véhicules au Maroc et en Tunisie

Après Dahou Ould Kablia, c’est au tour du ministre de l'Energie et des Mines, Youcef Yousfi, de tirer la sonnette d’alarme sur l’ampleur du trafic de carburant à nos frontières est et ouest. En déplacement à El-Oued, le ministre a bien reconnu que «la contrebande des carburants avait pris des proportions alarmantes», précisant que «plus de 1,5 milliard de litres sont détournés annuellement d'une façon illégale vers l'étranger». «La contrebande de carburant est une gangrène pour l'économie nationale ; ça suffit !» a-t-il déploré, insistant sur le fait que le détournement de «1,5 milliard de litres représente un milliard de dinars». Il estime, en effet, qu’avec cette quantité, 600 000 véhicules tournent au-delà des frontières du pays. Enorme ! Indiquant que le gouvernement a pris des mesures fermes en collaboration avec les autorités locales des wilayas concernées par ce fléau, Youcef Yousfi appelle les habitants à y contribuer. «Il faut que tout le monde s'y mette» pour combattre ce phénomène, a-t-il martelé. Avant lui, le ministre de l’Intérieur avait indiqué que 25% du carburant commercialisé dans la wilaya de Tlemcen est vendu illégalement dans les pays voisins. L’ampleur de ce trafic met à sec les stations de carburant dans les régions frontalières. Lourdement pénalisés, les habitants de ces régions n’ont pas manqué de manifester leur colère. Aujourd’hui même, de vives tensions ont été signalées dans plusieurs localités des wilayas d’El-Tarf et de Tébessa.
Sonia B.
 

Comment (23)

    Nasser
    27 juillet 2013 - 12 h 48 min

    « …le ministre de
    « …le ministre de l’Intérieur avait indiqué que 25% du carburant commercialisé dans la wilaya de Tlemcen est vendu illégalement dans les pays voisins »
    .
    NOUS N’AVANCERONS JAMAIS avec ce genre de mentalité et de responsables. Il a peur du Maroc ce Yousfi? A-t-il des biens dans ce pays qu’il voudrait préserver? Des ministres pareils sont incapables de décider, d’assumer. Ils ne font que du bavardage. Il faudra un grand ménage dans nos institutions. Les Marocains sont plus directs et clairs contrairement à nos incompétents. La preuve est l’info que rapporte « Adel » au sujet de ce responsable politique sur la chaine 2M qui accuse directement notre pays de laisser passer un carburant trafiqué, polluant, non conforme, qu’ils empoisonnaient les marocains.
    A Tlemcen… « dans les pays voisins »! Au risque de me tromper et je m’en excuse à l’avance si c’est le cas, n’est-ce pas le…Euh le Ma ma roc?
    Les nôtres sont encore à « l’âge de pierre » en matière de communication ; dans toutes les matières d’ailleurs. A propos la « la famille révolutionnaire » existe toujours ?
    Pouah !!




    0



    0
    Nasser
    27 juillet 2013 - 12 h 27 min

    Le makhzen marocain et
    Le makhzen marocain et champion dans le mensonge et la diversion
    ————-

    « Diaspora sahraoui » (1) est un site marocain, un fake, qui fait pendant au véritable site « Diaspora sahraoui » (2)
    .
    (1) Le ‘fake’ qui ne fait que dénigrer l’Algérie
    http://www.diasporasaharaoui.com/
    .
    (2) Le véritable qui défend son pays la RASD
    http://diasporasaharaui.blogspot.com/




    0



    0
    archit13
    26 juillet 2013 - 18 h 51 min

    La contrebande du carburant a
    La contrebande du carburant a empoisonné la vie des honnetes citoyens depuis des années, mais la question que je me pose , est ce seulement aujourd’hui que les autorités s’en sont aperçues ? alors que tt ceux qui sont censés surveiller et protéger nos frontières , se sucraient , allant du pompiste qui téléphonne aux hallabas pour les informer de l’arrivée imminente d’un camion citerne à la pompe , en passant par les douaniers qui rackettent les hallabas aux barrages fixes et arrivant aux GGF qui ne voient pas les allers -retours des contrebandiers.
    Je ne dirais pas que de grosses légumes POLITIQUES , profitent de ce manège ( chercher du coté de Zouia , wilaya de Tlemcen).
    Alors de grâce , un peu de conscience , et que tout le monde fasse son travail , car le pays va droit au mur et les symptômes ne manquent pas.

    Aucune morale ne trouve sa place dans la société , l’échelle des valeurs est à l’envers , et la valeur du travail ne trouve plus de place dans notre société , ce qui compte c’est l’enrichissement rapide et par tt les moyens.
    A bon entendeur salut




    0



    0
    Nenuphar
    23 juillet 2013 - 15 h 28 min

    Le drame de l’économie
    Le drame de l’économie algérienne qui est gangrenée tant par les trafics que par le « commerce » informel mais pas seulement, car il faut aussi tenir compte des montants alloués aux importations des véhicules, est que les produits alimentaires et pétroliers sont subventionnés.
    Tous les algériens en bénéficient quelque soit leur niveau de revenu, faisant que les riches profitent du système et les pauvres, du moins certains d’entres eux, se lancent dans la « vente » par ces moyens délictueux, qui, sur les trottoirs pour les denrées alimentaires, qui de l’essence.
    Il faudrait que les autorités, au lieu de crier à la vierge effarouchée puisqu’elles sont au courant de tous ces trafics qui ne sont pas nouveaux, devraient supprimer toutes ces subventions et réserver leur contrepartie au nécessiteux payés au moyen d’un chèque afin de compenser leur « perte » subie par la suppression desdites subventions. Ces subventions devraient sur une courte période totalement être supprimée car il est en plus anormal que l’Algérie importe des automobiles chaque fois en nombre important faisant exploser la consommation de produits énergétiques subventionnés. Tout le monde est enclin à avoir son propre véhicule et pourquoi pas deux alors que par ailleurs les routes sont saturées et les morts et blessés se comptent par milliers.




    0



    0
    Adel
    23 juillet 2013 - 15 h 01 min

    Je crois que la déclaration
    Je crois que la déclaration d’un responsable politique sur la chaine 2M il y une quinzaine de jours accusant notre pays de laisser passer un carburant trafiqué, polluant, non conforme, que les produits algériens étaient périmés, qu’ils empoisonnaient les marocains.
    Je crois que ce type aurait mieux de fermer sa gueule, ils va avoir la réponse du berger à la bergère.
    Nos produits sont frelatés, périmés, l’essence trafiquées.
    Jusqu’ici l’algérie fermait les yeux sachant que ce trafic faisant vivre des milliers de marocains, paix sociale garantit par l’algérie.
    La décision est prise nous allons rendre hermétique les frontières, surtout la marocaine les algériens ont les moyens, aucune goutte de pétrole ne passera plus ni le reste d’ailleurs
    Momo dépèche toi d’envoyer du renfort à Oujda, Berkane, Guercif Meknes etc… Plus de trafic manif assurées




    0



    0
    Patriotique
    23 juillet 2013 - 9 h 17 min

    @Hendasa, c’était une erreur

    @Hendasa, c'était une erreur de transciption de la part de l'agence officielle APS. Nous avons d'ailleurs fait exprès de reprendre ce chiffre dans cet article. Le ministre a parlé de 25% de carburant commercialisé dans la wilaya de Tlemcen et non pas à travers tout le pays. Cordialement.
    AP




    0



    0
    Hendasa
    23 juillet 2013 - 9 h 07 min

    J’ai fait mes propres
    J’ai fait mes propres calculs, il y a 1,5 milliards de litres l’équivalent de presque 1 millions de tonnes.
    Sachant que la consommation national (et extra nationale !!!) est de 44 millions de tonnes (chiffre 2012), ça représente presque 3%, c’est très loin du chiffre de 25% annoncé par M. Ould Kablia, il y quelques semaines !!! (il s’agit ici d’une autre bourde de Ould kablia !!!)
    En outre, comment nos officiels ont estimé ce chiffre de 1,5 milliards de litres, sachant que le problèmes des statistiques en Algérie, se présente même sur des secteurs ou les données sont relevé et contrôlé régulièrement, alors qu’il s’agit ici d’une activité informelle dont les statistiques sont impossible à tirer !!.
    Je poserai une question, qui mérite bien réponse, est-ce que le carburant est subventionné par l’état en Algérie, si ce n’est pas le cas, ce trafic sur les frontières est bénéfique pour l’Algérie, car ça permettra à un marocain ou un tunisien de payer l’impôt prélevé sur le carburant, et de payer aussi la marge du vendeur Algérien (qui est une valeur ajouté à additionné à notre BIP) !!!




    0



    0
    azizgt
    23 juillet 2013 - 0 h 45 min

    @ Diaspora saharaoui
    Eskout

    @ Diaspora saharaoui
    Eskout ya maroki de mes deux …
    actuellement tout l’est marocain est bloqué (tracteurs moissonneuses-batteuses …)…il vont encore nous demander d’ouvrir les frontières …
    Le ministre marocain de l’Agriculture et des Pêches maritimes avait confirmé, lors d’une séance parlementaire à la Chambre des conseillers : «Le blé algérien inonde le marché marocain, il arrive en grandes quantités via nos frontières terrestres avec ce pays.» Et de donner quelques chiffres concernant des saisies procédées en une seule journée : «La douane marocaine a procédé à la saisie de six camions chargés de 80 tonnes de blé de contrebande en provenance d’Algérie, près de la ville de Nador, dans le nord-est du pays.»
    Un membre du commandement de la Gendarmerie royale reconnaît que «tout est question de profits».




    0



    0
    Anonyme
    22 juillet 2013 - 23 h 40 min

    Enfin les pouvoirs publics se
    Enfin les pouvoirs publics se rendent compte que la contrebande a saigné l’économie nationale alors que l’opinion publique sait pertinemment que ces pouvoirs même qui ont contribué grandement à encourager ce phénomène par sa passivité chronique et même par sa bénédiction.
    Toutefois, la volonté politique et la veine nationaliste des responsables concernés peut mettre un terme à ce fléau par la mise en place d’un système judiciaire approprié en mesure de jouer pleinement son rôle en s’aidant des autorités compétentes tout en leur assurant protection et moyens d’investigation à la hauteur de leurs missions.




    0



    0
    AL
    22 juillet 2013 - 23 h 39 min

    (…)Indiquant que le
    (…)Indiquant que le gouvernement a pris des mesures fermes en collaboration avec les autorités locales des wilayas concernées par ce fléau, Youcef Yousfi appelle les habitants à y contribuer. «Il faut que tout le monde s’y mette» pour combattre ce phénomène, a-t-il martelé(…)
    – Le berger frappe les moutons de derrière Alors que ce sont ceux de devant qui n’avancent pas!




    0



    0
    Anonyme
    22 juillet 2013 - 22 h 57 min

    j’ai une solution..pour
    j’ai une solution..pour pieger nos « amis » requins..des frontieres Est/Sud/Ouest, Mélanger l’essence avec du gaz moutarde. puis mélanger les huiles,farines,sucres,cafes,fromages..etc,avec du poison a rat. puis un autre piege pour nos voisins,encore plus diabolique..des Bombes a l’Uranium, le long de nos frontieres




    0



    0
    yaya
    22 juillet 2013 - 22 h 13 min

    a un des commentaires soit
    a un des commentaires soit disant les jeunes sont demunis pas de travail ?l’annee passe dans la regions de tlemcen je discutait avec un fellah dans un de ses champs ou il avait planter des feves gentiment il ma apporter un sac de jute et ma proposer de me servir ce que je lui dit il vaut mieux q’uil vende tout pour une meilleur rentabilite ce a quoi il me repondit je ne pense pas trouver de la main d’oeuvre suffisament par contre la main d’ouvre pour le trafic d’essense ne manque pas.




    0



    0
    Anonyme
    22 juillet 2013 - 21 h 11 min

    Il alimente surtout des
    Il alimente surtout des Algériens qui s’adonnent à ce trafic. Il y a d’une part des spécialistes de la contrebande et de l’autre côté des gens démunis qui n’ont pas de travail et qui sont obligés de pratiquer cette activité. Alors de grâce ne passez pas votre temps à accuser les autres. Même pour la drogue c’est d’abord parce qu’il y a des acheteurs-trafiquants de drogue Algériens, n’est ce pas ?




    0



    0
    Ahmed
    22 juillet 2013 - 21 h 10 min

    Il faut arrêter de
    Il faut arrêter de subventionner le carburant que l’état import 3X le prix revendu en station. On subventionne les voitures des pays voisins par la même occasion (comme pour le sucre, l’huile …)

    Un diesel à 13 dinars sert uniquement au dragueur et au flambeur de tourner toute la journée sans rien faire ! Et nous pourrir la circulation et accentuer la pollution.

    Les taxis et moyen de transport ont augmenté leurs tarifs de plus de 25 %, donc l’augmentation du prix du carburant peut être amorti par le secteur !

    L’argent de cette subvention doit aller vers d’autre besoins !




    0



    0
    inspektor Tahar
    22 juillet 2013 - 20 h 56 min

    Notre carburant alimente 600
    Notre carburant alimente 600 000 véhicules au Maroc et en Tunisie…Quand on voit et on assiste presque hebdomadairement a la sortie de defiles, de parades avec des uniformes  » Style USA  » et decorations des promotions de militaires, de policiers, de gendarmes, de douaniers on se pose la question comment tout ce carburant passe au Maroc et en Tunisie… » Superman Arabian style  » est venu en Algerie creuser des pipeslines sousterrains entre ces pays….ces camions invisibles a l oeil nu, aux radars, aux helicopteres, et a tous ces equipements modernes elctroniques que vous n hesitez pas a montrer sur les ecrans de television pour nous epater…?? Bref …juste parler pour parler et ecrire pour ecrire….Joyeux Ramadhan a tous…meme aux smarts traficants d essence capables de dejouer tout le system de securite du pays….




    0



    0
    Anonyme
    22 juillet 2013 - 20 h 15 min

    Ce n est pzs gratuit ca fait
    Ce n est pzs gratuit ca fait rentrer des devises et oui!! en plus




    0



    0
    amazigh
    22 juillet 2013 - 18 h 33 min

    le système a paralysé le
    le système a paralysé le développement économique du pays et a éduqué l’algérien dans la fainéantise ,la facilite et comment tu va apprendre à ces gens c’est quoi créer de la richesse ,le gout du travail impossible car les autorités de boutef ont décidé que ca sera le laxisme et la continuité,le pouvoir est bien à l’image de son peuple .




    0



    0
    toto
    22 juillet 2013 - 18 h 24 min

    Je propose de piéger nos
    Je propose de piéger nos « frères » marocains en leur fourguant de l’essence mélangé à de l’eau! comme ça leurs tacots deviendront plus puissants!!!




    0



    0
    Arezki
    22 juillet 2013 - 17 h 39 min

    @Diaspora Saharoui !!!!
    T’a

    @Diaspora Saharoui !!!!
    T’a pas honte de dire des bétises a ton age ?




    0



    0
    le Naïf
    22 juillet 2013 - 17 h 26 min

    Si le carburant algérien
    Si le carburant algérien passe comme « une lettre à la poste » aux passoires- frontières- algériennes : marocaines, tunisiennes, et autres « marchandises », que dirions-nous alors de l’armement des terroristes que collectent, préparent et le cachent les forces du mal pour préparer soit leurs printemps arabes ou encore c’est nouveau leur mouvement de rébellion.
    Ne soyons pas quand même pessimistes la situation est tellement maitrisée que le ministre de l’Energie et des Mines, pris le pas sur celui de l’intérieur pour tirer la sonnette d’alarme sur l’ampleur du « trafic de carburant » et Dieu seul sait quoi encore à nos frontières est et ouest, et pourquoi pas aussi sud… sans parler des frontières maritimes.
    Celui qui suit le cours des évènements en Syrie et les tunnels de plusieurs centaines de mètres et des multitudes de caches d’armements de tous genre que découvre et détruise tous les jours l’Armée syrienne s’aperçoit que ce travail date de plusieurs années et non pas de deux années ou plus ; période de guerre terroristes qu’endure encore le peuple syrien à nos jours.
    Cela ne donne-t-il pas froid au dos ? Quelqu’un est-il en mesure de trancher le contraire en ce qui concerne la planification du prochain objectif des forces du mal ? Le partage du gâteau du machrek et du Maghreb arabe prévu entre les Usa et la fédération de Russie n’est-il pas une pilule d’un sommeil paradoxal ?




    0



    0
    salim
    22 juillet 2013 - 17 h 26 min

    Le constat tout le monde le
    Le constat tout le monde le fait..

    Ou est la solution, messieurs les responsables.!!!!!!!!!!

    Pas de replâtrage svp,




    0



    0
    Diaspora saharaoui
    22 juillet 2013 - 16 h 45 min

    Le trafic est le fait de
    Le trafic est le fait de jeunes et de plus agés qui sont souvent démunis financièrement et sans travail, notamment hors de la capitale, alors que plus de 20% des chômeurs du pays ont moins de 25 ans. Il y a des jeunes chômeurs, il y a des jeunes qui sont employés… il y a des diplômés, des licenciés… Donc ces jeunes Algériens dépendent beaucoup du gré des Marocains qui leur achètent leur essence. Imaginez si les autorités marocaines bloquent ce trafic, ça sera la révolution en Algérie du coté est et ouest du pays.




    0



    0
    Latifa Ait meloul
    22 juillet 2013 - 16 h 43 min

    Et les soit disant chalutiers
    Et les soit disant chalutiers qui vont à la pêche vers les eaux territoriales Espagnoles, pas loin des cotes d’ Ibiza c’est pour la sardine vous croyez? Réveillez vous ya ness barkawna! Dirou khadmat’kom!

    Douane Portuaire DZ
    M1L




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.