L’Armée nationale populaire rejette les interprétations «tendancieuses» sur son unité et sa cohésion

L'Armée nationale populaire (ANP) rejette toutes les interprétations «tendancieuses» visant à semer le doute sur son unité et sa cohésion, suite au récent changement dans certaines administrations au sein du ministère de la Défense nationale, opéré par le président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, Abdelaziz Bouteflika, écrit la revue El-Djeich dans l'éditorial de son édition de septembre 2013. Ce changement intervient dans le cadre du «parachèvement du processus de modernisation et de professionnalisation de l'ANP, tout en tenant compte de la situation prévalant dans la région ainsi que des mutations qui s'opèrent tant à l'échelle régionale qu'internationale», explique le mensuel El-Djeich. «Il revient à ceux qui sont les auteurs (de ces interprétations) de s'astreindre au seul devoir de vérité pour préserver l'image et la force des institutions de la République, afin de relever les défis auxquels tous les Algériens sont confrontés», souligne le mensuel, qui estime, à cet égard, que le «devoir de mémoire», commande de faire «une lecture objective» de l'histoire et de «veiller à ce que certaines vérités ne soient pas passées sous silence ou étouffées». La revue rappelle que l'ANP, «qui a toujours été le rempart sur lequel se sont brisées toutes les convoitises et manœuvres, a apporté sa contribution décisive à la sauvegarde de la République, lui évitant de sombrer dans le terrorisme barbare». Le mensuel, pour qui les mesures prises par le chef de l'Etat, couronnées par la réconciliation nationale, ont permis à l'Algérie de «renouer avec la paix, la sécurité et la quiétude», rappelle également que l'ANP «est une institution nationale républicaine remplissant ses missions dans le strict respect» de la Constitution et «en totale harmonie» avec les institutions de l'Etat algérien. Cet éclairage se veut une réaction aux interprétations «tendancieuses» de «certaines parties et certaines plumes» ayant traité de ces questions relatives à l'ANP, précise la revue. Par ailleurs, le mensuel de l'ANP a consacré un article au double anniversaire du 20 août, citant le président Bouteflika, qui appelait les jeunes à «ne pas délaisser le patrimoine légué par les pionniers de la Révolution». D'autres sujets sont également traités dans le même numéro, notamment un dossier consacré aux condamnés à mort et «martyrs de la guillotine», durant la lutte de libération nationale.
R. N.
 

Comment (23)

    veritas
    29 septembre 2013 - 9 h 01 min

    pourquoi mon commentaire n’a
    pourquoi mon commentaire n’a pas été publié




    0



    0
    citoyen
    28 septembre 2013 - 14 h 43 min

    ENCORE UNE FOIS, ya si
    ENCORE UNE FOIS, ya si anonyme, tu nous prouves que tu ignore totalement ce que c’est que l’ANP. je doutes que ais fait ton service militaire. à chaque commentaire tu te ridiculise aux yeux de ceux suivent bien les situations. tu crois vraiment que le personnel de haut rang se manipule avec la légèreté que tu affirme ?. non ! détromptes toi. tu dis n’importe quoi. la rage qui te ronge tu la cache. en vérité tu n’oses pas la révélée et c’est ton affaire. bonne journée le bleu. je te conseil de commenter d’autres sujets mais pas ceux-la.




    0



    0
    Anonyme
    27 septembre 2013 - 13 h 12 min

    L’institution militaire
    L’institution militaire chapeauté par un vieillard grand ami de Bouteflika n’a pas été assez claire, elle n’a fait aucune mention du traitement de la corruption dont les responsables sont boutelika, son frère et son clan, c’est cela qui intéresse les algérien, qui voudraient voudraient être informés, qu’en sera-t-il des enquêtes commencées par le DRS, puisque les enquêteurs de ses services ont été mis à la retraite, et que l’institution militaire, dirigée par un proche de Bouteflika, a pris le contrôle du travail que faisait le DRS. Nous voulons des éclairciements à ce sujet. Qui a émis ce communiqué, Gaïd Salah, un proche de Bouteflika au nom de l’instution militaire, c’est à mon avis peu crédible. Nous resterons sur notre faim tant et aussi longtemps que les affaires de corruption impliquant les plus hautes autorités du pays, demeureront dans l’opacité. Que cherchent le régime, une révolte populaire à a cause de ces opacités qui empoisonnent la vie des algériens et empêchebt que justice soit rendue.




    0



    0
    chemlal
    27 septembre 2013 - 10 h 12 min

    Nous ne sommes pas dans le
    Nous ne sommes pas dans le secret de dieu,nous savons que l’intox entretenu par certains, visent a déstabiliser l’Algérie,cependant, répondez a une seule question esse que les enquêtes sur la corruption vont aboutir et les responsables sans distinction, vont être jugés et Mr Khellil extradé? dans le cas contraire, ce qui se dit est vrai. Bouteflika, voulant protéger son clan et notamment , son frère Saïd a réussi son coup d’état contre les responsables militaires qui sont en charge du dossier.




    0



    0
    citoyen
    26 septembre 2013 - 19 h 42 min

    message à BISKRA. ALLAH
    message à BISKRA. ALLAH yarham el-oum elli djebetek. si elle est toujour de ce monde, que Dieu lui accordre longue vie. et si elle nous a quitté, que Dieu puisse l’accueillir dans sont vaste paradi. merçi beaucoup et bonne soirée.




    0



    0
    citoyen
    26 septembre 2013 - 19 h 38 min

    ya si anonyme, tu viens de me
    ya si anonyme, tu viens de me prouver que tu ignore rééllement ce qui s’est passé pendant la décenie noire. je ne souhaiterais à aucun moment qu’elle ressurgisse. que Dieu le Tout Puissant protège notre algérie. anonyme !!! ne te fatigue pas trop. commente d’autres sujets, car celui là est un peu gros pour toi. bonne soirée




    0



    0
    BISKRA
    26 septembre 2013 - 12 h 39 min

    Arrêtons de critiquer notre
    Arrêtons de critiquer notre institution de l’armé populaire, c’est l’une des bases de notre Nation. S’il y’a des généraux de 80 ou même de 100 ans ils méritent de rester puisqu’ils ont participés à la libération national. Respect à nos moudjahidines même s’ils mettent la merde sur nos tête. Je précis que ceux qui ont participé à la libération Nationale nous devons leurs données du respect indéfectible.
    Notre passé ne doit pas être oublier sous prétexte du développement. Le passé construit notre avenir. Comme à l’intérieur qu’à l’extérieur, il existe des synergies qui veulent détruire notre national avec des paroles et des faits inadmissibles.
    Par contre, je suis tout à fait d’accord que chaque citoyen à le devoir et le droit de dénoncer les corruptions avec des preuves à la puis pour éliminer ce cancer avec une protection constitutionnelle et institutionnelle comme l’armé.

    L’armé est une institution respectable mais il y’a toujours des brebis égarés qui doivent être auto détruite comme le système humanitaire.

    SOYEZ PATRIOTIQUE A CETTE INSTITUTION.




    0



    0
    00213
    26 septembre 2013 - 7 h 30 min

    La grande muette a parlé et
    La grande muette a parlé et elle n’en avait pas besoin.
    .
    Laissez ces commentateurs prendre leurs désirs pour des réalité :
    Faux Clan de Oujda qui s’est sois-disant accaparé le pouvoir.
    Fameuse guerre entre DRS et gouvernement.
    Saïd Bouteflika qui gère le pays en cachette.
    Polémique stérile sur la santé du président.
    Etc, etc…
    .
    Tous ces apprentis analystes sont complétement déconnectés de la réalité et dés la base de leur argumentaire, il y a un facteur qui met tout à l’eau :
    Aucun président n’est élu et maintenu sans un large consensus politico-MILITAIRE !
    Mais ce n’est pas de leurs fautes, car la communication autour de la nomenklatura est verrouillée et cette dernière est spécialisée dans la manipulation, pour des raisons qui nous dépassent et pour le bien de notre nation.
    .
    Le problème de l’Algérie c’est l’algérien !!
    Mais c’est tellement simple et flagrant, qu’ils cherchent en dessous, puis au dessus, puis à coté, puis derrière, puis ils inventent…




    0



    0
    Annabi DZ
    26 septembre 2013 - 7 h 08 min

    Il faut séparer l’ANP
    Il faut séparer l’ANP Algérienne du gouvernement fantoche (…) qui sont en train de nous confisquer notre liberté de choix! (…)
    Mais comme les images de Khadafi trainant dans les égouts ne suffisent pas.. il parait que cela n’arrive qu’aux autres..
    (…)
    La roue tourne!




    0



    0
    eliamine
    25 septembre 2013 - 23 h 44 min

    Un peu langue de bois à vrai
    Un peu langue de bois à vrai dire cette mise au point. De plus quelle autres positions pouvez ton attendre de l’institution militaire que celle-ci. 1999, et encore plus 2004 après la démission de Lamari, a été pour l’ANP, ce qu’a été Camp David pour l’armée Egyptienne. La mentalité akhté rassi est devenue mode de fonctionnement au sein de la hiérarchie militaire. Mais avait il le choix certainement pas face à un autocrate damago et son clan soutenue par d’important lobby intérieur et extérieur capable de mettre à feu et à sang le pays. Car si le pays et l’ANP ont réussi grâce à de grand sacrifice à éviter au pays de sombrer dans le KO, la hiérarchie militaire savait que si une telle crise se reproduisait elle n’aurait pas eu les moyens d’y faire face. C’est ce chantage là qu’elle a subi de la part de fakhamatouhou (…) afin de lui enlever toute volonté de réaction contre son projet de présidence à vie et ses pratiques claniques. Une hiérarchie frappé de gérontocratie: Savez vous que l’armée française ne compte plus dans ses effectifs d’officiers ayant participé à la guerre contre notre indépendance depuis 1995. Que leur chef d’état major est de la promotion de l’école navale 77, idem pour toute les grandes armée du monde (USA, Russie, UK, Chine) , alors que le notre est de 57. Et on ose nous parler de processus de modernisation et de professionnalisation. Comme si l’ANP avant l’arrivé de fakhamatouhou était arriérée et à sa tête il y avait des amateurs. On se pose des questions sur le pourquoi du nombre important des sorties de promo de jeunes officiers chaque année si à la fin on constate que des gérontocrates de plus de 70 ans sauf rare exception squattent le haut commandement de l’ANP, alors que parallèlement ont met à la retraite de jeunes généraux et colonels. Pour moi, il ya eu certes modernisations matérielles mais celle ci ne c’est pas accompagné d’une révolution dans les mentalités frappées d’un conservatisme improductif courant toujours derrière les évènements, ce qui coute à l’armée un effort toujours plus accru et se cachant derrière une chimère de concorde civile. Prenez votre retraite messieurs les gérontocrates et laisser votre place aux jeunes généraux, ayez confiance elle sera entre de bonne main et front preuve d’un patriotisme aussi grand que le votre, car c’est le meilleur service que vous pouvez rendre à l’ANP et au pays. Mais à vrai dire j’ai peu d’espoir, car ces gérontocrates pensent ètre indispensable, après eux le déluge et cette mentalité va nous couter très chère lorsque les évènements vont s’accélérer ils seront pris totalement au dépourvu et les regrets ne serviront à rien. Rabi yestar
    Vive l’Algérie, vive l’ANP.




    0



    0
    l'oracle
    25 septembre 2013 - 19 h 15 min

    Superbe mise au point ! Et
    Superbe mise au point ! Et qui tombe à pic. Laissons notre armée s’acquitter de ses responsabilités comme elle l’a toujours fait et gardons-nous de tout ce qui pourrait l’afaiblir ou porter atteinte à son intégrité et sa cohésion surtout en ces temps difficiles et incertains. Vive l’ANP et vive l’Algérie !




    0



    0
    Anonyme
    25 septembre 2013 - 18 h 41 min

    citoyen l’ère de Zeroual le
    citoyen l’ère de Zeroual le vrai champion de la lutte contre le terrorisme faisait honneur à l’Algérie et à son peuple dans les pires épreuves, sans Zeroual, l’ANP et le peuple algérien, l’Algérie aurait été démenbrée et dirigée par des terroristes islamistes, pendant ce temps le (…) Bouteflika (…), coulait des jours paisibles chez les arabes de la péninsule arabique amis des sionistes. Quand Boutelika est arrivée dans les chars de l’armée, le terrain était déjà déminé, le terrorisme mis à genoux. Bouteflika est rentré en Algérie pour (…) l’argent du peuple algérien et détruire l’industrie algérienne pour faire plaisir à ses mentors étrangers. Le champion c’est Zeroual qui a mis le terrorisme à genoux et certainement pas le (…) Bouteflika qui est venu récolter les fruits de la rente pétrolière pour s’enrichir et enrichir son clan et sa famille, il a par la même occasion enrichi les terroristes que Zeroual, l’ANP et le peuple algérien ont combattus.




    0



    0
    Anonyme
    25 septembre 2013 - 18 h 35 min

    Merci AP pour avoir supprimé
    Merci AP pour avoir supprimé un message qui prétendait qu’il n’y avait pas de cohésion dans notre armée, sûrement écrit par un ennemi de l’Algérie, qui ne manquent pas, surtout du côté de nos voisins de l’Ouest qui mène une campagne lâche, mensongère contre notre ANP, parce que nos ennemis rêveraient qu’il y ait dissension au sein de notre grande armée celle issue des enfants du peuple algérien qui restera unie à l’éternité et elle aura l’appui du peuple pour parer à toute épreuve, vive l’ANP, vive l’Algérie, vive le peuple algérien et à bas nos ennemis de tous acabits..




    0



    0
    Capitaine 28BB
    25 septembre 2013 - 17 h 45 min

    Une armée Algérienne avec des
    Une armée Algérienne avec des généraux (…) de 80 et 84 ans? Vous êtes sérieux? Wala rakom t’gasro bina?




    0



    0
    citoyen
    25 septembre 2013 - 17 h 39 min

    la vérité c’est que si les
    la vérité c’est que si les hommes comme le Président Boutéflika quittent le pouvoir à l’heure actuelle, vous retournerez certainement à l’ère zéroual, c’est à dire à partir de 18 heures tout le monde au bercail. remerciez le Bon Dieu que Boueflika a ACCEPTE de se présenter en 1999. c’était la chance du peuple algérien. ceux qui le dénigre ceux sont en vérité des chacals qui n’arrivent pas à la grappe de raisin. bonne soirée.




    0



    0
    Anonyme
    25 septembre 2013 - 17 h 18 min

    Medseg (non vérifié) | 25.
    Medseg (non vérifié) | 25. septembre 2013 – 17:06
    Je te rappelle que Boutelika sert les intérêts son clan, sa clientèle, et non pas ceux de l’Algérie et de son peuple voilà toute la nuance qu’il faudrait apporter. Bouteflika a instauré la corruption en mode de gouvernance, pour servir ses intérêts personnels, ceux de sa famille et de son clan, voilà pourquoi l’armée, doit représenter un contre pouvoir à un clan qui mène l’Algérie tout droit vers le gouffre, l’armée ne doit jamais être inféodée à un chef de clan qui méprise le peuple algérien. Et cela les algériens dignes de ce noms seront d’accord avec moi. Bouteflika ne doit pas prendre le peuple algérien qui l’observe comme un idiot, il doit partir et rendre l’Algérie à son peuple lui qui est d’origine marocaine, voilà une raison de plus pour que l’armée ne lui soit pas inféodée, elle doit le destituer en vertu de l’article 88 de la constitution et non pas le protéger ou le laisser faire.




    0



    0
    Anonyme
    25 septembre 2013 - 16 h 58 min

    Un message pour l’ANP agissez
    Un message pour l’ANP agissez pour le bien de l’Algérie en faisant respecter la loi constitutionnelle qui stipule à son 88 qu’un chef d’état doit être destitué en cas d’incapacité, c’est le cas de Boutef qui est gravement malade, qui ne dirige plus le pays depuis son cancer en 2005, qui est dans l’incapacité mentale et physique pour diriger un grand pays comme l’Algérie. Le frère de Bouteflika ne doit pas violer la loi en dirigeant l’Algérie vers la catastrophe à l’ombre de son frère. Vous avez sauvé le pays de la horde terroriste dans les années 1990, le peuple vous demande de sauver le pays des dérives des oujdistes et leurs parrains les frères bouteflika. Le peuple vous soutiendra sans réserve, comme il a soutenu son armée contre les hordes d’égorgeurs terroristes. OUI à l’ANP non à BOUTELIKA le marocain




    0



    0
    Mohamed el Maadi
    25 septembre 2013 - 16 h 25 min

    Je n’ai rien a dire si ce
    Je n’ai rien a dire si ce n’est Merci à l’armée nationale populaire algérienne. Merci du fond du cœur pour tout les sacrifices consentie pour la nation.




    0



    0
    zaki
    25 septembre 2013 - 16 h 09 min

    fidèle a l’ANP et a la
    fidèle a l’ANP et a la république OUI,a bouteflika jamais jamais jamais.




    0



    0
    Medseg
    25 septembre 2013 - 16 h 06 min

    Pour ma part je n’ai jamais
    Pour ma part je n’ai jamais rencontré une armée sans généraux et encore moins des généraux inféodés au chef suprême des forces armées !!! Alors Mr Anonyme , votre conception de l’armée et de la discipline sortent directement de votre propre école militaire ! Rabi yahdi makhlak .




    0



    0
    Amcum
    25 septembre 2013 - 15 h 55 min

    La majestueuse ANP digne
    La majestueuse ANP digne héritière de notre inestimable héritage révolutionnaire ALN.




    0



    0
    Anonyme
    25 septembre 2013 - 14 h 42 min

    Nous voulons une armée dont
    Nous voulons une armée dont les généraux ne sont pas inféodés à bouteflika, qui mène le pays à la dérive depuis 1999, cela rassurerait la population algérienne, avec Gaïd Salah et bouteflika à la tête de cette armée ce n’est guère rassurant. Nous voulons une armée qui fasse appliquer l’article 88 de la constitution une application qui rassurerait les algériens et remettrait le pays sur les rails avec de vrais patriotes à la tête du pays, des patriotes comme le général Zeroual.




    0



    0
    kader
    25 septembre 2013 - 14 h 34 min

    j’en doute pas je fais
    j’en doute pas je fais confiance à notre armée mm je suis issu de cette institution !!!! très organisée grace à ses enfants !!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.