Larbi Ould Khelifa fait de la publicité au FLN à l’APN

Le président de l’Assemblée populaire nationale, Mohamed Larbi Ould Khelifa, a-t-il perdu le sens de la mesure ? Il faut bien se rendre à l’évidence que c’est vraiment le cas, sinon comment expliquer que le troisième personnage de l’Etat, qui, certes, est issu d’un parti politique qui s’appelle le Front de libération nationale, ne s’est pas empêché de faire la promotion de sa formation politique en usant de propos qui dépassent l’entendement. Dans une allocution prononcée lors d'un déjeuner-débat sur le projet de loi de finances 2014 organisé par le parti du FLN en l'honneur de ses députés des deux chambres du Parlement, le président de l’APN a proclamé que sa formation, le FLN, «représente la mémoire et les aspirations du peuple algérien». Pourquoi cette confusion encore entretenue entre le FLN historique qui a libéré le pays du joug colonial et celui d’aujourd’hui dirigé par un certain Saïdani ? N’est-ce pas là une insulte à la mémoire du FLN historique qui a fédéré le peuple algérien autour de la cause nationale ? On ne peut que tomber des nues quand on entend M. Ould Khelifa marteler que «le président d'honneur du parti, Abdelaziz Bouteflika, a donné au FLN une crédibilité et lui a permis de prendre les devants de la scène politique». On peut lui trouver des circonstances atténuantes lorsqu’il appelle les citoyens à «être au rendez-vous» des échéances importantes l'année prochaine, allusion à l’élection présidentielle de 2014. Un rendez-vous somme toute important dans la construction démocratique du pays et qui concerne tous les citoyens sans exception. Mais pourquoi le président de l’APN se mue-t-il aujourd’hui et brusquement en promoteur d’une formation politique fut-elle celle dont il est issu, oubliant le devoir de réserve et la hauteur de vue que dicte la responsabilité qu’il occupe au sein d’une institution de la République ? Lui a-t-on demandé d’aller à la rescousse d’un Saïdani aux abois ? Visiblement, tous les coups sont permis pour faire perdurer un système sans avenir.
Amine Sadek

Comment (9)

    vrirouche
    12 novembre 2013 - 11 h 34 min

    Je vais lui répondre en
    Je vais lui répondre en langua AUTHENTIQUEMENT NATIONALE -pas du chark §

    rouh atssekh ssedh…




    0



    0
    saadielbachir
    12 novembre 2013 - 9 h 46 min

    c’est A P qui fait de la
    c’est A P qui fait de la publicité à O/Khlifa




    0



    0
    Abou Stroff
    12 novembre 2013 - 9 h 09 min

    ould khelifa peut éructer ce
    ould khelifa peut éructer ce qu’il veut. personne, à part les laudateurs de son fakhamatouhou, ne l’écoute. les algériens lambda savent comment ould khelifa a été parachuté (par son bienaimé fakhamatouhou national) sur le koursi de président des dépités qui se pressent autour de la mangeoire. par voie de conséquence, ils (les algériens lambda) rient sous cape et, de temps en temps, rient à tue tête quand on leur parle des « chakhssiates el watania » algériennes, un ramassis de prédateurs sans foi ni loi qui ne peuvent être que méprisables. moralité de l’histoire: heureusement que les lois de la biologie sont indépassables (du moins pour le moment) et bientôt, beaucoup de nos augustes rejoindront les cœlacanthes qui ont connue les dinosaures.
    PS: ould khelifa n’est pas le seul à avoir été parachuté. en effet, il suffit de remarquer que bensalah, saadani, ghoul, benyounès, enfin tous les laudateurs, les encenseurs, les flagorneurs de notre bienaimé fakhamatouhou national sont tous des client de leur bienaimé fakhamatouhou national. moralité de l’histoire: tous ces gens-là sont ridicules et comme le ridicule ne tue pas, ils sont là et risquent d’être là pendant longtemps.




    0



    0
    ammmar
    12 novembre 2013 - 5 h 59 min

    Viendra le jour ou les
    Viendra le jour ou les pauvres peuples,surtout arabo_musulmans sauront et identifieront la source de tous les malheurs qui continuent de les detruire les uns apres les autres et se sera bien cette maudite democratie qui sera enfin pointée des doigts,seulement a ce moment la,elle aura pris des dimensions metastasiques,apres avoir fait disparaitre les uns apres les autres,les vertues et les us et pervertie la religion,ou seul restera le chaos qui fera reigner sa loi,vite;vite,abrogeons tous ensemble ce maudit processus dangereux qui n’est finallement q’une strategie de guerre pour nous detruire a distance et exortons l’armée a prendre le pouvoir,le temps que nous retrouverions notre equilibre et cette serenité perdue




    0



    0
    algerienmeskine
    11 novembre 2013 - 21 h 20 min

    En voyant cette photo,je me
    En voyant cette photo,je me dit comment des gens osent contredire Darwin!!!!




    0



    0
    Ben.
    11 novembre 2013 - 21 h 15 min

    Sa bouche ressemble à celle
    Sa bouche ressemble à celle de Bouteflika. C’est un tic ou bien il a lui aussi été victime d’un mini AVC ?




    0



    0
    mohamed el maadi
    11 novembre 2013 - 20 h 50 min

    FLN, «représente la mémoire
    FLN, «représente la mémoire et les aspirations du peuple algérien»

    Oui il y a cela 50 ans ce n’est plus le cas aujourd’hui bien au contraire vous représentez le parti de l’étranger en usant de mot peu diplomatique vis a vis de l’armée nationale populaire .
    Laissez le FLN historique loin de vos saloperies et autre trahisons




    0



    0
    Amine
    11 novembre 2013 - 19 h 59 min

    Ces (…) doivent savoir
    Ces (…) doivent savoir qu’ils ne passeront pas cette fois-ci et ils assumeront toute la responsabilité de ce qui se passera dans la rue, qui les vomit.




    0



    0
    AL
    11 novembre 2013 - 19 h 34 min

    la scène de cette chambre ne
    la scène de cette chambre ne leur appartient-elle pas ?
    les autres ne sont-ils pas que des accessoiristes




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.