Le meurtre se banalise

Par Karim Bouali – Un enfant a été retrouvé mort après son enlèvement devant le domicile familial. Une enquête a été ouverte par les services de la police en vue d'élucider ce meurtre. Ces lignes sont devenues récurrentes dans la presse algérienne suivies de la sempiternelle question : faut-il rétablir la peine de mort dans le cas d’enlèvement et d’assassinat d’enfants ? Indifférents au débat qui agite la société sur ce thème, les criminels qui s’en prennent aux enfants continuent d’agir, comme s’ils ne craignaient aucun châtiment. Chez les Algériens, les parents en premier lieu, il y a un sentiment de peine devant les drames qui touchent les autres et en même temps de peur à l’idée que leurs propres enfants soient les prochaines victimes. Mais l’ambiance est à la fatalité, teinte de désespoir, favorisée par la banalité. L’assassinat de Nadia, la fillette de Mostaganem, a été perpétré juste après le procès des meurtriers des enfants Haroun et Ibrahim de Constantine, et leur condamnation à mort comme l’exigeait l’opinion publique quasiment unanime sur ce verdict. Mais le procès a été expéditif, sans couverture médiatique suffisante et à la mesure de l’événement, comme si on voulait éviter tout retentissement de cette affaire et mettre le pays à l’écart du débat. Or, ce débat sur un phénomène dont tout le monde dit qu’il a pris de l’ampleur est incontournable. Les spécialistes n’ont pas encore dit leur mot sur les kidnappings d’enfants suivis d’assassinats en dehors des opinions exprimées sur la question de la peine de mort. Que faire pour prévenir et réduire les facteurs qui favorisent le crime dans la société algérienne, et ce crime en particulier ? On ne le sait pas encore. Résultat, l’assassinat commis dans la petite bourgade de Mostaganem n’a pas fait l’objet d’un traitement médiatique conforme à l’émotion suscitée dans le voisinage et chez tous ceux qui en ont pris connaissance. Encore une fois, la médiatisation limitée a porté surtout sur la peine de mort. L’affaire des enfants de Constantine remplissait, on s’en souvient, les pages des quotidiens nationaux, les écrans des chaînes nationales de télévision privées et publiques, et les sites électroniques d’information. C’était le sujet d’actualité et tous, journalistes et spécialistes, ont contribué à en faire une question à traiter de toute urgence, au point de créer un véritable climat de psychose chez les gens. Est-ce cela que l’on veut éviter en banalisant le crime de Mostaganem ?
K. B.
 

Comment (7)

    SiZineddine
    30 juillet 2013 - 1 h 42 min

    Oui, il fait médiatiser ces
    Oui, il fait médiatiser ces criminel. Les rendre connus comme on le fait en occident. Il faut rétablir la peine de mort pour les criminel pédophile car ils ne sont pas récupérables. Des qu’ils finissent leur peine de prison, il ne tiennent pas un mois avant de récidiver. Voila quelques années en France ce vieux pédophile libéré après 10 ans de prison, il repassa à l’acte en kidnappant un enfant de 5ans et lui fit subir les pire sévices. Les pédophiles ne sont pas récupérables. Ils sont dangereux pour toutes la société. S’en débarrasser par la peine de mort est une bonne chose pour la société.




    0



    0
    Mohamad el Maadi.
    29 juillet 2013 - 22 h 32 min

    Le meurtre se banalise ?
    À

    Le meurtre se banalise ?

    À qui la faute ? Oui on peut exécuter les tueurs d’enfants,mais quand Mohamed Gharbi s’est fait justice lui même en abattant un terro qui le menacer de violer sa femme et sa fille que s’est t’il passé ? Le Moudjahidin a fait 10 de cabane et avez sur la tête une condamnation à Mort ? Il a fait 10 ans Mohamed Gharbi un homme qui a connu la colonisation, l’indépendance, la décennie noire et a fini comme patriote en attendant l’échafaud … Alors personnellement tant que personne ne saura émue par la mort de nationaliste Algérien et bien pour ma part, je ne hurlerai pas avec les loups…

    Justice pour mes frères nationalistes Algérien tombé sous les balles et eux il n’ont pas le droit a la vengeance et a la justice ? !!




    0



    0
    louisette
    29 juillet 2013 - 18 h 34 min

    oui, il faut médiatiser les
    oui, il faut médiatiser les actes criminels. Oui il faut filmer leurs auteurs et passer le film en boucle à la télévision.Oui, la justice doit être particulièrement dure avec les assassins d’enfants, avec les violeurs, avec les kidnappeurs..
    Et oui, les parents doivent mieux surveiller leurs enfants, l’exiguïté de leur habitat ne doit pas être le mobile à les évacuer dans la rue sans surveillance.Désolée, mais ce dernier point méritait d’être dit!




    0



    0
    Anonyme
    29 juillet 2013 - 15 h 05 min

    Salam alaykum,
    Pour les cas

    Salam alaykum,

    Pour les cas d enlevement d enfant oui la peine capitale devrait etre une loi car meme si on essaie de les rééduquer pour qu ils soient de bons citoyens ils ont cela dans le sang et ces gens-là ne changeront pas. Alors si comme je suis algérienne de par mon mariage alors je vote un gros oui car il faut que ça s’arrete ces enlevements et ces meutres d’enfants. Vite que l Algérie écrive cette loi et que tous les algériens et algériennes se levent pour l accepter.




    0



    0
    S.S.A
    29 juillet 2013 - 14 h 21 min

    Salam Alikoum
    Allah I Rahame

    Salam Alikoum

    Allah I Rahame les deux gendarmes qui viennet de tomber en martyr sous les coups de boutoir du terrorisme islamiste et fasciste.
    Toutes nos condoléances à leurs familles et proches et au corps du Darek El Watani et à toute la Défense militaire intérieure.

    Salam Alikoum.




    0



    0
    S.S.A
    29 juillet 2013 - 12 h 51 min

    Salam Alikoum
    Saha

    Salam Alikoum

    Saha Ftourkoum

    Oui, OUI NOUS SIGNONS avec les dix doigts de nos mains pour le rétablissement de la peine de mort pour les crimes d’enfants, les crimes sexuels sur enfants et jeunes, sur les jeunes filles et femmes au même titre que les destructeurs de notre économie et les IRRHABB.
    Il faudrait le faire MEDIATIQUEMENT afin que le monde sache que nous avons un État de droit. Et qu’il en coutera à ces criminels de tous bords.

    Salam Alikoum.




    0



    0
    selecto
    29 juillet 2013 - 10 h 15 min

    La peine capitale pour les
    La peine capitale pour les assassins d’enfants et les corrompus même réfugiés à l’étranger.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.