Un diplomate explique les dessous de l’acharnement contre l’Algérie

«Derrière les événements de Chaâmbi et les assassinats de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, la cible est toute trouvée : l’Algérie», explique une source diplomatique algérienne, suite aux propos accusateurs tenus par le journaliste Safi Saïd sur Nessma TV et les délires de Adel Zarrouk et Yassine Ayari sur Al Moutawassat TV. «C’est ce que tentent de faire croire des médias proches de la troïka au pouvoir en Tunisie ou, plus précisément, leurs invités, soigneusement sélectionnés», précise notre source qui estime que «l’Algérie devient ainsi le bouc-émissaire parfait pour justifier l’échec du gouvernement à assurer la sécurité du pays et à faire oublier tous les appels à la haine et la violence proférés par les propres dirigeants actuels». La chaîne de télévision Al Moutawassat a invité un certain Adel Zarrouk qu’on présente «comme homme de média». Il accuse carrément les services secrets algériens d’être derrière le massacre de Chaâmbi du 29 juillet. Sur Zitouna TV, c’est le blogueur Yassine Ayari qui a été invité pour donner ses analyses de la situation. Le plateau télé est animé par le rédacteur en chef d’El Fejr, organe d’Ennahda. Notre source déroule le film de cette campagne de dénigrement savamment mise en place par les porte-voix du parti islamiste tunisien : «Ayari relève que les terroristes ne sont pas idiots et poursuivent des objectifs bien déterminés qu’ils n’ont pas peur d’annoncer en public. Il relève également que l’homme d’affaires et lobbyiste Kamel Eltaïef était invité à l’ambassade d’Algérie aux côtés de Hamadi Jebali. Et de s’interroger sur ce que fait Kamel Eltaïef à l’ambassade algérienne, suggérant que, peut-être – et il insiste sur le peut-être – que ce qui s’est passé aujourd’hui (embuscade contre les soldats tunisiens, ndlr) est lié à cela. Le même Ayari interviendra par téléphone sur Al Moutawassat pour donner son «analyse» et véhiculer le même message pointant du doigt Kamel Eltaïef et l’Algérie». Ces médias et leurs invités insinuent donc que Kamel Letaïef serait «l’homme de l’Algérie» qui chercherait à faire échouer la révolution tunisienne. Cette levée de boucliers contre l’Algérie était prévisible, tant aussi bien le Maroc de Mohammed VI que la Tunisie de Ghannouchi cherchent à justifier leurs échecs en pointant du doigt le voisin algérien, stable et prospère, dont le tort est de refuser de céder au chantage de Rabat et de ne pas soutenir les thèses rétrogrades du nouveau régime de Tunis dont la chute est imminente.
Karim Bouali

Comment (29)

    S.S.A
    2 août 2013 - 22 h 47 min

    Assalam Oura3laykoum
    Wa Saha

    Assalam Oura3laykoum

    Wa Saha Aftouroukoum

    Par Crimo (non vérifié) | 2. août 2013 – 19:40

    Entièrement d’accord avec toi Crimo.
    Le protectionnisme à l’américaine serait la solution…et beaucoup plus rentable pour nous. C’est mon avis.

    Saha Aftourek.

    Assalam Oura3laykoum.




    0



    0
    Crimo
    2 août 2013 - 18 h 40 min

    Besbousse il n’y aura pas de
    Besbousse il n’y aura pas de « Maghreb » des peuple pour la simple raison qu’il n’a jamais existé, les frontières entre les pays d’Afrique du Nord, ont toujours existé, l’Afrique du Nord une appellation que je préfère au mot « Maghreb » une appellation purement française pour assimiler tous les peuples de la région et les préparer à rentrer dans le piège du grand moyen orient concocté par les sionistes et les impérialistes, alors que nos différences sont énormes entre nous et nos voisins. Les descendants de Massinissa à Abane Ramdane ont leur propre histoire, leur propre parcours, ils ne peuvent en aucun cas être associés de force à des voisins qui ne nous ressemblent pas, prenons l’exemple des marocains ils sont fiers d’être sujet du Glaoui, alors que les algériens même mal gouvernés sont libres dans leur tête, cela vient de notre histoire millénaires glorieuse que nos voisins n’ont pas eu, je peux t’apporter des preuves historiques si tu veux. Aucun voisin n’a fait la révolution contre le colonialisme, bien au contraire ils s’y sont soumis, voilà un exemple de différence dont je fais référence.




    0



    0
    Besbousse
    2 août 2013 - 17 h 40 min

    @crimo; le Maghreb des
    @crimo; le Maghreb des peuples est une aspiration amazighe, le Maghreb des peuples est justement un barrage au fachisme , au dictature au xénophobes, aux charognards qui marchandent avec ces problèmes de géopolitique , faut pas avoir peur de l’unicité dans la différence , mais ne pas accepter d’uniformiser les différences .




    0



    0
    Crimo
    2 août 2013 - 12 h 42 min

    Ni « le grand maghreb » de la
    Ni « le grand maghreb » de la honte, de la traitrise que veulent nous imposer les sionistes, (via le grand moyen orient) ni l’union avec les arabes du Moyen Orient, nous sommes algériens amazighe déscendants de Numidie, de Massinissa à Abane Ramdane, nous n’avons rien à voir avec ces voisins, ces arabes du Moyen Orient, nous sommes un peuple révolutionnaire, nous sommes un peuple noble même si nous avons des traitres dans notre société qui fricotent avec l’islamisme politique wahabites. L’Algérie peut se suffire à elle même, elle n’a pas besoin des boulets voisins avec leur pauvreté, leurs problèmes, leur haine à notre encontre que chaque pays travaille pour ses propres intérêts nous n’avons pas besoin de nous coller aux autres. L’UE est un échec patent, les USA n’ont jamais fait d’union avec le Canada ou le Mexique, il y a juste une libre échange commerciale et encore aucun mexicain ou canadien ne peut travailler ou s’installer aux USA et vice versa. Aucun pays du Moyen ne parle d’union avec ses vosins, alors foutez nous la paix avec ce Maghreb un mot que je déteste qui consiste à nos ôter notre identité algérienne pour nous confondre aux marocains, aux tunisiens et aux autres voisins que chaque peuple reste chez lui. Les unions régionales est une idéologie fasciste capitaliste qui consistent à soumettre ces pays au capital, aux banques, à la négation de identité propre. Nous n’avons rien à gagner par exemple avec un voisin haineux comme le Maroc qui est misérable, soumis aux impérialistes et aux sionistes et j’en passe, en plus qui nous voue une haine héréditaire et légendaire.




    0



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.