Tous les walis ayant atteint l’âge de la retraite seront écartés

Le gouvernement a-t-il décidé de jouer la carte du rajeunissement dans la nomination des walis et des secrétaires généraux des wilayas ? Tout porte, en tout cas, à le croire si l’on prend en considération la liste proposée par le ministère de l’Intérieur pour le prochain mouvement des walis, à la demande du Premier ministre, Abdelmalek Sellal. Selon des sources bien informées, les enquêtes diligentées par les services du ministère de l’Intérieur pour vérifier la véracité des informations rapportées çà et là sur l’implication de certains walis dans des affaires de corruption, de détournement ou de malversations auraient permis de séparer le bon grain de l’ivraie. Et en application des instructions du Premier ministre, la liste du ministère de l’Intérieur, qui sera proposée au président Bouteflika pour approbation, porte notamment sur la promotion d’une vingtaine de secrétaires généraux de wilaya au poste de wali. Dans ce dossier, un paramètre a été pris en considération : celui de l’âge puisque, d’après les mêmes sources, tous les walis actuels qui ont atteint l’âge de la retraite n’ont pas été retenus dans la confection de cette liste. La vingtaine de secrétaires généraux de wilaya promus présentent l’avantage d’avoir une moyenne d’âge jugée «acceptable» pour leur nomination à de telles responsabilités. En sus de ces promotions, le mouvement en question portera aussi sur des permutations entre walis en exercice. On évoque notamment la désignation du wali de Batna qui, auparavant, était à la tête de la wilaya de Tizi Ouzou, Hocine Mazouz, appelé à succéder à l’actuel wali d’Alger, Mohamed Kebir Addou, appelé, dit-on, à d’autres fonctions, selon la formule consacrée. Cela devrait être le cas pour le wali d’Oran, Abdelmalek Boudiaf, appelé lui aussi à d’autres fonctions. Il faut cependant préciser que la liste en question a été soumise au chef de l’Etat qui décidera de la suite à lui donner.
Amine Sadek

Comment (25)

    Anonyme
    11 août 2013 - 10 h 53 min

    pas d’enquêtes sur les
    pas d’enquêtes sur les effectifs des SGP ? Pourquoi ?

    La presse est muette sur le sujet. Les journalistes protègent même leurs copains des SGP.

    On dit même que certains patrons de SGP sont atteints de grave maladie mais ils sont toujours en poste alors qu’ils ont pris leur retraite depuis longtemps. Ils ont un pied en Algérie et un autre dans les hopitaux à l’étranger pour le suivi de leur maladie.

    Quel pays?




    0



    0
    Anonyme
    30 juillet 2013 - 14 h 29 min

    C’est vrai que dans les SGP ,
    C’est vrai que dans les SGP , on trouve tant d’histoires croustillantes sur ces responsables agés , retraités depuis fort longtemps mais rappelés parce que parait-il ils sont les seuls à pouvoir sauver notre pays . D’ailleurs on a la meilleure base industrielle au monde grâce à ces gens là .

    L’exemple de la SGP EQUPAG est édifiant et montre à quelle mesure tous les dérapages sont permis . Tous ou presque ont des retraites confortables mais ils s’accrochent puisqu’il est toujours tentant de disposer de 2 salaires que d’un seul.

    Qui va les déloger puisque même malades , ils s’ccrochent à ces postes qu’ils ont quittés naguère.

    A part ça , tout va pour le mieux dans l’univers ALGERIE et la presse nationale ne veut même pas enquêter sur ces dérives.




    0



    0
    NABIL YAGHER
    27 juillet 2013 - 20 h 11 min

    OK C EST BIEN FAIT
    OK C EST BIEN FAIT




    0



    0
    Algérien
    27 juillet 2013 - 1 h 14 min

    80% des cadres des
    80% des cadres des SGP,Entreprises publics,etc sont des retraites ,le cas a Tlemcen ou le PDG de la starr,son DFC,et autre cadres sont en retraites depuis longtemps ,le PDG est en retraite plus de 15 ans et travaille sous contrat et perçois les primes variable à 100% voici son salaire par mois:retraite 120000 da. Salaire + prime 160000 da le tout/mois 280000,.aucun niveau universitaire.petit technicien de la DTP des années 1980 en plus les prise en charge totales des missions à l’etranger et les affaires avec les fournisseurs étrangers (matériel de travaux publiques) etc ,,,,,figurez vous aucun ingénieur à un responsabilité de cadre dirigeant voilà l’Algérie de l’équité sociale




    0



    0
    jf.arouetAnonyme
    26 juillet 2013 - 10 h 12 min

    que dire alors de certains
    que dire alors de certains enseignants du supérieur âgés de plus de 80 ans encore en exercice?




    0



    0
    Abou Stroff
    26 juillet 2013 - 9 h 45 min

    les walis qui ont atteint
    les walis qui ont atteint l’âge de la retraite ont déjà dû assurer leur avenir et celui de leur progéniture. par conséquent, et ceci dans un souci de démocratisation (ne sommes nous pas à l’ère de la démocratie sous toutes ses formes?) de la prédation, il faut nommer de nouveaux walis qui se chargeront de poursuivre l’oeuvre magnanime et bienfaitrice de leurs aînés. moralité de l’histoire: tant qu’on n’aura pas compris que le crise en algérie n’est pas une affaire d’individus mais l’affaire d’un système basé sur la distribution de la rente qui est arrivé en bout de course, la société algérienne continuera à tourner en rond en s’interrogeant sur le sexe des anges.




    0



    0
    citoy25
    25 juillet 2013 - 23 h 50 min

    normalement les walis qui ont
    normalement les walis qui ont fait des affaires juteuses en vendant le foncier urbain et le foncier industriel à des pseudo investisseurs doivent payer ,c’est le cas notamment de boudiaf qui as dilapidé le foncier en le cedant à des prix derisoires à ses amis et amies parmi les deputés et senateurs du fln à constantine,directeurs d’executif,des femmes architectes et medecins…….villas cossues à zouaghi,locaux à la ville nouvelle,lots de terrain,ses complices sont connus de la population de constantine,boudemagh directeur de l’agence fonciere,azzem dg opgi appelé au ministere ?et saada ex directeur des domaines à constantine muté à annaba.ces gens ont dilapidé et profité du foncier sous differentes formes à des prix defiant toute concurrence.nous esperons qu’is seront traduits devant la justice pour repondre de leurs actes!inchallah.




    0



    0
    Anonyme
    25 juillet 2013 - 23 h 38 min

    Le départ à la retraite doit
    Le départ à la retraite doit d’abord concerner les hauts cadres de l’état c’est à dire le sommet de la pyramide pour ensuite s’étendre aux autres classes de la société.Et même s’il est appliquée, il faut l’appliquer dans toute sa rigueur car il y a un phénomène qu’il faut combattre, c’est celui de l’emploi des cadres de l’état, après leur mise à la retraite,
    en temps que contractuel ou conseiller, ainsi; ils bénéficieront de double salaire, soit leur retraite et leur nouvel emploi pour soit disant mettre à profit leur expérience professionnel. Pour dire des manigances existent partout et à toutes les échelles.




    0



    0
    Anonyme
    25 juillet 2013 - 12 h 54 min

    la circulaire du 1er Ministre
    la circulaire du 1er Ministre du 04 Avril 2013 est-elle appliquée ? Chiche voyons du côté des Entreprises Publiques Economiques ( EPE) ou au niveau des Sociétés de Gestion des particpations de l’Etat ( SGP) . Personne ne respecte cette circulaire .

    L’age de départ à la retraite à 60 ans ,cela ne les concerne pas.

    Moralité : A quoi sert un 1er Ministre quand ces circulaires ne sont même pas respectées.




    0



    0
    Anonyme kamel
    25 juillet 2013 - 11 h 40 min

    il faut voir ce qui se passe
    il faut voir ce qui se passe aux impots des retraites de 65 ans qui ont 15 ans de decret mais pas prtes à sortir ils ne veulent nullement sortir ce que je leur souhaite du fond du coeur puisque c ainsi c de sortir directement evfrs la tombe. Inchaallah YA RABI IROUHOU DIRECT EL DJABANA




    0



    0
    Jeune Algerien
    24 juillet 2013 - 16 h 00 min

    L’age est un problème lorsque
    L’age est un problème lorsque leur age ne leur permet plus de faire leur travail correctement. Certains cadres dirigeants ne comprennent ni la technologie, ni la jeunesse qu’ils sont censés inspirer.

    La source du problème c’est la compétence, qui décroit a partir d’un certain age.




    0



    0
    AnonymeKELAM
    24 juillet 2013 - 11 h 19 min

    que dire que tout le monde
    que dire que tout le monde sait ;le chois des hommes a la place qui faut slogan qui a fait le bonheur des boiteux :j’espère que la leçon est bien apprise . amine.




    0



    0
    Nenuphar
    24 juillet 2013 - 7 h 21 min

    Ce « rajeunissement » devrait
    Ce « rajeunissement » devrait s’étendre à toutes les institutions y compris celle des gouvernants eux même qui font dans le « faites ce que je dis mais ne faites pas comme moi ».
    En outre, il est quand même inacceptable de voir que le raïs concentre à lui seul l’ensemble des pouvoirs, prérogatives et autres décisions qui font de lui plus un roi qu’un président. Même l’unique donne à chaque fois qu’untel a fait ceci ou cela sur « instructions » du président de la république, et même le programme d’infrastructures du pays, à faire dans le cadre des engagements de l’Algérie et ses propres moyens financiers est taxé programme du président et sa photo est tout le temps accroché sur les façades des immeubles construits et surtout maintenant qu’il est invalide. Le culte de la personnalité dans toute sa splendeur.




    0



    0
    Anonyme
    24 juillet 2013 - 7 h 15 min

    C’est une très bonne chose.
    C’est une très bonne chose. Mais pour que la pédagogie de cette démarche fasse école, il faudrait donner l’exemple.
    Comme ça, ça ne concernera pas que des fonctions « subalternes ».
    A la limite, on pourrait tolérer qu’un ministre puisse rester jusqu’à 65 ans (ou moins), qu’un chef de gouvernement (en très bonne santé), puisse gérer jusqu’à 70 ans… pourquoi pas?
    Que même un chef d’État (en possession de toutes ses capacités) puisse gouverner jusqu’à la sénilité, mais sans plus.
    Car pour l’instant, on essaye de ne pas sombrer, c’est tout.




    0



    0
    chawi pure laine
    24 juillet 2013 - 2 h 02 min

    et le président qui a l’age
    et le président qui a l’age de la mort écarté lui aussi? et gaid salah le plus vieux soldat de la terre? et celui de l’Apn




    0



    0
    Mohamad el Maadi.
    24 juillet 2013 - 1 h 01 min

    Le système est bon dans ce
    Le système est bon dans ce pays, le problème est le citoyen lambda qui ne comprend que le coup de pied dans le cul.
    Une bonne partie de ce peuple ne sert a rien, il faut se l’avouer. Il faut être fou pour donner ce pays a n’importe qui et à celui qui croit que jetez des ordures dans la rue fait partie des ces libertés fondamentale qu’il ne faut pas toucher




    0



    0
    Anonyme
    23 juillet 2013 - 23 h 55 min

    Pour mieux combattre le
    Pour mieux combattre le phénomène de la corruption, on ne doit pas écarter les responsables soupçonnés de corruption et de vol pour simplement les éloigner de toute possibilité de jugement et vivre ensuite avec une retraite alignée sur celle de leurs collègues en activité, mais plutôt, ils doivent rendre compte de leur gestion catastrophique et dilapidation des deniers publics en toute impunité et avec une certitude d’échapper à toute forme de procès.




    0



    0
    JAZ
    23 juillet 2013 - 23 h 03 min

    Ils vont mettre en retraite
    Ils vont mettre en retraite dorée les vieux loups et les remplacer par de jeunes loups plus voraces.Un arbre qui donne de mauvais fruits donnera toujours de mauvais fruits,arretez de berner le peuple,c’est le système qu’il faut changer bande de pourris.




    0



    0
    Mohamad el Maadi.
    23 juillet 2013 - 20 h 42 min

    Bonne résolution .
    Remplacer

    Bonne résolution .
    Remplacer les par des jeunes loups nationalistes éduqués et abreuver de l’ amour de la mère patrie. Des jeunes vivants ayant eu au moins une expériences dans leur vie en Occident et qui se sont frotter avec les chacals occidentaux pour mieux saisir la « bête  »
    Des goldens boys, c’est cela qu’il nous faut dans ce pays.




    0



    0
    Mansour
    23 juillet 2013 - 20 h 14 min

    Malheureusement dans notre
    Malheureusement dans notre pays les lois sont appliquées à la tête du client.On ne met pas à la retraite les plus corrompus et les incompétents mais les cadres intègres et compétents.C’est selon le degrés de docilité et d’allégeance au chef lui même incompétent et corrompu.Sinon ça se saurait.




    0



    0
    berkane
    23 juillet 2013 - 19 h 21 min

    celui qui à pris cette
    celui qui à pris cette décision (ministre de l’intérieur) doit commencer par donner lui même l’exemple et partir en retraite n’est pas M DOK)




    0



    0
    inspektor Tahar
    23 juillet 2013 - 19 h 04 min

    Tous les walis ayant atteint
    Tous les walis ayant atteint l’âge de la retraite seront écartés…Vu toutes ce histoires de vols de biens publics depuis l indépendance en 1962 par tous ces officiels des gouvernements successifs au pays nous arrivons a une conclusion que nous ne croyons plus nos dirigeants…Alors remplacer les walis les plus âgés qui ont eu le temps de se remplir les poches et les remplacer par des walis plus jeune qui désirent se remplir les poches également….ça nous laisse froid et indifférents a tout changement propose par nos gouvernements….ça ne veut pas dire que tous les Walis sont des voleurs….il y en a sûrement qui sont très honnête mais qui n ont aucune voix au sein du gouvernement….De toute façon ce n est pas uniquement l Algerie qui souffre de ce phénomène mais tous les pays arabo musulmans, Chrétiens et juifs….Das Geld Regiert Die Welt…..Les élections dans presque tous les pays de la plane ressemble beaucoup plus a un execice de cirque dans lequel l implantation du nouveau….n est rien d autre que faire du neuf avec du vieux….et ça ne fonctionne pas pour l intérêt des peuples, mais beaucoup plus pour rendre les riches plus riches et ….les pauvres plus pauvres




    0



    0
    00213
    23 juillet 2013 - 18 h 29 min

    Il faut cloner Sellal et en
    Il faut cloner Sellal et en faire des milliers de celui là !!
    .
    Un petit pas pour les wilayas mais un grand pas pour l’Algérie.




    0



    0
    AL
    23 juillet 2013 - 18 h 10 min

    ouf enfin !
    lois de la

    ouf enfin !
    lois de la république reprennent leurs droits.
    avec les avantages dont ils bénéficieront ils resteront des retraités immensément privilégiés !
    et les autres, notamment au-dessus et à coté d’eux c’est pour quand !




    0



    0
    Anonyme
    23 juillet 2013 - 17 h 08 min

    SVP les professeurs de
    SVP les professeurs de médecine et doyens de faculté SVP si non on continuera de mourir pour le plus petit bobo




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.