Deux nouveaux cas de paludisme : que fait le ministère de la Santé ?

Deux nouveaux cas de supporters atteints de paludisme ont été enregistrés. Les deux malades sont pris en charge actuellement au CHU d’Oran. Ils viennent s’ajouter aux cas enregistrés depuis quelques semaines à Alger, Batna et Ghardaïa. Face aux risques de contagion que présente cette pathologie, le ministère de la Santé avait décidé mercredi dernier de mettre en place une commission d'enquête sur les cas recensés. Abdelmalek Boudiaf avait affirmé à partir d’Adrar, où il accompagnait le Premier ministre dans une visite d’inspection, que l'enquête sur les causes de la contagion se poursuivait et que ses résultats allaient être annoncés ce jeudi. L’annonce ne s’est soldée, en fin de compte, que par un communiqué dans lequel le ministère s’est contenté de minimiser les faits et de tranquilliser quant à l’évolution des cas enregistrés. Le ministère avait notamment indiqué que l'évolution de la majorité des cas de malades atteints de paludisme était «favorable», grâce à leur prise en charge «immédiate et adéquate». Le communiqué ne mentionne pas les cas enregistrés à Alger, se contentant de citer ceux découverts à Batna et à Ghardaïa. Le même jour, soit le jeudi 7 novembre, un autre malade atteint de paludisme avait été admis à l’établissement hospitalier public de la ville de Batna. Aujourd’hui, ce sont deux autres cas qui se confirment à Oran ce qui porte le nombre de cas de paludisme à treize, dont trois décès. Que va faire le ministère ? Prendra- il les mesures urgentes qui s’imposent pour circoncire la maladie et les risques de contagion ? Ou bien va t-il encore une fois minimiser les faits ? La mise en place d’un dispositif pour informer les supporters qui ont fait le déplacement au Burkina Faso est plus que nécessaire. Ces derniers doivent être invités à se rapprocher des structures hospitalières pour un dépistage. La mesure s’impose ainsi que d’autres dispositions sanitaires pour les cas de paludisme local apparu dans un foyer à Ghardaïa. Dans cette wilaya, neuf cas atteints pas cette maladie grave, ont été déclarés par les services de santé, dont un décès.
Meriem Sassi
 

Comment (11)

    Nassima
    10 novembre 2013 - 20 h 43 min

    Attention les hépatites
    Attention les hépatites virales A, B, C, D, E et G sont de véritables épidémies Europe , en Afrique surtout l´Egypte ,en Orient et en Arabie L’hépatite B est une inflammation du foie provoquée par un virus. Un virus très infectieux (100 fois plus que le virus du sida !) et qui se transmet par contact avec le sang, le sperme ou les sécrétions vaginales des deux sexe ;ne suivez pas les conseils de Elkardaoui sur la relations sexuelle ,c´est un animal qui pense avec son ******qui se prend pour un un gynéco ,un sexologue, un gastro entérologue .Les principaux modes de transmission sont les rapports sexuels et par Les matières fécales !!!!!.
    Les personnes contaminées par l´Hépatite quine se lavent pas et ne se lavent pas les mains après avoir utiliser les toilettes peuvent contaminer d´autres personnes rien avec le touché ou le contact phisique

    ATTENTION A LA CONSOMMATION DE* LA PARACÉTAMOL !!!!!
    l’abus de certains médicaments peut conduire à une dégradation de l’état du foie et à une hépatite. Le paracétamol, par exemple, a une toxicité hépatique connue.

    Veuillez Svp chercher vous même sur internet les autres modes de contamination de cette maladie virale .
     » Quand le foie va, tout va !  » Il est impossible de concevoir la santé sans un foie en bon état de marche




    0



    0
    ++++++++++++++++++++
    10 novembre 2013 - 12 h 35 min

    sorry ,
    proliférer

    sorry ,

    proliférer




    0



    0
    Nassima
    10 novembre 2013 - 12 h 28 min

    Il ne faut pas exagrer quand
    Il ne faut pas exagrer quand même !!!

    les anophèles femelles porteuses du parasite ne peuvent proleferer que dans l’Afrique sub-saharienne aux zones marécageuses .L´Algérie n´est pas un pays afrotropicale .




    0



    0
    barra
    10 novembre 2013 - 10 h 53 min

    Le ministre n’est pas

    Le ministre n’est pas medecin.




    0



    0
    vaccinage
    10 novembre 2013 - 8 h 55 min

    Que voulez vous que le
    Que voulez vous que le ministere fasse,pour l’amour d’allah ???

    Si seul allaha peut vacciner 35 millions d’Algériens contre le paludisme. Par le recours d’une seule incantation il a mle pouvoir d’éradiquer et exterminer toute la vermine paludienne, tous les moustiques vecteurs du parasite qui gaggrènnent l’Algérie.

    Prions mes frères prions. Le salut est dans la foi, dans la dévotion dans l’oisiveté et non dans le travail. Pour preuve ali belhadj, ses acolytes et 3 millions d’individus de la famille révolutionnaire vivent depuis 1962 dans le confort le plus total sans que de leur vie ils n’eussent à effleuré le concept de travail.

    Les dieux sont le vaccin des vaccins pour preuve le sot ali belhadj et ses alcolytes dégénérés a été vacciné et voyez le résultat, un ramassis de déchets de l’humanité.




    0



    0
    leulmi
    9 novembre 2013 - 17 h 56 min

    le paludisme a été éradiqué
    le paludisme a été éradiqué de notre pays.le problème de lutte est du ressort des collectivités locales en premier pour lutter contre le vecteur a savoir l’anophèle ou le moustique responsable de la transmission.le ministère de la santé prend en charge les malades et les traite.Nos villes sontelles propres




    0



    0
    Nassima
    9 novembre 2013 - 17 h 43 min

    1- ) Le vecteur du palautisme
    1- ) Le vecteur du palautisme est un moustique femelle donc on est infecté lors d´une piqûre par ce moustique que l´on surnome un anophèle femelle, qui q lui injecte le parasite sous forme de « sporozoïte ». Celui-ci migre rapidement, via la circulation sanguine, vers le foie.Une fois que ce parasite penetre la céllule hépatique ,il se divise très activement pour donner naissance, en quelques jours, à des dizaines de milliers de nouveaux parasites : les « mérozoïtes ». La cellule du foie éclate en libérant ces parasites dans le sang, qui pénètrent et se multiplient à l’intérieur des globules rouges. Lorsque ces derniers éclatent, les « mérozoïtes » ainsi libérés infectent de nouveaux globules rouges. on parle ici du type 1)- cycle asexué chez le moustique

    2-) Type2- cycle sexué chez le moustique:
    En parallèle, des cellules sexuées mâles et femelles (gamétocytes) se forment dans le sang du sujet infecté. Lorsqu’un moustique pique un tel sujet, il ingère ces gamétocytes, qui se transforment en gamètes. Leur fécondation engendre un oeuf, qui se différencie en sporozoïte dans les glandes salivaires du moustique. Un nouveau cycle peut alors commencer

    -Il existe 3 espèces de Plasmodium spécifiquement humains, dont la pathogénie et l’évolution sont très différentes
    1-Plasmodium falciparum est l’espèce la plus pathogène. Elle domine en Afrique. Elle est susceptible d’entraîner *la mort en se multipliant dans les microvaisseaux de certains organes profonds (cerveau, reins, poumons). !!!!!
    2-Plasmodium vivax et Plasmodium ovale ne tuent pas, mais peuvent entraîner des rechutes 4 à 5 ans après la primo-infection,car le parasite peut subsister sous une forme latente (« hypnozoïte ») dans la cellule hépatique dans le foie
    3-Plasmodium malariae ne tue pas, mais provoque parfois des rechutes jusqu’à 20 ans après la primo-infection.




    0



    0
    Nassima
    9 novembre 2013 - 17 h 39 min

    Selon ma documentation sur le
    Selon ma documentation sur le palaudisme dans le dictionnaire médicale allemand
    -la contamination ne se fait que dans ses cas :
    1-Une contamination de la mère à l’enfant, par voie transplacentaire (s’effectuant ou susceptible de s’effectuer à travers la membrane du placenta) donc de la femme enceinte a son l fœtus
    2-lors d´une transfusion sanguine .***le dépistage des donneurs permet d’éviter le risque de contamination
    3- une contamination lors d’une greffe d’organe reste possible

    4- une contamination a l´ aéroport, par un moustique infecté importé d’un pays endémique, ne peut être exclue mais reste rare .




    0



    0
    manare
    9 novembre 2013 - 16 h 46 min

    wallah vous aviez raison bien
    wallah vous aviez raison bien dit je suis entièrement d’accord avec vous




    0



    0
    moha
    9 novembre 2013 - 16 h 10 min

    Que voulez vous que le
    Que voulez vous que le ministere fasse,pour l’amour d’allah?
    C’est une epedemie personne ne peux rien.
    Faudra faire la salate du paludisme




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.