Mise au point

Par Kamel Moulfi – Dans ses lectures du récent remaniement du gouvernement et des changements dans les services de sécurité, Algeriepatriotique a semblé, aux yeux d’une partie de notre lectorat, forcer le trait en faisant, peut-être, trop ressortir la dimension «choix des hommes» pour montrer les motivations de pouvoir qui ont présidé aux mesures prises par le chef de l’Etat. Quelques commentateurs nous ont en effet critiqué sur cet aspect. Cette interprétation faite par ces lecteurs nous semble, à notre tour, abusive. Elle ne correspond pas à la ligne que s’est proposé de suivre Algeriepatriotique qui, faut-il le rappeler, n'est pas au service des hommes mais de la République. La mauvaise perception de nos positions – alors qu’elles sont clairement traduites dans les lectures que nous faisons des événements comme les changements qui interviennent dans les appareils d’Etat ou autres – est sans doute due à l'amalgame qui s’est formé dans l’esprit de ces lecteurs qui ont cru qu'en défendant l'Algérie, nous nous faisions les porte-voix d'un système. C’est une équivoque que nous tenons encore une fois à lever en rappelant clairement que notre ligne éditoriale s’articule autour du combat contre trois maux : la corruption, l'intégrisme religieux et l'hégémonisme occidental. Cette ligne s’attache à défendre des principes immuables : la justice, la République et la non-ingérence dans les affaires internes des Etats. Quant aux hommes, quels que soient leur rang et leur importance, ce ne sont, pour nous, que des commis de l'Etat et des fonctionnaires au service du citoyen. C’est à cette aune, objective et fondée sur l’intérêt national, que nous apprécions et jugeons les actes de ceux qui sont dans la classe politique – dans l’opposition ou au pouvoir –, dans l’Administration ou tout autre organe qui a une influence sur la vie quotidienne des Algériens et sur l’avenir du pays.
K. M.
 

Comment (14)

    NASSER
    17 septembre 2013 - 13 h 46 min

    VOUS DITES »…notre ligne
    VOUS DITES »…notre ligne éditoriale s’articule autour du combat contre trois maux : la corruption, l’intégrisme religieux et l’hégémonisme occidental. Cette ligne s’attache à défendre des principes immuables : la justice, la République et la non-ingérence dans les affaires internes des Etats. »
    .
    C’EST pour cela qu’AP me plait!!




    0



    0
    louisette
    17 septembre 2013 - 10 h 11 min

    Tout journal a une ligne
    Tout journal a une ligne éditoriale. AP s’est clairement affirmé « patriote » – et s’est tout à son honneur de l’afficher à l’heure ou certains n’osent pas aimer leur pays à haute voix – par conséquent la nature de son « combat » est affichée clairement.On est pour ou contre, selon.
    Ceci pour répondre à anonyme 9h45.
    Par ailleurs un journal quel qu’il soit fait de l’information, de l’investigation et COMMENTE..sinon qu’est ce qui différencie TSA de AP ou d’ALGERIE EXPRESS..si ce n’est, justement, le commentaire.




    0



    0
    Anonyme
    17 septembre 2013 - 8 h 45 min

    Dans votre mise au point il
    Dans votre mise au point il est question de « combat » et de « jugement », est-ce le rôle d’un journal d’information? pourquoi ne pas vous contentez d’investiguer, d’informer et laisser le lecteur apprécier et se faire sa propre idée. Nos journalistes ont perdu le sens de la mesure, toute une génération de jeunes journalistes ne sait plus le b a b a du métier parce qu’elle se met à imiter une génération de journalistes-militants ( toutes tendances et langues confondues).




    0



    0
    Patriotique
    17 septembre 2013 - 6 h 37 min

    @Rachid. Merci pour votre

    @Rachid. Merci pour votre commentaire. Nous nous permettons néanmoins de relever une contradiction, la même que tous nos pourfendeurs commettent : d'un côté, vous nous reprochez de pratiquer la censure et, de l'autre, de permettre à nos lecteurs qui ne partagent pas vos opinions de s'exprimer librement. Nous ne pratiquons pas la censure, M. Rachid. Et, au risque de nous répéter, nous ne supprimons que les commentaires qui contiennent des vulgarités, des accusations directes sans preuves, des atteintes à l'honneur des personnes, etc. Encore que, et c'est un aveu que nous vous faisons là, quelques «écarts de langage» échappent à notre vigilance de temps à autre. Cordialement.
    AP




    0



    0
    Nadir B
    16 septembre 2013 - 22 h 53 min

    A AP et Mr Moulfi
    votre mise

    A AP et Mr Moulfi

    votre mise au point relève sûrement d’un souci de professionnalisme et de crédibilité mais dites-vous que si vos recevez autant de commentaires et de critiques qu’ils soient bons ou mauvais, c’est que votre journal est lu. c’est un point pour vous. personnellement depuis que j’ai découvert votre site, je ne manque pas quand j’ai la possibilité de le visiter et j’espère qu’un jour vous puissiez lancer une version imprimée, vous ferez certainement la différence
    Cordialement




    0



    0
    louisette
    16 septembre 2013 - 18 h 51 min

    Je crois que la mise au point
    Je crois que la mise au point n’étaient pas nécessaire.Ceux qui ont choisi la ligne éditoriale de ce site ont l’Algérie au coeur..tout comme les rédacteurs des articles qui y paraissent.Cependant vous ne pouvez nous empêcher d’être triste pour l’avenir de ce pays pris en otage par les deux Tayeb..




    0



    0
    Mohamed el Maadi
    16 septembre 2013 - 17 h 27 min

    Mise au point.
    Je vous trouve

    Mise au point.

    Je vous trouve à mon gout trop pro Tunisien et je vous reproche d’être tiède vis-à-vis de vos « amitié Tunisiennes »
    L’Algérie n’est pas à la botte mais défend ses intérêts et il faudrait que vos amis Tunisiens ne tirent pas trop sur la corde.




    0



    0
    SiZineddine
    16 septembre 2013 - 15 h 37 min

    Les algérien n’ont pas besoin
    Les algérien n’ont pas besoin d’un messie, exact!! surtout quand ce messie a fait son éducation à Oujda dans un certain type de maison.




    0



    0
    Mahdi
    16 septembre 2013 - 15 h 15 min

    clair nette et précis !
    clair nette et précis !




    0



    0
    Abou Stroff
    16 septembre 2013 - 14 h 46 min

    « notre ligne éditoriale
    « notre ligne éditoriale s’articule autour du combat contre trois maux : la corruption, l’intégrisme religieux et l’hégémonisme occidental. » dixit K. M. d’accord avec vous si vous ajoutez un quatrième mal, à savoir le « Zaïmisme ». en d’autre termes il faut rejeter l’idée que les algériens ont besoin d’un messie pour leur montrer la « lumière ». en d’autres d’autres termes, il s’agit de défendre l’idée toute simple que l’algérie n’est la propriété de personne, que personne n’est indispensable et en particulier que l’algérie n’est pas la propriété de bouteflika (ou de son clan) qui tarde à partir et enfin que les algériens seraient, avec une forte probabilité, mieux à même d’affronter les enjeux du vingt et unième siècle si ceux qui nous gouvernent, en ce moment précis, prenaient une retraite largement méritée et disparaissaient de notre vue. ceci dit, j’attends, avec impatience, une réponse à mon idée d’ajouter le rejet du quatrième mal que je viens de mentionner




    0



    0
    Anonyme
    16 septembre 2013 - 14 h 30 min

    c’est effarant comme ces
    c’est effarant comme ces idiots ne seront donc jamais capable de tout mélanger. à votre place, je ne perdrais mon temps aux éclairages et mises au point. ce n’est pas de votre faute s’ils sont tordus ce qui les empêchent de confondre. sauf que pour eux, dès qu’on manifeste son patriotisme et défend bec et ongles la république, nous sommes des relayés du sytème. et eux ils ont étés reyclés par qui? quels sont les cercles anti-algériens qui les ont adoptés? certains peinent toujours à s’affranchir de leur statut de colonisé. ces idiotsqui ne suivent pas leur ligne désuète, observent un silence radio complice sur ceux qui sont les porte-parole des ennemis de l’algérie. au lieu d’ s’attaquer aux traîtres, ils s’acharnent sans argument crédible sur le système. le « système », le « sytème », toujours ce « sytème » qui est constamment diffamé et diabolisé. c’est leur sujet souffre-douleur. ce n’est pas la faute des gouvernants s’ils sont atteints de pathologie quand il s’agit d’évoquer la politique et les dirigeants. ce n’est pas une tare d’être porte-parole du pouvoir qui est un pouvoir patriotique, populaire, indépendant, insoumis, démocrate, progressiste etc. qui oeuvre au service du pays et du bien être des citoyens. tout ce qu’ils croient savoir sur le pouvoir, leur ont été inculqués par les ennemis de l’algérie. ils n’ont aucunes conscience des tena des aboutissants de ce qu’ils les ont fait gober ces âneries. ceux qui ne ce cessent de faire des reproches à ceux qui défendent le pouvoir, qu’ils se taisent, qu’ils comprennent qu’ils sont discrédités. défendre les institutions, surtout les plus populaires, l’institution militaire et les services se renseignement et leurs chefs, sont un devoir national, pour protéger ensemble la patrie contre les dangers, pas un choix. ne leur en déplaise. défendre la patrie et les institutions coriaces, n’est pas être au service du système mais être son porte-parole est loin d’être une tare. algerie patriotique, pourquoi faut-il toujours que vous accordez de l’importance à certains cocos (minoritaires) qui ne font aucuns efforts pour ne pas émettre de jugements trop hâtifs qu’ils transforment en persuasion? nous les majoritaires qui avons des avis positifs réprésentant l’opinion populaire dans le pays, sommes « marginalisés ». alors à l’avenir tenez compte de que nous pensons au lieu de toujours focaliser sur quelques cocos qui formulent sans cesse des reproches hâtifs et dénués de bons sens et fondement.




    0



    0
    Anonyme
    16 septembre 2013 - 14 h 27 min

    Vous dites Mr KM «  » » »Quant
    Vous dites Mr KM «  » » »Quant aux hommes, quels que soient leur rang et leur importance, ce ne sont, pour nous, que des commis de l’Etat et des fonctionnaires au service du citoyen » » »

    Je pense tel que beaucoup d’algérien dans le cas de l’Algérie nous n’avons pas affaire à des « commis de l’état au service des citoyens » mais bien à des clans mafieux qui foulent sous leurs pieds les droits, la dignité, la liberté d’expression, la liberté au sens large du terme qui ne sont certainement pas au service du citoyen, mais sont au pouvoir contre la volonté du peuple pour leurs viles intérêts personnels et ceux de leurs clientèles inféodées à leurs crimes, leur dictature, leur corruption. Nous ne sommes pas dans un état de droit et vous le savez très bien.




    0



    0
    Anonyme
    16 septembre 2013 - 14 h 21 min

    Vous n’avez pas besoin de
    Vous n’avez pas besoin de vous justifiez,auprés de cette catigorie (minoritaires) des soit-disant patriotes. c’est des parasites idiotes, et vicieuses à la fois, de la secte de l’internationale islam wahhabite (aux moeurs des bonobos) pour la déstruction des états-nation, et en particulier l’Algerie, et les autres familles claniques venus d’ailleurs??, pour marginalisés le vrai peuple Algeriens et son élites, puis brader la nationalité Algerienne à des vauriens, eux aussi venus d’ailleurs, en suite le bradage de nos societes, usines, sites…etc..à des multinationales sionistes maçoniniques, wahhabite, et autres?




    0



    0
    Rachid
    16 septembre 2013 - 13 h 11 min

    C’est une belle profession de
    C’est une belle profession de foi que vous venez de concréti ser par cet article ma remarque n’équivaut pas à des félicitations loin de là !
    vous faites un choix volontaire dans la publication des réactions des lecteurs en donnant la partie belle à ceux qui dénoncent péle mele les natifs d’Oudjda les tlemcéniens,
    votre site est devenue un repaire du régionalisme que vous dénoncez !
    je suis un casbadji pur souche mais vous dénoncer ceux qui viennent de Oujda ou du Maroc!vous confondez natif du Maroc et Makhzen !jusqu’a preuve du contraire les marocains sont nos fréres
    ne nous voilons pas la face l’armée a toujours été dominée par les gens de l’est c’est une donnée sociologique!

    le modérateur a un sacré travail d’objectivité parce qu’il donne la part belle à ceux qui insultent au détriment de ceux qui analysent
    de plus vous pratiquez la censure et l’exlusion en ne publiant pas ma contribution




    0



    0

Les commentaires sont fermés.