Logement : Tebboune veut employer la manière forte

Aucun retard ne sera toléré dans la réalisation des logements, qu’ils soient de type AADL ou LPP. Abdelmadjid Tebboune, ministre de l’Habitat, s’est montré aujourd’hui très ferme sur la question des délais de réalisation qui ne peuvent plus «être extensibles». Fixés à 24 mois, ces délais doivent être impérativement respectés, a-t-il martelé lors de sa sortie sur le terrain à Alger. D’après le ministre, des visites d’inspection et de suivi seront effectuées fréquemment. Et gare, affirme-t-il, à l’entreprise qui faillirait à ses engagements ! Pour Tebboune, il y va de la crédibilité de l’Etat vis-à-vis des acquéreurs, estimant que trop de temps a été perdu dans les anciens programmes dont certains n’ont toujours pas été finalisés. Tebboune a également estimé inconcevable l’entrave des travaux par certains problèmes internes, appelant à recourir à d’autres entreprises de réalisation dans le cadre de marchés de gré à gré en cas de non-respect des engagements pris par les entreprises. «Il est impensable que les projets restent otages d’une situation de blocage quelconque et nous irons, si nécessaire, vers la résiliation des contrats pour en conclure d’autres avec d’autres entreprises», a-t-il tenu à préciser. Ainsi, le ministre ne veut plus perdre du temps. Quitte à employer la manière forte. Pour aller vite, le ministre affirme qu’une «short-list» des entreprises de réalisation auxquelles il est possible de faire appel est en phase de finalisation. Elle sera communiquée aux wilayas, offices de promotion et de gestion immobilière et toutes les instances concernées avant fin décembre. Les entreprises en charge des projets de construction pourront choisir la société appropriée en fonction de ses capacités et des coûts proposés, a-t-il poursuivi. Le logement reste le principal problème des Algériens. Son accès difficile est aussi dû au rythme trop lent des réalisations. Des projets de 24 mois durent parfois 15 ans. Une situation que le ministre qualifie d’intolérable.
Sonia B.
 

Comment (9)

    Ass. des acquéreurs 42 LSP Souk el had Cne de Timizart W TO
    22 août 2013 - 10 h 22 min

    Nous avons l’honneur
    Nous avons l’honneur desolliciter énormément votre intervention, Monsieur le Ministre pour intervenir auprès de l’ensemble de vos services, concernés par le projet : 42 LSP à Souk el had Cne de Timizart Daira de Ouaguenoun afin de mettre en œuvre tous les moyens de l’état contre :EURL CONSTRUCTION HESNAOUI ,entreprise chargé de réaliser ces logements pour achever les travaux du projet dans les meilleurs délais. .
    Sachant, Monsieur, le Ministre que ce projet LSP de 42 logements entre dans le cadre du programme de logements attribué à la wilaya de Tizi ouzou au titre du 1er plan quinquennal 2005-2009 par son excellence Président de la république.
    En fait, les travaux de ce projet ont démarré en mois d’avril 2007, après avoir que les dossiers administratifs ont été déposés par les acquéreurs auprès du promoteur au cours de l’année 2006 ainsi que le versement en son faveur des apports personnels de l’ordre de 20℅ du prix de chaque logement. S’agissant des aides et des crédits par lesquels la CNL et la CNEP banque ont participé ; des virements ont été effectués en faveur de l’entreprise de Monsieur HESNAOUI SAMIR. Par contre, sur le terrain en ce jour même, le taux d’avancement des travaux ne dépasse pas les 15℅ et actuellement (ce jour 22.08.2013) les travaux de ce chantier sont à l’arrêt .
    Étant dépité,par cette situation,surtout qu’au qu’un échos favorables nous est parvenu de l’ensemble des autorités locales et nationales à qui on a adressé des requêtes à maintes reprises.
    En ce moment, on est vraiment découragés, pour cela, nous espérons une intervention rapide et d’espoir de votre part, Monsieur le Ministre pour un règlement définitif de ce problème par tous les moyens de l’état.

    Le Président




    0



    0
    Nafaa Amar
    19 août 2013 - 21 h 57 min

    Faites quelque chose,
    Faites quelque chose, Monsieur, le Ministre pour aider à relancer les différents programmes de logements restés en souffrance à ce jour. Et, ce malgré que les souscripteurs à ces programmes on versé au profit des promoteurs toutes les sommes d’argent demandés par ces derniers.




    0



    0
    laiid baiid
    19 août 2013 - 8 h 54 min

    Commencez d’abord par
    Commencez d’abord par simplifier les cahiers des charges concernat ces logements.
    Ensuite,vous avez selectionné des entreprises Etrangères qui attendent des projets..
    Au lieu de leur demander des soumissions,et autre paperasses chaque mois…
    donnez leur des programmes!!!!!!!Puisque vous les avez selectionés!!!!!!




    0



    0
    Horizon
    18 août 2013 - 19 h 13 min

    Salem Alikoum
    @ :Anonyme (non

    Salem Alikoum

    @ :Anonyme (non vérifié) | 18. août 2013 – 11:27

    Pas du tout d’accord avec vous .
    Combien si ce n’est la très grande majorité des entrepreneurs en Algérie ont ex un compte bancaire méga chargé après avoir eu un contrat de travail par l »état pour la réalisation d’un ouvrage ou autre….
    Ils ont encaissés l’argent et ils ce sont taillés comme des lièvres avec l’argent et du coup sont devenu riches et ont eux des comptes bancaires hypers charger d’argent illicites .
    Ils ont tous fait cela et le font encore pour la majorités des entrepreneurs en Algérie avec préméditations et complicités moyennant ristourne pour le ou les complices .
    Ne nous prenez pas pour des naïfs SVP nous sommes Algériens.
    Qui connait mieux un Algériens qu’un autres Algériens !!!
    Et je ne vous dis pas tout les autres moyen de devenir entrepreneurs en Algérie .
    Tous c’est moyens sont aussi scabreuses les une des autres.
    Il y a des entrepreneurs honnêtes qui malheureusement disparaissent par des entrepreneurs qui n’acceptent pas la concurrences et surtout quand ceux-ci leur concurrents font du vrai travail de professionnel.
    Voila la réalité dans notre espace tel qu’il est .
    Salem Alikoum




    0



    0
    Anonyme
    18 août 2013 - 17 h 23 min

    Comme il est peu probable que
    Comme il est peu probable que vous serez encore au gouvernement d’ici un an,,toutes les annonces utopiques vous sont permises,comme pour tous les membres du gouvernement,50 ans que ça dure.




    0



    0
    Anonyme
    18 août 2013 - 10 h 27 min

    les retards sont tout à fait
    les retards sont tout à fait normaux ,du fait qu’il faut avoir un compte bancaire bien chargé pour ètre entrepreneur(condition nécéssaire et suffisante).




    0



    0
    Algérois
    18 août 2013 - 8 h 14 min

    Associez vos paroles aux
    Associez vos paroles aux actes,Mr le ministre,on prend acte et vous donne RDV dans un an.




    0



    0
    Nafaa Amar
    17 août 2013 - 23 h 48 min

    Oui,Monsieur,le Ministre, il
    Oui,Monsieur,le Ministre, il faut employer la manière forte à l’égard des promoteurs qui ont pris en otage des centaines voir des milliers de citoyens dans le cadre de plusieurs programmes de logements, surtout en ce qui concerne la formule LSP. Aujourd’hui beaucoup de citoyens ont versé des grosses sommes d’argent au profit des ces promoteurs pour avoir un logement, mais sur le terrain, c’est tout à fait le contraire.La majorité des ces projets souffrent de diverses problèmes qui sont en majorité inexpliqués.A titre d’exemple, le projet de 42 LSP Souk el had Cne de Timizart Daira de Ouaguenoun W de Tizi ouzou affecté à la commune de Timizart au titre du 1er quinquennal (2005-2009).Les travaux de ce projet ont démarrer au début de 2007. Après avoir réaliser environ 10% des travaux, le promoteur a arrêté les travaux sans aucune justification au préalable.Selon les VSP on notre possession le promoteur doit livré ces logements au cours du 4àme trimestre 2009. Mais la réalité du terrain prouve le contraire.Or,ce projet est à l’état d’abandon par son promoteur. Donc, si aucune intervention n’est parvenue de la part des autorités locales et nationales, ces logements ne seront jamais livrés à ces pauvres citoyens qui resteront doublement victimes, d’une part de la part du promoteur de l’autre part de l’absence de l’état.à bon entendeur




    0



    0
    Horizon
    17 août 2013 - 22 h 12 min

    Salem Alikoum
    Ce n’est que

    Salem Alikoum

    Ce n’est que maintenant que vos vous décidez a sévir sur ces entrepreneurs incompétents et bon a rien.
    Il faut faire comme partout dans le monde Occidentale .
    Des pénalités de retard conséquent seront réclamer a chaque jours de retard a verser à l’état.
    Et le ministre de l’habitat s’il n’est pas capable de sanctionner et réglementer pars des lois les délais de constructions , la qualité des constructions selon les cahiers des charges etc…etc…il faut lui demander de déposer sa lettre de démission afin de le remplacer par une personne plus rigoureuse et implacable dans ces responsabilités.
    100.OOO DINARS par jour de retard a payer par les entrepreneurs à l’état a chaque fin de semaine avant qu’ils n’est le temps de prendre la poudre d’escampette ou de déposé le bilan de leur société pour ne pas payer les pénalités.
    Et ensuite il faut les signaler au rouge auprès de la chambre du commerce et des métiers pour qu’ils n’est plus jamais la possibilité de redevenir un jour entrepreneur de pacotille …
    Nous avons besoin d’hommes a tout les niveaux de la société sachant manier la baguette contre le peuple Algériens in civilisés et qui (…)
    Salem Alikoum




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.