La meilleure façon de combattre la corruption c’est d’en dénoncer les actes

La candidature d’une entreprise est retenue. Dans le bureau du responsable, un urbaniste assiste à la dernière rencontre pour corriger quelques données sur le projet. La réunion se termine, les négociateurs quittent la table. Une enveloppe est «oubliée» par quelqu’un sur la table. Le responsable, la prend, l’ouvre et trouve 1 000 euros. Il devine le stratagème, court et interpelle l’Asiatique : «Vous avez oublié une enveloppe, lui dit-il. Ne refaites jamais ça !» Un honnête homme, cet urbaniste. Hélas, il n’a pas dénoncé le fait à ses supérieurs, ce qui normalement aurait fait perdre le marché à l’Asiatique. A-t-il craint le retour de manivelle… venant on ne sait d’où. Tout le problème de la corruption ! (Histoire vraie rapportée en 2013)
Le vice-président de l'APC de Bendaoud (Relizane) écroué pour corruption
Ci-dessus, le titre du texte paru sur un quotidien national le 28.7.2013 suite à l'article concernant l'arrestation d'un vice-président de Bendaoud, à Relizane, pour corruption dans la délivrance de certificat de conformité.
Le certificat de conformité ne peut être délivré qu'après visite et contrôle de la construction qui est achevée et en conformité avec le plan du permis de construire. Un technicien est chargé de la mission de contrôle et constate par PV la conformité. Le vice-président n'a aucun droit de signer le moindre document sans l'accord des techniciens. Aux techniciens de ne plus se laisser faire par les injonctions des élus, sinon, ils seraient complices. Tant que les techniciens se livrent aux desiderata et au chantage des élus rien ne marchera. Il faut qu'ils prennent conscience de leur poids et que leur voix porte. Souvent, ils sont architectes et ingénieurs et n'ont pas conscience que du point de vue technique et moral, ils sont responsables de leurs actes et devront donc être prévoyants. Souvent, ils valent mieux que certains élus qui ne font que passer, le temps d’un mandat.
Des séminaires doivent être organisés à l'endroit des techniciens des APC et des Duch pour leur faire prendre conscience de leur responsabilité, de leur poids et de leur importance dans le fonctionnement des institutions. Les mauvais comportements des élus «voyous» doivent être jugulés et portés à la connaissance des supérieurs, des tutelles et des associations habilitées. C'est seulement comme cela qu'on diminuera la corruption et le mauvais comportement des uns et des autres dans nos administrations. Commençons, chacun selon ses moyens, par combattre la petite corruption qui engendre les grandes puisque tout le monde se tait. Avec les villes nouvelles et les grands projets prévus pour les dix années à venir, les techniciens, entre autres, seront soumis à des pressions et des sollicitations. Techniciens, n’ayez pas peur : les élus passent et, vous, vous resterez ! Si vous êtes soumis au chantage, défendez-vous. Car les choses de la corruption se sauront un jour ou l’autre. Confiez-vous à votre responsable ou à un homme de loi. Contactez toute autre association compétente, telle que l’Union des architectes par exemple ou une association professionnelle.
Abderrahmane Zakad
Info dernière
La DGSN a fait savoir qu’au premier trimestre 2013, plus de 21 000 infractions liées à l’urbanisme et à l’environnement ont été recensées. 10 560 infractions liées à l'urbanisme ont été recensées dont 9 956 concernent la construction sans permis et 621 autres pour la non-conformité de la construction au permis de construire délivré.
Dans la même période, les unités de la police urbaine et de la protection de l'environnement ont effectué 2 517 opérations de mise en exécution des mesures administratives liées à la démolition des constructions illicites. (Source El Watan du 1.8.13)
Ces énormes chiffres d’infractions montrent à quel point le terreau de la corruption commence par le non-respect de la réglementation qui entraîne de nombreux contentieux… source de corruption. Certains fonctionnaires véreux trouvent là le moyen d’user de leur pouvoir et de la corruption afin de régulariser au gré de leur bon vouloir. Tout cela parce qu’à l’origine le citoyen ne respecte pas les lois et les règlements. Il cherche ensuite à régulariser par n’importe quel moyen.
A. Z. 

 

Comment (7)

    selecto
    3 août 2013 - 23 h 33 min

    @ Abderrahamane Zakade, vous
    @ Abderrahamane Zakade, vous dites bien arrêtez de parlez de faits de justice à partir de lectures de journaux, quand je réponds vous dites que les journaux ne sont pas des menteurs, par conséquent, pour moi, il est tout à fait légitime de faire référence à ces affaires, si ça gêne certains tant mieux..




    0



    0
    Abderrahamane Zakade
    3 août 2013 - 23 h 00 min

    Cher ami selecto,
    Vous n’avez

    Cher ami selecto,
    Vous n’avez rien compris.Je n’ai pas dit que les journaux sont des menteurs. Je dis que les affaires de justice doivent être rapportées par des pièces juridiques avérées.Les journaux donnent des informations et rapportent des événements et n’ont pas pour mission d’exposer les pièces juridiques dont ils n’ont pas accès.Nous n’avons pas encore des reporters et des spécialistes dans ce domaine qui puissent avoir accès aux documents qui prouvent des faits de justice et en collaboration avec les avocats ou des juristes.Pour le moment ces conditions n’existent pas. Cordialement à vous et terminé.Abderrahmane Zakad




    0



    0
    selecto
    3 août 2013 - 11 h 42 min

    @Abderrahamane Zakade: Donc
    @Abderrahamane Zakade: Donc si on suit votre raisonnement les journaux sont des menteurs, désolé de vous dire que je crois plus nos journaux comme AP et bien d’autres que les discours des responsables surtout quand ils parlent de la lutte contre la corruption.

    Qui a blanchit le fils de Missoum Sbih ?
    Qui a blanchit le fils de Tayeb Belaiz ?




    0



    0
    Abderrahamane Zakade
    3 août 2013 - 7 h 52 min

    A l’intention de Selecto:
    1 –

    A l’intention de Selecto:
    1 – Vous dites des choses sans que vous ayez accès aux dossiers et aux informations vraies.Arrêtez de parler des faits de justice à partir de la lecture de journaux.
    2 – Ou vous êtes un honnête homme ou vous ne l’êtes pas. Un honnête homme responsable refuse de participer à des actes de corruption et les dénonce même s’il faut qu’il aille en prison. Et vous savez qu’on ne met pas les gens en prison pour rien. Ca n’existe pas, depuis l’abolition des …Goulags.
    3 – Si on vous met en prison pour rien, contactez-moi, je donnerai ma vie pour vous en sortir.
    Cordialement à vous – Abderrahmane Zakad




    0



    0
    selecto
    2 août 2013 - 15 h 41 min

    Quand un citoyen dénonce un
    Quand un citoyen dénonce un acte de malversation il risque gros même de poursuites judiciaires sous prétexte qu’il n’avait pas de preuves surtout si les preuves sont détenus par l’administration, nous avons en France le cas du compatriote O.A.M dans l’affaire du financement des procès de Mohamed Khalifati dit Cheb Mami par le trésor public, ou bien le le cas des détournement de centaines de milliers d’€ virés dans les comptes de T.B.M par le M…




    0



    0
    00213
    2 août 2013 - 14 h 41 min

    M. Abderrahmane Zakad, 00213
    M. Abderrahmane Zakad, 00213 vous tire son chapeau avec un genou à terre.
    .
    Combattons la corruption et on aura éliminé 25 % des problèmes de l’Algérie.
    Combattons le piston et on aura éliminé encore 25% des problèmes de l’Algérie.
    Combattons l’incompétence et on aura éliminé encore 25% des problémes de l’Algérie.
    Ensuite le reste n’est que volonté et travail.
    .
    Élections 2014 le grand virage ?




    0



    0
    Toufik
    2 août 2013 - 12 h 57 min

    Allez voir ce qui se passe à
    Allez voir ce qui se passe à la mairie et à la wilaya déléguée de Bouzarea, une véritable mafia de l’urbanisme, les constructions illicites poussent comme des champignons avec la complicité du ….




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.