Chevènement : «L’avenir de l’Algérie est aussi au Nord»

«Il y a tant de choses à faire entre la France et l’Algérie et, ensemble nous pouvons faire tellement mieux que séparément !» C’est là la conviction exprimée, une nouvelle fois, par Jean-Pierre Chevènement, l’ancien ministre, sénateur du territoire de Belfort et président de l'association France-Algérie, par le biais d’une tribune publiée dans le dernier numéro de la lettre d’information de l’ambassade de France à Alger Entre nous. L’ancien ministre de l’Intérieur français sous Jospin, qui évoque, à cette occasion, la tenue à Alger avant la fin de l’année, et pour la première fois, du comité interministériel de haut niveau, présidé par les Premiers ministres des deux pays, estime que ce sera là «l'occasion d'amplifier dans tous les domaines la dynamique créée par la visite en Algérie du président Hollande à la fin de l'an dernier». «L’avenir de l'Algérie est aussi au Nord.» Pour M. Chevènement, il s’agit là d’une profonde conviction, renforcée par «une nouvelle ère» de la relation franco-algérienne, impulsée par la visite en Algérie du président de la République française François Hollande en décembre dernier. «L'Algérie a toutes les ressources pour devenir un grand pays émergent au XXIe siècle, et d'abord son peuple courageux, hospitalier, et de mieux en mieux formé, grâce aux efforts prodigués depuis un demi-siècle», confie M. Chevènement qui se dit «très impressionné» par la visite à l'université de Tlemcen. Autre preuve de la redynamisation de la relation Algérie-France, les visites successives de ministres algériens et français qui, d’après l’auteur de la tribune, «se succèdent à un rythme accéléré». Evoquant la situation dans la région du Sahel, le président de l’association France-Algérie relève qu’assurer la sécurité et le développement des pays de la bande sahélo-saharienne (Mali mais aussi Mauritanie et Niger, sans parler du sud libyen) «correspond à un intérêt commun majeur de l'Algérie et de la France». M. Chevènement ne manque pas de revenir, dans sa tribune, sur l’attaque terroriste de Tiguentourine, estimant qu’«à cet attentat gravissime, l'armée algérienne a su, elle aussi, répondre avec une détermination sans faille», une réaction que l’ancien ministre français n’hésite pas à saluer.
A. Sadek
 

Comment (31)

    Mohamad el Maadi.
    27 juillet 2013 - 0 h 12 min

    abdelkader [email protected]
    Je ne

    abdelkader [email protected]

    Je ne vous en veux pas, nous n’avons pas la même histoire, nos trajets sont différents.Mon père qui était un djelfaoui de Naissance et attaché a sa terre ne m’a jamais appris l’Arabe et c’est maintenant que je comprend pourquoi . Ils voulaient que je vive ma vie en France, car j’y étais né et savais très bien que l’Algérie qui s’offrait à moi étoufferait tout espérance en la vie et surtout, il brisait une chaîne mentale dont il avait été l’héritier… Merci Papa, il enterré avec les siens, c’est ce qui désirait pour lui, mais pas pour ses enfants!




    0



    0
    abdelkader wahrani
    26 juillet 2013 - 14 h 20 min

    @ Mohamed el maadi. oui je
    @ Mohamed el maadi. oui je profite de la liberté, la dignité,l´honneur, l´indépendance…ect de mon pays!! et j´admire les héros qui nous ont libéré d´un systéme colonial aux allures fascistes, les francais fascistes et racistes considéraient nos ancêtres comme des esclaves?. et puis c´est une révolution, regardez la révolution francaise de nos ancêtres les Gaulois rires… la révolution russe, cuba, Iran yougoslavie…ect vous connaissez beaucoup de pays qui ont fait la révolution avec la démocratie. le colonialisme existe toujours dans l´esprit de beaucoup d´algeriens, les francais hypocrites et racistes qui n´ont jamais admis et n´admetteront jamais que les pauvres indigénes fallaghas que nous sommes les ont chassez dehors de notre pays.




    0



    0
    Mohamad el Maadi.
    26 juillet 2013 - 1 h 33 min

    abdelkader [email protected]
    Moi

    abdelkader [email protected]

    Moi également et de mon père Allah yarhamou collecteur de fond qui refilez la liste a si Ahmed qui venait avec une équipe de Paris liquidez ceux qui ne payer pas l’impôt révolutionnaire
    Oui bonhomme on n’a du en liquidé des algériens avec le lacet de la chaussures pour que tu profite de ton pays ,plutôt de la liberté !!!




    0



    0
    abdelkader wahrani
    26 juillet 2013 - 0 h 42 min

    @ Mohamed el maadi, moi je ne
    @ Mohamed el maadi, moi je ne suis pas egyptien non, je suis algerien fier de mes origines et fier de mon pays l´algerie. qu´allah bénisse la nation algerienne.




    0



    0
    Mohamad el Maadi.
    25 juillet 2013 - 20 h 23 min

    abdelkader [email protected]
    Warda Al

    abdelkader [email protected]

    Warda Al Jazairia Allah yarhama est né en France et pourtant a elle a œuvré pour l’Algérie et ce sont vos frères égyptiens qui ont laissé sa tombe sur un cageot en plein soleil et ranger avec un chariot automoteur de manutention et le gouvernement Algerie va lui encore payer les factures Égyptiennes ? Débarrassez vous de vos maîtres Arabe et âpres, on parlera!!! Fuck l’Egypte ..




    0



    0
    abdelkader wahrani
    25 juillet 2013 - 17 h 54 min

    depuis juillet 1962, la
    depuis juillet 1962, la france coloniale aux allures fascistes entretient des relations avec l´algerie qui s´inscrivent dans le prolongement de la pensée coloniale. l´algerie historique de la glorieuse révolution nationale. doit être punie pour les raisons suivantes: 1 – lors des négociations , l´algerie n´a pas voulu d´une indépendance avec une souveraineté réduite et une intégrité territoriale amputé des quatre-cinquiémes de son territoire, dominé par certains enclaves militaires et miné de l´intérieur par la cristalisation d´une partie de la population autour d´intérêts coloniaux révolus. 2 elle n´a pas accordé a la france ce que certains pays africains avaient concédé au titre du pacte colonial de 1961, les facilitaient au profit des forces armée coloniale francaise le stockage des matiéres premiéres et produits stratégiques lorsque les intérêts de la défense l´exigent, elles limitent ou interdisent leur exportation a destination d´autres pays. 3 l´algerie n´a pas voulu faire partie de la zone monétaire CFA, les pays africains qui appartiennent a cette zone dirigée par l´odieux colonialiste francais, placent 65 pc de leurs recettes d´exportation sur un compte de trésor francais ainsi, la banque de france dispose d´importante réserves pour faire face a ses depenses courantes au moment ou des millions de pauvres africains ne percoivent pas leurs salaires par manque de liquides. de Gaulle avait raison quand il déclarait que la france de nos ancêtres les gaulois rires… n´a pas d´amis elle n´a que des intérêts?.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.