Vers la dissolution de la secte des Frères musulmans ?

La confrontation au pays des Pharaons est arrivée à un point de non-retour après les manifestations de ce vendredi auxquelles le général Al-Sissi avait appelé, pour avoir la caution du peuple afin d’agir contre la violence et le terrorisme, comme il l’avait dit dans son discours à l’Académie militaire du Caire. Seulement, il n’avait pas précisé, ce jour-là, les décisions qu’il souhaitait prendre au nom de l’armée, mais aussi au nom de l’Etat égyptien. S’il est clair que le chef du Commandement des forces armées faisait allusion aux poches terroristes qui sont réactivées depuis l’éviction de Morsi, et qui restent pour l’instant circonscrites dans la région du Sinaï, en multipliant les attaques et les embuscades contre les unités de l’armée et des forces de sécurité en général, Al-Sissi devrait néanmoins traduire cet engagement par des mesures concrètes contre les «fauteurs de troubles» au sein de la confrérie des Frères musulmans qui, depuis le début des événements, ne cessent d’inciter à la violence et refusent toutes les offres de réconciliation. Une première mesure : le ministre de l’Intérieur a promis d’user «de tous les moyens légaux» pour évacuer la place Rabia Al-Adawiya occupée par les pro-Morsi depuis plus de deux semaines. Il est clair que cela ne va pas se faire sans résistance. Encore une fois, le parallèle avec «le scénario algérien» s’impose. La scène rappelle l’intervention de l’armée en Algérie, pour mettre fin à l’occupation illégale et prolongée par le FIS de la place du 1er-Mai à Alger, sept mois avant les élections de décembre 1991. Le parti dissous avait appelé à la désobéissance civile. Aussi, la mise en détention des principaux dirigeants des Frères musulmans, dont le guide suprême Mohamed Badie, le plus radical d’entre tous, et son incorrigible bras droit Al Baltagui, rappelle l’arrestation des deux chef du FIS, Abassi Madani et Ali Benhadj, pour incitation à la violence et atteinte à la sécurité publique. Les mêmes griefs retenus par la justice égyptienne contre les mentors des Frères musulmans. Une mesure qui va indubitablement, à l’image de celle qui a été prise contre le FIS en Algérie, déboucher sur la dissolution de la confrérie. Seul moyen pour permettre de reprendre le processus démocratique interrompu par l’intervention de l’armée et pour éviter un basculement plus massif des partisans des Frères dans la subversion. En tout cas, il n’y a pas d’autre choix que de dissoudre une organisation dont les chefs appellent à prendre les armes.
R. Mahmoudi

Comment (15)

    ZAGHBNIFE
    8 août 2013 - 21 h 47 min

    SISSI A ETE UN HOMME CE QUI
    SISSI A ETE UN HOMME CE QUI LUI DE METTRE AU DEVANT DE LA SCENE TOUT LES CELLULES DORMANTES DE OBAMA ET KERRY ET LA CLINTON LES ILLUMINATIS OU SI VOULEZ LES SKULLS AND BONES QUI SONT EN TRAIN D’OEUVRER POUR DETRUIRE LE MONDE ARABE ET MUSULMANS DANS DU NOUVEL ORDRE MONDIAL




    0



    0
    salim
    28 juillet 2013 - 1 h 08 min

    Secret de l’allégence secrète
    Secret de l’allégence secrète au sein des Frères Musulmans
    http://www.youtube.com/watch?v=LHULxmcYd70

    https://www.facebook.com/pages/Le-nouveau-d%C3%A9sordre-mondial/161850650627979?ref=hl




    0



    0
    JEHA
    27 juillet 2013 - 15 h 29 min

    Seul couac dans ton parallèle
    Seul couac dans ton parallèle c’est que ni Abbassi ni Belhadj n’appartiennent à la mouvance frère-musulmane. ceux qui appartiennent à cette mouvance sont du hams de Nahnah et de Mokri.
    Abassi est même vu comme un pion, parmi d’autres, de la sécurité militaire, chargé de faire diversion pour permettre aux militaires de faire main basse sur le secteur public. C’est fait. Et ils lâcheront jamais le morceau. Leur libéralisme morbide leur a permis de faire fuir au bas mot 200 milliards de dollars placés à l’étranger.En Egypte par contre c’est un autre scénario, les « frères- musulmans ont voulu faire main basse sur la patrimoine public comme l’ont fait les militaires en Algérie par le truchement de marionnettes comme Ouyahia…Détrompez vous les militaires Égyptiens ont dit BASTA. Ne trompez pas les Algériens déjà qu’ils sont lobotomisés par le système de Boumediene. Rompez.




    0



    0
    PATRIOTE
    27 juillet 2013 - 14 h 17 min

    Les généraux qui ont combattu
    Les généraux qui ont combattu l’islamisme terroriste des sbires et amis de belhaj et de madani,celui qui se la coule douce chez ses « maîtres arabes » qui croyaient mettre le pays sous leur coupe arabiste,ont fait l’erreur de se croire protégés par un type ,sa fraterie et son clan présidentiel qui n’aiment l’algérie que pour la dépouiller de ses richesses.
    Ils doivent absolument suivre ce que nezzar leur a déjà conseillé de faire ,bien avant ,et de mettre fin au régne de ce clan qui n’a que trop causé de dégâts au pays. ce clan présidentiel a introduit les freres musulmans dans la maison algérie pour mieux la détruire ,le jour où ils arriveront au pouvoir, comme ce morsi a essayé de faire dans son pays
    L’armée laique et citoyenne,sous l’impulsion de nos aînés les généraux doit prendre ses responsabiltés car le pays est malade tres malade.




    0



    0
    Salah
    27 juillet 2013 - 13 h 53 min

    A Mansour
    ___
    JE REPREND MA

    A Mansour
    ___

    JE REPREND MA RÉPONSE DONNÉE à un internaute sur AP
    .
    Vous dites:
    « …mais sincèrement je ne pense pas que le Dr. Sidhoum a un quelconque rapport avec ce canal du londonisto-Qatrael puisque d’abord il vit en Algérie et surtout il ne donne pas l’impression d’être un affairiste ou carriériste… »
    .
    Salah-Eddine SIDHOUM est un activiste politique ici en Algérie dont se sert « l’opposition » dites à « l’étranger ». Une sorte de main à l’intérieure du pays qui sert des forces extérieures même si elles sont algérienne en apparence. Il ne fait que dans la provocation, le dénigrement, la diversion et la calomnie pour que, s’il y a réaction légale, ses parrains en feront un sujet politique avec toute sa propagande. Il n’est pas le seul ! On peut vous en citer d’autres. C’est une marionnette !
    Il défend les terroristes du FIS ici en se cachant derrière le passe partout « les droits de l’homme ». Il est l’un de ses porte-parole embusqué.
    .
    C’est quoi cette vidéo SVP ?
    http://www.youtube.com/watch?v=UQIwYmAja-Y
    .
    Il écrit et intervient sur tous les sites et TV à l’étranger dont le Quotidien d’Algérie, Rachad TV et bien d’autres. C’est son droit bien-sûr, mais que l’on nous dit pas, en le lisant et écoutant, qu’il veut la stabilité en Algérie. Il suffit de taper son nom et prénom sur Google et vous verrez la nature de ce personnage.




    0



    0
    Jeune Algerien
    27 juillet 2013 - 13 h 15 min

    Il est illusoire de penser
    Il est illusoire de penser « dissoudre » l’organisation des frères musulmans. Il est tout aussi contre – productive de penser pouvoir la liquider physiquement.

    Il faut des idéologies alternatives autour desquelles les gens se réuniront.

    La réussite de l’islamisme politique se repose sur l’échec de nos sociétés a offrir des visions politiques crédibles.

    La nature a horreur du vide.

    En Algérie l’alternative est simple: le patriotisme du peuple algérien est un terreau beaucoup plus fertile que l’obscurantisme.




    0



    0
    TASSILI
    27 juillet 2013 - 13 h 02 min

    Barrons le chemin a ces
    Barrons le chemin a ces ennemis de dieu. J´ai toujours preferer L´ANP (qui n´a vraiment rien de democratique) a ces imbeciles d´islamiste. J´ai ete d´accords avec l´arret du vote et l´arrestion de ce salopards du FIS. Regarder ou ils ont amene le pays. L´Algerie a perdu 50 de de veloppement a cause de ces gens. qui passent leur temps dans les mosquees et qui ont comme travail le trabendo et le vol. Qu´on je les vois avec leurs vetements et barbes je crache et je change de trottoire.
    Je demande pardon a tous les musulmans honnetes et dieu merci ils sont la majorite, majorite jusqu´apresent silencieuse mais elle ne se laissera pas faire-elle ne veut plus entendre ces ragots alors que les Djabballa roulent en Mercedes, habitent de villas, comme ce voyou du MSP, qui a meme torture des jeunes Algeriens. Vous voulez la guerre, vous l´aurez. Soit vous reviendrez au droit chemin, soit vous le regretterez, vous qui ne pensent qu´a vos HOURIATES.
    ON A MARRE DE VOUS, DE VOS MENSONGES, Vous n´etes que des hypocrites rien d´autre, ALLAH YA NAAlKOUM.




    0



    0
    Si ALi
    27 juillet 2013 - 12 h 20 min

    Un ami m’avait dit la chose
    Un ami m’avait dit la chose suivante : « les frères musulmans ont été combattu e Egypte depuis très longtemps  » au moins 70 ans. Le Roi Farouk a échoué, Djamal Abdennasser a échoué, Hosni Mobarak a échoué. Et Moris en moins d’un an a réussi  »

    Merci Morsi




    0



    0
    Anonymetaras bulba
    27 juillet 2013 - 11 h 38 min

    Montrer mois un seul pays ou
    Montrer mois un seul pays ou les islamistes on reussi a s’implanter sans effusion de sang.




    0



    0
    NASSER
    27 juillet 2013 - 11 h 29 min

    IL FAUDRAIT QUE CELA ARRIVE A
    IL FAUDRAIT QUE CELA ARRIVE A CHACUN DE NOUS pour que nous comprenions que le voisin qui nous avertissait avait raison. C’est toujours trop tard pour nous. La prévention n’étant pas encore bien ancrée dans la culture arabo-musulmans. Chacun se croyant plus malin ou plus éveillé que l’autre. Ils ne comprennent les choses que par la pratique; que quand ça leur arrive. Nous l’avons vécu en Algérie. Comme c’est valable entre individus, c’est aussi valable entre États. Les recommandations et l’expérience des autres ne passent et ne se comprennent que par la pratique.
    Parfois la chose est pire! L’endoctrinement par la religion est plus ravageur que n’importe qu’elle autre moyen. La majorité des algériens durant au moins les 5 premières années de terrorisme croyaient que c’était l’armée, la gendarmerie et la police qui assassinaient les citoyens. Le mensonge islamiste et la manipulation était à leur comble. Même les preuves irréfutables montrant le contraire ne passent pas. Il était trop délicat de conseiller ou d’avertir qui que ce soit, voisin ou proche, de ne pas faire telle chose car tel risque est fort probable de peur d’avoir à faire à l’un des terroristes.
    Une connaissance a été victime d’un attentat contre le bus qui le menait vers Alger. Il faisait nuit. Il m’avait raconté en détail le faux barrage, le comportement des terroristes, leur accoutrement, le genre de question qu’ils leur posaient, les objets et l’argent qu’ils leur ont subtilisé et surtout comment, à la fin, il a échappé à la mort lorsque les assaillants les ont criblé de balles avant de disparaitre dans les maquis environnants. Le poste militaire le plus proche était à quelques 8 ou 10 Km. Ayant été averti par des automobilistes les militaires sont venus à leur secours après une trentaine de minutes. Ils ont fait, selon lui, tout le nécessaire. Il y avait des morts et des blessés. Lui avait reçu 2 balles à la jambe. Il a été pris en charge par l’Etat jusqu’à sa guérison totale en bénéficiant de tous les avantages sociaux prévu pour ce genre cas. A la fin de son récit il s’est permis pour conclure cette réflexion « je crois que ce sont les militaires, qui sont venus soi-disant nous sauver, qui ont fait le coup. Cela ne peut pas être l’œuvre de ‘musulmans’ je doute sur cette version terroriste.»
    Notre connaissance n’explique pas plus. Signalons qu’il était enseignant dans le moyen…
    L’Égypte et la Tunisie n’échapperons pas à ce processus diabolique et inévitable qui emportera beaucoup de leurs citoyens




    0



    0
    le Naïf
    27 juillet 2013 - 11 h 07 min

    Les américano-euro-sionistes,
    Les américano-euro-sionistes, ennemis ancestrales des peuples, ont été toujours des lâches. Et pour réussir dans leurs sales besognes ils utilisent d’autres homologues plus lâches connus dans le monde arabe sous le non répugnant de réactionnaires ou des musulmanisés qui se croient être soit plus arabes ou plus musulmans que ceux qui ne les suivent pas dans leur félonie.
    C’est la raison pour laquelle les Etats-Unis, toujours au-devant des scènes antipopulaires dont ils sont les parrains, comme celui de l’Egypte, hésitent encore à prendre une décision pour ou contre.
    Les yankees croient encore compter sur leur mauvais cheval, le docteur Morsi cet islamiste lavette qui n’a même pas eu le courage de rompre les accords de camps David qui humilient la grande Egypte depuis des décennies, pour la « printaniser » avec la fameuse recette américano-euro-sioniste « terrorisment modifiée ».
    Si le docteur Morsi était réellement un musulman au sens propre du terme, et en tant que président d’un grand pays comme l’Égypte, n’aurait-il pas mieux pour lui et son peuple de compter sur Dieu plutôt que de s’appuyer sur les matérialistes ! Pourquoi ne l’a-t-il pas fait ?
    Il faut reconnaître que des milliers de sympathisants des frères musulmans ignorent les accointances des chefs de cette confrérie et de ses ramifications avec le wahhabisme cannibale dévoreur de chair humaine.
    Ses militants sont effectivement obnubilés par la loquacité des orateurs hypocrites de cette confrérie et croient à leur « sincérité ». C’est à partir de là que certains Oulémas honnêtes et dignes doivent commencer par sensibiliser les gens et leur montrer le vrai visage de responsables de cette congrégation sioniste.




    0



    0
    halim
    27 juillet 2013 - 10 h 35 min

    qu’on le veuille ou pas ,
    qu’on le veuille ou pas , celui à blamer et celui qui usent de la violence le premier, donc en algérie comme en egypte c’est les militaires qui ont été les premiers à user de la force.

    sincèrement vous vous valez, vous algerie patriotique vous êtes le cellule de propagande et de désinformation des militaire, et les islamistes ont leurs sites aussi, ont le voit très clairement. le peuple vous honnie tous comme vous êtes.




    0



    0
    Mansour
    27 juillet 2013 - 9 h 55 min

    @AP
    Je vous envoies ce

    @AP
    Je vous envoies ce commentaire censuré aujourd’hui par le journal élèctronique « LQA » et que vous pouvez ne pas publier si vous voyez qu’il peux vous porter préjudice.

    @Sidhoum
    La « minorité isolée » égyptienne soutenue par l’armée a mis fin à la dictature obscurantiste des barbus,comme en Algérie en 1992.Est-ce-que les 29 millions d’Egyptiens sortis dans la rue pour dire non à l’islam politique et à la dictature au nom de Dieu sont pour vous une minorité isolée? Vous savez M.Sidhoum on peut être médecin et borné, mais j’aime beaucoup ce noble métier qu’exercent 3 de mes enfants et dont je suis fier. Quand on a pour idole un taré tel Ali Benhadj ou un rusé filou tel Abassi Madani on survole à peine les paquerettes et prendre un peu de hauteur ne fera de mal à personne. Vous avez vendu la peau de l’ours avant de l’avoir tué et maintenant attendez-vous à la fureur de l’ours revigoré. Beaucoup de gens qui se croient intelligents ou malin ont enfourché un canasson croyant avoir choisi un pur sang. Et les mauvais choix se paient souvent chèrement. Je sais que je vais être censuré comme d’habitude mais je ne cautionnerais jamais ni l’hypocrisie , ni la malhonnêteté, ni les calculs politiciens.




    0



    0
    00213
    27 juillet 2013 - 9 h 32 min

    Voila quelques exemples de
    Voila quelques exemples de sources qu’utilisent les trois quarts des médias occidentaux :
    « …selon un médecin des Frères Musulmans… »
    « …selon le porte parole des Frères Musulmans… »
    « …selon le coordinateur du sit-in des Frères Musulmans… »
    « …selon un responsable humanitaire des Frères Musulmans… »
    « …selon un militant pacifiste des Frères Musulmans… »
    .
    La meilleure c’est celle d’un apprenti-journaliste égyptien, qui écrit pour un petit journal local d’Alexandrie, en indiquant qu’il ESTIMAIT la mort d’au moins 75 partisans de Morsi ce matin et selon son ami.
    BOOM ! Ses conneries sont repris sans vérification par la moitié des médias du monde.
    .
    Les sionistes ont besoin des « méchants musulmans terroristes », car sans eux leurs plans ne peut se faire.
    Il semble de plus en plus clair que l’on rentre dans une campagne de dénigrement organisée contre les militaires égyptiens de la part de leurs puissants relais médiatique.
    .
    Abou Obama al americani et Cheikh Netanyahu vont bientôt décréter des fatwas.




    0



    0
    Mansour
    27 juillet 2013 - 7 h 21 min

    Je crois que le peuple
    Je crois que le peuple égyptien s’est rendu compte dans quelle galère voulaient l’embarquer les islamistes.Effectivement ça rappelle étrangement ce qui s’est passé en 1992 en Algérie où l’ANP était dans l’obligation d’arrêter la dérive totalitaire du FIS et son désir de prise du pouvoir de gré ou de force.Et ces vierges effarouchées des tenants des « qui-tue-qui » qui chauffent le tambour en criant au coup d’état et qui accusent par la suite l’armée de tous les crimes commis par les intégristes pour faire diversion soutenus par l’internationale socialiste sous le couvert des droits de l’homme.Un personnage atypique de cette faune médecin de son état,un certain Sidhoum qui sévit sur « Le Quotidien d’Algérie »,n’arrête pas de fustiger ce qu’il appelle « la minorité isolée » allusion à ceux qui ont soutenu à l’époque l’arrêt du processus électoral suicidaire qui allait donner le pouvoir aux ennemis de la démocratie.Mieux vaut tard que jamais,mais je crois que pour mettre définitivement hors d’état de nuire ces fanatiques,il faut une campagne internationale sous l’égide de l’ONU pour déclarer ennemis de l’humanité tous les partis religieux au même titre que les organisations terroristes.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.