Que cache l’acharnement d’Amar Saïdani contre le DRS ?

Le secrétaire général du FLN, Amar Saïdani, a-t-il une dent contre l’armée ? A le voir à chacune de ses sorties médiatiques mettre l’ANP au centre de sa harangue, le commun des observateurs finit, indubitablement, par croire à une véritable pantalonnade qui cache mal un acharnement contre l’institution militaire. Pourquoi ces attaques incessantes contre l’armée de la part d’un homme présidant aux destinées d’un parti qui gravite autour des cercles de décision ? La question mérite, en effet, que l’on s’y attarde car le sujet, loin d’être anodin, touche une institution républicaine qui, au-delà du débat légitime sur ses missions, est à l’avant-garde de la défense de la souveraineté nationale. Et Amar Saïdani, depuis pas longtemps intronisé à la tête de l’ex-parti unique, ne prend même pas de gants pour répandre ce qui apparaît comme un mitraillage en règle de l’ANP et des hommes qui la dirigent. Certains diront peut-être que l’homme, sans envergure, n’est là que pour accomplir «la sale besogne» et mener à bout la mission qu’on lui a confiée visant, selon toute vraisemblance, à pousser davantage l’opération de dénigrement engagée contre cette institution. Sinon, de quel courage l’ancien secrétaire général de l’UGTA d’El-Oued peut-il se prévaloir pour aller jusqu’à énumérer ce qui semble être pour lui les nouvelles missions d’un service sensible comme le DRS ? Morceaux choisis de ses laïus : «Le DRS n'a pas à enquêter sur la corruption», «Le temps des faiseurs de rois est terminé parce que l'objectif de Bouteflika est de bâtir un Etat civil», «Le DRS continuera à jouer son rôle mais ne sera plus impliqué dans la vie politique, dans les partis, les médias et la justice». En d’autres temps, on ne pourrait que s’incliner devant une telle audace. Cependant, à une période charnière de l’histoire d’un pays qui fait face à des perspectives politiques incertaines, il apparaît légitime de s’interroger sur les tenants et aboutissants de telles velléités.
Amine Sadek
 

Comment (46)

    Noriwane
    30 octobre 2013 - 14 h 13 min

    L’Algérie a besoin de tous
    L’Algérie a besoin de tous ses enfants honnêtes, sincères et désintéressés ceux-la même qui portent ce beau pays dans leur cœur.
    Les corrompus, les (…) et autres opportunistes de la 25ème heure, je leur dirai: bara, dehors et out de ce beau pays que vous ne méritez pas!

    Rih
    29 octobre 2013 - 17 h 44 min

    Certains ont oublié que
    Certains ont oublié que l’Algérie allait devenir comme l’afghaniston,si ce n’etait pas la tactique et la compétence des services de sécurité.les erreurs de frappe arrivent pour tout le monde et même ils nous arrivent des erreurs de frappe en tappant nos commentaires sur le clavier.Ce n’est qu’aprés des années tard que les gens comprennent que l’Algerie a évité le pétrin des fanatiques grace à ces hommes.

    Chemlal
    27 octobre 2013 - 17 h 47 min

    Saidani est un pantin, qu’on
    Saidani est un pantin, qu’on laisse s’amuser un peu et lui
    donner l’illusion, qu’il est quelqu’un, pour survivre au milieu des grands.Il doit savoir qu’il est la , par la grâce de ceux qu’il critique, et servir a tout moment de simple fusible, qu’on jette une fois sa mission de rabatteur terminée.

    AnonymeKELAM
    27 octobre 2013 - 14 h 47 min

    saidani mérite une fessée :il
    saidani mérite une fessée :il joue au théatre d’ALGER mais sa position est celle du clown il doit plutot nous faire rire :mais il joue un jeux de la tricote le pull de l’hiver la fessée est pour bien tôt.

    Anonyme
    27 octobre 2013 - 14 h 18 min

    Pour éviter le pire à
    Pour éviter le pire à l’Algérie l’arrestation de Saïd Bouteflika qui s’est auto proclamé président à l’ombre de son frère handicapé mental et physique qui ne peut même pas se tenir debout veut jouer les grands patrons du pays de millions de martyrs, de grands hommes, l’arrestation de ce petit faiseur de rois, de courtisans, de larbins, d’esclaves du régime, doit se faire en urgence, c’est de lui que proviennent tous les dangers qui guettent l’Algérie, ensuite tout rentrera dans l’ordre, les enquêtes sur la corruption doit reprendre pour juger tous les responsables de cette catastrophe qui touche l’Algérie, une corruption qui s’est étendue dans le monde entier. Saïd Bouteflika doit être arrêté pour pratique illégale occulte de la fonction présidentielle en Algérie.

    Anonyme
    27 octobre 2013 - 13 h 13 min

    qu’il reste tranquille et
    qu’il reste tranquille et chauffe son fauteuil et qu’il savoure l’ivresse du moment ça ne dure d’un temps, mais si il persiste les tagarins on des sous marin et lui je ne pense pas qu’il sais nager..

    RAIS
    27 octobre 2013 - 12 h 17 min

    EH oui si le drs s’est occupé
    EH oui si le drs s’est occupé des affaires de ‘espionnage et de contre espionnage on aurait pu évité la guerre civil, 200 000 morts, et tiguentourine, que notre voisin de l’ouest moins équipé a su réagir pour ne pas la subir.Et ceux qui veulent encense le drs et son patron, je dis certe il a fréquentait l’école du kgb ce même kgb n’a pu et n’a su évité l’éclatement de l’urss,affaiblissement de la puissance sovietique. Le président reformate le drs car il pense qu’il a faillit à ses missions à force de fliquer les cityens au lieux d’être vigilant à l’extérieur comme du temps des duo Boumediene et Bouteflika.
    J’ai tres bien apprécié le post d’Horizons qui se rapproche de la réalité que l’article de amine sadek.

    AP MERCI DE PASSER MON POST.

    CDT.

    ilies31
    27 octobre 2013 - 10 h 26 min

    si ce n’étais pas ces hommes
    si ce n’étais pas ces hommes du DRS le pays aurait sombré il y a bien longtemps, puisse dieu aider tous les patriotes qui oeuvre jour et nuit pour éviter le pire au pays !

    mdigouti
    27 octobre 2013 - 10 h 15 min

    trop beau pour etre vrai ,
    trop beau pour etre vrai , c’est juste une mise en scène ,et une ènième manoeuvre du pouvoir. le pouvoir en algérie a toujours fonctionné de cette facon( présidence+etat major + sevice de renseignement ) meme avec un homme de la stature de boumédiène en plein facultés physiques , aujourd’hui avec un bouteflika diminué et un saidani corrompu jusqu’au cou , on essaie de nous faire croire à la guerre des clans dont l’un des instigateur serait ammar saidani ( avec un dossier d’un détournement de 280.000.000.000 DA ).c’est une boutade de plus et rien que.

    chikhna
    27 octobre 2013 - 8 h 23 min

    Dieu fasse que l’automne
    Dieu fasse que l’automne algérien épargne les âmes patriotes et sincères de ses déluges de Dieu suite à la cécité et la voracité de certains de nos compatriotes

    marekchi
    27 octobre 2013 - 8 h 07 min

    Que peut’on attendre d’un
    Que peut’on attendre d’un analphabète.

    ammmar
    27 octobre 2013 - 5 h 34 min

    dinallement ça prend des
    dinallement ça prend des proportions alarmante cette histoire de restructuration du DRS QUE CERTAINS MALINTENTIONNES desormais recuperent a des fins politiques mesquines sans se tracer des limites a ne pas franchir et c’est ce qu’a ere verifié d’une maniere repetetive sur les une des journaux,qque chose ne tourne pas en rond la haut sans aucun doute et prend une forme de dechirement sournois qui disent pas leur nom et tout ça sans prendre le minimum de precautions ou de reserves pour au moins montrer que ce peuple algerien est bel et bien la et merite un minimum de consideration,ce peuple que malheureusement certains prennent pour dupe dans ces temps maudits est toujours ce peuple valeureux qui sait faire la part des choses et tenir sa patience quand le pays traverse des zones de turbulences,mais ne tolere jamais qu’on lui touche l’ANP et SON DRS qui lui sont etroitement liés par toute une histoire commune semés d’embuches et des moments de gloire indelebiles,ou seul le sacrifice pour que vive l’algerie est le mot d’ordre eternel,qu’est ce qui se passe,nom de dieu;aujourd’hui le FAMEUX D R S est devenu pour certains un produit de marchandage dans la presse et c’est tres grave et intolerable,pire encore,certains tentent d’une maniere sournoise et parfois subtile pour dissocier’voir desolidariser entre le DRS et l ‘ANP,alors que depuis toujours l’un est dans l’autre,le DRS est l’oeil et l’oreil de lA grande muette notre glorieuse ANP sur laquelle tous nos espoirs sont fondés,aujourd’hui plus que jamais, arretez bande de salauds de jouer a ce jeu tres dangereux ,car non seulement vous risquez de vous couper les mains,mais c’est bel et bien vos tetes qui vont l’etre ,entretuez vous pour le kourci c’est votre affaire,mais pas touche a L’ANP,DRS,POLICE ET GENDARMERIE,je vous rappelle si vous l’ignorer qu’il s’agit bien d’un SACRILEGE POUR NOUS,vive ANP ET VIVE DRS

    chawi pure laine
    27 octobre 2013 - 2 h 01 min

    Toufik a fait l’école du KGB,
    Toufik a fait l’école du KGB, Bouteflika a été formé à zawya tijania, et Saidani formé au groupe de Abdallah Menai comme BNADRI on s’entend la dessus que mentalement parlant on sera fou de croire que deux cons vont faire peur à un génie et comme par hasard le seul qui n,a jamais été cité dans des affaires de corruption pourtant la clé du pays est bel et bien chez lui, cette sortie est celle d’un imbécile poussé par Said Bouteflika pour toucher psychologiquement ceux qui sont contre le 4eme mandat, malheureusement ceux qui sont contre ce mandat c’est pas le peuple, ce n’est pas l’armée non plus mais le Monsieur Qui arrive au mois de novembre des USA pour donner des ordres entre autres celui de ne plus penser à remettre Bouteflika sur la chaise, Obama l’a dit clairement quand il a été réélu hacha el coran qu’il n’est pas satisfait de la manière dont Bouteflika a été reconduit pour un 3eme mandat, donc il existe plusieurs scénarios:
    1-Toufik est entrain de préparer un dossier sur Bouteflika et lui déposer cela dans peu de temps: application de l’article 88, tu dégage ou toi et ta famille tous à Serkaji avec des preuves noir sur blanc.
    2-cet imbécile a été leurré pour le dégager lui aussi de suite du poste de SG du parti car ceci a été critiqué férocement.
    3-pour les rusés Bouteflika été ministre de la défense donc lui seul aucun militaire avec, Toufik lui a mis Gaid Salah comme adjoint en prévision d’un scénario à l’Égyptienne.
    4-le scénario qui fait vraiment penser les vrais patriotes, c’est que (…) Bouteflika et particulièrement son frère ne veulent pas lacher le pouvoir par crainte d’une fin à la Moubarek et la avec tous les ingrédients on risque de sombrer facilement dans une guerre civile et ce sera le reve de Bouteflika ruiner le pays

    Slimani
    26 octobre 2013 - 23 h 28 min

    Mr Ammar Saadani, sachez une
    Mr Ammar Saadani, sachez une chose : le 4ème mandat de votre pantin ne sera pas obtenu aux dépens de la réputation, de l’honneur et de la dignité de l’ANP et notamment de nos vaillants Services de Sécurité.

    Aussi zélés soient -ils, les sbires de votre espèce n’arriveront jamais à faire oublier aux Algériens et aux Algériennes les fautes et abus graves de ses maitres du clan présidentiel, qui veulent coller leurs tares à d’autres.

    klakoum Bouby ou Rabbi Kbir !

    AnonymeNasrou
    26 octobre 2013 - 23 h 12 min

    Tous ceux qui soutiènnent la
    Tous ceux qui soutiènnent la candidature de Bouteflika,ont quelque chose á se reprocher. (corruption) détournement de fonds etc..

    Si le DRS a été déchu de la fonction de « Police judiciaire » c’est á cause de cette catégorie de gens,car il y a un nombre indeterminé.Nous savons tous qui ils sont.

    Sidi-Said qui a organisé une recpetion en « l’honneur » de son ex.énnemi,pourquoi? et avec quel argent? Le nôtre bien-sûr.Pour quel raison? Seulement en guise de parapluie.Ne soyons pas dûpes,les tournées de Sellal,les meetings de Ghoul et consorts ne sont pas pour rien.C’est pour prendre le pouls du peuple et exposer les « réalisations » faites sous le règne de Bouteflika,comme si nous lui demandons de la charité.Nous l’avons élu (?) Le peuple lui a donné procuration pour travailler le pays,seulement,je pense qu’il y a trahison,en réprimant chaque sortie de citoyens qui voudraient demander des droits en envoyant la police avec matraques.Á suivre….

    Benyoucef
    26 octobre 2013 - 22 h 42 min

    La dernière forfaiture du
    La dernière forfaiture du clan présidentiel.

    L’ANP doit impérativement éviter de sombrer dans le piège grossier de la division et de la zizanie qui lui est tendu par le clan présidentiel empêtré jusqu’au coup dans les scandales de corruption, sur les plans national et international.

    Elle ne doit pas céder aux manœuvres et aux manipulations diaboliques de Said Bouteflika, qui veut dresser les uns contre les autres ses cadres et ses valeureux djounouds, qui sont restés unis face au terrorisme islamiste et aux différentes menaces que notre pays a eu à affronter depuis 1962, dans le seul but de demeurer au pouvoir Ad vitam æternam.

    Garante de la Constitution et de l’Unité nationale, aujourd’hui sérieusement menacées par le clan présidentiel, l’ANP doit assumer ses responsabilités historiques et non pas s’aligner sur les aventuriers du clan présidentiel, comme semble hélas le faire une infime partie de sa Direction actuelle.

    En tout état de cause, l’ANP ne peut plus continuer à ignorer l’état de pourrissement avancé qui prévaut actuellement en son sein en se contentant de pondre, de temps à autre, des communiqués, dont tout le monde sait qu’ils ont été rédigés par Said Bouteflika ou du moins dictés par lui à frère impotent et au vieux Gaid Salah, qui est devenu l’otage du clan présidentiel, pour des raisons qui seront élucidées ultérieurement.

    Au lieu de s’obstiner à pratiquer une fuite en avant grosse de tous les périls pour notre pays, les comploteurs et leurs complices doivent demander pardon au peuple algérien et à notre Glorieuse ANP, qu’ils n’ont fait que salir depuis 1999 et partir couverts de honte, sans regarder derrière eux.

    Ne touchez pas à notre ANP !

    Tahyia El Djazair !

    A bas les aventuriers !

    Benyoucef
    26 octobre 2013 - 22 h 39 min

    « Quand on fait d’un âne son
    « Quand on fait d’un âne son allié
    il faut le surveiller de près. »
    disait La Fontaine.

    Sinon, il deviendra notre pire ennemi à cause des bévues qu’il commettra certainement.

    En parlant trop et mal, Ammar Saadani a causé un tort irréparable au clan présidentiel qui l’utilise comme « bêlier » contre ses nombreux ennemis.

    Malheureusement pour les Bouteflika, cet allié encombrant, bavard comme une pie italienne et têtu comme un taureau espagnol, a dévoilé trop tôt leur stratégie machiavélique de conservation et de consolidation du pouvoir usurpé en 1999, en jetant systématiquement le discrédit sur leurs ennemis.

    Kchefhem Rabi, el khawana !

    amyne
    26 octobre 2013 - 22 h 18 min

    c est juste un tbabli…il
    c est juste un tbabli…il mets du rythme….

    ca serait pathétique que des énérgumènes pareils puissent decider de l avenir de l algerie………….

    AL
    26 octobre 2013 - 21 h 47 min

    L’armée c’est la nation
    L’armée c’est la nation (Napoléon)
    Les généraux, en gagnant la guerre accèdent à la gloire ; quand ils la perdent, leur rôle, est de soutenir le pouvoir. Dans tous les cas ils accèdent aux honneurs !
    d’innombrables appelés ,retraités, Patriotes sans reproche que leur engagement volontaire et bénévole au service de la Patrie ont été tout simplement  »omis » sans état d’âme…
    Gouverner, ce n’est plus dominer les peuples par la force et la violence ;
    C’est les conduire vers un meilleur avenir, en faisant appel à leur raison et à leur cœur.(Diderot )
    Au bout du compte, nous ne nous souviendrons non pas des mots de nos ennemis, mais des silences de nos amis.”(Martin Luther King)

    TARIK - BAB EL OUED -
    26 octobre 2013 - 21 h 29 min

    VOUS N`AVEZ RIEN COMPRIS VOUS
    VOUS N`AVEZ RIEN COMPRIS VOUS TOUS………!!!!!!

    TOUT CA EST L`ŒUVRE DES SERVICES EUX MÊME,VOUS CROYEZ QUE CET ÉNERGUMÈNE DE SAIDANI OSE PARLER DU GLORIEUX DRS SANS AVOIR UN FEU VERT DE SES MAITRES.BON SANG DE BONSOIR UN « DREBKY-MAN«  QUI CRITIQUE LE DRS .
    SOYONS SÉRIEUX; LE BUT RECHERCHER EST AILLEURS NE SOYEZ PAS DUPES MES COMPATRIOTES.

    Anonyme
    26 octobre 2013 - 20 h 41 min

    ayez le silence des sages .
    ayez le silence des sages . prenez vos stilos et bloc notes suivez de loin ,prenez notes de ce grand processus qui perdure a l’occasion de cette plethorie d’evennement s qui se succedent et les brouhahas qui retentissent . juste le temps qu’il faut pour comprendre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.