Le patron de Djezzy va investir un milliard de dollars en Egypte

L’homme d’affaires égyptien Naguib Sawiris, patron d’Orascom Telecom Holding, vient d’annoncer son intention d’investir un milliard de dollars dans son pays, en 2014, dès l’adoption de la nouvelle Constitution. Dans sa déclaration à l’agence Reuters, Sawiris a indiqué qu’il n’a pas fixé de limite au volume des investissement qu’il envisage de lancer, et qu'il va injecter un milliard de dollars dans des secteurs aussi variés que l’agroalimentaire, la finance et les télécommunications. Cet engagement de la part du patron d’Orascom intervient suite à des garanties qu’il a reçues des nouvelles autorités égyptiennes qui voulaient inciter les investisseurs nationaux à participer à la relance économique, alors que lui et des membres de sa famille étaient, à un moment, interdits de quitter l’Egypte, pour évasion fiscale et non-règlement d'impôts de près de 14 milliards de livres égyptiennes sur des bénéfices réalisés dans la transaction de vente de la société Orascom Building à la société française Lafarge, estimés à près de 68 milliards de livres égyptiennes. Naguib Sawiris ne s’est donc engagé qu’après s’être assuré que son ardoise sera effacée et que de nouvelles lignes de crédit lui seront accordées. A rappeler que l’investisseur égyptien est aussi redevable à l’Etat algérien de plusieurs milliards de dollars, en raison d’une vaste opération d’évasion fiscale et d’escroquerie. L’ancien PDG de Djezzy, Tamer El-Mahdi est, lui, en fuite, après avoir quitté le territoire algérien clandestinement alors qu’il était interdit de sortie. Il a écopé de deux années de prison ferme. L’Algérie a lancé un mandat d’arrêt international contre lui. En Italie, Naguib Sawiris est déclaré persona non grata, et ses propositions pour racheter et piloter Telecom Italia ont été rejetées, parce que sa situation fiscale était loin d’être assainie.
R. Mahmoudi
 

Comment (7)

    Anonyme
    15 novembre 2013 - 22 h 12 min

    dans tous les cas ce
    dans tous les cas ce pseudo-investisseur a eu les algériens sur tous les plans :financier ,judiciaire et autres;
    avec l’argent des usagers et les prêts bancaires , il a monté grâce aux facilités qui lui ont été offertes DZEZZY qu ‘il a bazardée a l’opérateur russe ;et avec nos usines de ciment ,il a réussi un coup de maitre en les cédant au prix fort à Lafarge;
    voilà qu’il investit dans son pays certainement avec les « dividendes » réalisés chez nous;




    0



    0
    selecto
    15 novembre 2013 - 19 h 16 min

    Il était venu en Algérie les
    Il était venu en Algérie les mains dans les poches et les escrocs-associés lui ont ouvert les banques algériennes.
    Ce n’est pas pour rien qu’ils ne veulent pas pas du départ de Bouteflika de peur des enqêtes et poursuites, en tout même les repris de justice ont droit de se servir du Trésor public comme le violeur Mohamed Khelifati dit Cheb Mami.




    0



    0
    Anonyme
    15 novembre 2013 - 18 h 29 min

    ce n’est pas le patron de
    ce n’est pas le patron de djezzy….c’est le patron de Orascom et de Wind Telecom, Djezzy c’est juste une entreprise parmi d’autres. son argent il ne le doit seulement Djezzy.




    0



    0
    Brahim Haddou
    15 novembre 2013 - 16 h 30 min

    le salopard mafieux. il va
    le salopard mafieux. il va investir avec l’argent détourné. mais tôt ou tard, il devra tout rendre, un bien mal acquis ne profite jamais.




    0



    0
    hami moh
    15 novembre 2013 - 15 h 55 min

    tout le monde vit sur notre
    tout le monde vit sur notre dos avec tous ces boufons qui gouverenent notre pays nous voilas arnaque par des gugus de la sorte ..cela fait mal au coeur pendant que bien des algeriens et surtout les personnes ages qui n ont aucun revenue et ni pensions et il y en a des masse a part la solidaritee et entraide avec leurs proches ou les voisins ils ne pouront meme pas manger a leur faim heuresement que allah a creer la sadaka sans rentrer dans plus de details et les andicapes qui sont algeriens comme vous et moi qui ne recevoient qu une misere ,combien de tranche de la population algerienne vivent dans la precaritee, pendant que les etrangers sont chouchouter par touts les gouvernements minable qui se sont succedes ou le tresor public ou la rente comme vous voulez est devaliser par la corruption ou alors on la distribut a la volee pour avoir toutes sortes de soutiens a l exterieure qui est que plus que vitale pour ce regime crapuleux quand on est mauvais on ne peut que s assembler qu avec plus mauvais et minable que soit .la derniere phrase m a fait vraiment vomir ……L’Algérie a lancé un mandat d’arrêt international contre lui…quelle blague vous croyez vraiment que se pouri d ordure de Naguib Sawiris sera rechercher et juger pour les beaux yeux de ce regime tortionaire dilapideurs sans scupule ..i dont think so man …..je vais vous dire la meuillere maniere de nous ramener ce vugaire voleur en Algerie et le juger pour son crime je dit bien zahma si on n avez un gouverment qui aime sa patrie ..la solution est simple c est de faire presion sur le gouvermenet egyptien en lui annoncant que touts les contrats et surtout celui des bonbonnes de gaz ne seront plus a l ordre du jour, vue qu on est en hiver je ne vous dit pas de effect de surprise si il n est pas extrader le contrat plus que juteux du gaz algerien et il vaut plus que 1 milliard de dollars.alors l affaire serait dans la poche …. encore une autre arnaque ils ont du gaz qu ils vendent a leurs maitres les sionistes d israel pour se faire bien voir par l oncle sam pour une somme miserable (…)




    0



    0
    Anonyme
    15 novembre 2013 - 15 h 30 min

    au moins lui il investi dans
    au moins lui il investi dans son pays le pauvre il s’est fait deplumer par ouyahia et le clan de tlemcen a sa tete si said le frere du parrain que ceux qui ont volés des milliards les investissent en algerie c’est vrai ces gens ils savent que voler tricher et cirer les godasses de la famille boutesrika




    0



    0
    Arezki
    15 novembre 2013 - 15 h 11 min

    Ex patron d’Orascom Télécom
    Ex patron d’Orascom Télécom Holding, il n’est plus patron depuis qu’il a passer un deal avec le russo-norvégien “Vimpelcom“ pour floué l’Etat algerien en vendant Djezzy pour 8 milliards d’euros.
    Chose qu’ils on pas réeussi a avoir, puisque la licence Djezzy expire en 2016 et, vu la situation, l’Etat algérien n’est pas pret de leur renouveler la licence, donc au final, Djezzy esistera encore deux ans, apres c’est fini !!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.