Les sages de Ghardaïa condamnent les actes de violence

Les sages et les représentants des habitants de la vallée du M’zab ont condamné «fermement» les derniers actes de violence et d’incivisme qu’a connus récemment Ghardaïa, considérant de «précédent dangereux» la couverture médiatique de ces événements. Dans un communiqué rendu public, aujourd’hui mercredi, à l'issue d'une réunion extraordinaire de l’ensemble des sages de la vallée du M’zab, ces derniers invitent l’ensemble des habitants de Ghardaïa à faire preuve d'une «extrême vigilance» et à faire face à «toutes tentatives et actes de nature à menacer la cohésion sociale, la sécurité et la stabilité de la région». Déplorant ces actes de vandalisme, ils en appellent au «sens de tolérance» et de «responsabilité» de tous pour que «cessent les dérives sur les voies publiques et les provocations». Par ailleurs, ils considèrent, la plupart des publications sur ces «malheureux» événements, dans certains titres de presse, comme des «pratiques irresponsables» n’ayant «aucun lien avec le travail journalistique noble». Pour eux, la couverture médiatique de ces événements est un «précédent dangereux», une «apologie» et une «incitation à la division visant la déstabilisation de la région et, par la même, du pays en essayant d’induire en erreur sa jeunesse». Tout en dénonçant la «manipulation» de ces événements par des parties à des fins obscures, sans les citer, les sages et représentants de la population de Ghardaïa ont dit joindre leur voix à la majorité des habitants du M’zab dans toute sa diversité culturelle et sociologique et aux forces éprises de paix et de concorde pour «éradiquer la haine et la discorde dans cette région jadis havre de tolérance». Ils ont aussi salué les efforts et les sacrifices que ne cessent de consentir les pouvoirs publics, les services de sécurité et les comités de quartiers, afin de préserver la stabilité de la région et consolider les liens fraternels entre ses habitants. Des heurts sporadiques, suivis de jets de pierre, avaient éclaté dernièrement à Ghardaïa entre de jeunes citoyens, suite à une action de protestation contre une coupure d’eau, marquée par la fermeture de la route menant vers Daya Ben Dahoua, rappelle-t-on. Des jeunes de différents quartiers situés sur l’axe de la route en question ont voulu briser le mouvement de protestation qui gênait le trafic routier, déclenchant des disputes et des jets de pierres. Plusieurs véhicules et autobus de transport ont été alors caillassés, avant que les services de police, les notables et les autorités locales n’interviennent pour rétablir l’ordre.
R. N.
 

Comment (2)

    Antisioniste
    10 octobre 2013 - 9 h 55 min

    Salamou 3alikoum
    Je salue

    Salamou 3alikoum

    Je salue vivement Les sages et les représentants des habitants de la vallée du M’zab qui savent se que parler veux dire, et se que faire implique. Contrairement au sayanim qui commence à pointé leur nez dans l’espoir de de plaire à leur maitres en essayant à chaque fois et surtout dans le sud de dessouder vainement un peuple qui est totalement hermétique à leur foutaises issu de se qui leur sert d’esprit atrophier, ainsi que de la haine qui remplie leur thorax qui finira par éclater très bientôt sans que personne ne verse sur eux ne serais ce qu’une larme.

    Je salue tous les algériens femmes et hommes du sud de l’ouest du nord et de l’est qui malgré toutes les tentatives de division et troubles reste lucide vigilant et prêt à donner le coup de pied qu’il faut, la ou il faut à tous ceux/celles qui ne sont pas algérien et qui prétendent le contraire.

    mahmema kberti ya 3in dima el hadjeb fougek




    0



    0
    Anonyme
    9 octobre 2013 - 17 h 50 min

    Les Mozabites devraient
    Les Mozabites devraient savoir que s’ils veulent que les Chaâmabis les respectent, ils doivent se décider à prendre le large de l’autonomie car, le régime avec un pouvoir central arabiste ( et islamiste malékite !) ne peut que, sur le terrain, prendre le partis des Hillaliens Chaâmbis.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.