Le bouffon

RND Mihoubi
Azeddine Mihoubi, secrétaire général du RND. PPAgency

Par Houari A.  Dans sa première sortie publique depuis son élection au poste de secrétaire général par intérim du Rassemblement national démocratique (RND), Azeddine Mihoubi a choisi le forum du quotidien Al-Hiwar, dirigé par un intégriste non assumé, pour faire dans l’exhibitionnisme politique, en prêtant allégeance au pouvoir de fait qu’incarne le chef d’état-major de l’ANP.

L’homme réputé être l’ombre de son maître, Ahmed Ouyahia, détenu à la prison d’El-Harrach depuis le 12 juin dernier, semblait pressé de dissiper cette «lourde» suspicion qui pèse sur lui en ces temps de dictature. Il a commencé son intervention par un plaidoyer digne des bouffons de la cour des temps de Seyf Eddawla qu’affectionne si bien notre ministre-poète, en lançant le code d’entrée dans l’allégeance : «L’institution militaire a bien préservé le cadre constitutionnel, surtout que le chef d’état-major a affirmé qu’il n’avait aucune ambition politique» (sic).

L’ex-ministre de la Culture a ensuite choisi son thème de prédilection pour bien marquer sa totale soumission à l’ordre établi : l’appel à la désobéissance civile. Pour lui, cette idée n’a aucune chance d’aboutir, puisqu’elle a déjà été essayée dès les premières semaines du hirak, sans succès.

Autre aspect abordé par le successeur d’Ahmed Ouyahia : le dialogue national. Il a annoncé que son parti s’apprêtait à arrêter une décision finale, aussi bien sur le processus global que sur l’instance conduite par Karim Younès, tout en préconisant d’ores et déjà que ladite instance «devrait axer son action sur les modalités d’organisation d’une élection présidentielle transparente». Décodé : le panel doit oublier, comme le lui avait intimé le chef d’état-major, sa série de «préalables» qu’il avait posés au début du processus pour poursuivre sa mission.

Mihoubi invite ensuite toutes les forces politiques et sociales du pays à ne pas sortir du cadre tracé par l’Etat «pour assurer l’avènement d’une deuxième République». Ahmed Ouyahia n’aurait pas été plus audacieux dans sa flagornerie !

H. A.  

Comment (14)

    Kahina-DZ
    5 août 2019 - 13 h 33 min

    La promotion de Mihoubi est un signe que le Bouteflikisme est toujours présent.

    Ces partis qui ont contribué à ce blocage du pays doivent être jugés.

    18
    5
    Anonyme
    4 août 2019 - 20 h 41 min

    Les partis politiques complices de la bande doivent être jugés pour complicité et condamnés avec bien sûr une dissolution à la clé telle que prévu par la loi

    16
    3
    Yacine
    4 août 2019 - 19 h 31 min

    Ce Mihoubi est un arriviste , obsequieux et a plat-ventriste .La langue de bois et la soumission sont sa nature . En derja on dit que c’est un  » R’k… » sans honneur !

    11
    6
    صالح/ الجزائر
    4 août 2019 - 15 h 08 min

    Extrait de l’entretien réalisé le 27 février 2002 , avec l’auteur du livre «La mafia des généraux»
    Pourquoi ne citez-vous dans votre livre que 11 généraux ?
    Je veux faire la distinction entre les généraux honnêtes et intègres qu’ils soient en activité ou à la retraite et les généraux mafieux et détenteurs de pouvoirs réels.(…). Moi, je mets des noms et j’identifie ceux qui détiennent réellement le pouvoir.

    Pouvez-vous être plus précis ?
    Dans les premières pages de mon livre, je les accuse d’avoir commis l’assassinat de Mohamed Boudiaf, du colonel Kasdi Merbah… Je les accuse aussi d’avoir réduit un pays riche à la misère la plus noire, tandis qu’ils amassaient des fortunes colossales. Je les accuse d’avoir tué l’ espoir de la jeunesse et contraint des milliers d’intellectuels à choisir entre l’exil et la mort. En un mot, je les accuse de haute trahison contre la patrie.

    25
    5
    El Hawess
    4 août 2019 - 14 h 04 min

    La génération élevées avec le lait en poudre, et pour une poignée d’euros il offre sa mère patrie

    20
    5
      Ali
      4 août 2019 - 18 h 51 min

      Il faut dissoudre tous ces groupes:fln,rnd…

      19
      5
    bozscags
    4 août 2019 - 13 h 33 min

    c’est un opportuniste comme tous les autres aucune fierté son parti le RND doit cessé d’exister où sont passé les hommes dans ce pays pauvre Algérie.

    27
    5
    Abdelrahmane
    4 août 2019 - 11 h 40 min

    Et pourtant c’est lui et bien lui qui il n y a pas si longtemps quand il était ministre de boutesrika sous la férule de ouyaya, il est allé faire une visite protocolaire d’allégeance à l’état profond au sanctuaire de matoub lounes et s’est recueilli sur sa tombe de matoub lounes et a eu un long entretien avec malika. et maintenant que le vent a tourné il va nous parler de ben badis, de la déclaration du 1 novembre et le role patriotique de l’armée.
    Pitoyable opportuniste !

    33
    6
    Abou Stroff
    4 août 2019 - 9 h 54 min

    si le rnd est un parti et mihoubi un chef de parti, alors moua, je suis l’imam ali himself.

    35
    5
    A3zrine
    4 août 2019 - 8 h 06 min

    Comme d’habitude cet habit vous va si bien Le Mihoubi, c’est la lèche qui suit sont cour, hier c’était pour fakhamatouhou et aujourd’hui pour El Gaid et qui sait demain, vous ne pouvez pas avoir d’autres rôles autre que celui de larbin. Vous ne serez jamais maîtres, vous n’avez pas été formés pour le devenir, alors maintenez vous à ce poste, la déferlante populaire est proche, vous saurez alors votre place où sera.

    34
    7
    ABOU NOUASS
    4 août 2019 - 8 h 03 min

    Culotté ce MIHOUBI : Il nous intime , toute honte bue , de rentrer dans les rangs, de ne plus scander de slogans dans les rues, de caresser dans le sens du poil El Gaid Rayah , et d’aller à la queue-leu-leu , vers les bureaux de vote pour élire le tout gentil candidat des seigneurs des ténèbres, de la torture, des coups tordus, de la rapine et de l’esbroufe , et la messe est dite.

    Bravo monsieur le patriote , sincère et maître de la haute voltige dans le domaine du mensonge, du vol des lingots d’or et des transferts de milliards de dollars vers des comptes opaques.

    Calmons nous , pour l’instant, le jour de la potence est proche. A chacun son tour, misérable vermine.

    40
    7
    LE MEDIUM
    4 août 2019 - 7 h 54 min

    La génération des Bouffons et des lèches mains et pieds,ce n’est pas de leurs faute,c’est la faute a leurs maitres formateurs déja contaminé par ce virus venant d’Oujda et environs,ou est elle la fièrté Algérienne certainement enterrée avec le dernier vrai Moudjahid,

    41
    5
      Ammi Mourad
      4 août 2019 - 10 h 55 min

      Comme disait Ma Grand Mère,

      Allah La Trebahoum,

      21
      3
      Anonyme
      4 août 2019 - 11 h 02 min

      Mais Ou est passe Seddik Chihab le Baroudeur….il baroudait un peux trop pour G Salah…???

      23
      3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.