Quand ça bouge au Rif…

Par Kamel Moulfi – Le Rif, haut lieu de la résistance marocaine contre le colonialisme, est en plein bouillonnement depuis plusieurs mois. Dans cette région, toute une population, d’une génération à l’autre, vit constamment dans le besoin et se trouve condamnée à végéter dans la misère : les rares qui ont un salaire ou une pension sont privés de la sécurité sociale, de la santé et de l’école pour leurs enfants, la majorité est contrainte au chômage et n’a d’autres recours que le travail au noir, sans aucun droit, ou l’émigration en Europe pour y trouver des conditions de vie décentes. Le décès du vendeur de poisson Mohcine Fikri, broyé par une benne à ordures dans la ville d’El-Hoceima en octobre dernier, a été le déclencheur d’un mouvement social de protestation, traduit ce jeudi par une grève générale et une marche de milliers d’habitants.

Pour désamorcer la révolte des Rifains, portée par leurs revendications sociales face aux injustices criantes qu’ils subissent et par leur dénonciation de la corruption qui mine le régime marocain, le Makhzen, relayé par les médias à ses ordres, crie au «complot» téléguidé d’Alger. Notre pays est accusé d’«amplifier un fait divers pour tenter de nuire au Maroc». Le chef du gouvernement marocain, Saad Dine El Othmani, et les chefs des partis de sa majorité n’ont pas eu plus d’imagination en sortant la sempiternelle accusation archi-usée de la «main étrangère», visant évidemment notre pays. En clair, les protestataires seraient manipulés par l’Algérie. L’allusion au problème posé par l’occupation marocaine du Sahara Occidental est mise en évidence dans l’accusation de séparatisme lancée contre le mouvement du Rif et ses leaders.

Le feu qui a pris à El-Hoceima n’a pas besoin, pour être entretenu, qu’à partir d’Alger on y ajoute de l’huile. Les troubles dans cette région marginalisée sont attisés par la situation sociale de ses habitants et par les déclarations méprisantes du gouvernement à leur égard. Or, les Rifains, c’est connu, n’ont jamais accepté que l’on égratigne leur dignité, et ce n’est pas le déploiement des forces de sécurité qui pourra également les dissuader de faire valoir leurs revendications.

K. M.

Comment (11)

    swasi
    25 mai 2017 - 13 h 34 min

    rif
    encore une preuve que le rif bouillone en ce moment https://youtu.be/NYlpCdjmL18




    0



    0
    azrou
    24 mai 2017 - 0 h 36 min

    solidarité
    Que font nos gouvernements? On veut la paix partout. Non à la hogra non à l’injuste.
    Moi je fais la différence entre les régimes et les peuples. Oui il y a un fossé entre les deux.
    Il n y a ni République de rif ni république de kabylie.
    Considérons nous les uns les autres. Nos différences ne sont que des richesses. Un Maghreb uni et solidaire sera la plaque tournante du monde entier. Oui nous avons de quoi être fier nous avons les outils qu’il faut, soyons juste nous même l.




    0



    0
    youba
    23 mai 2017 - 10 h 11 min

    la dignité
    ce qui manque au peule du rif c’est une république qui respecte la dignite humaine et s’atelle au developpement de cette région du maroc accusée de produire du canabis, outrageusement denigrée par le palais depuis fort longtemps et qui subit la haine de la monarchie pour ses positions nationalistes. ABDELKRIM EL KHATABI revient cette année pour rendre justice.




    0



    0
    Mello
    21 mai 2017 - 13 h 26 min

    Sans main de l’etranger
    La main de l’etranger sur cette region qui bouillonne dans un pays moyennageux que composent une monarchie doree et une peuplade de sujets. Cette peuplade vit essentiellement dans la campagne et dans la montagne du Rif. Ces femmes et ces hommes n’ont pas besoin de cette main de l’etranger pour revendiquer le droit d’avoir des droits sans violence aucune, car la violence reste l’arme des regimes dictatoriaux.




    0



    0
    Yeoman
    21 mai 2017 - 3 h 46 min

    Rif
    Il n’y a rien à attendre de ce mouvement. Les seuls vraiment en lutte contre la famille Allaouite dégénérée sont nos amis Sahraouis. J’ai écouté les déclarations du « leader » de ce mouvement, Zefzafi. Selon lui, le principal responsable de tous les maux du Rif n’est autre que…. le ministre de l’intérieur. Exit donc Mohamed 66, le pauvre et innocent « Sidna », l’ami du peuple, trahi par son gouvernement. J’ai lu il y a quelques jours quelque part un commentaire d’un algérien disant que ce Zefzafi est tout simplement un agent du Makhzen. Je n’en ai plus le moindre doute. Je ne serais pas surpris, si dans les prochain jours le Makhzen sort avec une déclaration genre « suite aux manifestations de nos courageux frères du Rif et à leur revendications légitimes, nous sommes dans l’obligation de nommer un nouveau gouvernement. » Et c’est reparti…




    0



    0
    Un Guerrier du Rif
    20 mai 2017 - 22 h 33 min

    Vive la République du Rif!
    Vive la Glorieuse République du Rif indépendante!
    Je suis un Rifain fils de Rifain et petit-fils d’un grand guerrier rifain qui a tenu la dragée haute aux soldats français et espagnols soutenus par les supplétifs du palais de pacotille! Et je proclame haut et fort que les Rifains sont les plus grands guerriers que la terre ait jamais connus! Nous ne nous soumettrons jamais à cette monarchie pourrie jusqu’à la moelle!
    Nous sommes les fils du grand héros Sidi Abdelkrim Al-Khattabi, invincible jusqu’à la fin. Il a gagné la guerre du Rif.

    Nous crions notre colère partout et sachez, vous Algériens que nous n’avons rien contre vous.

    On veut notre autonomie et à terme la République!

    Vive la République du Rif!




    0



    0
      Anonymous
      21 mai 2017 - 13 h 18 min

      Arrêtez de fausser l’histoire
      Arrêtez de fausser l’histoire . Abdelkrim el khettabi a gagné la bataille d’anouel, c’est le seul fait historique qui peut honorer le maroc. Le dernier mythe « el khettabi a créé la guerilla » . Que faisait Jugurtha contre les romains . Une guerre classique ? Arrêtez de nous fourguer du kif ,vous tuez nos enfants et quittez le sahara occidental (…)




      0



      0
      Akli Boughzer
      27 mai 2017 - 8 h 06 min

      Réponse
      Bravo les Rifains,vous êtes les dignes fils de Thamazgha.




      0



      0
      Chaoui
      1 juin 2017 - 16 h 16 min

      Au « Guerrier du Rif : il n
      Au « Guerrier du Rif : il n’est au monde AUCUN algérien qui se détourne et/ou dénigre un seul berbère marocain, notamment les rifains. En tant que Chaoui, je me suis toujours senti proche des berbères marocains. Puissiez-vous un jour vous libérer de ceux qui vous oppriment. Respect à vous !




      0



      0
    Anonymous
    20 mai 2017 - 12 h 24 min

    L’article est loin d’être
    L’article est loin d’être objectif . A aucun moment , vous ne parlez de la production du haschich qui empoisonne nos enfants encore moins des rifains qui colonisent actuellement le sahara occidental.




    0



    0
    RasElHanout
    20 mai 2017 - 11 h 39 min

    Cette féodale Narco-monarchie
    Cette féodale narcomonarchie absolue a toujours essayé de dire aux marocains amazighs frères que l’Algérie est responsable de leur récurrente misère.
    On peut mentir à son peuple un temps mais pas tout le temps, et c’est ce qu’est en train de dire le peuple Rifain actuellement.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.