Amar Saïdani vit ses dernières heures à la tête du FLN

Les attaques répétées d’Amar Saïdani contre la hiérarchie militaire exacerbent les tensions au FLN. De plus en plus de voix au sein de l’ex-parti unique s’élèvent pour dénoncer les propos de Saïdani, qualifiés d’«intenables» et de «graves». Ces voix ne sont pas toutes structurées dans le mouvement de redressement, dirigé actuellement par Abdelkrim Abada, ni ne font partie du noyau dur resté fidèle à Abderrahmane Belayat, l'ex-coordinateur du bureau politique, éjecté dans le sillage de la réunion du comité central du 29 août dernier, déclarée illégale par le Conseil d’Etat. «Dans cette bataille entre le camp d’Amar Saïdani d’un côté, et l’équipe de Belayat appuyée par les redresseurs, de l’autre, il y a eu beaucoup d’indécis qui ont préféré garder une certaine neutralité. Mais l’acharnement du secrétaire général contre les corps constitués, et plus particulièrement les services de sécurité, les pousse à prendre position et à s’ériger contre Saïdani», précise une source interne au FLN, qui parle d’un tournant dans la crise que vit le parti. Autrement dit, la campagne d’Amar Saïdani contre les services de sécurité s’avère contre-productive en ce sens qu’il commence à se mettre en minorité. «Au FLN, les institutions de l’Etat à tous les niveaux sont sacrées. Il ne faut pas y toucher. S’adonner à des critiques inopportunes, injustes et grossières contre une institution aussi sensible que celle du renseignement stratégique constitue une rupture avec la ligne historique et traditionnelle du FLN. De plus en plus de cadres du parti et de membres du comité central considèrent les propos de Saïdani comme un dangereux dérapage verbal intolérable et qui devient de plus en plus pesant pour le parti», ajoute notre source qui indique que «plus de 70 membres du comité central ont, au cours de ces dernières 24 heures, affiché leur ralliement aux opposants à Saïdani». Ainsi, le camp de Belayat, qui conjugue ses efforts avec le mouvement de redressement chapeauté par Abada, voit ses rangs grossir. Ces cadres s’ajoutent ainsi aux 130 membres du comité central regroupés dimanche dans le cadre d’une réunion qui a été sanctionnée par la mise en place d’une superstructure de coordination de ce qu’on peut désormais appeler «le mouvement anti-Saïdani». Ce dernier, selon notre source, n’a pu, jusqu’à maintenant, convaincre que 120 membres du Comité central de participer à la réunion des 15 et 16 novembre courant. Une réunion déclarée d’ores et déjà comme «illégale» par les opposants à Amar Saïdani qui appellent l’ensemble des membres du comité central à boycotter cette session afin de permettre au FLN de retrouver dans un avenir proche la légalité institutionnelle. Pour les frondeurs, incarnés par à la fois Ababa et Belayat, le FLN est toujours sans secrétaire général depuis l’éviction d’Abdelaziz Belkhadem en janvier 2013. «Amar Saïdani, ajoute-t-on, ne représente que lui-même et ses propos ne peuvent être attribués au FLN dont la philosophie est tout autre que de s’attaquer à des institutions de la République à travers notamment des médias étrangers». Les contestataires du FLN, qui comptent beaucoup sur le recours déposé auprès du Conseil d’Etat, se remettent ainsi en ordre de bataille pour, affirment-ils, «déposer le trublion Saïdani et limiter les dégâts, avant de remettre le parti sur les rails». Ils ne jurent d’ailleurs que par sa tête.
Sonia B.
 

Comment (49)

    Anonyme
    6 novembre 2013 - 19 h 39 min

    Tant que le FLN est aux
    Tant que le FLN est aux commandes rien ne fonctionnera comme il se doit dans ce pays même si le prix du pétrole est multiplié par 10, même si on propose aux jeune Algérien  » une maison », « un prêt qu’il ne sera pas obligé de rembourser pour son prouji », ce jeune ne reverra d’une seule chose : comment quitter ce pays pour rejoindre la France ou tout au moins l’Espagne ou l’Italie.
    Ils ne se rendent pas comptent, ces voraces qui sévissent en son nom de la haine et la rage qu’ils cultivent dans le cœur des Algériens, ola lala quand le jour « J » arrivera !! c’est le seul jour qui nous attirera en Algérie, nous retourneront même à la nage !

    mohendAnonyme
    6 novembre 2013 - 13 h 43 min

    les partisans de la
    les partisans de la participation tactique somblent tenir le diable par la queue. ils aiment l’armée mais à condition que leurs hommes deviennent généraux major, ils aiment le drs mais qu’il soit dirigé par un des leurs .or, ils feignent d’ignorer que des hommes ont occupé déja le terrain. la lutte anti-terroriste a ses hommes, la lutte contre la corruption a aussi ces hommes. ce sont ceux qui ont évité le chaos de 1991, ceux qui ont ordonné l’intervention de tiguentourine. des hommes valeureux et intelligents. ceux-là qu’on le veuille ou non sont indestructibles.

    marekchi
    6 novembre 2013 - 7 h 45 min

    Depuis quant un drabki ose se
    Depuis quant un drabki ose se mesurer à la drs. je crois qu’il est est temps de le rappeller à l’ordre.

    Amazigh Démocrate
    6 novembre 2013 - 7 h 26 min

    Même si on n’aime pas
    Même si on n’aime pas Saidani, ces idées sont novatrices et vont dans le sens de la démocratie et d’un état de droit, alors que ceux qui le descendent en flamme sont pour le statut-quo.
    Qu’on en juge : police politique hors du champs politique, justice et presse indépendantes, tamazight langue officielle, etc. Moi je vote avec les 2 mains !!!!
    Que propose ceux qui sont contre lui ?

    Micipsa
    5 novembre 2013 - 21 h 02 min

    Autrement dit le sieur
    Autrement dit le sieur Saadani rejoint le RCD en sous entendant que les services jouaient le role de la police politique, leitmotiv très cher à Saîd Samedi et ses compères.
    A qui profite sa critique de cette institution?
    A ceux qui ont été impliqués dans l’affaire SONATRACH et à leurs sponsors d’outre méditerrannée et d’outre Atlantique.
    Amar Saadani et Peter Snowden même combat (LoL)…….

    Mahdi
    5 novembre 2013 - 19 h 17 min

    Je vous cite
    « Dans cette

    Je vous cite
    « Dans cette bataille entre le camp d’Amar Saïdani d’un côté,…. et {l’éthique…}, de l’autre, il y a eu beaucoup d’indécis qui ont préféré »… garder leur privilèges et ne pas se mouiller dans cette « bataille » après… 51 d’indépendance !

    syphax
    5 novembre 2013 - 17 h 28 min

    ce gars est fou mais il est
    ce gars est fou mais il est loin d’être bête, je pense qu’il vise le poste de vice président… Inchallah pas lui (un peut de civisme aux (…) qui postent des commentaires … sur ce site)

    Mohamed el Maadi
    5 novembre 2013 - 15 h 30 min

    Antisioniste^@
    Depuis

    Antisioniste^@

    Depuis l’affaire du drapeau Marocain je ne dort plus ,cela me ronge et puis quand je lis des gens comme vous je me dit hamdoullahi il y a encore des algériens debout et vigilant !!
    Je suis un fanatique et parfois cela me joue des tours et je vois le mal partout ..

    Chemlal
    5 novembre 2013 - 15 h 02 min

    Mr Saidani est un (…)
    Mr Saidani est un (…) ,parachuté G du F L N, par le clan Bouteflika pour semer la zizanie au sein des institutions,afin de camoufler leurs échecs. Selon ce Mr, le D R S doit se confiner a enquêter sur les petits larcins,traquer les »haragas »
    fuyant leur pays,a cause du chômage, de la misère, pourchasser les non jeuneurs etc…laisser libre cours a la corruption, le transfert illégal de capitaux, le trafic a nos frontières, l’infiltration d’éléments externe dans les institutions, voila le programme du tout nouveau patron du  » clone » du F L N historique.Il sait bien que ces propos n’entameront en rien la volonté des patriotes de cette institution a aller jusqu’au bout des investigations, sur la corruption qui touche le cercle du pouvoir, vaille que vaille, ce pour la stabilité, et la crédibilité du pays.

    Amazigh démocrate
    5 novembre 2013 - 13 h 38 min

    Même si on n’aime pas
    Même si on n’aime pas Saidani, ces idées sont novatrices et vont dans le sens de la démocratie et d’un état de droit, alors que ceux qui le descendent en flamme sont pour le statut-quo.
    Qu’on en juge : police politique hors du champs politique, justice indépendante, tamazight langue officielle, etc. Moi je vote avec les 2 mains !!!!

    boualem
    5 novembre 2013 - 13 h 36 min

    en tous les cas ce saidani c
    en tous les cas ce saidani c est un vrai buldozer , et il lui faut reconnaitre qu il n a pas froid aux yeux pour se comporter de la sorte , et je crois qu en fin de compte il vaut mieux avoir affaire avec un type pareil , plutot qu aux anciens ministres fln qui se sont fait degager du gouvernement , sans qu ils ne reagissent aucunement
    saidani est un vrai belier ,alors que les belkhadem, ziari , tou , harraoubia etc… n etaient en fin de comptes que de dociles moutons

    vrirouche
    5 novembre 2013 - 12 h 26 min

    Le vrai , l’authentique FLN
    Le vrai , l’authentique FLN est mort en 1962 ! Tous ces « aux-ordres » dérouleurs de carpettes, professionnels du bise-bise,
    magouilleurs de 1ère, retourneurs de veste, barbichettes-kamissées d’occasion etc…. doivent être virés MANU MILITARI
    avec un coup de pied au c… et celui qui se la ramène sera
    expulsé d’Algérie A VIE ! Ils trouveront refuge en terre de leurs aïeux pour les concernés -sic- et les autres à Eilat,
    Doha, Aou Dhabi et autres contrées de leurs semblables !!!

    ECH AKINE AYAJRADH , EFAGH THAMOURTHIOU !!!!!

    mhand
    5 novembre 2013 - 10 h 03 min

    il a le mérite de dire les
    il a le mérite de dire les choses comme elle devraient être, bravos M. SAADANI

    zaim grincha
    5 novembre 2013 - 9 h 49 min

    ce qu’il faut à l’Algérie
    ce qu’il faut à l’Algérie c’est un Poutine national qui libérera l’Algérie de son Eltsine et la remettra sur les rails.

    Antisioniste
    5 novembre 2013 - 9 h 09 min

    Salamou 3alikoum
    @Mohamed

    Salamou 3alikoum

    @Mohamed EMaadi, ne te fait pas trop de mauvais sang mon frère, je comprend le fait que tu soi inquiet du sort de notre pays, et c’est tout à ton honneur, mais je tiens à te rassurer que tout va bien wa hamdou li Allah. Il n’y a aucun doute que le changement est aussi impératif que nécessaire en Algérie, et il ne se fera pas selon la volonté de ceux charger de l’exécution d’agendas, qui ne font que brasser du vent avant l’échéance électoral. Le changement se fera par la volonté du peuple en entier aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, aucun partie clan ou nébuleuse ne pourra s’opposer à cette volonté, justement parce que l’institution militaire Algérienne est la seule institution debout dans se pays malgré toutes les vaines attaques qu’elle a subi, et qui n’ont fait que la renforcer d’avantage wa el hamdou li Allah.

    Emiliano Zapata
    5 novembre 2013 - 8 h 48 min

    Le problème ce n’est pas
    Le problème ce n’est pas seulement Saâdani mais le FLN lui même devenu la chasse gardée des rentiers de tout poils.Le véritable FLN,celui fondé par Abane et Ben M’hidi en 1956 et qui a mené l’Algérie à l’indépendance n’existe plus depuis 1962.Il est temps de séparer le bon grain de l’ivraie si on veut vraiment avancer et sauver ce qui reste de valable.

    rabhi
    5 novembre 2013 - 7 h 53 min

    JE RAJOUTE UNE CHOSE.MR
    JE RAJOUTE UNE CHOSE.MR SAIDANI VA SUREMENT PAYER TRES CHER SES DECLARATIONS.ET JE SUIS SURPRIS DE SA NAIVETE..DOMMAGE POUR L’ALGERIE.DOMMAGE POUR LE RETOUR DES LOUPS-CIREURS QUI SONT DERRIERE LUI

    rabhi
    5 novembre 2013 - 7 h 24 min

    BRAVO MR SAIDANI
    JAMAIS UN

    BRAVO MR SAIDANI
    JAMAIS UN HOMME POLITIQUE NI UN JOURNALISTE ;A L’EXCEPTION DE DA LHOCINE;N’A OSER DIRE CE QUE VOUS AVEZ DIT .TOUS DES KHOBZISTES .MEME QUAND ILS SONT A L’ETRANGER ILS SE GARDENT DE CRITIQUER LE DRS.TOUT LE MONDE SAIT QUE LE DRS NE QUITTERA JAMAIS LA SCENE ;IL MUTERA MAIS NE DISPARAITRA PAS.MERCI MR SAIDANI MEME SI VOUS ETES UN DRABKI SANS DIPLOME.

    algerienmeskine
    5 novembre 2013 - 7 h 01 min

    je trouve vraiment injuste
    je trouve vraiment injuste qu’on associe la bassesse de ce type
    né certainement prematurément et lavé dans du lait de chameau,au metier artistique et dur de percussioniste,ou il faut avoir le sens aigu de la mesure et l’elegance de la touche
    ce qui apparement semble manquer à saidani!!!!!

    Anonyme SIDI MAKHLOUF
    5 novembre 2013 - 6 h 43 min

    A défaut de dissoudre ce
    A défaut de dissoudre ce parti et de le flanquer au Musée,il faut interné ce drabki avant qu’il ne fasse de gros dégâts.Quant au DRS,je ne comprend pas sa non réaction. Ou est passé le temps ou la SM, faisait disparaitre des cocos du gabarit de ce SAIDANI, pour beaucoup moins que cela.

    Mohamed EMaadi
    5 novembre 2013 - 0 h 54 min

    Dans le contexte actuel et
    Dans le contexte actuel et même le futur le démantèlement des services de sécurité sera fatal pour l’Algérie .Ils sont bousillés la SM juste après les terroristes ont fait leur entré et on s’est retrouvé perdu quand la surveillance a été relâché
    C’est la campagne contre l’armée algérienne depuis 20 ans qui est derrière cela et non un impératif de mettre la société civile au cœur du pays, c’est des foutaises .En comme rien n’arrive au hasard vous verrez qu’après le démantèlement de la direction du renseignement et de la sécurité le pays tombera dans le chaos car tout le monde va se croire permis de faire ce qu’il veut et de brader les intérêts du pays car c’est de cela qu’il s’agit vendre le pays c’est tout… Il faut vraiment être une naïve pour croire qu’on cherche à améliorer le droit des Algériens c’est faux ! et dire que certains croient encore a la liberté, a la démocratie, Je vis en Europe j’y suis né la police politique existe las bas et nous sommes tous fiché et même les associations sont noyautées, les partis politiques et même les syndicats ! En un mot et il faut le dire on cherche à brader le pays et qui peut les empêcher si ce n’est l’armée ? Pourquoi l’armée pour l’argent ? ah bon alors on devrait laisser des politiciens se faire de l’argent et les militaires faire le muet et se voir privé de tant de privilège car il a encore une autorité morale dans ce pays ? !l’armée si elle est effacer du « logiciel algérien politique » je vous promets que vous allez passer un mauvais d’heure non parce que l’armée se rebellera mais parce que le pays sera sans défense car plus de budget militaire plus d’argent, plus rien, une armée avec des pierres et des bâtons pour faire joujou dans la caserne

    Anonyme
    4 novembre 2013 - 22 h 35 min

    une diversion efficace :elle
    une diversion efficace :elle a permis de faire oublier la fixation faite sur le 88 ;
    la galerie a ete bien occupée car prise en charge comme il faut ;
    quant à ce clown , il a l’habitude des basses besognes;

    maleh
    4 novembre 2013 - 19 h 21 min

    ça donne pas trop envie.
    ça donne pas trop envie.

    Anonyme
    4 novembre 2013 - 19 h 10 min

    Par TARIK – BAB EL OUED –
    Par TARIK – BAB EL OUED – (non vérifié) | 4. novembre 2013 – 18:57 raconte ca au pays les plus démocrate du monde avant de nous le balancer a nous qui ne savons même pas nous entendre sur la définition de liberté d’expression que nous confondons avec insultes ragot et stupidité tout on ouvrant bien grand notre gueule histoire d’exhiber notre ignorance par laquelle on brille dans la plus part du temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.