Le MNLA accuse l’armée malienne d’exécutions sommaires

Dans un communiqué signé par son chargé de communication, le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) a indiqué que dans la matinée de vendredi 8 novembre, une colonne de l'armée malienne a procédé à l'arrestation, la séquestration puis l'exécution de plusieurs civils dans la zone de Menaka à Ghezraghen, en donnant tous les noms des victimes et blessés. A cette occasion, le MNLA exprime sa «détermination à continuer à se battre pour l'intérêt supérieur du peuple de l'Azawad et de ses dignes filles et fils», en ajoutant qu’«aucune barbarie ne viendra à bout de (sa) détermination». Le mouvement s’en prend à l’armée malienne qu’il rend coupable de toutes les exactions commises au nord du Mali depuis le déclenchement des opérations visant à rétablir le statu quo antérieur à la proclamation de l’indépendance de l’Azawad, le 6 avril 2012. Le communiqué insiste que «par cet acte barbare, ignoble et répété, l'armée malienne prouve toute sa détermination à faire de la barbarie, le viol et l'assassinat des innocents son arme quotidienne», et menace de recourir à l’usage des armes pour répondre au coup par coup à toute attaque contre les populations civiles de l'Azawad comme à celle de ses positions.
R. Mahmoudi
 

Comment (2)

    Anonyme
    11 novembre 2013 - 13 h 09 min

    L’Algérie doit aider l’Azawad
    L’Algérie doit aider l’Azawad à se libérer; les touaregs ont plus d’affinité, de liens historiques et culturelles avec l’Algérie qu’avec le Mali.




    0



    0
    00213
    10 novembre 2013 - 12 h 27 min

    Le MNLA a certes ses raisons,
    Le MNLA a certes ses raisons, tel que le sous-développement du nord-Mali et une absence de représentativité dans les forces au pouvoir.
    Mais il a le principal tord de jouer le jeu des charognards qui lorgnent sur les ressources du Sahel, en voulant décapiter le Mali et de surcroit en créant une zone d’instabilité qui pourrait à terme touché notre Sahara.
    .
    Ils ne se rendent pas compte que leur quête est définitivement perdue et que leur combat créera plus de tord au population que de bénéfice.
    En parallèle le rôle du gouvernement malien est tout autant suicidaire, puisqu’ils alimentent la fronde avec ces graves exactions.
    .
    Leur situation me fait rappeler à moindre mesure la Libye, dans le sens où ils sont persuadés que la révolte aboutira à de meilleures conditions de vie.
    Le problème c’est qu’ils sont entrain de rouvrir la boite de Pandore et le retour de flamme risque d’être très néfastes pour TOUT le monde.
    .
    Ils ont la grippe mais s’ils continuent, ils auront le Cancer…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.