Mouloud Hamrouche pourrait accepter de se présenter à l’élection présidentielle de 2014 à une seule condition

Le flou total continue de régner à quelques mois seulement de l’élection présidentielle de 2014 et l’absence totale de communication officielle sur ce sujet ne fait que raffermir le sentiment que le pouvoir actuel entretient la confusion sciemment. Cela n’empêche, des bribes d’informations nous parviennent au détour d’une discussion avec des observateurs avertis de la scène politique nationale ou des acteurs de la vie politique proches de personnalités dont le nom est cité parmi les candidats potentiels à l’échéance d’avril prochain. Ainsi, après Ali Benflis qui devrait annoncer sa candidature officiellement avant la fin de l’année, on apprend que l’ancien chef de gouvernement, Mouloud Hamrouche, aurait déclaré qu’il ne bouderait pas la présidentielle à laquelle beaucoup de citoyens lui demandent de prendre part, à la seule condition qu’il ne brigue pas un second mandat au cas où il serait élu. Mouloud Hamrouche, qui se tient éloigné des médias depuis qu’il a quitté le gouvernement en juin 1991, voudrait, en effet, conduire une période de transition de cinq années puis remettre le flambeau à un nouveau président élu, une fois qu’il aura pavé le chemin vers une élection présidentielle ouverte en réhabilitant les institutions de l’Etat dont les prérogatives ont été rognées depuis l’avènement de Bouteflika en 1999. L’ancien candidat à cette même élection, qui s’était retiré en même temps que cinq autres prétendants au poste de président de la République, serait encouragé y compris par des personnalités qui n’appartiendraient pas forcément à son bord politique. Des personnalités qui ne voient pas, pour le moment, comment appréhender l’élection présidentielle de 2014 alors qu’aucune feuille de route ne semble avoir été préparée par le président Bouteflika et son entourage direct pour ce rendez-vous crucial. Si les rumeurs d’une postulation d’Abdelaziz Bouteflika pour un quatrième mandat sont balayées d’un revers de main en raison de sa maladie handicapante – même si certains n’hésitent pas à distiller des informations selon lesquelles le président sortant préparerait déjà sa campagne –, le choix d’un candidat qui remplacerait le chef de l’Etat actuel à la course pour la présidentielle pour le maintien du système en l’état semble ne pas encore avoir été fait. Pour l’heure, même Mouloud Hamrouche ne s’est pas encore prononcé. Il faudra attendre la fin de l’année pour connaître la décision des uns et des autres par rapport à une élection présidentielle qui devrait être inédite. A moins que le jeu des coulisses n’en fasse qu’une pâle copie de toutes celles qui l’auront précédée depuis l’Indépendance.
Sarah L.
 

Comment (39)

    joseph de kabylie
    6 novembre 2013 - 20 h 14 min

    En tant qu’Algérien de
    En tant qu’Algérien de confession chrétienne ,Dieu m’a montré Mr Mouloud Hamrouche dans un songe qui est en train de monter une échelle ,en arrivant au sommet ,il tient un chiffon dans sa main pour enlever la crasse qui était au bord du plafond et j’ai entendu une voix qui me dit : Voilà le nouveau Président Algérien .
    Mais ,j’ai vu Bouteflika dans une prison très souffrant .
    D’ailleurs ,la preuve que Bouteflika est très malade ,c’est comme cette maladie l’a rendu enfermé .
    Gloire a Dieu .
    Que Dieu bénisse l’Algérie et son nouveau Président ,amen.




    0



    0
    rafik
    19 octobre 2013 - 23 h 01 min

    pourquoi pas si mouloud
    pourquoi pas si mouloud hamrouche!c’est son moment.le peuple lui fera confiance,si mouloud est un fils du peuple algerien.il est d’accord avec ait ahmed et taleb ibrahimi ……….




    0



    0
    Kika
    19 octobre 2013 - 0 h 54 min

    Ouyahia réveil toi, l’heure à
    Ouyahia réveil toi, l’heure à sonne pour toi.
    Déclaré ta candidature à Alger puis clôture ton beau discour à Alger
    Par le peuple pour le peuple




    1



    0
    Insspektor TAHAR
    19 octobre 2013 - 0 h 17 min

    Mouloud Hamrouche pourrait
    Mouloud Hamrouche pourrait accepter de se présenter à l’élection présidentielle de 2014 à une seule condition …Ce monsieur s est fait connaitre lors de ses etudes en DDR entre 1959 et 1962 a son retour en Algerie comme etant un anti socialiste radical et ayant cree la bise bise entre les etudiants algeriens de l UGEMA en DDR…les gauchistes d un cote et les islamo liberaliste de droite de l autre cote. Beaucoup d etudinats de l époque en DDR avaient etudier dans des lycees du moyen orient avant de rejoinder la DDR




    0



    0
    Rih
    18 octobre 2013 - 18 h 08 min

    Si Abdelkader el wahrani: Ce
    Si Abdelkader el wahrani: Ce que tu dis est grave,tu es entrain d’accuser notre ANP de dictature militaire,par ton ignorance biensure,Moi j’ai jamais senti la dictature en Algerie.Peut-etre l’anarchie de l’administration,oui,certains fonctionnaires dans l’administration qui pensent comme toi on rendu la vie des gens insupportables.mais la dictature je te jure que je l’ai jamais senti.Allah ysallatha alik wahdak ya si Abdelkader.si Abdelkader,du calme,du calme,nous sommes tous des freres.




    0



    0
    wahrani
    18 octobre 2013 - 15 h 16 min

    PAUVRE ALGÉRIE, DEPUIS LES
    PAUVRE ALGÉRIE, DEPUIS LES ANNÉES 60 T’AS PAS ENFANTÉE D’HOMMES CAPABLE DE PRENDRE SOINS DE TOI ET TE GÉRER.
    (…) ILA HNA RJAL, MOUTNA KHIR M’HYATNA




    0



    0
    abdelkader wahrani
    18 octobre 2013 - 14 h 42 min

    @ Rih, voila votre démocratie
    @ Rih, voila votre démocratie de takhir ez-zaman? il n´y a plus de place pour les neutres. chacun doit être dans un camp ou l´autre. qui n´est pas avec vous devient mécaniquement votre ennemi. il n´y a ni chita,brossa,ni karmosse, on a pas besoin les fontôches,ni démagogues,ni assoiffés de pouvoir (atchanoune ala solta). qui a sauver l´algerie durant les années noires? notre ANP, nos forces de sécurité, ou ces pseudo-partis politiques. pour ces faux partis boulitik, chacun fait ses exposés et critiques, il y a beaucoup de gens expriment plus des frustrations personnels inspirées des besoins qu´ils ont personnellement connus pour ne pas avoir obtenu un privilége ou une parcelle de pouvoir ces faux opposants pour manipuler et faire la propagande anti nationale. la démocratie est certes l´hyper atheisme, la démocratie est une vilaine chose, c´est le sommet de l´atheisme,a tous les niveaux? les moutons dirigés par un lion sont plus redoutable que les lions dirigés par un âne. vive la dictature militaire, vive l´ANP. une nuit d´anarchie vaut des années de dictature.




    0



    0
    Anonyme
    18 octobre 2013 - 14 h 11 min

    Et Chakib Khelil ou est il?
    Et Chakib Khelil ou est il? Qu’à fait la justice actuelle?? C bon on oublie tt et voilà! bravo Boutef famille




    0



    0
    Rih
    18 octobre 2013 - 12 h 49 min

    Si Abdelkader el Wahrani :
    Si Abdelkader el Wahrani : L’Armée n’a besoin ni à toi ni à moi ni à personne pour lui faire la brosse.Arretez de vous cacher derriére l’armée.Est-tu beaucoup plus militaire que Hamrouche? Fais travailler ta cervelle, élever votre niveau nous sommes en 2013.




    1



    0
    SiZineddine
    18 octobre 2013 - 12 h 41 min

    C’est certain que Bouteflika
    C’est certain que Bouteflika ne passera pas l’hiver. Cependant le conseil constitutionnel commet une grave erreur envers le peuple algérien en ne prononçant pas l’application 88. On ne gouverne pas un pays avec un malade dévasté par un AVC qui le cloue chez lui sur une chaine le rendant incapable de prononcer le moindre discours et executer les tâches attenantes à la fonction presidentielle. C’est une erreur monumentale que de ne pas avoir nommer un président par interim pour remplir ces tâches là et en même temps préparer les elections. On ne peut rien contre un AVC.




    0



    0
    abdelkader wahrani
    18 octobre 2013 - 11 h 31 min

    pauvre Hamouche? pauvres
    pauvre Hamouche? pauvres naifs? ouine ibene khayto fel berdraa? c´est l´armée qui décide, c´est l´armée qui pose les conditions,et c´est l´armée qui choisi le futur candidat a la présidentielle. l´algerie ce n´est pas une écurie (michi kouri)l´algerie grande nation, un grand pays avec ses 38 millions d´algeriens Allah ybarek. wach ghi erwah wa h´kem?. on ne donne le pouvoir a n´importe qui (wach souk el fellah) (wach rana n3lbou fe-dama) pouvoir civil sous contrôle militaire. EL BAQ MAYAZGHODCH. et vive l´armée nationale populaire.




    0



    0
    AL
    18 octobre 2013 - 10 h 55 min

    comme tous les autres ,leur
    comme tous les autres ,leur confort et leur ascension sociale sont dus exclusivement au système dont ils dépendent entièrement à vie et non à leurs qualités personnelles !
    il est aussi périmés et invisibles que les autres et depuis qu’ils ont été remercié même si la plupart, parait-il, vivent à l’étranger -les avantages faramineux pour un pays dit en voie de développement ne leur suffisent pas – !
    leurs qualités personnelles n’ont aucun poids
    qu’ils laissent la place aux énorme potentialités humaines dont dispose l’Algérie qui malheureusement sont exilées volontairement !
    AP comme de rares journaux permet de dire directement aux  »invisibles  » ce que pense le commun des mortels qui constitue la Véritable Algérie !
    Merci et Aidkoum Moubarak !




    0



    0
    Candidature
    18 octobre 2013 - 9 h 31 min

    « Mouloud Hamrouche, aurait
    « Mouloud Hamrouche, aurait déclaré qu’il ne bouderait pas la présidentielle à laquelle beaucoup de citoyens lui demandent de prendre part, à la seule condition qu’il ne brigue pas un second mandat au cas où il serait élu. »

    Quelle ineptie??!!
    Si ce monsieur est élu et qu’il ne souhaite pas se représenter…… Ca ne dépendra que de lui, pourquoi en faire une condition, qui d’ailleurs est posée à qui? Notre pays est vraiment devenu l’Absurdistan.




    0



    0
    essoufi45
    18 octobre 2013 - 7 h 24 min

    « à la seule condition qu’il
    « à la seule condition qu’il ne brigue pas un second mandat au cas où il serait élu. » Ah bon! Et qui doit remplir cette condition?




    0



    0
    djeha
    17 octobre 2013 - 22 h 36 min

    souvenons nous de
    souvenons nous de l’occupation des places publiques en mai 1991 et qui a negocie avec le FIS pour cette occupation




    0



    0
    baraa
    17 octobre 2013 - 21 h 43 min

    on va quand même pa mettre au
    on va quand même pa mettre au pouvoir celui qui a détruit l’Etat social pour le donner aux pillards capitalistes tout en laissant se développer un FIS tout aussi pro-néolibéral que les mafieux du régime plus « laïcs »




    0



    0
    abdelkader wahrani
    17 octobre 2013 - 21 h 26 min

    (chebou krouchoum yaarfou
    (chebou krouchoum yaarfou démokratia) dirou brisidene li zimmigri???. tous ces bonnes paroles sur hamrouch ou (…) c´est comme p… dans un violon?. la démocratie de ces partis boulilik de takhir ez-zaman, de berd el hel ne bougera pas, le pouvoir ne changera pas et le peuple algerien il a beaucoup souffer ne bougera pas, la politique ne changera pas, aprés Bouteflika, un autre bouteflika copie conforme?. le pouvoir réel c´est l´armée depuis 1962 aucun pouvoir civil ne peut exister sans approbation et son contrôle par les dirigeants militaires. l´ANP,protection solide, l´ANP garante de la stabilité, de l´indépendance et de la souvéraineté nationale. autant que citoyen algerien je suis contre ce multipartisme anarchique et cette liberté d´expression sauvage, de dénigrement, des insultes, du mensonge, de l´hypocrisie… au nom de la démocratie de takhir ez-zaman. (el-kerch min-techba3 edgoul le-ras ghani) (en-nemla min yabghi aliha Allah ed-dir jenha tyr wa yakoulha zawech) je suis pour la dictature militaire. mieux vaut la dictature du fer que l´anarchie de l´or?




    0



    0
    algerienmeskine
    17 octobre 2013 - 21 h 24 min

    @Mabrouk (non vérifié) | 17.
    @Mabrouk (non vérifié) | 17. octobre 2013 – 18:43
    « il n’a jamais quitté le pays même dans les moment les plus difficiles. »

    c’est vrai car il n’avait rien à craindre!!!!!




    0



    0
    Anonyme
    17 octobre 2013 - 21 h 08 min

    La priorité des priorités
    La priorité des priorités c’est de nous débarasser du clan marocain d’Oujda au plus vite, je serai par conséquent prêts,t à accepter des Hamrouche, des Benbitour, des Benflis, pour une période transitoire qui donnerait confiance au peuple, ces canditats sont des vrais algériens,même si ils ont commis de graves erreurs, et font parti du système, et surtout pour éviter à notre pays des révoltes populaires qui pourraient ressembler aux printemps dits arabes salafistes, et la menace d’intervention de l’Otan, pour faire de l’Algérie une Syrie ou un Irak, nous avons payé le prix fort des manipulations venant de l’étranger, 10 années de terrorisme barakat. Il se trouve que le clan marocain d’Oujda est l’ami de ceux qui financent le terrorisme, comme l’Arabie Saoudite et le Qatar il faut en finir avec cette gouvernance en système de corruption, du clientélisme, des valets, des baises mains des Bouteflika, l’Algérie n’est pas le Maroc et ne le deviendra jamais, il faut qu’elle soit dirigée par de vrais algériens. Merci de laisser passer ce poste.




    0



    0
    rih
    17 octobre 2013 - 19 h 41 min

    Mr.Hamrouche va transmettre
    Mr.Hamrouche va transmettre le pouvoir de l’ancienne génération a la nouvelle jeunesse sans vengence ni réglement de compte.rien ne se pérd rien ne se crée,tout se transforme,en souplesse,intelligement et rapide…Il est le meilleur pour la transition actuelle.les gens qui on peur de hamrouche sont les gens qui ont peur de la transparence,de la démocratie et de la verité,Sauf la verité qui est constructive
    comme a dit Imeche Amar (Allah yrahmou), un Algerien Kabyle de valeur de l’epoque révolutionnaire.




    0



    0
    El hayer
    17 octobre 2013 - 19 h 15 min

    dans ce pays estc e qu’l n’ya
    dans ce pays estc e qu’l n’ya que benflis, Mouloud Hamrouche,Benbitour et Bouteflika ?
    moi aussi je presenterait ma cnadiature pour les prochaines presidentielles sauf qu’au sein du systeme personne ne me connait. cette année j’ai passé l’aid sans mouton alors je peux pretendre au poste de president de la republique au moins moi je suis jeuen par rapport à ce tas de ferraille.




    0



    0
    Chemlal
    17 octobre 2013 - 18 h 57 min

    Depuis 1999, il n’a soufflé
    Depuis 1999, il n’a soufflé mot sur les événements qui ont secoué l’Algérie et sur la gestion de Bouteflika, ou sur la corruption qui mine le pays.Ces hommes tapi dans l’ombre, attendent qu’ on leurs offre le pouvoir sur un plateau d’argent, sans qu’ils mouillent leurs chemises.De plus nous aimerons savoir quel responsable a donné l’agrément au parti intégriste qui a semé,la terreur, durant 20 ans, laissant un lourd bilan de ses exactions;




    0



    0
    Anonyme
    17 octobre 2013 - 18 h 55 min

    c tres bien oui exactement
    c tres bien oui exactement




    0



    0
    qu'importe
    17 octobre 2013 - 18 h 19 min

    prenons une galerie photos de
    prenons une galerie photos de tous les candidats et candidates déclarés ou supposés futurs présidentiables et posons la question « tous ensemble feront t’ils le poids face à Sellal »?




    0



    0
    Mabrouk
    17 octobre 2013 - 17 h 43 min

    @ algerienmeskine et
    @ algerienmeskine et SiZinnedine ..Détrempez-vous , vous faites fausses pistes ou bien vous vous dressez sur le chemin d’un homme intègre, courageux et patriote ,vous n’êtes pas sans le savoir que dans les hautes sphères certaines prérogatives ne sont pas dévolues aux chef du gouvernement.
    La légalisation du FIS et du RCD leur parrain est décédé il y a quelques temps,le premier parti pour contrer le FLN, le deuxième pour neutraliser le FFS, ces deux derniers gênaient beaucoup les ennemis de l’Algérie.Quant à la gouvernance Mouloud Hamrouche avait démontré de quoi il était capable il avait engagé les réformes économiques courageuses contre vent et marrées qui, devraient faire sortir le pays du marasme que certain dans son entourage ne voulaient pas ,malheureusement ils ( Les réformes) ont été gelées après son départ la suite est connue l’Algérie avait sombré dans la récession économique et l’insécurité. Patriote comme beaucoup d’Algériens il n’a jamais quitté le pays même dans les moment les plus difficiles.




    0



    0
    Anonyme
    17 octobre 2013 - 16 h 52 min

    je ne voterai pas, on me l’a
    je ne voterai pas, on me l’a fait une seule fois et c’est fini, aucune confiance du régime FLNesque, pur qu’il y ait de vraies élections il faut que les locaux de ce parti mafieux, ce locaux qu’il avait squaté dans chaque ville et village, ils sont compte donc par centaines de milliers, il faut les lui soustraire il les a eu au temps du parti unique, si non point de démocratie.




    0



    0
    Anonyme
    17 octobre 2013 - 15 h 59 min

    si tel est la cas, alors le
    si tel est la cas, alors le clan presidentiel a gagnè son combat, pour assurer son avenir.Pourquoi?

    1- On sait tous pourquoi le FFS s’est rapprochè du pouvoir et du FLN de belkhadem a l’epoque, c’etait uniquement pour soutenir Hamrouche en 2014. Sa nièce est elue Député FFS de canstantine.

    2- Hamrouche et AIT Ahmed sont d’accord sur plusiers points de vue, depuis longtemps comme par rapport au fis

    3- C’est la seule façon qui assurera l’impinité au clan de boutef, Hamrouche ne pourra faire mal a boutef et ses hommes, qui vont le soutenir a fond.

    4- ça sera une porte ouverte au retour du clan de Tlemecen, aprés les 5 ans de Hamrouche. naifs sont ceux qui ignore les desseins de ce clan machiavelique.




    0



    0
    moi president de 33 ans
    17 octobre 2013 - 15 h 48 min

    les meme toujour les meme,
    les meme toujour les meme, ont change pas une équipe qui gagne oui mais la cet une équipe qui perd depuis 62 et ont les change pas, donc je decide d’etre president de la republique démocratique d’algerie et je sui un pur sang algerie de mer et de per, donc pouquoi pas moi ou un autre de 33 ans ???




    0



    0
    Aguelidh modeste
    17 octobre 2013 - 15 h 48 min

    Franchement, nous avons un
    Franchement, nous avons un degré d’immaturité qui borne les frontières entre le peuple; tantôt nous entendons parler du régionalisme, tantôt du bedouisme et en d’autres situations les instruits et les non instruits, les blancs et le bruns, les gens du nord et ceux du sud , les gens de l’est et les gens de l’ouest, viendront ensuite d’autres stéréotypes de tri les jeunes et le vieux etc etc.

    C’est quoi ce type de pensée, sommes-nous obnubilés par des subjectivités irréversibles conçues sur la base du refus de l’autre par le négativisme récurrents? Ne disposons-nous pas de potentiel intellectuel qui nous permet de faire des discernements justes au bon moment et au bon endroit? Sommes-nous réellement dans l’abîme de statut de bornés qui refoulent toute forme d’intelligence qui construit le civisme et rapproche les humains?

    La conjugaison sans limite des appréhensions sur tout ce qui constitue le contraire fera sans doute des ravages dans notre société qui semble ligotée pour plusieurs années à venir.

    Je reviens à dire qu’il est pratiquement impossible de donner un avis ou une opinion sur tel ou tel personne ou candidat sans connaitre son programme politique et économique. On parle déjà de jeunes, certainement ça sera la meilleure approche car d’une manière ou d’une autre nous voulons tous voir un président algérien d’un carrure de Barack Obama. Mais posons la question simple: Avons-nous des jeunes qui ont fait Harvard, Massachusetts, de grandes écoles polytechniques? Si c’est vrai, je voterai haut la main pour ce candidat, sinon je ne voterai jamais pour une génération qui a appris tout le long de la vie à se procurer des sujets des examens, ou bien qui ne vit que dans COPIER/COLLER.

    Quant aux vieux ils doivent avoir honte d’avoir conçu une école qui façonne des zombies qui façonnent la terre pour redonner encore et encore des zombies.

    J’ai vu la dernière fois une émission sur El Nahar une journaliste qui interroge nos élus pourtant jeunes pour savoir s’ils lisent des livres? J’étais ahuri de leur réponse sournoise et vicieuse de l’âge de pierre pour dire qu’ils n’avaient rien lu.

    « C’est la personne humaine, libre et créatrice qui façonne le beau et le sublime, alors que les masses restent entraînées dans une ronde infernale d’imbécillité et d’abrutissement.  »

    Albert Einstein




    0



    0
    abdel
    17 octobre 2013 - 15 h 32 min

    Hamrouche est le meilleur
    Hamrouche est le meilleur inchallah qui viendra il nous faut un vrai nationaliste algerien est lui c le bon un antisioniste est un proche de la russie franchement je pense que lui et Zéroual sont les meilleur pour l’algerie




    0



    0
    Anonyme
    17 octobre 2013 - 15 h 21 min

    Mr Mouloud hamrouch a le
    Mr Mouloud hamrouch a le merite d’etre passe par Melgue frontiere tunisienne c’est un vrait patriote ainsi que ses parents directeur du protocole il entent tous et vois tous puis prmier ministre donc c’est un homme prorpre il peut diriger un pays il a la stature d’un chef d’etat




    0



    0
    ILLIZZI
    17 octobre 2013 - 15 h 02 min

    Boutef ne lâchera pas le
    Boutef ne lâchera pas le pouvoir, il partira d’El Mouradia, les pieds devant, tout on garantissant une succession protectrice pour sa smala.
    Ils peuvent courir les Benflis, Benbitour, Ouyahia, Hamrouche et Cie. La garde est en palce, Belaiz à l’intérieur, une sacrée garantie de trucage des urnes, LOUH à la justice au cas où Belaiz perd des bribes, MEDELCI à l’écoute et ne fera qu’officialiser sans brancher, et Gais Salah musèlera l’armée, et dorénavant la DRS.




    0



    0
    abdelkader wahrani
    17 octobre 2013 - 15 h 01 min

    quece que ca veut dire cette
    quece que ca veut dire cette hypocrisie,on a marre votre dyiayette, nous sommes dirigé par un président marocain?. aya barkana? Bouteflika c´est un algerien il né a oujda (maroc) de parents algeriens. comme beaucoup de vos compatriotes nés a l´étranger par exemple l´ancien ministre l´algerien de pur produit (el marhoum) Tawfik el madani né a tunis,donc d´aprés c´est un tunisien???. toujours clan de oujda, bedouin, khalota. si vous êtes sur que le président de la république est un maroki, chasser le si vous êtes capables et prennez le pouvoir?. bezaaf… Allah mayghayer bi-qaoum, hetta etghayer bi en-foussiha.




    0



    0
    Anonyme
    17 octobre 2013 - 14 h 47 min

    si mouloud bouteflika ne
    si mouloud bouteflika ne quuittera jamais le pouvoir il y mourra donc personne n’a aucune chance les dés seront jeter d’avance et vous le savez mieux que quiconque bouteflika et son clan s’accrocheront au pouvoir comme les acariens sur une moquette




    0



    0
    SiZineddine
    17 octobre 2013 - 14 h 18 min

    Des vieillards…Que des
    Des vieillards…Que des vieillards…
    Ils veulent mettre ce vieillard sur la selle pour faire plaisir aux islamistes à qui, lui Mouloud Hamrouch avait donné une légitimité.




    0



    0
    01/11/54
    17 octobre 2013 - 13 h 53 min

    Au moins lui est un vrai
    Au moins lui est un vrai algérien..




    0



    0
    Anonyme
    17 octobre 2013 - 13 h 29 min

    C’est ce que j’avais écrit il
    C’est ce que j’avais écrit il y a quelques jours, Hamrouche ou Benflis, Sophiane Djillali, Benbitour qui sont tous des algériens de souche, pour faciliter une transition vers des élections libres et démocratiques. Ceci dit, voici un message pour Hamrouche : ne plus jamais laisser des partis islamistes traitres faire de la politique, aucun parti ne peut se servir de l’islam pour accéder au pouvoir, la course serait inéquitable, injuste, et l’Algérie n’accèdera jamais à un régime ouvert, compétent, démocratique, voir ce qui s’est passé en Egypte, Morsi se préparait à vendre l’Egypte à Israël. J’espère que Hamrouche aa médité ses erreurs fatales du passé, lorqu’il a permis un parti faschiste criminel d’obédience islamiste salafiste à s’organiser en parti politique islamiste FIS, les résultat on le connais, un parti faschistes soutenu par des pays traitres de la péninsule arabique et l’Iran, un parti qui a fait basculer l’Algérie dans l’islamisme et fait de l’Algérie un pays de volience, de salafistes rien qu’à voir nos rues, nos femmes, une régression que la société algérienne n’a jamais vécue.




    0



    0
    algerienmeskine
    17 octobre 2013 - 13 h 15 min

    je prefere boutef avec sa
    je prefere boutef avec sa maladie plutot que ce bonhomme qui a promis le trone au fis!!!!




    0



    0
    aziz gt
    17 octobre 2013 - 13 h 00 min

    …pourrait accepter …y en
    …pourrait accepter …y en marre de ces vieux nous voulons des JEUNES




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.