Les imams du Makhzen

Par Kamel Moulfi – Le Maroc ne veut pas arrêter son jeu malsain et dangereux consistant à instrumentaliser ses imams en France pour s’attaquer à l’Algérie. Cette fois, la manœuvre vise à diviser les communautés algérienne et marocaine en prenant prétexte du cafouillage qui a entouré le premier jour du mois de Ramadhan en France. Les imams, «orientés» par le Makhzen, reprennent visiblement pour remuer le couteau dans la plaie, ce qu’ils qualifient de «décision erronée du CFCM, prise de façon arbitraire dépourvue du sens de la responsabilité entre les trois fédérations (GMP, RMF et UOIF) sans concertation aucune avec les musulmans de base», pour lui opposer «le courage et le sens de la responsabilité de la commission théologique de la Mosquée de Paris qui a désavoué le Conseil français du culte musulman». Les imams du Makhzen veulent diviser les deux communautés de musulmans en suggérant ainsi qu’il y aurait d’un côté les mauvais, ceux du CFCM, et d’un autre côté, les bons, les leurs, évidemment. Une attaque en règle est, de nouveau, déclenchée contre le CFCM sommé de présenter des excuses pour avoir «méprisé la communauté musulmane de France et porté atteinte à sa croyance», selon l’accusation que lui portent ces imams salariés du roi. C’est ensuite une avalanche de propos agressifs qui est déversée sur le CFCM : sa faiblesse, son incompétence à prendre les bonnes décisions et l'absence d'un travail collégial. Pour en arriver au verdict comme s’il émanait d’un procureur : «Le CFCM n’a plus de légitimité aux yeux de la communauté musulmane.» Le but de la démarche de division de la communauté musulmane et surtout la stratégie visant à casser le CFCM dirigé par un Algérien apparaît au grand jour. Les moyens utilisés par les imans du Makhzen dans leurs manœuvres de déstabilisation du CFCM et de la Mosquée de Paris – qui est réputée pour l’islam tolérant, moderne et ouvert qu’elle prône – n’ont pas changé ; ils reposent invariablement sur le mensonge décliné en réquisitoire. Il faut que ces agissements qui visent à semer la discorde entre les musulmans de France cessent.
K. M.
 

Comment (4)

    memona
    3 août 2013 - 3 h 45 min

    je ne comprends pas moussaoui
    je ne comprends pas moussaoui qui était président du cfcm jusqu’en juin 2013 n’est-ilpas marocain ???ce n’est pas sous sa présidence qu’a été decrté que le ramadan c’était le 9 juillet
    puisque tout le monde le savait depuis 2012 bizarre cette histoire




    0



    0
    Mohamad el Maadi.
    2 août 2013 - 21 h 17 min

    Le Maroc divise la communauté
    Le Maroc divise la communauté musulmane de France en voulant s’accaparer le monopole de la religion musulmane et mettre le musulman sous la botte de Mohamed VI qui est pour eux le descendant et le « commandeur des croyants ». Comment comprendre le regain des activistes religieux en France depuis quelque temps. ? Ils veulent tous faire le coup-de-poing en Syrie et mêmes les groupes de Rap en France d’origine Marocaine font de la politique en faisant des vidéos incendiaires contre Bachar El Assad? Et puis aussi, ils profitent que les nouveaux algérien arrivé ne sont pas des nationalistes purs sucres et qui haïssent le gouvernement algérien et pourquoi ? Rien si l’algérien veut des places et de l ‘argent au pays sans travailler.On n’est pas beaucoup à défendre ce pays en France a part certain kabyle et berbère fière qui eux ont décidé de marcher encore la tête haute ,les autres ils se comportent comme des « bougnoules » ou plutôt des indigènes .. Il y en n’a marre de certain algérien du pays qui vient en France courber la tête et bosser pour le Makhzen.




    0



    0
    Crimo
    2 août 2013 - 18 h 50 min

    Il faut préserver la mosquée
    Il faut préserver la mosquée algérienne des intégristes marocains au service d’un juif nommé fils de Glaoui, courronné par la France. Le culte tolérant algérien malékite doit prendre ses distance avec le culte religieux marocains inspiré du salafisme wahabite. J’en appelle aux immigrés algériens de ne pas fréquenter les mosquées marocains des lieux de haine, de propagande politique marocaine qui distille de la haine envers l’Algérie, des mosquées au service d’un proxénète Glaoui qui prostitue son peuple le drogue le vend aux juifs, aux touristes sexuels, aux pédophile, qui se prétend commandeur des croyants et responsable d’El Qods, alors qu’il est aussi un parrain de la drogue.




    0



    0
    Abou Stroff
    2 août 2013 - 15 h 08 min

    quand tout ce beau monde est
    quand tout ce beau monde est aliéné, comment peut on différencier entre celui qui serait moins aliéné que l’autre? mystère, n’est ce pas? quant au cafouillage, il découle d’un simple fait: l’incapacité des « musulmans » à sortir de l’arriération. si les scientifiques peuvent prédire la position de la lune sur des dizaines, voire des centaines d’années, que signifient ces querelles de chapelle sinon des luttes de pouvoir qui n’ont rien à voir avec la religion?




    0



    0

Les commentaires sont fermés.