La maturation des projets fait encore défaut dans les travaux publics

La 11e édition du Salon international des travaux publics (SITP 2013), qui s’est ouvert hier à Alger, accueille les représentants d’une quinzaine de pays intéressés par les perspectives d’affaires dans le secteur. Près de 200 entreprises étrangères participent à l’événement dans l’espoir de décrocher des contrats juteux toujours dans les tiroirs du gouvernement, ou encore ceux prévus dans le cadre du plan quinquennal 2015-2019. A propos des projets confiés actuellement au ministère des Travaux publics, le nouveau ministre Farouk Chiali a indiqué qu’un montant de 78 milliards de dollars a été consacré, soit à 5 000 milliards de dinars, pour «8 ou 9 ans». Des montants supplémentaires devraient être par ailleurs alloués dans le cadre du nouveau programme gouvernemental au profit du secteur des travaux publics, ce qui explique l’intérêt qu’il suscite. Ce secteur clé continue de souffrir cependant de nombreux retards et dépassements financiers lors la réalisation des projets. Le manque de maturation des projets et ses répercussions néfastes ont d’ailleurs été relevés dans des rapports consacrés au secteur dans notre pays par la Banque mondiale. Réévaluations constantes des coûts, rallongements des délais, et autres affaires de corruption et de malfaçons ont aussi été dévoilés au fil des scandales liés notamment à l’autoroute Est-Ouest. Il est à noter que le ministère des Travaux publics s’attelle actuellement à lancer les travaux de réalisation des équipements de l’autoroute Est-Ouest en prévision de l’application du péage prévu en 2016. Les travaux devraient être entamés dès la signature des contrats avec les sociétés de réalisation et l’autorisation de la commission nationale des marchés. Selon le directeur général de l’Algérienne de gestion des autoroutes, Ali Khelifaoui, trois consortiums composés d’entreprises algériennes et étrangères sont désignés pour effectuer les travaux concernant les aires de repos, les équipements des stations de péage et les centres d’entretien ainsi que les équipements de sécurité comme les bornes de détresse.
Meriem Sassi
 

Comment (7)

    00213
    23 novembre 2013 - 11 h 14 min

    Lors dune réunion concernant
    Lors dune réunion concernant des retards tous azimuts de différents projets immobiliers, un ancien wali avait dit aux entrepreneurs qu’il était consterné par le fait que les chinois puissent construire 2 fois plus vite que les entreprises algériennes.
    Un entrepreneur présent lui rétorqua :
    Mettez nous des chinois dans l’administration et nous irons 2 fois plus vite !!
    .
    Je vous prends au mot, appelez n’importe quelle direction de l’urbanisme dans le pays et demandez leurs le plus simple des services… (si vous arrivez a les avoir)




    0



    0
    Ghost Tanker
    23 novembre 2013 - 10 h 27 min

    Confier les projets a des
    Confier les projets a des multinationales sans passer par la case formation des locaux (jeunesse en perdition, non qualifiée voir incompétente pour celle qui se dise formée),

    Précipiter les échéances de projet pour une histoire de calendrier ne laisser aucune chance l’émergence des entrepreneurs, création d’entreprise ni de sous traitance locale en BTP. a la fin de ses réalisation l’Algérie restera, un pays de … Vous savez comme, l’image qu’avait l’algérien des Libyen dans les années Khadafi
    couper du monde aucun génie aucune perspective, du bétails




    0



    0
    Anonyme
    23 novembre 2013 - 9 h 54 min

    cela veut dire que
    cela veut dire que l’autoroute EST OUEST a été lancé dans la précipitation ,démagogie oblige!




    0



    0
    MACIZEL
    23 novembre 2013 - 9 h 29 min

    @jikléte:
    Dans mon pays

    @jikléte:

    Dans mon pays qu’est l’Algérie, n’en déplaise à certains pro système, on commence d’abord à voler l’argent du projet, après on demande des rallonges budgétaires. le jour ou vous allez comprendre le pourquoi de cette autoroute Est Ouest, ce jour là, sera trop pour vous, Tah Lahmam, c’est grâce à l’ignorance que l’Algérie aurait atteint le summum des médiocres de votre espèce, je découvre sur le journal en ligne AP, que « La critique est un acte anti nationaliste et anti patriotique pour les gardiens du temple ».

    Donc il faut toujours écrire, l’autoroute Est Ouest, Macha Allah, Chakib Khalil, Macha Allah, la sécurité sur nos
    routes, Macha Allah, l’autosatisfaction comme « mode de gouvernance » les yeux fermés sur tout, et surtout arrêtez votre fixation sur un pays voisin (Le Maroc ») nos ennemis sont dans nos maisons et ils se sont même mariés avec nos sœurs depuis 62!




    0



    0
    jikléte
    22 novembre 2013 - 23 h 46 min

    une question pour MACIZEL,,
    une question pour MACIZEL,, dans votre pays est ce que on commence par la construction de l autoroute ou par les stations service ?
    chez nous par les routes dabord




    0



    0
    MACIZEL
    22 novembre 2013 - 20 h 34 min

    1200 km d’autoroute sans
    1200 km d’autoroute sans pompe à essence, sans aires de repos, sans avaloirs, sans retenue de décantation des eaux de pluie qui charrient huile, gasoil, dans le sous sol agricole, sans péage, sans sécurité, sans vidéo, sans borne sos, sans téléphone, sans machin , ce n’est plus une autoroute mais un TRIG EL MARIKANE tracé par les Américains en 1942, qui n’a pas compris la chose.

    Avant d’ouvrir son marché aux multinationales, il fallait d’abord former des ingénieurs qui doivent au moins faire le suivi pour les projets, sinon comment se fait t’il une autoroute la plus chère au monde, est devenue la plus dangereuse avant même la fin de la garantie décennale (10 ans)?




    0



    0
    Aboulwenas
    22 novembre 2013 - 19 h 53 min

    « La Maturation de projets
    « La Maturation de projets fait encore défaut dans le secteur des travaux publics », qu’a t on donc fait de tout ces ingénieurs formés par l’école nationale des travaux publics dans la spécialité management de projets, moi je connais la réponse,je ne sais pas si c’est le cas du ministre.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.