La violence banalisée

Par Karim Bouali – Les téléspectateurs qui ont suivi le match MCA-USMH retransmis en direct à partir du stade de Bologhine ont eu tous, très certainement, la même réaction mêlant l’étonnement à l’effroi en lisant la longue banderole qui couvrait toute la partie de la tribune réservée aux supporters harrachis : «Nous avons eu le courage de venir ici, venez à Guantanamo si vous en avez !» Il faut être connaisseur du monde footballistique algérien pour comprendre que Guantanamo, c'est le nom donné par ces supporters au stade du 1er-Novembre d'El-Harrach. Le commentateur est resté muet sur cette image comme s’il trouvait que le message était «normal» ou alors il n’en a pas compris la signification, ou tout simplement pense-t-il, peut-être, que son travail consiste à décrire ce qui se passe sur le terrain, pas autour. Mais surtout personne, s’agissant du service d’ordre bien sûr, n’a eu le «courage» – pour reprendre le terme provocateur utilisé dans le message des Harrachis – d’empêcher que la banderole soit déployée de cette façon. Ainsi, un message porteur de violence et de haine a été étalé, durant tout le match, sur toute la longueur d’une banderole géante et avec une «visibilité» telle qu’elle rendrait fous de jalousie les annonceurs publicitaires qui, pourtant, rivalisent de génie pour faire passer leurs réclames durant ces moments de grande audience à la télé et paient très cher pour cela. Le message de haine a été diffusé gratuitement dans le stade de Bologhine. Pas la moindre amende pour ce délit : incitation à la violence. Que faut-il en penser ? Oui, le professeur Farid Kacha avait raison de dire que «les autorités alimentent la violence sans s'en rendre compte» (voir interview à Algeriepatriotique du 18 mars 2013). A partir de cas précis, il avait tiré la conclusion que «les autorités font inconsciemment en sorte que la violence augmente». Il reste mesuré dans son jugement : «Je ne dis pas que l’Etat suscite la violence volontairement. Mais force est de constater que tout est fait pour l’alimenter. Absolument tout.»
K. B.
 

Comment (9)

    chawi pure laine
    11 novembre 2013 - 5 h 57 min

    Monsieur Bouali
    sans vous

    Monsieur Bouali
    sans vous connaitre ou vous jeter des fleurs je vois en vous un Algérien ou Algérois d’antan ou les jeunes baissent la tête au passage d’une femme ou personne âgée, cette période pleine de valeurs est morte et enterrée, quant à la violence ils sont ou les policiers qui sont supposée sécuriser les stades et qui sont payés plus que les chercheurs d’université? Elle est ou la justice corrompue qui a fait de notre pays la terre des sabres de samouraïs, quand j’ai signé une pétition à mon passage au pays dénonçant l’inaction des services de polices j’ai eu une année de prison ferme pour diffamation j’étais obligé de rentrer au pays pour faire une cassation et avoir l’innocence(un cas qui a été largement médiatisé), dernièrement mon frère a appelé la police car deux gars se bagarraient avec des couteaux devant chez nous il a eu la même peine heureusement que la cassation lui a donné raison, on est dans un état de voyous, les gouvernants sont des traitres eux ils sont en sécurité au Kleb des pains et ils s’en fichent pas mal du bétail, la solution n’est pas magique les services judiciaires avec les services sociaux doivent travailler en collaboration, sauver et remettre en droit chemin ceux qui sont récupérables et envoyer le reste à Guantanamo bay




    0



    0
    Anonyme
    11 novembre 2013 - 2 h 11 min

    Nous on veut rien savoir de
    Nous on veut rien savoir de ces histoires. Parlez nous des jeunes qui ont pris le pouvoir a 25 ans et qui veulent pas le quiter a 80 ans…et les clowns d aujourdhit qui aplodissent….ca c est le cirque, et nous on veut le cirque pas de politique !




    0



    0
    AL
    10 novembre 2013 - 19 h 17 min

    c’est tellement… si loin de
    c’est tellement… si loin de Moretti /club des pins!




    0



    0
    Walho
    10 novembre 2013 - 17 h 27 min

    – Il faut être connaisseur du
    – Il faut être connaisseur du monde footballistique algérien pour comprendre … Je regrette Mr Kamel Bouali , mais à la place d’algérien , vous auriez du mettre ALGEROIS . Le reste sans changement . Un grand Merci @ Le Rouge et le Noir pour son commentaire . Cette presse sportive algéroise qui a enfoncé le sport dans les abysses de la violence et de la sous -médiocrité en faisant d’un canard boiteux un virtuose du ballon rond .




    0



    0
    Le Rouge et le Noir
    10 novembre 2013 - 12 h 49 min

    C´est toujours bon de
    C´est toujours bon de dénoncer la violence émanant des gueux, mais quid de celle servie tous les jours par la corporation des « journalistes sportifs », cette presse de caniveau, peuplée de tayyabates el hammam, effrontément chauvins et ne montrant aucun scrupule dans leur parti-pris, leurs titres assassins ?
    Commencer d´abord par mériter le titre d´élite intellectuelle avant de se poser en donneur de leçons et jouer les saintes ni-touche.
    Ps. Je ne cautionne nullement la banderole harrachi, que l´on ne s´y méprenne pas. Mais il faut bien admettre que lorsque c´est pourri, ça l´est jusqu´en haut…




    0



    0
    Mokhtar
    10 novembre 2013 - 12 h 35 min

    Voila les résultats de la
    Voila les résultats de la guerre narcotique que mene le Roitelet-Prédateur contre la jeunesse algérienne sous le regard complice du pouvoir corrumpu d’Alger.
    Et le professeur Farid Kacha avait a moitié raison de dire que «les autorités alimentent la violence sans s’en rendre compte».
    Il a moitié raison du moment que le pouvoir entretient volontairement cette violence et donc il sait tres bien ce qu’il fait.




    0



    0
    Professeur mehmeh
    10 novembre 2013 - 12 h 13 min

    La médiocrité a pris la place
    La médiocrité a pris la place de la méritocratie voilà pourquoi rien ne chic rien ne secoue les consciences ,le fatalisme prenant le relai de la justice il n y’a plus d’autorité régulatrice , les voraces et les prédateurs comprenant le manège s’accapare les affaires de la cité, statuquo oblige alors le pouvoir est dans la rue.




    0



    0
    00213
    10 novembre 2013 - 10 h 45 min

    On a encore rien vu.
    Attendez

    On a encore rien vu.
    Attendez de voir ce que vont devenir les immenses cités dortoirs de 4000 ou 5000 logements qui ont été bâties comme des forteresses.




    0



    0
    Lyes48
    10 novembre 2013 - 10 h 44 min

    Je me souviens qu’il y a
    Je me souviens qu’il y a quelques annees, en France; une banderole (bienvenue chez les ch’tis etc …) a ete deployee dans les tribunes du Parc des Princes insultant les gens du Nord. La banderole a ete immediatement retiree par les forces e l’ordre,le commentateur n’a pas occulté ce fait, et le club recevant (PSG) a eu une forte amende…




    0



    0

Les commentaires sont fermés.