Fatwas venues de l’étranger : Ghlamallah appelle à la prudence

Le ministre des Affaires religieuses ne cache plus son inquiétude quant à la prolifération de fatwas importées essentiellement des pays du Moyen-Orient. Se réveillant d’un long sommeil qui aura duré plus d’une décennie, Bouabdallah Ghlamallah invite les Algériens à faire preuve de prudence, à rejeter toute fatwa étrangère et ne tenir compte que «des référents religieux algériens». Le ministre estime qu’il est temps de barrer la route à ces prédicateurs étrangers qui tentent de véhiculer leur «message religieux» et le faire enraciner dans la société. Relevant que les Algériens sont de «grands consommateurs» de fatwas d’exégètes basés au Moyen-Orient, un fait connu de tous, Ghlamallah craint que «le recours à des sources étrangères pourrait ne pas servir le citoyen algérien». Notre «exégète national» conseille ainsi aux Algériens de s’adresser exclusivement aux imams algériens pour des «fatwas sur leurs préoccupations». Le ministre a souligné que les «solutions préconisées par les muftis étrangers ne sont pas valables pour tous» et que la fatwa «saine» est celle que l’on obtient auprès de l’imam de sa région. Ce qu’il semble oublier, c’est le fait qu’il y ait des imams algériens, formatés dans les pays du Golfe (Arabie Saoudite et Qatar), qui prêchent et véhiculent un discours religieux qui n’a rien à voir avec notre islam et notre culture. Ces imams sévissent au grand jour dans nos mosquées, défiant la République sans qu’ils soient inquiétés. Il ne suffit pas de faire le constat que tout le monde connaît. Ce qui est attendu d’un département ministériel, c’est d’agir et de mettre fin à des dépassements dangereux de gens malintentionnés qui cherchent à pervertir les Algériens, du moins les plus vulnérables.
Sonia Baker
 

Comment (15)

    PATRIOTE
    3 août 2013 - 9 h 38 min

    La république a sa
    La république a sa constitution,son parlement,sa justice.Elle doit conformémént à ses lois,sa justice et sa constitution mener son peuple vers la prospérité,le développement et le bien être.
    Que viennent faire CES FETWAS ,ces « ordonnances cultuelles »,prononcées par d’ interprétations abusives de générations de prêtres crasseux et ignares qui veulent ,comme un état dans l’état, fixer en algérie, tous les détails de la loi civile et criminelle. Elles ont réglé la forme de la Constitution, les moindres faits et gestes de la vie de chaque citoyen, sa nourriture, ses heures de veille et de sommeil, la coupe de ses vêtements, ce qu’il apprend à l’école, ses coutumes, ses habitudes et jusqu’à ses pensées les plus intimes.La république va t elle laisser ces lois bafouées par ces fetwas qui empoisonnent nos vies?
    N’était il pas temps de remettre le culte à sa place ,là où il doit rester ,dans sa sphére privée?




    0



    0
    Anonyme
    3 août 2013 - 7 h 36 min

    @ministr dla croute
    votre

    @ministr dla croute
    votre commentaire est bien pompeux. Vous denigrez notre ministre et defendez les chretiens. Je vous imaginerais bien durant notre guerre d’independance




    0



    0
    salah al djazairi
    3 août 2013 - 6 h 18 min

    en regardant les chaines
    en regardant les chaines « algeriennes » satellitaires, je suis étonné de voir que leurs causeries religieuses sont animées par des étrangers arabes, et ils veulent l’ouverture audiovisuelle, on doit avant tout s’algerianiser, revenir à l’islam de nos parentset puis on verra sur pièce.




    0



    0
    JAZ
    3 août 2013 - 1 h 29 min

    Je préfère aller en enfer que
    Je préfère aller en enfer que d’aller avec ce zbir et Ali bentaz and co. au paradis.




    0



    0
    Mohamad el Maadi.
    2 août 2013 - 23 h 09 min

    Algerie Patriotique vous
    Algerie Patriotique vous censurez certain de mes commentaires ,je peux comprendre ,mais comprenez que moi je n’ai pas la mentalité d’un blédard et que je me sers des mes mots ceux qui m’ont structuré contre les ennemies de l’Algérie ,certes mon langage est violent et parfois acerbe ,mais je lutte contre toutes les salopes Anti Algérienne sur les réseaux et eux ne comprenne que le langage ordurier et malsain … Je suis désolé, je suis un fils de bonne famille, mais les critiques sur l’Algérie, c’est la limite a ne pas franchir et je ne connais plus mon père et ma mère quand le pays que j’aime est visée, je suis un chien sans foi ,ni loi, mais j’ai des valeurs et je comprend beaucoup de choses, mais je suis un occidental dans la tête, je ne connais rien au pays a part l’histoire que vous nous avez servi et a laquelle je tiens
    Le 1 novembre 1954 s’est dû sacré pour moi, pas touche a nos Hommes et a l’Algérie Le Reste Peut Crever




    0



    0
    Mohamad el Maadi.
    2 août 2013 - 21 h 37 min

    La situation est préoccupante
    La situation est préoccupante pour notre pays ,car c’est l’islam algérien qui fout le camp, notre patrimoine commun et mon Dieu l’Algérie a fourni des religieux dignes de l’image de ce pays et d’une intelligence bien plus supérieure a ceux qui vocifèrent sur les chaines étrangères .. Les moudjahidines prier dans le maquis (il y a des photos) et ils étaient profondément croyants. Alors les Algériens qui s’abreuvent de l’étranger sont une menace qui faudra tôt ou tard régler …




    0



    0
    ministre de la croûte
    2 août 2013 - 21 h 24 min

    Boude-allah Clame-allah
    Boude-allah Clame-allah drôle de nom pour un sinistre du culte. Imaginez un Jésus de Nazareth ministre du culte espagnol !!!

    Sinistre religieux peu diplomate, plutôt cerbère et borné qui taille dans le vif à coup de cuter ou de sabre. il affiche un mépris total et il n’éprouve pas la moindre clémence à l’égard des chrétiens. il affiche un mépris total pour les occidentaux et l’occident et on le parachute ministre des affres religieuses.

    Le pire c’est qu’il a le toupet de déléguer 100 imams algériens formés a l’arrache et au forceps au sein du système éducatif algérien pour embrigader, formater nos immigrés algériens de France. Quand on voit le résultat des imameries et des prêches politiques incendiaires des imams au sein de nos mosquées on est en droit de se demander ce que vont foutre ces 100 imams incultes en France.

    Non content de distiller sa haine à l’encontre de tout ce qui n’est ni musulman et arabe, il ose nous soutenir la thèse ethno religieuse digne des constantes nationales selon laquelle il existerait de bonnes et de mauvaises fatwas.

    On baigne en plein surréalisme et on patauge dans un manichéisme très trivial. le postulat de ce manichéisme très Clame-allahlien se résume à : nous algériens détenons la vérité, nos fatwas sont hallal et celles des salafistes sont harram.

    Il n’existe pas de bonnes ni de mauvaises fatwa. Les fatwa c’est de la merde. Les fatwas ne poursuivent qu’un seul objectif diviser et asservir les peuples, dresser les nations et les religions les une contre les autres, diviser l’espèce humaine (dhimmitude) en asservissant en glorifiant en dénigrant les « espèces ».

    En revanche la déclaration universelle des droits de l’homme le proclame l’égalité entre les hommes, rapproche les peuples….

    Les fatwas font tout le contraire. Elle sont exclusivement promulguées par des musulmans elles font force de loi, elles peuvent prononcer des peines de mort, elles peuvent prélever l’impôt, appeler au djihad.

    Boude-allah Clame-allah politise la religion. La politique n’est ni l’Affaire des mosquées, ni l’affaire des imams. Ils n’ont pas le bagage pour le faire. Voyez l’Égypte, l’Algérie, l’Iran, la Tunisie qui trônent au bas de tous les classements internationaux.

    Boude-allah Clame-allah devrait cogiter sur la séparation des pouvoirs et ainsi nous foutre la paix. Il devrait ensuite nommer des imams d’essence malékite. Chasser manu militari les milliers d’imams salafistes que compte l’Algérie. Dissoudre son ministère. Laisser des laïques universalistes, humanistes et sécularistes prendre en charge les question religieuses, mettre sur pied des formation humanistes et laïques des imams….

    Et enfin pour préserver les lois républicaines punir de la peine de mort quiconque émet la moindre fatwa. Les fatwa sont anti républicaines, elles sont le substrat de l’anarchie. En mémoire du bon vieux temps souvenons nous que tous les assassins du GIA ont émis des fatwa, plus assassines les unes que les autres.

    Et dire qu’avec le discours salafiste et raciste de Boude-allah Clame-allah (chasse aux chrétiens, aux couples, aux non jeûneurs…) nos ministres rêvent de franchir le cap des 200 000 touristes par an.

    http://www.un.org/fr/documents/udhr/




    0



    0
    JAZ
    2 août 2013 - 20 h 38 min

    Une fetwa utile: » et s’il
    Une fetwa utile: » et s’il demandait à ses fidèles de se baisser 5 fois par jour pour ramasser chaque fois chacun un détritus dans la rue « en une semaine l’Algérie sera propre .




    0



    0
    Mehacir
    2 août 2013 - 18 h 13 min

    La meilleure façon de lutter
    La meilleure façon de lutter contre ce fléau est de mettre en place des moyens matériels, humains et juridiques pour mettre un terme à ce phénomène
    Notre ministère a lissé faire ces tendances extrémistes s’installer et se propager dans nos mosquées et déconfigurer totalement nos us et coutumes léguées par nos ancêtres et basées sur la tolérance
    La faute principale incombe à vos services qui sont restés complaisant au point où certains de nos imams trônent ce genre de déviations sans aucune impunité de la part de leur tutelle




    0



    0
    PATRIOTE
    2 août 2013 - 17 h 02 min

    Ce type est une vraie
    Ce type est une vraie calamité,en laissant faire dans les mosquées ce que tout le monde sait!Il paraît qu’il aime bien le confort des4/4 !
    Pourquoi et comment a t on laissé le clan de khelil chekib placer l’algérie entre de telles mains?!




    0



    0
    Mokhtar
    2 août 2013 - 14 h 49 min

    Ou étais-tu quand le diable
    Ou étais-tu quand le diable d’Al Qaradaoui and Co prodigué durant des années ses fetwas et en direct sur l’ENTV ??




    0



    0
    le Naïf
    2 août 2013 - 14 h 40 min

    Les simples appels de pied ou
    Les simples appels de pied ou officiels destinés à sensibiliser le citoyen honnête et à le prémunir contre ses fatwas étrangères nuisibles, suffiront-ils ?
    La compétence requise de certains imams algériens ; souvent égarés ou défaitistes, a-t-elle été une fois en mesure, à titre exemple, de peser positivement sur la balance du dérèglement moral devenu banal au sein la société algérienne. Ne s’agit-il pas d’une brèche d’où ces muftis peuvent faire glisser leurs messages.
    Cela ne donne-t-il pas une raison suffisante à leurs fatwas de se propager facilement dans le milieu des islamistes et de trouver mille et un adeptes ? Les imams algériens, formatés dans les pays du Golfe aidant, ne travaillent-ils pas d’arrache-pied et passent fréquemment presque en harmonie leurs messages sournois à la barbe de tous.
    Un long et profond sommeil, qui aura duré plus d’une décennie, a-t-il réellement une chance de rattraper le temps perdu dans ce domaine, autrement dit gagné sur le tableau noir-sang des forces du mal ?
    L’internationale confrérie des frères musulmans en Egypte, avec le soutien anglo-saxo-sioniste et la réaction arabe, en fait de ce facteur son principal cheval de bataille pour diviser la société. Les phalanges de cette confrérie au Maghreb arabe, notamment en Tunisie et en Algérie ne leur apportent-ils pas ouvertement un soutien indéfectible pour des raisons évidentes.




    0



    0
    Abou Stroff
    2 août 2013 - 13 h 26 min

    « la fatwa «saine» est celle
    « la fatwa «saine» est celle que l’on obtient auprès de l’imam de sa région ». dixit l’auguste ministre. mon dieu, sommes nous réellement en 2013, à la veille d’un atterrisage sur Mars? apparemment ghoulmallah n’a pas encore compris que le monde est devenu un village et que la « région » est interconnectée au reste du monde via tous les supports produits par les « kouffars ». par conséquent, le monde, dans son entier, constitue la région de l’individu lambda. aveuglé par ses oeillères idéologiques, au même titre que les islamistes, ghoulamallah ne peut évidemment pas prôné la remise en cause de la religion comme mode de gestion de la cité. car, c’est le discours religieux, quelle qu’en soit le porteur, qui est source de fitna puisque chaque porteur croit détenir la vérité avec un grand V. moralité de l’histoire: la seule manière de ne pas être affecté par les fatwa, qu’elles soient d’origine étrangères ou locales, est de réduire la religion à sa plus simple expression (comme l’ont déjà fait toutes les sociétés développées). en d’autres termes, seule la laïcité en tant que mode de vivre ensemble peut nous prémunir d’un mort certaine (en tant qu’humains en devenir) avant la mort. la laïcité en tant que mode de vivre ensemble et en tant que environnement protecteur contre la charlatanisme est, par conséquent notre seule voie de salut.




    0



    0
    nationaliste
    2 août 2013 - 13 h 05 min

    Incapables de s’entdre sur un
    Incapables de s’entdre sur un detail et ca veut regner sur le monde




    0



    0
    Inspektor Tahar
    2 août 2013 - 13 h 01 min

    Fatwas venues de l’étranger :
    Fatwas venues de l’étranger : Ghlamallah appelle à la prudence …Ca fait des années que nous vous mettons en garde sur cette situation de colonisation de notre pays par le moyen orient …et ce n est pas fini. Vous allez assister aux flux de capitaux et monétaires vers l étranger…La pagaille va s installer entres les algériens eux mêmes…Mon père disait quand j étais très jeune…Li Khalet fel Kh….Ichem rihtouu….




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.