Comment le neveu de Khelil a échappé aux enquêteurs

Au fur et à mesure que l’enquête sur les affaires de corruption à Sonatrach avance, on apprend plus sur la fuite de l’ancien chef de cabinet de l’ex-président-directeur général de la compagnie nationale d’hydrocarbures, Mohamed Meziane. Si Réda Hemche ne croupit pas aujourd’hui en prison à côté de Mohamed Meziane, c’est grâce à son oncle, Chakib Khelil. Après un travail de fourmi, les enquêteurs en charge des affaires de Sonatrach ont pu reconstituer les faits et arriver à comprendre comment le neveu de l’ancien ministre de l’Energie a réussi à quitter le territoire national et échapper aux enquêteurs du DRS. Selon une source digne de foi, c’est Chakib Khelil en personne qui a averti Réda Hemche de l’ouverture d’une enquête et lui a conseillé de quitter l’Algérie au plus vite. Ce qu’il a fait sans tarder l’été 2009, quelque temps après le déclenchement de l’enquête par le Département du renseignement et de la sécurité (DRS). Grâce donc à son oncle, il a pu faire valoir son droit à la retraite anticipée en un temps record, prenant avec lui une grosse prime de départ en espèces sonnantes et trébuchantes. En moins d’une semaine, Réda Hemche a tout réglé et a fait ses cartons sans attirer le moindre soupçon sur lui. «La raison invoquée pour son départ à la retraite était l’état de santé de sa mère, très malade et hospitalisée aux frais de Sonatrach dans un hôpital de Genève. C’est ainsi qu’il a motivé auprès du PDG de Sonatrach, Mohamed Meziane, sa demande de départ à la retraite», relève notre source, affirmant que son départ n’aurait pas pu être effectué à temps n’étaient le concours direct et les «interventions» effectuées par Chakib Khelil en sa faveur. Si l’ancien ministre de l’Energie a agi ainsi, c’est pour éviter à Réda Hemche, considéré comme le cerveau des affaires de corruption au sein de l’entreprise nationale du pétrole, de subir l’interrogatoire des enquêteurs du DRS. Quelque temps plus tard, Réda Hemche réussit à vendre son appartement huppé sis à la cité Chabani au Val-d’Hydra, sur les hauteurs d’Alger, grâce à une procuration établie par le consulat général d’Algérie à Paris. Quand Chakib Khelil a été éjecté du gouvernement à la faveur d’un remaniement effectué en mai 2010, son neveu était déjà hors d’atteinte. Aujourd’hui, bien qu’il fasse l’objet d’un mandat d’arrêt international, Réda Hemche demeure introuvable. Mais des indiscrétions disent qu’il se trouverait aux Emirats arabes unis, après un court séjour en Turquie.
Sonia B.

Comment (17)

    AnonymeKELAM
    29 octobre 2013 - 9 h 21 min

    que dire sa dure sa dure et
    que dire sa dure sa dure et c’est dure:on devrait mettre la guillotine en marche et coupée les mains:




    0



    0
    MACIZEL
    28 octobre 2013 - 19 h 02 min

    Khezatt ya nari! la cia qui
    Khezatt ya nari! la cia qui écoute même le téléphone de Merkel, et vous dites qui a donné l’info?

    C’est quand même bizarre de lire les réactions des Algériens, 50 ans après, ils sont toujours là, où on les a attachés!




    0



    0
    abdeka
    28 octobre 2013 - 12 h 59 min

    ….tout le minde sait que
    ….tout le minde sait que tout le monde est complice et que tout le monde est voleur …. le changement viendra de l’extrieur pas de l’interieur car trop pourri !




    0



    0
    boualem
    28 octobre 2013 - 7 h 44 min

    excusez moi , mais d apres
    excusez moi , mais d apres vos revelations , ce DRS c est des amateurs , et les professionnels , c est chakib et ses acolytes qui ont reussis tous les coups , et je crois bien que depuis 1999 , les faiseurs de rois sont tombes sur plus malin qu eux qui les a bien cuisine ,au point qu il est entrain de faire ce que bon lui semble , sans que personne ne puisse rien faire !!!




    0



    0
    Le pétrolier
    28 octobre 2013 - 3 h 43 min

    Une question : qui dirigeait
    Une question : qui dirigeait le Consulat général d’Algérie à Paris au moment de la délivrance au sieur Hemche d’une procuration (pour la vente d’un bien immobilier) ? S’agit-il de Meziane Chérif ? Cette procuration et les conditions de sa délivrance seront-ils versés au dossier de l’instruction ?




    0



    0
    chawi pure laine
    28 octobre 2013 - 1 h 46 min

    Chekib n’est pas recherché du
    Chekib n’est pas recherché du tout ni par l’Algérie ni par un autre pays, l’Algérie ne peut pas le faire car elle a un président qui est lui même recherché par l’Algérie depuis 1983 suite à une enquête de la cours des comptes et qui a dévoilé un vol de milliards par l’actuel président, si on a un voleur à la tête de l’état peut-il arrêter un autre voleur? d’ailleurs c’est lui qui l’a placé
    je ne sais pas si c’est vrai mais selon ce site on peut travailler sur internet
    http://task2refer.com/index.php?refcode=2737




    0



    0
    Inspektor TAHAR
    28 octobre 2013 - 1 h 34 min

    Comment le neveu de Khelil a
    Comment le neveu de Khelil a échappé aux enquêteurs ..Saha fikum ya wladi….vous avez su jouer la game et gagner….Vive la liberte et le fric pour garnir la vie de belles choses…alors que le petit travailleur algerien sincere et honete a de la difficulte a joinder les deux bouts …




    0



    0
    Anonyme
    27 octobre 2013 - 23 h 18 min

    la hiérarchie existe pour
    la hiérarchie existe pour tous les services ; les comptes-rendus aussi;




    0



    0
    smain
    27 octobre 2013 - 22 h 04 min

    Ce sont des experts, rodes
    Ce sont des experts, rodes toute leur intelligence, ils la mettent dans le mal, ils gardent bien leurs arrieres. Ce sont leurs complices et protecteurd qu’il faut aujourd’hui punir pour donner l’exemple




    0



    0
    marouane
    27 octobre 2013 - 21 h 49 min

    Ils sont avenus au secteur
    Ils sont avenus au secteur avec un seul objectif celui de bienseservir. Et des le depart ils ont pris leur dispositions pour eviter de tomber dans les nasses des vigiles dela republique, mais tot ou tard ils payeront pour tout ce qu’ils ont fait




    0



    0
    yaakoub
    27 octobre 2013 - 18 h 49 min

    On se comporte comme si
    On se comporte comme si l’Algérie est une propriété privée, où l’on peut faire tout ce qu’on veut quand on veut comme on veut sans le moindre risque ni opposition,




    0



    0
    salim
    27 octobre 2013 - 17 h 11 min

    Comment Khelil sait que son
    Comment Khelil sait que son neveu faisait l’objet d’une enquête du DRS.?

    Tout est là. !!!

    Qui l’a informé. Qui est cette poule traîtresse ?.

    Qui est ce vendu qui a lâché cette information sachant que ce sont les intérêts de l’État qui sont en jeux ?

    Tout est là !!!

    Qui est cet informateur qui a fait passer des intérêts personnels d’un groupe d’individus au dépens de ceux du pays.?

    Qu est ce mouchard indicateur, qui fait le travail d’espion et de rapporteur au sein des instances de l’État.

    En fin de compte il n’y a pas que Chekib Khelil et son neveu, il y a d’autres, dans l’anonymat comme des taupes qui font plus de mal aux intérêts du pays.

    Finalement une épuration à ce niveau là est plus que nécessaire. Elle est vitale.




    0



    0
    sofia
    27 octobre 2013 - 15 h 15 min

    nulle part ou vous entree
    nulle part ou vous entree dans une institutions de l’etat vous trouveraient leurs neuveux.cousins leurs freres est soeurs ils nous ont envahie en plus tous de nvx debarquer li ja men ain safra jab cabtou ma3h en plus ils viennent en aillont la grosse tete par ce qu’il est le fils d’un anciens ministre ou autres est nos jeune algerois livrees a eux meme chimeurs qui n’arrivent a trouvees un simple travaille dans une institution d’etat vous n’avaient qu’as aller voir les nvx recrut du mae tous fils est filles de hauts places en plus tous des nullard qui ne savent meme plus construire une phrase.complete ybahdlou.




    0



    0
    Racim
    27 octobre 2013 - 13 h 14 min

    les corrompus sont partout
    les corrompus sont partout dans le système,il suffit de présenter une liasse de billets pour acheter les services de telle ou telle responsable, l’impunité étant érigée en système, la corruption n’a pas de limite elle est à tous les étages




    0



    0
    Mansour
    27 octobre 2013 - 7 h 42 min

    Rien d’anormal si ce n’est
    Rien d’anormal si ce n’est que ce prédateur de la secte annexe du makhzen est rentré chez lui aprés s’être bien rempli les poches aux frais de la princesse.Pauvre Algérie livrée à une faune de prédateurs sans foi ni loi,pieds et poings liés.




    0



    0
    Anonyme
    26 octobre 2013 - 17 h 09 min

    Ces voleurs ne seront nulle
    Ces voleurs ne seront nulle part en sécurité dans le monde, ils seront traqués en criminels, il suffit qu’il y ait une volonté politique en Algérie d’erradiquer la corruption en arrêtant tous les responsables qui ont sucé le sang de notre pays, en demandant leur extradition, dans le cas contraire ces criminels devront répondre de leurs actes criminels, tôt ou tard, quand le pays sera débarrassé du (…), et sera dirigé par des vrais patriotes algériens, la chasse des corrompus qui ont volé notre pays devra se faire sans relâche dans tous les recoins du monde.




    0



    0
    selecto
    26 octobre 2013 - 16 h 55 min

    C’est incroyable comme ils
    C’est incroyable comme ils privatisent l’état en plaçant leurs proches dans les institutions nationales comme Rahal qui a plus de 80 ans est conseiller à la présidence et son neveux secrétaire général du centre culturel algérien.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.