Nettoiement de la capitale : à quand une campagne permanente ?

Le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, vient de consacrer 10 milliards de dinars à une campagne de nettoiement de la capitale. Une initiative louable quand on voit l’amoncellement des ordures dans tous les quartiers qui a pris des proportions énormes au vu et au su de tous les responsables locaux. Tout le monde se félicite de l’initiative à commencer par les responsables de la wilaya qui se vantent, à travers les médias lourds, d’accomplir une tâche extraordinaire. A les entendre, cette action est une faveur qu’ils accordent aux Algérois. L’opération de «grande envergure» de nettoiement de la wilaya d’Alger durera un mois, a déclaré M. Zoukh à la presse à l’occasion du coup d’envoi de la campagne, dont l’objectif est «la protection du citoyen et la préservation de la beauté de la capitale à l’image des autres capitales du monde». Il serait temps pourtant de se demander pourquoi la capitale croule sous les immondices et pourquoi l’entretien quotidien n’est pas assuré convenablement. La tâche incombe aux services de la wilaya et des communes, et qu’elles fassent leur travail chaque jour, au lieu de nous gratifier de ces campagnes tape-à-l’œil, consistant à nettoyer un jour et à fermer les yeux les autres jours sur le manque d’entretien et les abus des citoyens indélicats et les entreprises qui portent atteinte à l’environnement en toute impunité. La wilaya d’Alger doit prendre ses responsabilités et instaurer un plan permanent de propreté à faire respecter par tout le monde. Il faut mettre les moyens pour assurer le nettoyage et lutter contre l’incivisme. Celui-ci doit être puni et il faut trouver le moyen de le faire. Le wali d’Alger a indiqué que plus de 12 000 agents et 1 000 camions ont été mobilisés pour assurer le succès de cette campagne d’assainissement qui sera étendue dans un proche avenir à l’ensemble des communes de la capitale. Il a insisté sur l’importance de l’application «stricte» de la loi à l’encontre de tout pollueur, appelant à la sensibilisation du citoyen à la protection et l’embellissement de l’environnement. Des propos entendus des dizaines de fois de la bouche de tous les responsables qui se relaient à la gestion de la wilaya, alors que chaque matin, le spectacle est encore plus affligeant. La capitale se détériore de plus en plus et ne vit qu’au rythme des ravalements de façade et des campagnes d’assainissement. Jusqu'à quand ?
Meriem Sassi
 

Comment (19)

    Nassima
    12 novembre 2013 - 6 h 16 min

    BELAID Djamel (non vérifié) |
    BELAID Djamel (non vérifié) | 11. novembre 2013 – 11:25
    l´idée du compostage est une excellente idée mais a mon avis ,on peux l´appliquer que dans les pays froid qui ont un hivers rigoureux comme le Canada ,les pays Scandinaves: les guêpes et les frelons migrent en hivers vers les pays chauds. Ces insectes redoutables aiment bien se nourrir des fruits décomposés, en plus le compost est l´endroit préféré des frelons pour construire le nid car ils sont servis a d´domicile de la nourriture abondantes ,du papiers et des feuilles mortes pour construire leur nid.Emaginez que votre enfant joue sur le balcon ou des voisins qui stationnent leurs voitures devant l´immeubles et qui seront piquer par ces guêpes et ces frelons ! Vous savez qu´ils peuvent déposer plainte contre vous et vous attaquez en justice ! Sans oublier les rats




    0



    0
    Nassima
    11 novembre 2013 - 14 h 58 min

    . BELAID Djamel (non vérifié)
    . BELAID Djamel (non vérifié) | 11. novembre 2013 – 11:25

    Votre proposition est excellente il n´y a rien a dire cela veut dire que vous entant que citoyen vous vous sentez concerné. Svp ne le prenez pas mal ,j´ai juste complété ce que vous avez proposé. Je n´ai pas dit que c´est réservé aux riches ,j´ai dis que ce n´est pas obligatoire ou exigé par la loi du moment que tout citoyen allemand fait le tri d´ordure y compris les restes de son repas et le met dans un sachet blanc dans sa poubelle avant de les jetez dans une poubelle collective .vous personnellement vous avez parlez d´un HLM qui applique le compostage donc cela veut dire la ou vous habité personne ne le fait ! DONC JURIDIQUEMENT PARLANT CE N´EST PAS OBLIGATOIRE .Djamel,évitez Allah isidjik de rentrer chaque fois en conflit avec moi ,on n´est pas ici pour montrer a l´autre qu´on est les meilleurs , cependant on n´est tous ici pour partager nos idées et nos propositions grâce a Algérie Patriotique qui nous a ouvert ce open forum ,le but c´est de participer avec nos idées tout en respectant l´avis des autres en essayant de changer les choses en positif a notre manière, au minimum et même peut être changer notre façon de voir et d´interpréter les choses pour que cela marche car cela ne sert a rien de s´ obstiner et de vouloir convaincre l´autre sans preuves convaincantes .Vous êtes quelqu´un de brillant pourtant et je l´ai bien constaté ,vous avez des idées est surtout vous aimez bien les partager avec les autres donc vous êtes quelqu´ un de très positif . Alors s´il vous plaît ,monsieur , essayez d´être un peu souple d´esprit et faites un effort parce que si chaque fois ,on sort du sujet parce que j´ai dis quelque chose que vous l´interprétez a votre manière ,on ne va pas sortir de l´auberge .

    Mes respects Monsieur
    1. Bitte nicht persönlisch nehmen !le compostage avec l´odeur qu´il dégage sur un balcon dans un pays africain comme l´Algérie n´attirera pas seulement les mouches mais les frelons verts tres dangereux sutrout si on en a un bébé a la maison et les ras, Idem en été en Allemagne ou en France . Avez vous pensez a cela ?




    0



    0
    00213
    11 novembre 2013 - 14 h 31 min

    C’est juste un peuple à
    C’est juste un peuple à l’image de son gouvernement.
    Un ami avait eu un problème similaire:
    Étant souvent en déplacement et sa femme vivant chez sa belle famille pendant ses absences, ses voisins avaient pris l’habitude de jeter leurs déchets au coin de sa maison qui été à l’angle de la rue.
    .
    Il avait tout essayer pour endiguer le problème, mais cela n’arrêta pas leurs sales habitudes.
    Alors il eut l’ingénieuse idée de toucher le plus profond de leur intégrité en remettant en cause leur appartenance à l’islam.
    Il écrivit en grand sur la façade de sa maison, des hadiths connus du Prophète Mohamed (sws) concernant le bon rapport avec le voisinage et la propreté impératifs dans l’islam.
    .
    Le résultat fut incroyable car peu de temps après, les habitants se plaignaient que l’on surnomme leur artère la rue « des porcs ».
    Et en un rien de temps le problème fut réglé.
    Je pense que c’est une expérience à adapter à l’échelle nationale avec des campagnes de pub assimilant ces sauvages à des porcs !
    L’algérien, il faut le toucher dans sa fierté pour le faire bouger.
    Et le travail de sensibilisation doit commencer dés la maternelle.
    .
    Ils pensent vraiment amener 15 millions de touristes dans nos plages sales, notre désert souillé, nos montagnes polluées et nos villes d’une puanteur immonde ?!




    0



    0
    amine
    11 novembre 2013 - 11 h 15 min

    @ Belaid Djamel
    Excellente

    @ Belaid Djamel

    Excellente proposition..

    Je pense que nous les citoyens devraient se responsabiliser.
    Chacun de nous doit jouer son rôle positive.
    Le problème du déchet reste un problème mondial, et il n’existe pas une solution miracle.

    Si les capital des pays développer sont propre, c’est par ce que la majorité des gens sont sensibilisées..




    0



    0
    BELAID Djamel
    11 novembre 2013 - 10 h 25 min

    @Nassima.
    Vous semblez dire

    @Nassima.

    Vous semblez dire que le compostage est réservé aux « riches »;
    C’est inexact. Pas très loin de chez moi, il y a un HLM qui s’est mis au « compostage en pied d’immeuble » car la mairie ramasse maintenant les poubelles au poids. Je le redis: rien n’empêche tout citoyen Algérien disposant d’un jardin, une cour, une terrasse ou un balcon ou habitant en immeuble de se lancer dans le compostage des épluchures des fruits et légumes de son foyer. Un grand pot de fleur suffit pour démarrer.
    La technique est clairement présentée sur internet. Seule l’information manque et la volonté. C’est à ceux qui connaissent la technique de la vulgariser à leurs voisins et à demander aux municipalités (avec le ministère de la santé) de voir comment la mettre en application.

    CETTE TECHNIQUE à PARIS:
    Une solution : le compostage en pied d’immeuble

    La Ville de Paris mène une expérimentation de compostage en pied d’immeuble, lancée en 2010, dans le cadre de son plan de prévention des déchets et du plan régional d’élimination des déchest ménagers. À ce jour, 200 sites se sont portés candidats et aujourd’hui, une centaine, représentant environ 2000 habitants, compostent déjà.

    En 2012, la Ville a donc décidé de compléter le dispositif en proposant deux nouveautés :

    – du lombricompostage collectif, offrant la possibilité aux candidats ne disposant aps d’espace vert de participer à l’opération

    – des bacs de compostage en plastique recyclé ou en bois

    Comment installer un composteur collectif ?

    Les copropriétés privées, les immeubles ou ensembles gérés par un bailleur social ou privé, les établissements publics (écoles par exemple) et institutionnels peuvent se porter candidat au compostage collectif.

    » Téléchargez, imprimez et placez dans votre immeuble l’affiche sur le projet de compostage collectif en pied d’immeuble (format pdf)




    0



    0
    Nassima
    11 novembre 2013 - 4 h 34 min

    En Allemagne , on applique le
    En Allemagne , on applique le concept de tri d´ordures ménagères a la lettre avec un vrai plan de gestion des ordures ménagère a fin de réduire la quantité de décharge . Gare au citoyen qui ne respecte pas cette loi votée au Bundestag ! ,on lui colle directement une amende très salée quitte a la payer par tranche . c´est a la mairie que l´on distribue gratuitement de grands sachets jaunes en plastique pour le tri de plastique et de boites de conserves .Pour le verre ,on installe devant chaque quartier , 4 containers ou est marquée dessus la couleur du vert qu´il faut jeter dedans ( vert: pour les bouteilles de vin rouge ,de l´huile d´olive , marron pour les bouteilles de bière ,blanc pour les pots de confitures ,bouteilles de vin blanc de jus etc,) une grande poubelle pour le papier et une petite pour les déchets de nourriture ( les peaux ou épluchures de fruits de légumes restes du poissons de la viande de repas mis déjà par le citoyen dans un petit sachet blanc en plastique que le citoyen achète sur toutes les surfaces et centres commerciaux
    la mairie ne chôme pas ,chaque citoyen reçoit un carnet par poste rédigé et tapé par la mairie pour informer le citoyen du jours et de l´heure du ramassage des déchets ménagères par les éboueurs qui sont bien payés . Tout le monde y participe et veille a ce que sa ville reste propre (les autorités locales ,le citoyen, les éboueurs) ,on badine pas avec les lois !!!!en même tant c´est une vraie socialisation !!! pas comme chez nous les lois cela existe mais ,on ne les respecte pas a commencer par le maire !!! Avec le tri d´ordure rien n´est perdu tout est recycler après et cela fait des économie pour l´État . IL YA AUSSI LE CONTRÔLE SOCIAL ( si votre voisin constate que vous ne respectez pas le tri des ordure ,il appelle
    la police. c´est un réflexe chez lui car il a appris des le jeune age qu´ils faut respecter les lois !!!!!

    La société allemande est une société civique et civilisée ,la France comparée a l ´Allemagne est un pays de tiers-monde

    c´est vrai le compostage existe aussi mais il est appliqué par les riches qui habitent des villa ou des chalet set qui ont un grand jardin a entretenir et cela leur fera des économies mais ce n´est pas obligatoire




    0



    0
    zarzor
    10 novembre 2013 - 23 h 46 min

    ce n’est pas les rejets
    ce n’est pas les rejets domestiques qui sont dangereux
    oui c est indeserable ..mais on finira toujour a les traiter par le prcessus naturel ..compostage .etc.
    le plus grand danger c est le désastre de rejets industriels anarchique dont on ignore peut etre les propriétés chimique , metaux lourd..etc
    c est un domain tres important vaste et compliqué,

    il faut se pencher serieusement á ce sujet aussi avant qu il ne soit trop tard !!

    http://www.youtube.com/watch?v=cC9sZxSTJzg




    0



    0
    BELAID Djamel
    10 novembre 2013 - 21 h 06 min

    Face à l’ampleur du problème
    Face à l’ampleur du problème les citoyens peuvent adopter des gestes simples afin de réduire le volume des déchets ménagers. C’est le cas de la fraction organique des déchets ménagers : épluchures de fruits et légumes, marc de café, serviettes et mouchoirs en papier… Il s’agit d’en faire du compost pour fabriquer du terreau agricole.
    Mode d’emploi :
    -dans votre jardin, votre cour, votre terrasse, votre balcon ou au pied de votre immeuble, installer un bac avec un peu de terre au fond. Et jetez y épluchures de fruits et légumes, marc de café ou de thé, coquilles d’œufs, serviettes et mouchoirs en papier… Remuez de temps en temps. Ne mettez pas de restes de viande ou de poisson ni de restes de repas cuits. Mettez un couvercle afin d’éviter les moucherons. Si c’est trop sec, ajoutez un peu d’eau pour que les bactéries et les vers de terre décomposent le mélange. Si c’est trop humide rajoutez une poignée de terre ou des bouts de carton. Au bout de quelques semaines vous obtenez un début de terreau agricole qui peut servir pour les plantes (engrais naturel). Déjà en quelques jours ce que vous avez mis va se réduire. Et vous pouvez alors jeter régulièrement le mélange au pied d’un arbre ou dans un massif de plantes. Les municipalités devraient encourager cela en l’encadrant. Sinon à quoi servent nos techniciens et ingénieurs agronomes.
    La direction du jardin d’essais d’El Hama à Alger a installé une grande aire de compostage pour les déchets vert du parc floral. D’autres entreprises d’espaces verts s’y mettent. Pourquoi pas le citoyen ?
    Pour plus d’infos, tapez « composteur » sur google et « compost en pied d’immeuble ». Les Allemands installent bien des lombricomposteur dans leur cuisine. Pourquoi pas nous sur notre balcon ?
    BELAID Djamel. Ingénieur agronome et détendeur d’un bac de compost.




    0



    0
    Nassima
    10 novembre 2013 - 20 h 53 min

    Aguelidh modeste (non
    Aguelidh modeste (non vérifié) | 10. novembre 2013 – 19:09

    ce n´est pas l´Etat qui ne fait pas son travail , c´est Monsieur le maire !




    0



    0
    Anonyme
    10 novembre 2013 - 20 h 15 min

    pour bientot 2114
    pour bientot 2114




    0



    0
    Aguelidh modeste
    10 novembre 2013 - 18 h 09 min

    Combien de fois a-t-on
    Combien de fois a-t-on entendu parler de nettoyage de nos villes? Évidemment si on parle de nettoyage il y a sûrement de la saleté or s’il y a de la saleté c’est qu’on reconnait que les structures concernées de l’Etat ne font pas leur travail soit par incompétence soit par le laisser aller.

    En l’état actuel des choses il n’existe pas de solution pour parvenir à rendre propre nos villes et villages même avec 10 millions de dollars. Je pense que seule la création d’une police d’hygiène qui a les prérogatives de protéger l’environnement ( les arbres, les pelouses gazonnées, les jardins publiques, les dépôts des ordures ménagères, les bruits nocturnes etc et la compétence de verbaliser toute personne ou famille ne respectant pas les règles environnementales, pourra venir à bout de cette habitude de BAILEK.




    0



    0
    Nassima
    10 novembre 2013 - 17 h 39 min

    Anonyme SIDI MAKHLOUF (non
    Anonyme SIDI MAKHLOUF (non vérifié) | 10. novembre 2013 – 16:39

    Et oui malheureusement vous avez raison ! Pourtant des associations pour l´environnement pilulent en Algérie.Pourquoi ce comportement ??? Ce manque de respect envers la nature. ???

    walah si on commence a coller des amendes bien salées ,pour avoir cracher ou jeter ses ordures dans la rue ,il y aura du changement ! Comme dit le proverbe chez nous: » aderbou , yaref maderbou !

    S´ il s´agit de vous algériensmeskin ,je voulais vous dire ,même si on arrive pas a se mettre d´accord sur certains sujets ,on peut toujours se mettre d´accord sur d´autres . Aya safia qui lehlib et boussa ala rassek même si vos propos a mon éguard étaient un peu harines  .




    0



    0
    zarzor
    10 novembre 2013 - 15 h 56 min

    Et les ministres ne font
    Et les ministres ne font désormais partie de la sphere populaire ?
    je parle de tout le gouvernement concerné avec un fahamatouhou á la tete …car la saleté qui dure reflete beaucoup de chose en haut … c est comme un miroir quoi .




    0



    0
    le Naïf
    10 novembre 2013 - 15 h 48 min

    le temps d’une campagne
    le temps d’une campagne électoraliste et point barre!




    0



    0
    Anonyme SIDI MAKHLOUF
    10 novembre 2013 - 15 h 39 min

    La propreté corporelle de
    La propreté corporelle de l’Algérien est évidente,mais du fait de son incivisme néfaste . a fait,qu’il a rendu son pays, le plus sale de la planète.




    0



    0
    Nassima
    10 novembre 2013 - 15 h 06 min

    Et dire que nous les maures
    Et dire que nous les maures d´autre fois,ont été très pointilleux sur l´hygiène ,même les pauvres parmi nous préféraient se payer le luxe du hammam que d´acheter quoi manger tellement que l´ygiene corporelle était de mise chez lui ! Au point de supporter la faim que de supporter la saleté corporelle. Sa maison sentait l´encens un mélange de bois aromatiques ( le b´khour ) mélangé de myrrhe venant du Yémen utilisé comme insecticide naturel contres les insectes porteurs de maladie comme les mouches et les moustiques. L´ahbek le basilic qu´il mettait dans un pot sur sa table de repas comme déco et en même temps pour éloigner les mouches qui ne supportent pas le parfum que cette plante dégage et enfin dégustait son repas avec (l´hbebs) en toute convivialité .A la place des poubelles placées devant la maison ,il plantait du jasmin devant la porte d´entrée ,cette arbre signe de bienvenue ! Heureusement que cette tradition persiste chez beaucoup de famille algérienne sinon je ne serai pas la pour vous la raconter !

    et maintenant j´entends cette expression qui me tue : EL DOUD MA YÉKTOULCH !!!!




    0



    0
    Lailla
    10 novembre 2013 - 14 h 52 min

    Il faut encourager au lieu de
    Il faut encourager au lieu de critique il veau mieux tard que James




    0



    0
    Anonyme
    10 novembre 2013 - 14 h 43 min

    La propreté dans les villes
    La propreté dans les villes ce n’est pas une question d’argent, c’est une question d’organisation de la société et de présence continue de l’autorité. Chaque bâtiment,chaque groupement d’habitation doit avoir une personne responsable de la propreté, c’est aux autorités d’imposer aux propriétaires privés ou publiques ces derniers; la logistique n’est que secondaire; autrement il ne faut pas s’étonner que les gens soupçonnent que cette enveloppe de 10 milliards est juste pour que quelques uns se sucrent…




    0



    0
    Anonyme
    10 novembre 2013 - 12 h 51 min

    faites travailler les jeunes
    faites travailler les jeunes du quartier avec un salaire de 18 000 DA,et n’appeler pas aux gens de l’interieur qui poseront des problèmes a eux-mêmes et a l’administration,bidonvilles….etc.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.