Bouteflika procède à un mouvement dans le corps des walis

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a procédé, aujourd’hui jeudi, à un mouvement dans le corps des walis, indique la présidence de la République dans un communiqué, dont voici le texte intégral :

«Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a procédé, ce jour, à un mouvement dans le corps des walis. Ce mouvement comporte :
Au titre des mutations, Messieurs :
– Zoukh Abdelkader, wali de Sétif, est muté à la wilaya d’Alger, en remplacement de Addou Mohamed Kebir, appelé à d’autres fonctions.
– Zaalane Abdelghani, wali de Bechar est muté à la wilaya d’Oran.
– Saci Ahmed Abdelhafidh, wali d’Adrar, est muté à la wilaya de Tlemcen.
– Sendid Mohamed Mounib, wali d’El Oued, est muté à la wilaya d’Annaba
– Ouadah Hocine, wali de Mostaganem, est muté à la wilaya de Constantine.
– Djamaa Mahmoud, wali de Chlef, est muté à la wilaya de Ghardaïa.
– Boussetta Aboubakr Essedik, wali de Djelfa, est muté à la wilaya de Chlef.
– Maabed Ahmed, wali d’el Tarf, est muté à la wilaya de Mostaganem.
– Bouderbali Mohamed, wali de Skikda, est muté à la wilaya de Sétif.
Au titre des nouvelles nominations, Messieurs :
– Djellaoui Abdelkader, wali délégué de Chéraga, est désigné en qualité de wali de Djelfa.
– Salamani Mohamed, wali délégué de Hussein-Dey, est désigné en qualité de wali de Bechar.
– Lebka Mohamed, wali délégué d’El-Harrach, est désigné en qualité de wali de Tarf.
– El Affani Salah, wali délégué de Bir Mourad Rais, est désigné en qualité de wali d’ El-Oued.
– Benhassine Faouzi, secrétaire général de la wilaya de Tlemcen, est désigné en qualité de wali de Skikda.
– Madani Fouatih Abderrahmane, secrétaire général de la wilaya de Bouira, est désigné en qualité de wali d’Adrar.
– Chakour Mohamed, secrétaire général de la wilaya de Jijel, est désigné en qualité de wali délégué de Bir Mourad Rais.
– Nedjlaoui Rachid, secrétaire général de la wilaya d’Illizi, est désigné en qualité de wali délégué de Chéraga.
– Soufi Abdel Illah, chef de la daïra de Sidi M’hamed Ben Ali, est désigné en qualité de wali délégué de Hussein-Dey.
– Abcir Slimane, chef de la daïra d’El-Meghair, est désigné en qualité de wali délégué d’El-Harrach.
Par ailleurs, Adli Ahmed, wali de Ghardaïa, est nommé en qualité de secrétaire général du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, en remplacement de Ouali Abdelkader, admis à la retraite.»
R. N.
 

Comment (15)

    amdan 06
    26 octobre 2013 - 13 h 11 min

    Moi j’ai l’impression que ces
    Moi j’ai l’impression que ces mutations ont l’air de promotions à regarder de près on constate que les wali de petites wilaya sont mutés vers les grandes les chefs de cabinet et les secrétaires généraux passent wali;le wali de Tlemcen je parie qu’il aura un ministère ou une ambassade.Tous çà est normal on récompense les bons élèves




    0



    0
    AL
    25 octobre 2013 - 21 h 03 min

    Un pouvoir présidentialisé

    Un pouvoir présidentialisé est concentré entre les mains du président de la République..




    0



    0
    toufik
    25 octobre 2013 - 15 h 41 min

    je me demande pourquoi il n
    je me demande pourquoi il n ‘a pas changer le wali de béjaia alors que cette wilaya est toujours en retard sur le plan du developpement




    0



    0
    Anonyme
    25 octobre 2013 - 12 h 41 min

    il continu de faire le vide
    il continu de faire le vide autour de lui en nommant les walous ce qui m’étonne c’est en 2 mois il a fait ce qu’il n’as réussi en 14 ans c’est magique il fait éloigner les competences et les integres remplacer par des mediocres des soumis des chiattes son avc lui a fait du bien au niveau des nomminations des sinistres des walous c’est bientot le tour des ambassadeurs et peut etre les plantons et les agents de securité des banques et autres administrations sa prochaine grande decision c’est le remplacement de sa grande mosquée par un grand hopital ça serait formidable dites nousla verite messieurs d’algeriepatriotique c’est son frangin SAID qui nomme et degomme




    0



    0
    Abou Stroff
    25 octobre 2013 - 9 h 23 min

    je suis totalement déçu. en
    je suis totalement déçu. en effet j’ai cru, jusqu’au dernier moment que j’allais être nommé wali par notre bienaimé fakhamatouhou national. et dire que je passe tout mon temps à encenser si kouider el mali en l’appelant constamment « notre bienaimé fakhamatouhou national ». apparemment, il faut avoir la langue d’un lézard de commodo pour bien lécher les ………… bottes de bouteflika (inutile de préciser le prénom) et pour aspirer à un poste qui permet de bouffer, de dévorer ou d’engloutir une masse conséquente de rente. en effet, a t on entendu parler d’un wali qui ne vivait que de son salaire? la réponse est évidente d’ailleurs, plus un wali dévore et fait dévorer les puissants du moment et plus il a des chances de monter dans la hiérarchie sociale et devenir ministre, par exemple. moralité de l’histoire: je vais redoubler d’effort en ce qui concerne l’encensement de si kouider en attendant qu’un âme sensible me repère et fourgue mon joli pseudo à boutef.
    quant aux nominations des walis, le citoyen lambda s’en fiche royalement. en effet, chacun sait que seul les laudateurs invétérés de bouteflika (inutile de préciser le prénom) ont une chance d’occuper un poste où on peut « bouffer », sans rendre aucun compte.




    0



    0
    Mansour
    25 octobre 2013 - 8 h 22 min

    Comme l’a dit un jour le
    Comme l’a dit un jour le « canard enchainé »,en Algérie il y a des walis et des walous.Pour faire partie des walis il y a des régles à connaitre par coeur et entre autres lire Machiavel pour ceux qui savent lire,mais dans le monde fourbe de notre haute administration il suffit d’observer et copier « ceux qui savent vivre » comme disent tous ces arrivistes et autres suivistes.Dans ce microcosme d’aplaventristes on ne pense pas au développement du pays et aux plus démunis mais à son avenir personnel par l’accaparement du maximum de biens dans le temps le plus court,et quand on reste 25 ou 30 ans à un poste on peut deviner ce que beaucoup partis de rien ont accapparé protégés par les coquins et les copains.Et aprés étonnez-vous que le pays fasse du surplace et que la corruption soit devenue un sport national pour ceux qui sont dans la « maâmaâ ».




    0



    0
    vrirouche
    25 octobre 2013 - 7 h 57 min

    Poussez-vous que je m’y
    Poussez-vous que je m’y remette !!!! C’est cousu de fil blanc
    Imaginez-vous (?!) , il n’y a aucune femme , lesquelles, j’en suis sûr, ont plus de c………que ces lopettes !

    Rouh athamourthiou…..Rouh !…………..




    0



    0
    00213
    25 octobre 2013 - 6 h 47 min

    C’est bon, ils commencent
    C’est bon, ils commencent peut être à comprendre là haut.
    .
    Parmi les nouvelles nominations il y a quelques pépites qui ont fait leurs preuves et qu’on a toujours mis en arrière plan.
    Hier soir j’ai eu deux cadres de la fonction publique qui sont en poste dans les régions touchées par ce mouvement.
    Ils m’ont clairement affirmé que certains « nouveaux » sont des acharnés du travail et que dans les wilayas concernées par leurs nominations, les fonctionnaires redoutent déjà leurs arrivées par peur de devoir enfin se mettre à bosser.
    .
    J’aurais préféré une razzia totale mais nous ne sommes pas la Corée du Nord.




    0



    0
    Anonyme
    25 octobre 2013 - 3 h 10 min

    je pas comment un wali na pas
    je pas comment un wali na pas gerer une willaya peut gerer une menistere!!!!!!!




    0



    0
    Anonyme
    24 octobre 2013 - 23 h 49 min

    Ces walis sont des
    Ces walis sont des courtisans, des lécheurs de babouches du roitelet Bouteflika qui a importé la culture féodale marocaine en Algérie, celle du baise main des courtisans, des lèches bottes. Il n’y a pas une seule femme, c’est dire la mentalaité machiste arriérée qui caractérise ce régime féodal, les femmes ont contribué à la révolution, fréquentent les hautes fonctions importantes, mais ne sont incompétentes pour occuper le poste de Wali, c’est vrai que les lèches bottes comme Khalida Toumi et les autres placées récemment dans le nouveau gouvernement ne font que de la figuration, on préfère mieux les femmes avec le hidjab qui se la ferment et se soumet ou celle qui ne le porte pas mais qui se prostitue au dikat des maitres autoproclamés,




    0



    0
    Anonyme
    24 octobre 2013 - 19 h 37 min

    Il n’y a pas une seule femme
    Il n’y a pas une seule femme parmis la liste des nouveaux walis!! C’est dire que les mentalités chez nous n’ont toujours pas changé. Il y a certainement des femmes parfaitement capables d’occuper ce genre de postes.




    0



    0
    Amine
    24 octobre 2013 - 19 h 10 min

    « Bouteflika procède à un
    « Bouteflika procède à un mouvement dans le corps des walis »
    Merci à Algérie Patriotique de ne pas tromper ses lecteurs en omettant de préciser le prénom de Bouteflika car tout le monde sait que c’est Said et non pas Abdelaziz, qui a procédé à ce mouvement.
    Depuis le mini AVC, l’Algérie est devenue une république placée sous la tutelle de Said Bouteflika et de ses hommes demain.




    0



    0
    Anonyme
    24 octobre 2013 - 19 h 01 min

    il n’y a pas un algerois
    il n’y a pas un algerois depuis 1962 pour gérer ALGER ,barakat des etrangers




    0



    0
    KADER
    24 octobre 2013 - 18 h 32 min

    bel baraka pour les nouveaux
    bel baraka pour les nouveaux j’espère ykounou fahmine w y3awnou zawalia w kounou des hommes de terrain !!! aya rabi y3awankoum w yaha hassi messaoud w dzair




    0



    0
    Elherraz
    24 octobre 2013 - 18 h 11 min

    Aucune femmes !!! el mouhim
    Aucune femmes !!! el mouhim « Pensez en hommes cultivés mais parlez en homme du peuple ».
    Ya ness évitez surtout el hogra et l’arrogance. Allah yaawenkoum et Tahya el djazair.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.