Dangereux aventuriers

Par R. Mahmoudi – Les sorties successives de l’inénarrable chef du FLN participent-elles d’une stratégie de communication décidée de concert avec l’entourage du Président ? Tout porte à le croire. Et c’est bien là où réside la gravité de la chose. Car au-delà des tactiques politiciennes et des stratagèmes qui sont le propre des jeux politiques de par le monde, c’est l’Etat algérien et ses institutions qui sont ici pris en otages par de dangereux aventuriers. Ainsi, depuis quelques jours, tous les médias sont à l’affût du moindre geste ou parole émanant de ce Amar Saïdani érigé, en l’espace de quelques semaines, porte-voix du pouvoir en place, porte-parole du «clan», dès lors que sa voix prime désormais sur toute autre autorité politique dans le pays. N’est-ce pas d’ailleurs étrange qu’aucune personnalité officielle, que ce soit du gouvernement ou des autres institutions politiques, n’ait tenté de recadrer, ne serait-ce que dans la forme, les arguties de ce zélateur, ni d’en atténuer les excès qui sont autant de gestes de mépris envers les officiels ? Que doit-on comprendre ? Que fait le Premier ministre, d’habitude si jaloux de ses prérogatives de porte-parole assermenté du chef de l’Etat, seul à être autorisé à parler, à la presse, de l’état de santé de Bouteflika, et si prompt à répliquer à tous ceux qui s’y essaieraient ? Amar Saïdani l’a complètement mis de côté. Il a fait mieux : il a, pour la première fois depuis l’arrivée de Bouteflika, dévoilé publiquement la fatuité du gouvernement, et sa soumission totale et indiscutable au pouvoir occulte.
R. M.
 

Comment (10)

    lahneche
    29 octobre 2013 - 19 h 12 min

    de toutes les façon, s’il y
    de toutes les façon, s’il y avait pas Saidani, y aurait quelqu’un d’autre.
    alors pourquoi poser les questions, du moment que notre destin est ainsi fait.
    salutations!




    0



    0
    Rabah
    29 octobre 2013 - 5 h 54 min

    @Tarik bab eloued, El Hadj
    @Tarik bab eloued, El Hadj boit aujourd’hui du petit lait car avec leurs bêtises et leurs déclarations répétées, dangereuses pour la cohésion, la stabilité, la sécurité et l’unité nationales, Saadani et Sellal ont littéralement dynamité de l’intérieur le clan présidentiel, dont les intentions machiavéliques ont été révélées par ces deux serviteurs zélés et qui cherche à entrainer avec lui une infime partie de la Direction de l’ANP

    Aujourd’hui, tous les Algériens et les Algériennes savent que les aventuriers du clan présidentiel veulent faire de l’Algérie leur propriété privée et du digne et brave peuple algérien un peuple corvéable et serviable à merci.

    Ils se trompent lourdement et ce ne sont certainement pas leur dérive autoritariste anachronique et les insultes et menaces qu’ils profèrent quotidiennement, à travers leurs relais,contre d’honorables institutions et personnalités algériennes qui vont les aider à obtenir le 4ème mandat, qui rend fou leur chef impotent.

    Bien au contraire, elles ont précipité leur départ.

    El Hadj, Rabi itewal fi oumrou, peut continuer à siroter son lben 100 % de vache en se disant El Hamdoulillah elladhi mazali radi aala hadihi el bilad el aziza oua el amina.

    La parenthèse du clan présidentiel, ouverte en 1999 sera bientôt fermée.




    0



    0
    Anonyme
    28 octobre 2013 - 19 h 00 min

    du calme! chaque chose en son
    du calme! chaque chose en son temps ;l’ Algérie ne coulera pas avec les hommes indignes ;Allah la protège et ses hommes et femmes silencieux ne permettront jamais qu’il lui arrive malheur;
    A la rigueur , est ce que la situation actuelle n’est pas préférable à celle des pays voisins ?
    les problèmes graves que vit maintenant le pays sont facilement réglables pour peu qu’il y ait la volonté politique nécessaire ;




    0



    0
    TARIK - BAB EL OUED -
    28 octobre 2013 - 17 h 54 min

    …………………..!!!!!!
    …………………..!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    J`ATTENDS TOUJOURS LA RIPOSTE D`EL HADJ.ELLE TARDE A VENIR POUR LAISSER UN DRABKY SALIR LA RÉPUTATION DES PILIERS DE L`UNITÉ NATIONALE ET L`INTÉGRITÉ TERRITORIALE.




    0



    0
    Benyoucef
    28 octobre 2013 - 16 h 27 min

    @Selecto.
    Pas de pitié pour

    @Selecto.
    Pas de pitié pour les salopards !
    Car ces aventuriers sont de véritables salopards, cupides et arrogants, qui placent leurs intérêts avant ceux du pays et du peuple algérien qu’ils méprisent.
    Ces enfants du Makhzen yaklou fi el mella oua issebou fi el ghalla.
    Ils vont bientôt être chassés des postes usurpés depuis 1999 comme de vulgaires malfrats qu’ils sont en réalité.




    0



    0
    Bounif
    28 octobre 2013 - 16 h 15 min

    Je crois, qu’une fois encore
    Je crois, qu’une fois encore ; la première a été le « mini AVC » du Avril dernier , Dieu a montré qu’Il aime l’Algérie et le peuple algérien en frappant de cécité les aventuriers du clan présidentiel, qui ont été poussés à miser sur un taré comme Amar Saadani qu’ils ont intronisé, envers et contre tous, SG du FLN et qu’ils utilisent comme porte voix de ce clan, qui vit une panique générale.

    En s’attaquent avec une virulence inouïe à différentes institutions de la République, qu’il croient être contre ses maitres, le pit-bull d’El Oued a commis de nombreuses erreurs graves, qui vont précipiter son départ ainsi que celui de ses employeurs, qui ont montré qu’ils font passer leurs bas intérêts avant notre pays.

    Pour cela, ce clan de prédateurs et son chef impotent, qui est dans l’incapacité physique, mentale et morale d’assumer ses fonctions, ne méritent plus aucun respect de la part des Algériens et des Algériennes qui ont compris leur jeu dangereux pour la cohésion nationale et leur demandent de partir de leur propre gré s’ils ont encore le minimum de dignité afin d’éviter à notre pays une crise politique inutile tant ils font aujourd’hui l’unanimité contre eux.

    Allez vous en imposteurs, vous avez causé beaucoup de mal à notre pays !




    0



    0
    selecto
    28 octobre 2013 - 15 h 57 min

    @algerienmeskine, En effet je
    @algerienmeskine, En effet je suis de votre avis, parfois j’ai pitié pour Bouteflika, sur le plan humain seulement mais il a la fin qu’il mérite.




    0



    0
    Anonyme
    28 octobre 2013 - 15 h 50 min

    L’armée doit intervenir
    L’armée doit intervenir maintenant pour mettre hors état de nuire cet individu qui est d’origine tunisienne, et aussi procéder à l’arrestation de Saïd Bouteflika pour pratique illégale occulte de la fonction présidentielle, parce que son frère est handicapé mental et physique par la malaide, Saïd Bouteflika pose des actes très graves de vengeances envers l’Algérie, il faut le maitriser le plus tôt possible. L’article 88 de la constitution doit être appliqué en urgence.




    0



    0
    algerienmeskine
    28 octobre 2013 - 14 h 37 min

    remarquez que ce bonhomme n’a
    remarquez que ce bonhomme n’a pas pipé mot des affaires de sonatrach et chaib khelil!!!




    0



    0
    algerienmeskine
    28 octobre 2013 - 14 h 28 min

    ceci demontre une chose ,le
    ceci demontre une chose ,le president lui meme n’est plus au courant de rien,le frere du president a utilisé l’article 88 de la constitution à sa façon!!on va assister à un coup du genre benali de tunisie lorsque bourguiba est devenu impotent !!!c’est à l’armée d’intervenir maintenant avant qu’il ne soit trop tard, car l’article 88 est devenu hautement applicable et le fln est devenu hors la loi en se portant autorité supreme de l’état!!!!l’armée sera dans la légalité totale en mettant fin à ces agissements factieux!!!!
    vive l’algerie!!!




    0



    0

Les commentaires sont fermés.