Sida en Algérie : des chiffres officiels loin de la réalité

Il y a de plus en plus d’infections au VIH en Algérie. Selon les chiffres officiels, il y a eu, au 31 mars 2013, 7 698 infections enregistrées sur l’ensemble du territoire national. Parmi ces cas recensés, il y a 6 303 séropositifs. Quelque 3 200 personnes infectées sont mises sous la trithérapie qui symbolise la plus importante évolution dans le traitement de cette maladie pas comme les autres. Ces chiffres sont, faut-il le souligner, loin de refléter la réalité bien plus sombre. Ils sont surtout contestés par plusieurs spécialistes. A leur tête, le Pr Kamel Senhadji, directeur du laboratoire de recherches sur le Sida à Lyon qui avance un chiffre beaucoup plus important et surtout effrayant. Selon lui, il y aurait quelque 30 000 cas de séropositifs. Le manque de dépistage fait que beaucoup de personnes infectées s’ignorent, sachant que la période d’incubation du virus peut aller jusqu’à une dizaine d’années. Pendant cette période, la personne infectée peut contaminer d’autres personnes sans qu’elle soit malade. Toujours considéré comme un tabou, le sida ronge silencieusement et discrètement le corps de la société. Cette maladie incurable, transmissible à la fois par le sexe et par le sang, n’a de remède que la prévention. Une prévention qui nécessite une politique nationale efficace.
Sonia B.
 

Comment (12)

    Adel
    27 novembre 2013 - 9 h 05 min

    Le Prof Senhadji certes très
    Le Prof Senhadji certes très respectable, ce monsieur vit et excerce en france.
    Pourquoi raconter des anneries, personne ne connait les chiffres officiels. en dehors des cas pris en charge
    par plus un prof que vous journaliste.
    Alors ne dramatisez pas




    0



    0
      mokrane
      18 juillet 2016 - 14 h 15 min

      c des chiffres approximative
      c des chiffres approximative cher A del ok




      0



      0
      mokrane
      18 juillet 2016 - 14 h 15 min

      c des chiffres approximative
      c des chiffres approximative cher A del ok




      0



      0
    Adel
    27 novembre 2013 - 9 h 05 min

    Le Prof Senhadji certes très
    Le Prof Senhadji certes très respectable, ce monsieur vit et excerce en france.
    Pourquoi raconter des anneries, personne ne connait les chiffres officiels. en dehors des cas pris en charge
    par plus un prof que vous journaliste.
    Alors ne dramatisez pas




    0



    0
    Nassima
    27 novembre 2013 - 5 h 57 min

    Selon les chiffres officiels
    Selon les chiffres officiels ,ok d´accord mais de quel organisme officiels avez -vous obtenu ces chiffres officiels !?




    0



    0
    Nassima
    27 novembre 2013 - 5 h 57 min

    Selon les chiffres officiels
    Selon les chiffres officiels ,ok d´accord mais de quel organisme officiels avez -vous obtenu ces chiffres officiels !?




    0



    0
    Nassima
    26 novembre 2013 - 21 h 01 min

    plutôt il faut faire des
    plutôt il faut faire des recherches sur les hépatites virales B et C qui touchent le foie et qui sont chroniques et plus dangereuses que le sida . Beaucoup de nos jeunes immigrés en France sont infectés par l´hépatite B .
    http://www.sante-dz.com/printcompterendu.php?params=code%3D44




    0



    0
      Mokrane
      18 juillet 2016 - 13 h 55 min

      l’hepatite B c’a se soigne
      l’hepatite B c’a se soigne naturellement a Fort Nationale village Ait atteli willaye de Tizi ouzou , et je l’es soigné moi meme aussien 3 étapes




      0



      0
      Mokrane
      18 juillet 2016 - 13 h 55 min

      l’hepatite B c’a se soigne
      l’hepatite B c’a se soigne naturellement a Fort Nationale village Ait atteli willaye de Tizi ouzou , et je l’es soigné moi meme aussien 3 étapes




      0



      0
    Nassima
    26 novembre 2013 - 21 h 01 min

    plutôt il faut faire des
    plutôt il faut faire des recherches sur les hépatites virales B et C qui touchent le foie et qui sont chroniques et plus dangereuses que le sida . Beaucoup de nos jeunes immigrés en France sont infectés par l´hépatite B .
    http://www.sante-dz.com/printcompterendu.php?params=code%3D44




    0



    0
    Nassima
    26 novembre 2013 - 20 h 10 min

    Une prévention qui nécessite
    Une prévention qui nécessite une politique nationale efficace(SIC)
    c´est fait Madame. Selon Onusida.l’Algérie fait partie des pays à profil épidémiologique bas avec une séroprévalence de l’ordre de 0,1 % cette même Organisation indique qu´en Algérie les dons de sang sont totalement contrôlés (100 %) et ’’avec une qualité assurée » par les centres de dons de sang. il est à rappeler que 61 centres de dépistage anonymes et gratuits ont été ouverts au niveau de l’ensemble des wilayas du pays ainsi la créationde 8 centres de référence de prise en charge de l’infection VIH-sida et la fourniture des antirétroviraux à titre gracieux.Ce n´est pas l´Etat qui contourne les lois mais le Citoyen qui manque de sens de la responsabilité qui se veut audessus de la loi et se permet de la contourner comme il a était constaté concernant le certificat médical prénuptial exigible des deux futurs époux pour détecter d’éventuelles maladies contagieuses[11] [11]Article 7bis de l’ordonnance du 27 février 2005 qui est devenu dans certaines mairies un certificat de virginité.chouia tout le monde est Chef en Algérie alors que la loi est loi et qu´on ne badine pas Avec les lois!!!!!




    0



    0
    Nassima
    26 novembre 2013 - 20 h 10 min

    Une prévention qui nécessite
    Une prévention qui nécessite une politique nationale efficace(SIC)
    c´est fait Madame. Selon Onusida.l’Algérie fait partie des pays à profil épidémiologique bas avec une séroprévalence de l’ordre de 0,1 % cette même Organisation indique qu´en Algérie les dons de sang sont totalement contrôlés (100 %) et ’’avec une qualité assurée » par les centres de dons de sang. il est à rappeler que 61 centres de dépistage anonymes et gratuits ont été ouverts au niveau de l’ensemble des wilayas du pays ainsi la créationde 8 centres de référence de prise en charge de l’infection VIH-sida et la fourniture des antirétroviraux à titre gracieux.Ce n´est pas l´Etat qui contourne les lois mais le Citoyen qui manque de sens de la responsabilité qui se veut audessus de la loi et se permet de la contourner comme il a était constaté concernant le certificat médical prénuptial exigible des deux futurs époux pour détecter d’éventuelles maladies contagieuses[11] [11]Article 7bis de l’ordonnance du 27 février 2005 qui est devenu dans certaines mairies un certificat de virginité.chouia tout le monde est Chef en Algérie alors que la loi est loi et qu´on ne badine pas Avec les lois!!!!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.