Menasra appelle les «lièvres» à se retirer de la présidentielle

Le président du Front du changement, l’islamiste Abdelmadjid Menasra, appelle les candidats à la prochaine présidentielle à se retirer de la course pour ne pas jouer le rôle de lièvre et crédibiliser un scrutin fermé d’avance. Dans une contribution publiée dans la presse nationale, cet ancien cadre du Mouvement de la société pour la paix (MSP) estime qu’il est inutile de se porter candidat à une élection gagnée d’avance par le président candidat, «lequel n’accepte ni un second tour ni un taux inférieur à celui enregistré lors de la dernière élection». Menasra considère ainsi que la présidentielle est une échéance déterminante pour l’avenir politique de notre pays, à laquelle ne doivent participer que des candidats valeureux, probes, intègres, qui ont des principes, de fortes convictions politiques et un programme. Le dissident du MSP qui règne sur une nouvelle formation politique, et qui œuvre depuis quelques mois à ressouder les rangs des islamistes avec le concours d’exégètes étrangers (mauritaniens notamment), revient sur le principe de l’alternance et du changement qui constitue la sève de tout système politique démocratique, et regrette que ce principe soit balayé de notre Constitution, triturée en 2008 pour permettre au président en exercice de s’éterniser au pouvoir, même malade sur un fauteuil roulant. Appelant au réveil des consciences, il invite implicitement le chef de l’Etat à se retirer et céder la place à l’alternance démocratique par le biais de l’urne, en faisant preuve de lucidité et en saisissant cette chance qui se présente à lui, avant que cela ne soit trop tard. «Dans la vie, il y a des chances qui s’offrent à l’être humain pour lui garantir une belle entrée dans l’histoire ou une sortie honorable d’une crise. Mais certains hommes ne savent pas les saisir et les exploiter», écrit-il. Faisant un court comparatif avec le monde footballistique où certains joueurs mettent fin à leur carrière au bon moment et d’autres non, Menasra met en avant le fait que dans le monde arabe peu de présidents ont quitté le pouvoir à temps. Il cite le cas de Bourguiba et de Zine El-Abidine Benali. Le premier qui continuait à gouverner malgré sa maladie a fini par être destitué par un collège de professeurs de médecine. Le second a pris la fuite suite à la révolte populaire des Tunisiens. Les exemples sont nombreux. Et les fins tragiques existent aussi, comme celle subie par Mouammar Kadhafi. Considérant que l’Algérie a beaucoup perdu après la révision constitutionnelle de 2008, Menasra estime qu’il n’est pas trop tard pour que les dirigeants optent pour le «bon choix», celui de sortir par la grande porte. Le président du Front du changement appelle également les citoyens à rester chez eux le jour du vote si le président Bouteflika décide de briguer un autre mandat. C’est pour lui la meilleure manière de ne pas donner du crédit à cette élection.
Sonia B.
 

Comment (14)

    Patchwork
    27 novembre 2013 - 6 h 09 min

    Donner la tribune à ce genre
    Donner la tribune à ce genre de cannibale est une faute. Ce lascar fait venir des intégristes salisseurs de l’Islam, au nez et à la barbe de tous. Et en plus il ose parler!?

    Ce n’est pas en prison sa place à cet illumuné mounafak?




    0



    0
    Patchwork
    27 novembre 2013 - 6 h 09 min

    Donner la tribune à ce genre
    Donner la tribune à ce genre de cannibale est une faute. Ce lascar fait venir des intégristes salisseurs de l’Islam, au nez et à la barbe de tous. Et en plus il ose parler!?

    Ce n’est pas en prison sa place à cet illumuné mounafak?




    0



    0
    Antisioniste
    26 novembre 2013 - 20 h 26 min

    Salamou 3alikoum
    @ Par

    Salamou 3alikoum

    @ Par Anonyme (non vérifié) | 26. novembre 2013 – 16:55, Merci pour votre commentaire, je suis avec sont contenus à 100%100.




    0



    0
    Antisioniste
    26 novembre 2013 - 20 h 26 min

    Salamou 3alikoum
    @ Par

    Salamou 3alikoum

    @ Par Anonyme (non vérifié) | 26. novembre 2013 – 16:55, Merci pour votre commentaire, je suis avec sont contenus à 100%100.




    0



    0
    elhadj
    26 novembre 2013 - 18 h 15 min

    il est vrai que depuis la
    il est vrai que depuis la confiscation des fusils de chasse le pays pilule de lièvres et ce n’est facile de les éradiquer facilement.cependant le pays a quand même quelques lions qui pourront venir à bout de ce phénomène .tiens un lion parmi tant d’autres est SI ALI BENFLIS qui avec l’appui de citoyens nationalistes,honnêtes cherchant le bien de leur pays est en mesure de sauver le pays .le meilleur moyen est de sensibiliser les citoyens pour un changement radical dans le pays.soyons donc à la hauteur de cette aspiration populaire




    0



    0
    elhadj
    26 novembre 2013 - 18 h 15 min

    il est vrai que depuis la
    il est vrai que depuis la confiscation des fusils de chasse le pays pilule de lièvres et ce n’est facile de les éradiquer facilement.cependant le pays a quand même quelques lions qui pourront venir à bout de ce phénomène .tiens un lion parmi tant d’autres est SI ALI BENFLIS qui avec l’appui de citoyens nationalistes,honnêtes cherchant le bien de leur pays est en mesure de sauver le pays .le meilleur moyen est de sensibiliser les citoyens pour un changement radical dans le pays.soyons donc à la hauteur de cette aspiration populaire




    0



    0
    vrirouche
    26 novembre 2013 - 16 h 44 min

    Ils sont du même moule : ils
    Ils sont du même moule : ils se couchent (ou se prosternent )
    devant les puissants du Chark !! C’est une question d’éducation !!!!! Descendants de Bni Hillel R A O U S S !!




    0



    0
    vrirouche
    26 novembre 2013 - 16 h 44 min

    Ils sont du même moule : ils
    Ils sont du même moule : ils se couchent (ou se prosternent )
    devant les puissants du Chark !! C’est une question d’éducation !!!!! Descendants de Bni Hillel R A O U S S !!




    0



    0
    Anonyme
    26 novembre 2013 - 15 h 55 min

    Les candidats potentiels à la
    Les candidats potentiels à la magistrature suprême doivent convaincre leur lectorat en annonçant des programmes et des idées novatrices et non attaquer seulement la façade négative du président actuel. La constitution actuelle que les acteurs politiques n’ont pas affiché une quelconque volonté de faire obstacle à son officialisation n’ont qu’à s’y soumettre corps et âme. Ils doivent investir le terrain et faire valoir leurs idées politiques et ne pas pleurnicher dans leurs salons, voila le vrai combat politique.




    0



    0
    Anonyme
    26 novembre 2013 - 15 h 55 min

    Les candidats potentiels à la
    Les candidats potentiels à la magistrature suprême doivent convaincre leur lectorat en annonçant des programmes et des idées novatrices et non attaquer seulement la façade négative du président actuel. La constitution actuelle que les acteurs politiques n’ont pas affiché une quelconque volonté de faire obstacle à son officialisation n’ont qu’à s’y soumettre corps et âme. Ils doivent investir le terrain et faire valoir leurs idées politiques et ne pas pleurnicher dans leurs salons, voila le vrai combat politique.




    0



    0
    Anonyme
    26 novembre 2013 - 15 h 53 min

    123 journaux soutenus par
    123 journaux soutenus par l’argent de la publicité via ANEP,APS,les chaines de télévision et leurs enfants…….etc,match gagné d’avance.




    0



    0
    Anonyme
    26 novembre 2013 - 15 h 53 min

    123 journaux soutenus par
    123 journaux soutenus par l’argent de la publicité via ANEP,APS,les chaines de télévision et leurs enfants…….etc,match gagné d’avance.




    0



    0
    Alilou
    26 novembre 2013 - 13 h 50 min

    M. Menasra, tous ceux et
    M. Menasra, tous ceux et toutes celles qui, comme lui, appellent au boycott de la prochaine mascarade ont raison car même contre un canasson de salon ; aussi jeunes, beaux, intelligents et agiles de corps et d’esprit soient-ils, les lièvres n’ont aucune chance de gagner la course truquée.
    Tout simplement parce que le canasson de salon est placé au delà de la ligne d’arrivée, par la force et la fraude massive.
    C’est aussi la meilleure manière d’obliger le clan présidentiel à se gaver de la hrira qu’il a préparée, sous l’oeil réprobateur des opinions publiques nationale et internationale.
    Ils ne se remettra jamais de cette énième mascarade.




    0



    0
    Alilou
    26 novembre 2013 - 13 h 50 min

    M. Menasra, tous ceux et
    M. Menasra, tous ceux et toutes celles qui, comme lui, appellent au boycott de la prochaine mascarade ont raison car même contre un canasson de salon ; aussi jeunes, beaux, intelligents et agiles de corps et d’esprit soient-ils, les lièvres n’ont aucune chance de gagner la course truquée.
    Tout simplement parce que le canasson de salon est placé au delà de la ligne d’arrivée, par la force et la fraude massive.
    C’est aussi la meilleure manière d’obliger le clan présidentiel à se gaver de la hrira qu’il a préparée, sous l’oeil réprobateur des opinions publiques nationale et internationale.
    Ils ne se remettra jamais de cette énième mascarade.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.