Evènements de Bordj Badji-Mokhtar : l’appel de Cheikh Ghitaoui

Les voix s’élèvent encore pour appeler les populations de Bordj Badji-Mokhtar à la sagesse pour avorter toute tentative de manipulation. Deux jours après la signature d’un accord entre les deux communautés arabe et targuie mettant fin au conflit, le célèbre Cheikh Moulay Touhami Ghitaoui, membre du Haut conseil islamique (HCI) rend public une déclaration dans laquelle il met en garde contre toute velléité de déstabilisation de l’Algérie. Cheikh Ghitaoui a invité les habitants de la région à «s’éloigner de la voie du conflit, de la déchirure et de la confrontation, au moment où le monde arabo-musulman vit de grands défis». Lançant un pressant appel à la tolérance, la réconciliation et la concorde, Cheikh Ghitaoui a demandé «à ceux qui sèment la fitna (discorde) de revenir sur le droit chemin et à la raison, en prenant conscience de l’importance de la sécurité et de la quiétude régnant en Algérie, sous l’ère de la paix et de la réconciliation». Cheikh Ghitaoui n’est pas du genre à intervenir régulièrement à travers les médias. S’il le fait, c’est qu’il y a bien le feu en la demeure. De son côté, le bureau communal de l’académie de la société civile de la commune de Bordj Badji-Mokhtar a qualifié le conflit ayant secoué récemment la région de «véritable fitna semée par des parties occultes» et qu’il «appartient d’éteindre par la conjugaison des efforts et le resserrement des rangs». Il a appelé les deux communautés arabe et berbère à «ne pas se laisser entraîner par les semeurs de fitna auxquels il appartient de faire face ensemble, comme avaient affronté nos aïeux, côte à côte, le colonialisme français». Les appels visent à sensibiliser davantage ces populations quant au risque de tentatives de déstabilisation de l’Algérie qui viendraient du sud du pays. Les affrontements entre des membres des deux communautés arabe et targuie ont été une sorte d’avertissement pour plus de vigilance. Ces affrontements dramatiques se sont soldés par 8 morts et 41 blessés.
Sonia B.
 

Comment (23)

    Adel
    23 août 2013 - 8 h 11 min

    Réponse à algérien fier, je
    Réponse à algérien fier, je suis désolé je ne peux plus continuer à dialioguer avec toi, ton affirmation que l’arabe vient du perse, m’a collé à la chaise, je te conseille pour ton bien d’apprendre un peu l’histoire.
    l’alphabet arabe précisément, est utilié en iran, pakistan, afganistan, turquie jusqu’à attaturck etccc.




    0



    0
    algerienfiére
    21 août 2013 - 23 h 12 min

    @Adel
    faut la lange arabe

    @Adel
    faut la lange arabe existe pas ont réalité car méme l’alphabet arabe n’existe pas ont réalité l’alphabet avec le quelle l’arabe est écrit c’est un alphabet persan
    les arabe ne savait ni écrire ni rient car ont réalité non méme pas de civilisation
    c’est avec la venu de l’islam est le saint coran que la lange arabe commencé a être écrite avec un alphabet persan




    0



    0
    Crimo
    21 août 2013 - 22 h 32 min

    Adel tu devrais consulter
    Adel tu devrais consulter l’histoire des amazighes, tu seras surpris, ils ont fondé plusieurs grandes dynasties : Les fatimides qui ont fondé la ville du Caire en Egypte, les Rostémides, ceux qui ont régné sur toute l’Afrique du Nord et sur une grande partie du Moyen Orient, celle de l’Est les zianides d’origine des Aurest, qui se sont étendu à l’Ouest du pays, ils ont construit Tlemcen, les Zirides de Bedjaïa, les almohades, qui ont porté la civilisation en Espagne sous le commandement du valeureux Tarik Ibn Ziad, Averoes . Je t’invite à aller t’informer, au lieu de sous estimer la grande civilistion amazighe millénaires antiques qui a eu des grands roi comme Massinissa. Je pourrai t’en dire davantage, mais ici nous sommes sur un site, il faut avoir la curiosité intellectuelle pour aller chercher la vérité.




    0



    0
    Crimo
    21 août 2013 - 22 h 25 min

    Correctif apporté : Adel
    Correctif apporté : Adel suite, la langue arabe celle du Coran n’est parlée par aucun peuple dit arabe, ces derniers ont tous leur propres dialectes qui ressemblent un peu à l’arabe, mais n’ont rien à voir avec la langue du Coran, c’est exactement le même cas de figure que le Latin qui n’est plus parlé, mais à partir du latin des tas de dialectes se sont développés : français, roumain, italien, espagnoles dérivent du Latin, c’est exactement ce que tu disais, pour l’arabe c’est du pareil au même. La langue arabe n’est pas à l’origine du savoir qui est le propre du génie humain, mais un simple véhicule comme le sont les autres langues, et encore la langue arabe ne véhicule que le littéraire mais non pas la science. Les langues ne sont que des véhicules mais ne sont pas l’origine du savoir.




    0



    0
    Crimo
    21 août 2013 - 20 h 59 min

    Adel suite, la langue arabe
    Adel suite, la langue arabe celle du Coran n’est parlée par aucun peuple dit arabe, ces derniers ont tous leur propres dialectes qui ressemblent un peu à l’arabe, mais n’ont rien à voir avec la langue du Coran, c’est exactement le même cas de figure que le Latin qui n’est plus parlé, mais à partir du latin des tas de dialectes se sont développés : français, roumain, italien, espagnoles dérivent du Latin, c’est exactement ce que tu disais, pour l’arabe c’est du pareil au même. La langue arabe n’a jamais véhiculé le savoir, mais c’est le génie humain qui est à l’origine de la science, ce génie que l’on trouve dans tous les peuples. Les langues ne sont que des véhicules mais non pas l’origine du savoir. La langue arabe tout comme le latin, est une langue morte puisque les locuteurs de ces 2 langues sont extrêmement minoritaires, même en voie de disparition.




    0



    0
    Adel
    21 août 2013 - 15 h 26 min

    Suite pour crimo,
    Suite pour crimo, contrairement a tes affirmations la langue arabe est l’une des plus vivante actuellement. Il n y a aucune comparaison avec le latin qui lui sert de racine à plusieurs langues, français, italien, espagnol, portugais, roumains etc… le français par exemple utilise au moins 20% de mots d’origine arabe, l’espagnol au moins 30%, pendant
    1 000 ans l’arabe était la langue du savoir, Voltaire parlait l’arabe et bien d’autres, si bien que le mot français charabia, il veut dire arabia, dire que le langue arabe certes c’est celle du coran, mais c’est une ineptie
    d’ affirmer que c’est une langue morte. A moins, de régler des comptes avec les arabes cela c’est une autre chose.
    Moi qui métrise plusieurs langues, je peux t’affirmer que je n’ai pas entendu meilleurs langue que l’arabe, avant rome à l’époque de nos ancêtres les amazigh, qu’avons nous fait pour l’humanité, en dehors du couscous, et de l’huile d’olive que j’adore, et les fêtes du printemps chaque année
    Nous devons être fier de l’apport arabo-musulman à notre grand pays l’algérie. Je sais que certain aurait voulu appartenir à la sauvagerie romaine.
    Sans rancune




    0



    0
    Adel
    21 août 2013 - 15 h 11 min

    Pour Crimo puisque tu
    Pour Crimo puisque tu dialogue avec tenue et correstion que j’apprécie, alors je vais t’éclairer un peu plus.
    Un peu d’histoire, la langue arabe existait 3 000 ans avant la révélation de l’islam, il y avait 3 langues sémites
    l’arabe, l’hébreu, et l’arameen qui n’est parlé que les arabes. A l’apparition de l’islam c’est la langue arabe qui a été choisie pour délivrer le message divin, ce qui a fait son extension extraordinaire, contrairement a tes affirmations tu ne trouvera aucun imam de n’importe quel pays conduire la prière avec sa langue nationale, la prière est toujours conduite en arabe (a suivre)




    0



    0
    RABHIA
    21 août 2013 - 10 h 54 min

    la presse Algerienne ou
    la presse Algerienne ou plutot la pseudo presse vient de decouvrir que dans le sud Algerien le trafic de carburant de cigarettes et autre n’est rien au vu de la misere vecu par ces populations.Jamais il n y a eu d’article serieux sur le sud ;la presse ne fait que rapporter les messages des differentes administrations tel que douanes police justice etc….rien de serieux .Les populations sont dans le denuement total et personne n’en parle .Aujourd’hui lorsque je lis les commentaires je suis vraiment triste .On ne parle que de probleme Touareg Arabe .L’absence de l’etat est consternant.Si on on veut faire evoluer et ameliorer les choses LA PRESIDENCE ET TOUS LES MINISTERES DOIVENT ETRE DELOCALISES AU SUD;ainsi beaucoup comprendront les vrais problemes du sud Algerien.Je vous laisse imaginer la souffrance d’un cancereux du sud qui doit suivre une chimio ou radio therapie pendant de années.LES GOUVERNANTS ALGERIENS DE 62 A CE JOUR SONT INHUMAINS




    0



    0
    algerienfiére
    20 août 2013 - 23 h 09 min

    @Rachid sache que tais maitre
    @Rachid sache que tais maitre amazighre c’est eux qui ton appris la lecture est l’islam vous les (…) de banu hilal vous aite méme pas des arabe méme les vrais arabe vous méprise les A3RAB de banu hilal sont le problème ont Algérie c’est eux le problème




    0



    0
    elmokhtar
    20 août 2013 - 21 h 06 min

    Question,les service de
    Question,les service de sécurités ainsi que ceux du renseignement comment ils ont pu être dépassés comme décalés de l’approche d’un grand évenement de trouble qui touche une région qui se trouve à la limite des feux. Deux la réaction tardive et mal gérer de la crise par les autorité compétentes de la wilaya. Je pense avec tout ce qui ce passe et se prépare autour du pays, le statut chaotique des pays voisins, le regard de certain sur les ressources du pays, le vouloir de certain de plier et affaiblire l’état. De mettre à jenoux le pays avec l’aide de certain oportuniste sans la moindre conscience ni amour de soi avant celle du pays.




    0



    0
    Crimo
    20 août 2013 - 15 h 35 min

    Adel, la langue arabe est une
    Adel, la langue arabe est une langue véhiculant le message religieux, comme l’était le latin, et l’est encore l’hébreux. Le Latin est une langue qui ne se pratique plus, c’est devenu une langue morte, et la langue arabe a aussi le statut de langue morte à des fins religieuses uniquement, et encore!!!! 95% des musulmans ne pratiquent pas leur religion en langue arabe, ils l’a pratiquent dans leur langue, le message religieux est traduit dans toutes les langues. Il n’est dit nulle part dans le message coranique que son identité doit être substituée à une autre « pas de contrainte en religion » c’est claire comme de l’eau de roche.




    0



    0
    yaya
    20 août 2013 - 15 h 34 min

    pour tous ses diviseurs qui
    pour tous ses diviseurs qui se sont fait historiens de l’Algerie je leur dit simplement que nous sommes tous algeriens du nord au sud et d’est a l’ouest il faut qu’il sache qu’on est en 2013 et l’Algerie avancera avec tous son peuple qui est indivisible leur n’en deplaise.




    0



    0
    AL
    20 août 2013 - 14 h 32 min

    Cette région fait partie
    Cette région fait partie intégrante de l’ALGERIE, bien que située au fin fond du pays et on parle « d’arabes » et de » targuis « !
    Comment s’étonner que l’opinion publique des autres pays, notamment occidentaux ou sont établis des Algériens et connus uniquement comme tels ne met pas dans le même sac : berbère, arabe, targui etc.…ou islamiste, musulman, salafiste, dihadiste, wahhabites, etc. …et talibans et terroristes etc..
    Pour revenir chez nous, dans cette localité les représentations de l’Etat se seraient avérées impuissantes ? a savoir : la wilaya, la Daïra, l’APC, l’APW, l’APN, le Conseil de la Nation ainsi que tous les autres démembrements outre les institutions censés agir au nom du Peuple !qui sont généralement très actifs …aprés l’orage !
    Il n’y a donc que les services de sécurité qui assument comme toujours et parfois, en dernier ressort l’Armée… !

    Apparemment, le scenario de gestion ( ou de non gestion) des événements est identique partout et en toutes circonstances à travers le territoire National : laisser pourrir les choses ,puis faire intervenir les forces de sécurité, les seules ayant les moyens et le pouvoir véritablement de négocier ou de poursuivre en justice, les autorités civiles, quant à elles, privilégient de laisser l’initiative aux courageux et bénévoles « sages » et autres notables ou simples citoyens ayant assez d’influence pour s’interposer et obtenir le retour au calme !




    0



    0
    Adel
    20 août 2013 - 11 h 22 min

    Suite pour madame sonia,
    Suite pour madame sonia, Suite à la révélation de l’islam, il y a eu une extension unique dans l’histoire. Notre pays a adopter cette magnifique religion pour véhicule avec également cette langue extraordinaire qu’est l’arabe, qui doit faire notre fierté, cette langue était à l’époque l’équivalent de l’anglais actuel, toute l’europe apprenait l’arabe c’était la langue du savoir. Nous les amazighs avons adopter la langue arabe sans aucune contrainte, sans oublier nos racines. Les français sont fiers de leur appartenance à la culture judéo-chrétienne importée d’arabie, et fier de la langue latine importée par des étrangers les Romains, alors que les racines françaises sont gauloises et celtes.
    Chez nous il y a quelques compléxés (surout à la télé sur la chaine francophone) qui utilisent toujours un terme insultant (berbère)pour désigner les algériens
    Amazigh c’est quand même plus joli




    0



    0
    Adel
    20 août 2013 - 11 h 08 min

    Madame Sonia B, il est de
    Madame Sonia B, il est de votre devoir d’utiliser les bons termes s’agissant de notre grand pays pour ne pas encore semer la zizanie que vous semblez dénoncer.
    En algérie nous n’avons qu’une seule composante, les amazighs pour terre NUMIDIA, les berbères est une invention coloniale française qui a pour origine le terme utilisé par Rome BARBARUS qui veut dire sauvage ou bougnoules de l’époque, ce terme BARBARUS vient lui même du grec barbare tout ce qui n’était pas civilisé, les gaulois, les celtes, les germains, les scandinaves, et les romains également.
    Quand rome est devenue une puissance elle a copier la grèce en utilisant le terme BARBARUS;
    La france coloniale l’a mise à l’honneur pour diviser les les algériens, les berbères intelligeant, et les arabes incultes, à suivre




    0



    0
    horr 2000
    20 août 2013 - 10 h 21 min

    Cheikh Touhami pour ceux qui
    Cheikh Touhami pour ceux qui ne le connaissent pas est sans exagerer ou le moins qu’on puisse dire de lui, est la copie certifiée conforme de Hadj Betou.Sans autres commentaires .




    0



    0
    Anonyme
    20 août 2013 - 9 h 48 min

    à Rachid: Je te défis, cite
    à Rachid: Je te défis, cite moi un et un seul savant Arabe




    0



    0
    Rachid
    19 août 2013 - 22 h 36 min

    @anonyme sache que tes
    @anonyme sache que tes maîtres arabes ont appris à tes ancêtres la civilisation, montre moi dans l’histoire s’il y a eu une civilisation berbère ? Sache aussi que les plus grands traîtres sont tes ancêtres amazighs, qui a vendu Jugurtha aux romains?




    0



    0
    Anonyme
    19 août 2013 - 21 h 45 min

    Rachid adresse toi à tes
    Rachid adresse toi à tes maitres du clan marocains d’Oujda qui veulent imposer au peuple algérien amazighe du Sud au Nord de l’Est à l’Ouest une identité bâtarde (…), ce qui cause problème à l’intégrité territoriale algérienne et la cohésion sociale, un grand danger pour l’Algérie. Il n’y a pas d’arabes en Algérie, il y a un peuple millénaires qui s’appelle amazighe, ceux qui croient avoir des racines arabes s’en aillent vivre dans la péninsule arabique, les arabes se sont avérés des (…)
    Même la civilisation dite « arabe » n’existe pas, cette civilisation est le fait des Perses, des Amazighes, des Mosopotamiens et d’autres peuples avancés qui ont comme point commun l’islam éclairé et cet islam éclairé n’est pas pratiqué par les arabes de la péninsule arabique qui eux pratiquent le salafisme, le wahabisme des sectes religieuses qui tuent l’islam.




    0



    0
    Amcum
    19 août 2013 - 20 h 48 min

    Madame Sonia vous avez
    Madame Sonia vous avez sensuré mon commentaire vous demander de nommer les noms des tribus au leiu de parler de race ‘Arabe’ et ‘Targui’. Pour koi dce recedive Madame ?




    0



    0
    Rachid
    19 août 2013 - 20 h 36 min

    @anonyme toujours entrain
    @anonyme toujours entrain d’attaquer tout ce qui arabe ou arabophone, c’est devenu une hantise pour toi, sur que tu as un complexe envers les arabes




    0



    0
    Anonyme
    19 août 2013 - 19 h 21 min

    Ce Ghitaoui ne pourrait rien
    Ce Ghitaoui ne pourrait rien faire et ce n’est pas à lui de rétablir l’ordre. Le régime est responsable des problèmes qui surgissent au Sud, il est responsable de ces conflits, parce qu’il n’a pas la volonté de sécuriser nos frontières avec des voisins qui sont au prise avec de graves problèmes d’instabilité politique et économiques, la priorité des priorité c’est de renforcer la sécurité aux frontières si il le faut avec des mines anti personnelles, des tranchées et des barbellés. Les problèmes de conflit sur le territoire Sud algérien ne sont pas le fait d’ordre ethnique entre des supposés arabes ou des targuis, parce que les arabes n’existent pas en Algérie, il faudrait arrêter de tromper le peuple avec cette présence « d’arabes » dans le Sud algérien. Le problème provient aussi des incompétences du régime à instaurer l’ordre, la sécurité, et donner confiance à la population du Sud qui est homogène 100% targuis.




    0



    0
    Anonyme
    19 août 2013 - 18 h 19 min

    Il parle du «  »monde
    Il parle du «  »monde arabo-mussulman » ce célébre cheikh….donc l’algerie faisant partie de ce lot et il exhorte les berberes et les arabes (hic) à s’entendre,n’y’a t-il pas là comme une contradiction.

    L’Algerie ne connaitra jamais la paix ni la prospérité tant qu’on aura réglé le problème identitaire car c’est l’escence meme d’une nation ya si le celebre (de quoi) cheikh




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.