La date du Conseil des ministres n’est pas encore fixée

Contrairement à ce qui a été annoncé par certains médias aujourd'hui, la date du Conseil des ministres n’a pas été encore fixée. C’est le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui l’affirmé aujourd'hui mardi, à Alger, en déclarant qu'un Conseil des ministres était en effet «prévu», mais que la date de sa tenue «n'a pas été encore été fixée». «La réunion du Conseil des ministres est en effet prévue mais sa date n'a pas encore été fixée», a-t-il affirmé dans une déclaration en marge d'une rencontre organisée à l'occasion du 40e jour du décès du poète syrien Souleïman Al-Aïssa, rendant ainsi le premier hommage à un poète depuis ses tirs groupés contre la poésie et les sciences humaines lors de sa visite à Guelma. Il a souligné, à l’occasion, que plusieurs projets de loi seront abordés lors de ce conseil, notamment la loi de finances 2014. Ces nouveaux propos du Premier ministre s’inscrivent en porte-à-faux avec une déclaration qu’il avait faite il y a à peine une semaine, disant hardiment : «A quoi bon un Conseil des ministres, si tout fonctionne normalement ?» pour justifier indirectement l’absence du chef de l’Etat. A une question sur la reprise des activités du président de la République, au siège de la Présidence, Sellal s’est montré quelque peu évasif, en se contentant d’indiquer qu'il était «en contact permanent» avec le chef de l'Etat et qu'il le rencontrait «parfois 3 à 4 fois dans la même journée». S'interrogeant à cet égard «en quoi le déroulement des séances de travail avec le président de la République au siège de la Présidence ou en son domicile pourrait poser problème», pour répondre à ceux, de plus en plus nombreux, qui observent que le chef de l’Etat n’était plus, physiquement, en mesure de tenir des réunions marathoniennes à l’image de celles qu’il avait coutume de convoquer régulièrement. Ce qui risque de relancer la polémique sur sa capacité à continuer à gouverner et à appréhender les prochaines échéances.
R. Mahmoudi 

Comment (5)

    Abou Stroff
    18 septembre 2013 - 10 h 06 min

    «La réunion du Conseil des
    «La réunion du Conseil des ministres est en effet prévue mais sa date n’a pas encore été fixée» dixit le premier des ministres. en fait, rien ne presse puisque tout baigne dans l’huile: les prédateurs qui volaient, jadis, pendant les tenues des « conseils de ministres » continueront à voler pendant les non-tenues des « conseils des ministres ». quant à sellal, en dehors de ses 3 ou 4 réunions quotidiennes avec son fakhamatouhou bienaimé, il devrait planifier 3 ou 4 réunions avec saadani (le nouveau boss du fln en miniscule) pour que le citoyen lambda comprenne qu’il y a une coordination certaine ou une certaine coordination entre les augustes responsables de lui (du citoyen lambda, évidemment).




    0



    0
    Anonyme
    18 septembre 2013 - 8 h 55 min

    Retraite des affaires
    Retraite des affaires étrangères disons plutôt débarqué alors qu on n à pas encore donné au pays pour son argent et ses faveurs je suis depuis 1966 un grand admirateur de boumedienne qui a donné chance à tous les algériens de toutes souches à accéder à vie meilleure ,ainsi qu à son grand sympathique jeune ministre des AE. L actuel président BOuteflika. Et j enrage de voir sur les média des opportunistes de tous poils se foutre de lui le transformer en un malade du pouvoir et s en servir pour accaparer le sang de ce pays ..
    Un malade promu au FLN historique qui se prend pour son ami intime et annonce des faits qui sont des prérogatives seulement du président etc……….
    Si Abdellaziz si cet appel vous parvient ce que j en doute peut être un de vos petis fils vous avouera la vérité sur cette grande mascarade funeste en votre nom ….
    Faites le ménage débarrassez vous de ces opportunistes et faites confiance à notre jeunesse qui n attends q un signe de vous ….
    Vive l algerie




    0



    0
    Commandant .Lhacen
    17 septembre 2013 - 23 h 50 min

    Un vrai conseils des
    Un vrai conseils des ministres, doit porter sur
    des nouveaux projets de loi, des réformes et des procédures.
    Des présentations de programmes, des suivis de concrétisations, chantiers et mesures sociales. Dans les domaines comme la culture l’éducation la justice, la santé, le travail et l’agriculture!

    Croyez vous sincèrement qu’un cancre comme Sellal et ses complices Marocains vont penser ne serait ce qu’un petit moment à l’Algérie et son peuple? Non actuellement ils jubilent avec orgueil en pensant et en imaginant les meilleurs combines possibles pour ce faire quelques milliards de dollars par n’importe quels moyens. Rahmani, Khelil, Bedjaoui, Soltani, Saidani et d’autres ont réussi pourquoi pas eux.




    0



    0
    Mahdi
    17 septembre 2013 - 17 h 22 min

    Il est au courant de quoi
    Il est au courant de quoi celui-là ? c’est le drabki qui l’a annoncé le premier ! Est-ce qu’il est au courant d’au moins une chose : qu’il dit la chose et son contraire ?
    pour ce qui est des rencontres avec bouteflika, il n’y a eu qu’une seule rencontre, au maximum 2, dans laquelle le service de la com de boutef a pris le soins de prendre différentes postures et pose de photos et vidéos et bien sûr changer de vêtements ! Tonton sellal l’a bien « clarifié » indirectement : je le rencontre 3 à 4 fois dans la même journée ! vieille méthode… qui marche toujours !




    0



    0
    Brahim Haddou
    17 septembre 2013 - 17 h 20 min

    et nous en vas ras-le-bol des
    et nous en vas ras-le-bol des polémiques. quand la presse va-t-‘elle se tenir à carreau.? et cesser d’émettre des hypothèses, scénarios qui ne relèvent que de leur imagination? et cesser de confondre auto-persuasion et vérité. et qu’ils cessent de se focaliser sur l’état de santé du président. ils ont besoin d’aller se faire dresser. quand à sellal, il n’a pas lancé de tirs groupés contre l’école, la poésie et la science, ce sont les éternels nageurs en aux troubles voulant nuire au pays, qui ont sciemment déformés ses propos.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.