Partenariat algéro-italien : de gros contrats seront signés

Le ministère du Développement industriel annoncera prochainement la conclusion d’importants contrats de partenariat avec de grandes firmes italiennes. L’information a été donnée aujourd’hui mercredi en marge d’un forum algéro-italien regroupant près de 300 hommes d’affaires italiens et algériens. Selon Amara Benyounès, les négociations sont à un stade avancé et devraient être finalisées dans les semaines à venir. Les secteurs concernés n’ont pas été précisés par le ministre, pour «protéger la confidentialité de mise», selon lui, dans ce genre de contrats. Il reste à savoir si les contrats dépasseront l’aspect de ventes d’équipements pour concerner celui de l’investissement productif dont a besoin l’économie de notre pays. Il semble, en tout cas, selon Benyounès, que les prochains accords «seront conclus exclusivement sous la forme de partenariats respectant un partage de parts selon la règle 49% 51%», et seront «axés sur le transfert de technologie et l’impulsion d’un management de qualité». Le Forum économique algéro-italien, organisé à Alger en présence du vice-ministre italien du Développement économique, entre dans le cadre de la nouvelle politique industrielle visant à redynamiser le secteur. La délégation italienne est composée de dizaines d’opérateurs économiques du secteur privé, représentant plusieurs filières, dont la mécanique, le bâtiment, les travaux publics et l’hydraulique (BTPH), la pêche et l’énergie. Le forum favorise des rencontres entre les Algériens et Les Italiens pour examiner les différents domaines de partenariat dans les filières stratégiques, ainsi que l’identification des projets de partenariat. En outre, la Task Force algéro-italienne a été installée afin d’identifier les opportunités de partenariat industriel et technologique, et d’évaluer l’état de la coopération bilatérale en la matière.
Meriem Sassi

Comment (6)

    Ghost Tanker
    23 novembre 2013 - 10 h 39 min

    – Bien sur tout le monde sais
    – Bien sur tout le monde sais que les entreprises Italiennes
    ne font ni formation ni transfert de compétence, dans tout les sphère européenne. mais ça c’est voulu , il ne recrute que le comptable et un chauffeur.
    – le cahier des charges (d’un partenariat) devrait inclure les clause formation et la qualité dans les vrais pays




    0



    0
    Nenuphar
    22 novembre 2013 - 8 h 43 min

    Lorsqu’une armada de chefs
    Lorsqu’une armada de chefs d’entreprises se déplace quelque part, généralement des contacts et des accords ont déjà été pris avant. Lors de leurs déplacements accompagnant un ministre ou un sous secrétaire, ils signent les accords déjà négociés. Ici, le sinistre algérien fait encore des promesses apprises de longue date et appliquées comme mode de gouvernance.

    .

    Les algériens veulent du concret, ils ont en marre des sempiternelles, demain on rase gratis. Des actes, c’est tout ce qui compte ! Pour le moment ce n’est que du bla-bla-bla !




    0



    0
    00213
    21 novembre 2013 - 19 h 50 min

    Ils sont à la gorge.
    C’est le

    Ils sont à la gorge.
    C’est le meilleur moment pour négocier SÉRIEUSEMENT.
    Nous sommes la porte sur l’Afrique, la future locomotive économique du monde.




    0



    0
    Anonyme
    21 novembre 2013 - 8 h 49 min

    Arfaa3 rassek yaba. Keep your
    Arfaa3 rassek yaba. Keep your chin up.




    0



    0
    Anonyme
    20 novembre 2013 - 23 h 09 min

    on dit qu il n y a pas de
    on dit qu il n y a pas de fumée sans feu
    on dit aussi que les bons comptes font de bons amis

    http://www.youtube.com/watch?v=CVmJhbhjPYU




    0



    0
    MACIZEL
    20 novembre 2013 - 19 h 36 min

    La mafia arabe d’Italie
    La mafia arabe d’Italie travaille avec son homologue italienne d’Alger, les rôles sont inversés!

    Et dire que la justice Italienne a bien fait son travail! Du chantage pour avoir des contrats et on liasse tomber l’affaire Sonatrach!

    L’affaire est close, Alger la blanche dites-vous!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.