Croissance exponentielle du trafic de drogue en provenance du Maroc : un acte hostile contre l’Algérie ?

L’Algérie est-elle visée par l’intense trafic de drogue qui vient du Maroc ? Le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, l’a laissé entendre dans une récente déclaration que l’agence officielle APS vient de rappeler à deux reprises. «Ce problème préoccupe actuellement l’Algérie» a-t-il souligné en souhaitant que le Maroc collabore avec notre pays «pour lutter contre ce trafic». A Tindouf où il accompagnait le Premier ministre dans sa visite de travail, le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Dahou Ould Kablia, est revenu, ce mercredi, sur ce problème en qualifiant le trafic de drogue de nouvelle forme de terrorisme à laquelle l’Algérie mène une véritable guerre. Des deux côtés de la frontière, au Maroc et en Algérie, il y a des bandes très organisées qui agissent dans «une complémentarité extraordinaire», a fait savoir le ministre de l’Intérieur qui a rappelé que l’armée a été autorisée à intervenir dans la lutte contre le trafic de drogue. Cela est confirmé par un communiqué du ministère de la Défense nationale, diffusé mardi, qui indique que 16 quintaux de kif traité ont été découverts et saisis à 65 km au sud de la ville de Hassi Messaoud, dans la wilaya de Ouargla (sud-est), après une opération de recherche et d’investigation, par des éléments de l’Armée nationale populaire (ANP) relevant de la 4e Région militaire (RM) en collaboration avec les services des Douanes algériennes. Le MDN a rappelé que cette «importante opération est la deuxième de son genre au niveau de la 4e RM en moins d’une semaine après celle dans laquelle il a été saisi 47 quintaux de kif traité. Durant le premier semestre de l’année 2013 en Algérie, près de 78 tonnes de résine de cannabis ont été saisies. Un chiffre en hausse comparé à plus de 71 tonnes enregistrées durant la même période de l’année écoulée, selon l’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLDT). C’est la mise en place d’un dispositif sécuritaire spécialement pour la lutte contre ce fléau qui a permis de saisir ces quantités record. Selon le directeur général de l’ONLDT, Mohamed Zouggar, la saisie de drogue sur le terrain est quotidienne. Le trafic de drogue à partir du Maroc a pris, ces derniers mois, des dimensions inquiétantes au vu des quantités de plus en plus importantes saisies dans la région ouest du pays. Une tentative de trafic de 5 tonnes de kif traité provenant du Maroc a été mise en échec lundi par les éléments de la brigade de Ben Badis relevant de l’inspection divisionnaire des Douanes de Sidi Bel-Abbès. La quantité de drogue, saisie au niveau de la route menant à la commune de Sidi Dahou, était chargée dans un camion. Pour le premier semestre 2013, c’est une quantité de 12 quintaux de kif traité provenant du Maroc qui a été saisie dans le sud-ouest du pays par les brigades opérationnelles des Douanes, selon la direction régionale de cette institution à Béchar. Le Maroc est considéré comme le principal producteur et fournisseur mondial de haschisch. Il a été, une nouvelle fois pointé du doigt en juin dernier, par l’ONU dans son rapport mondial 2013 sur les drogues.
Kamel Moulfi

Comment (31)

    AnonymeKELAM
    28 juillet 2013 - 12 h 26 min

    il faut dire que la guerre
    il faut dire que la guerre est déclarée par le maroc :alors doit on simplement controler les trafiquants . UNE GUERRE C EST UNE GUERRE donc une balle a chaque trafiquant sans jugement:




    0



    0
    Algérien fhel
    28 juillet 2013 - 11 h 16 min

    La seule solution pour mettre
    La seule solution pour mettre un terme à ce GRAVE problème qui est en train de détruire notre jeunesse et par ricochet notre pays, c’est de loger une BALLE(comme en Indonésie et Iran) dans la tête des trafiquants quelques soient leurs nationalités. Il faut agir VITE:le pays est en GRAND DANGER!!!
    Ce roitelet et ses valets veulent à tout prix nous anéantir!!!
    Vive la frontière algéro-marocaine fermée pour l’ETERNITE.




    0



    0
    Marie-Ange Letayer
    28 juillet 2013 - 10 h 27 min

    bonjour,
    Le général de Gaule

    bonjour,

    Le général de Gaule employait la même technique avec les Américains. Le problème n’est pas dans le Cannabis mais dans la cocaïne qui passe depuis Ghazaouet et la frontière Libyenne. C’est cela le danger en matière de drogue.

    Marie




    0



    0
    Anonyme
    26 juillet 2013 - 13 h 35 min

    mercie
    mercie




    0



    0
    Anonyme
    26 juillet 2013 - 13 h 30 min

    le roi du maroc le saoudien a
    le roi du maroc le saoudien a besoin d ‘argent pour passer des vacance en espagne sa revient cher les vacance




    0



    0
    Anonyme
    26 juillet 2013 - 2 h 31 min

    ya djamaâ on parle ici de
    ya djamaâ on parle ici de TONNES de drogue ! saisie non pas du côté de maghnia ou barigou mais de l’autre côté à hassi messaoud c’est à dire cette énorme quantité est soit acheminée par avion ou sur un tapis magique !!! Donc, des tonnes de drogues ne peuvent et ne doivent en aucun cas passer sous le nez des GGF et autres douaniers et barrage de police. La règle dit que si tu réussi à intercepter une tonne de drogue, dit toi bien que au moins le double de cette quantité est passée ! Le trafic routier et si dense dans le sud du pays pour laisser filer ces quantité énorme ? y a un sérieux problème là ! je rejoins les autres com pour dire qu’il faut exécuter sur place toute personne en possession d’une quantité de drogue et croyez moi après quelque exécutions wallah tout rentrera dans l’ordre.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.